Aller au contenu principal

Jordan Joseph Frizzley (il/lui)

Technicien des sites de reproduction du saumon
Jordan Frizzley tenant un gros saumon

Jordan Frizzley tenant un gros saumon.

Jordan Frizzley tenant un gros saumon

Jordan Frizzley tenant un gros saumon.

Lieu de naissance
Emplacement

Mon travail consiste à produire la prochaine génération de saumons pour l'aquaculture.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis né à Campbell River, en Colombie-Britannique. J'ai déménagé à Fort McMurray, en Alberta, où j'ai terminé mes études secondaires.

J’habite désormais : Comox Valley, en Colombie-Britannique.

J’ai fait ma formation ou mes études à : Diplôme en technologie environnementale, Collège Keyano 
Baccalauréat en sciences (sciences de l'environnement), Université du Nord de la Colombie-Britannique

Ce que je fais au travail

Présentement, je travaille sur un site d'élevage. Ici, nous créons la prochaine génération de saumons. Mes tâches habituelles comprennent la manipulation des poissons, la surveillance de leurs conditions de vie et les programmes d'alimentation. Nous gardons la trace des différentes lignées génétiques des poissons que nous élevons. Nous les trions par familles dans notre programme de reproduction. Nous utilisons ces informations pour sélectionner les poissons à reproduire afin de développer les meilleures caractéristiques. Cela permet également d'éviter la consanguinité des stocks. Lorsque les poissons sont en âge de se reproduire, nous récoltons la laitance (sperme des poissons mâles) et les œufs. Ces derniers sont envoyés à l'écloserie pour être fécondés et le cycle continue.

Nous surveillons les niveaux d'oxygène et de température de l'eau pour nous assurer qu'ils répondent aux besoins des poissons. L'une des choses que nous surveillons est la quantité et les types de plancton dans l'eau. Il existe de nombreux types de plancton différents. Certains planctons peuvent nuire aux poissons. Nous devons donc être prêts à réagir si la présence de certaines espèces plancton présente un risque.

Les connaissances STIM sont importantes pour travailler dans l'aquaculture. Connaître les raisons pour lesquelles vous faites différentes choses lorsque vous élevez des poissons est mieux que de simplement les faire. Par exemple, avoir une compréhension des effets des niveaux d'oxygène et de température sur les êtres vivants vous aide à comprendre combien il est important de surveiller cela. Comprendre la santé des poissons et la biologie des poissons en général est très utile dans ce travail. Ma formation en sciences de l'environnement me permet de mieux comprendre l'océan et la façon d'élever des poissons de manière durable. Nous utilisons la chimie et la biologie tous les jours lorsque nous surveillons la qualité de l'eau. 

La résolution de problèmes est une grande partie de ce que nous faisons. Notre ferme est située dans une région éloignée, il n'est donc pas possible de passer au magasin pour acheter quelque chose. Vous devez planifier à l'avance lorsque vous travaillez dans un endroit comme celui-ci. Si quelque chose ne va pas, vous devez être capable d'en trouver la cause et de la réparer avec ce que vous avez sous la main. 
 

Mon parcours est

Je n'avais pas prévu de travailler dans l'industrie de l'aquaculture lorsque j'étais au secondaire. Cependant, maintenant que j'y pense, c'est un choix naturel pour moi. J'ai grandi à Campbell River, sur l'île de Vancouver, près de la mer. Enfant, j'adorais être sur la plage, dans ou sur l'océan. J'adorais la vie marine, en particulier les poissons. Les poissons ont toujours été une de mes passions. Je ne sais pas si je me serais imaginé travailler dans l'aquaculture, mais j'ai toujours su que je voulais travailler dans un domaine lié aux sciences de l'environnement. 

En grandissant à Campbell River, le saumon était (et est) une partie importante de la culture. La pêche, la pêche et la consommation de saumon font partie intégrante de la vie là-bas. Comme c'est le cas dans toute la Colombie-Britannique ! Au fil des ans, cependant, nous avons vu les stocks de saumon sauvage diminuer. L'aquaculture est un moyen de continuer d'une manière beaucoup plus durable. L'élevage du saumon contribue à maintenir la culture du saumon en vie en Colombie-Britannique.

