Shayla Brown

Coordonnatrice environnementale
Seaspan
Lieu de naissance
Emplacement



En dehors du travail je

J’adore être à l’extérieur et j’aime les randonnées, le camping et les voyages en sac à dos. J’aime aussi marcher avec mon chien Zelda. Je suis cheffe scoute pour un groupe local à Victoria, C.-B.

En dehors du travail je
Mon parcours est

Quand j’ai terminé mes études secondaires, je n’étais pas certaine de ce que je voulais faire. Je n’étais pas prête à déployer des efforts pour obtenir un diplôme, mais je ressentais la pression de faire un choix de carrière. J’ai trouvé le programme de technologie environnementale au Collège Camosun. J’étais ravie que ce soit un programme de trois ans comportant des stages de travail coopératifs. Je souhaitais en apprendre davantage sur l’environnement, et ce programme offrait des cours en biologie, en géographie, en chimie, en écologie et en informatique. L’aspect coopératif permet d’acquérir une expérience pratique. J’étais aussi ravie qu’à la fin du programme, plusieurs choix de carrière s’offraient à moi, de même que la possibilité de poursuivre à l’université pour obtenir un diplôme.

À Camosun, j’ai effectué deux stages de travail. Dans le cadre du premier, je me suis retrouvée dans une installation de réparation de bateaux pour le ministère de la Défense nationale (MDN). Lors du deuxième stage, j’ai installé des stations de surveillance sismique pour Ressources naturelles Canada. J’ai beaucoup appris sur les aspects que j’aime d’un emploi et j’ai établi quelques excellents contacts.

J’ai obtenu mon diplôme et j’ai commencé un baccalauréat ès sciences dans le programme des sciences de l’environnement à l’Université Royal Roads. Une fois diplômée, j’ai rejoint le MDN à titre de technicienne de l’environnement. Après avoir travaillé quelques années pour le MDN, je me suis jointe à Seaspan en tant que coordonnatrice environnementale du chantier naval Victoria.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

C’est correct si tu ne sais pas exactement ce que tu veux faire à la fin de tes études secondaires. Essaie de trouver quelque chose de vaste qui t’intéresse, comme les sciences environnementales. Tu pourras toujours acquérir une spécialisation quand tu en sauras plus sur tes champs d’intérêt et les possibilités de carrière.

Les sciences et les mathématiques peuvent être intimidantes, mais ne te laisse pas décourager par cela. J’ai eu de la difficulté avec les mathématiques au secondaire. J’ai pu surmonter ces difficultés au collège grâce à une aide additionnelle et à des efforts soutenus. Bon nombre de collèges et d’universités disposent de centres d’aide, où du personnel enseignant est disponible pour t’aider en dehors des heures de classe.
 

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née à Victoria, C.-B., Canada et j’ai grandi dans la vallée de Cowichan.

J’habite désormais : Victoria est la capitale de la Colombie-Britannique et est située sur la côte Ouest du Canada sur l’Île de Vancouver.

J’ai fait ma formation ou mes études à : Je détiens un diplôme en technologie environnementale du Collège Camosun et un baccalauréat ès sciences en sciences de l’environnement de l’Université Royal Roads.

À propos de moi


Ce qui me motive

J’aime travailler à résoudre des problèmes dont la solution n'est pas définie. J’aime être capable d’explorer différentes solutions et de mettre au point une formule qui fonctionne à la fois pour mon entreprise et l’environnement. Il m’est très gratifiant de pouvoir trouver une solution permettant de réduire nos impacts sur l’environnement, de faire des économies et d’apporter un soutien aux autres départements du chantier naval.

J’apprécie également la variété dans mon travail. J’ai l’occasion de travailler à l’extérieur et dans un bureau sur des projets qui ont des délais très courts, et sur d’autres projets qui n’ont aucune échéance. Je suis une personne motivée, et j’aime me fixer des objectifs et les atteindre. Je suis fébrile quand je pense à l’avenir, alors que je planifie ce à quoi je veux que nos programmes environnementaux ressemblent et comment nous pouvons y arriver.
 

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gensMon poste se concentre sur la prévention ou la réduction des impacts environnementaux négatifs découlant des activités réalisées au chantier naval. Le but est de protéger les cours d’eau, les terres et l’air des environs contre la pollution. Nous voulons que la vie sauvage, les ressources et les habitats soient préservés pour les futures générations. Je trouve ce poste gratifiant, car le travail que je fais exerce un impact positif sur l’environnement.
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

À Seaspan, je travaille avec mes collègues de métiers (p. ex., les soudeurs et soudeuses, les électriciens et électriciennes, les peintres, les ouvriers et ouvrières, et les métallurgistes), ainsi qu’avec les gestionnaires de projets. Ma tâche consiste à prévenir ou à réduire les impacts négatifs sur l’environnement alors que nous construisons ou ou réparons des navires et des sous-marins. Nous discutons du travail qui doit être réalisé sur les bateaux. Cela inclut certains ouvrages comme la soudure, la peinture, le sablage et le transfert de carburants. Ensuite, nous élaborons un plan pour prévenir les déversements et d’autres impacts sur l’environnement. Je vais souvent faire appel à mes connaissances scientifiques pour comprendre quels sont les risques associés à chaque activité. Par exemple, je tiens compte de la composition chimique des produits, de la présence d’espèces vulnérables dans les écosystèmes à proximité, et des recommandations pertinentes relatives à la qualité de l’eau. Nos plus grandes préoccupations concernent souvent les conséquences sur les voies maritimes et/ou les systèmes d’eau douce des environs. Je suis souvent confrontée à des problèmes ouverts, c’est-à-dire qu’il n’y a pas une seule « bonne » solution.

En plus des tâches relatives aux activités, je dirige plusieurs programmes environnementaux dans le chantier naval. Ces programmes visent à réduire les déversements, les déchets et la consommation d’énergie. Ils ont aussi pour but de minimiser les impacts sur la vie sauvage et sur la communauté environnante (p. ex., la lumière et le bruit). Pour ce faire, je collabore avec de nombreuses personnes différentes. Il peut notamment s’agir d’organisations de conformité gouvernementales, communautaires et environnementales. Je dirige deux comités, je donne de la formation aux employés et je discute des préoccupations avec les gens qui vivent à proximité. Je viens aussi en aide à tout animal sauvage blessé sur le site.

Le droit environnemental joue un rôle important dans mon emploi. Je sais quels règlements s’appliquent à notre site et je m’assure qu’ils soient respectés. J’accompagne également Seaspan dans le maintien de nos certifications environnementales. Celles-ci incluent nos certifications ISO 14001 et Alliance verte. Ces certifications sont importantes, car sans elles, nous aurions de la difficulté à répondre aux exigences de notre clientèle et