Je trouve que travailler dans l'aquaculture est très satisfaisant. Cependant, il y a certains défis associés au travail dans l'industrie de l'aquaculture. La plupart d'entre eux tournent autour de la perception négative et de la désinformation que certaines personnes ont de l'industrie. Beaucoup de gens ne réalisent pas à quel point la salmoniculture a évolué depuis ses débuts, il y a de ça plusieurs décennies. Les initiatives d'aquaculture d'aujourd'hui suivent des réglementations très strictes pour protéger à la fois l'environnement et les gens qui en consomment.

Ce qui me motive

J'aime pouvoir travailler dans des endroits magnifiques ! J'adore quand je peux être au bord de l'océan. Chaque jour, je suis dans la nature. Je vois différents mammifères marins et des oiseaux de mer tous les jours !

Comment j’affecte la vie des gens

L'aquaculture nous aide à changer la façon dont nous interagissons avec l'océan en modifiant la façon dont nous récoltons et produisons des aliments à partir de celui-ci. La façon dont nous avons utilisé l'océan dans le passé n'est pas durable. Nous l'avons traité comme une source illimitée de nourriture, mais ce n'est pas vrai ; les ressources de l'océan ne sont pas illimitées. Nous avons pêché certaines espèces jusqu'à l'extinction. Les populations de saumon du Pacifique et de l'Atlantique sont beaucoup plus faibles que par le passé, en partie à cause de la surpêche. L'aquaculture est une nouvelle façon de produire des aliments à partir de l'océan. Elle change la façon dont nous interagissons avec l'océan à l'échelle mondiale. Elle contribue également à accroître la sécurité alimentaire. Pour moi personnellement, aider à mettre de la nourriture dans les assiettes des gens est gratifiant !

En dehors du travail je

J'aime faire du kayak et explorer les lacs et la côte de cette région. Je suis également bénévole dans un programme de mise en valeur du saumon sauvage. Ce programme vise à augmenter les populations de saumons sauvages du Pacifique. 

C'est formidable de pouvoir apporter les connaissances de ma profession pour aider les efforts des bénévoles.

Mon conseil aux autres

Vas-y et essaie ! La seule façon de savoir si tu aimes un type de travail est de faire un essai et de voir si cela te plaît. Dans mon domaine, il existe de nombreux points d'entrée pour se familiariser avec l'industrie de l'aquaculture. Par exemple, chercher un emploi d'été. Rechercher les possibilités de faire du bénévolat dans les projets locaux de mise en valeur du poisson dans votre région. Il existe également de nombreux autres cheminements de carrière en aquaculture en plus du travail dans les fermes. Il existe des rôles de gestion d'entreprise, de marketing, de finance et de recherche, pour n'en citer que quelques-uns. Jetez un coup d'œil... vous pourriez trouver quelque chose qui vous intéresse !

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Alimentation et nutrition
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Technologie
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Voulait toujours sortir dehors
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • Aimait la lecture
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Donnait peu d'importance à ses notes

Les partenaires

Alliance de l'industrie canadienne de l'aquaculture (AICA)

Parlons sciences tient à remercier l'Alliance de l'industrie canadienne de l'aquaculture (AICA) de nous avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.
L'Alliance de l'industrie canadienne de l'aquaculture (AICA) est l'association nationale qui représente les producteurs de produits de la mer en aquaculture au Canada. L’alliance sert à représenter leurs intérêts à Ottawa auprès des organismes de réglementation, des personnes impliquées dans les prises de décision et des leaders politiques. Consultez le site Web de l’Alliance (en anglais) pour en savoir plus sur l'industrie de l'aquaculture au Canada, sur la façon dont cette industrie contribue à la production d'un approvisionnement alimentaire durable et sur les avantages d'un régime à base de produits de la mer.

CAIA Logo

Explorez les profils de carrière

  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.
  • Marc Fiume | PDG de DNAstack

    Marc Fiume

    PDG

    Marc Fiume est le PDG de DNAstack, un logiciel qui gère les données génomiques.
  • Shakib Rahman | Assistant de recherche

    Shakib Rahman

    Assistant de recherche

    Shakib Rahman est un assistant de recherche à l’Institut de la santé des os et des articulations de l'Alberta
  • Kathy Deuchars | Ontario Genomics

    Kathy Deuchars

    Directrice, Développement commercial et recherche,

    Kathy Deuchars est la directrice, Développement commercial et recherche chez Ontario
    Genomics
  • Jordan Thomson | Responsable de la planification stratégique chez Ontario Genomics

    Jordan Thomson

    Responsable de la planification stratégique

    Jordan Thomson est le responsable de la planification stratégique chez Ontario Genomics.
  • Janet Smylie | Médecin de famille et chercheuse

    Janet Smylie

    Médecin de famille et chercheuse

    Janet Smylie est médecin de famille et chercheuse à l'hôpital St. Michael's.
  • Katie Harris essayant une combinaison spatiale de simulation au Centre européen des astronautes.

    Katie Harris (elle)

    Étudiante en médecine / future spécialiste en médecine aérospatiale

    Je m'oriente vers une carrière de spécialiste en médecine aérospatiale - médecin qui travaille avec les astronautes et les maintient en bonne santé pour les longues missions !
  • Amanda Naaum | biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID

    Amanda Naaum

    Biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID

    Amanda Naaum est biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID.
  • Thomas Merritt | Professeur titulaire

    Thomas Merritt

    Professeur titulaire en génomique et bioinformatique

    Thomas Merritt est professeur titulaire en génomique et bioinformatique pour la Chaire de recherche du Canada.
  • Tania George

    Tania George

    Cheffe d'équipe, Gestion des données cliniques

    Tania George est Cheffe d'équipe, Gestion des données cliniques pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).
  • Susie Taylor | Susie Taylor, coordonnatrice du soutien aux programmes, sensibilisation pour Parlons sciences.

    Susie Taylor

    Coordonnatrice du soutien aux programmes

    Susie Taylor est coordonnatrice du soutien aux programmes de sensibilisation pour Parlons sciences.
  • Stephanie Welton | Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton

    Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton est une chercheuse indépendante, travaillant à distance dans tout le Canada.
  • Sarah Benjamin - Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin

    Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin est gestionnaire des opérations réglementaires chez Amgen Canada
  • Renee Mastalerz | Directrice

    Renee Mastalerz

    Directrice, Acquisition de talents

    Renee Mastalerz est directrice, Acquisition de talents chez Roche Canada.
  • Paulo Covizzi | Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi

    Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi est le directeur principal des opérations de développement chez Amgen.
  • Nusheem Ditta

    Nusheen Ditta

    Gestionnaire principale des données d'études

    Nusheen Ditta est gestionnaire principale des données d'études pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).
  • Namratt Joshi dans ses habits de graduation au doctorat

    Namrata Joshi

    Associée à l'innovation (neurosciences)

    Namrata Joshi a un doctorat en neurosciences et travaille au Moffitt Cancer Center.
  • Monica Gautam

    Monica Gautam

    Directrice générale / fondatrice

    Monica Gautam est la directrice générale / fondatrice de Compass Medical Affairs Consulting Inc.
  • Chris Derksen en train de faire ses recherches sur le terrain en Arctique.

    Chris Derksen (il/lui)

    Chercheur scientifique en climatologie

    J'utilise des données satellitaires et des modèles climatiques pour comprendre l'impact des changements climatiques sur la neige et la glace au Canada.
  • Shari Forbes à l'extérieur du centre de décomposition humaine

    Shari Forbes (elle)

    Chercheuse en sciences médico-légales / judiciaire et professeure

    Je mène des recherches pour comprendre comment le corps humain se décompose dans notre environnement canadien unique.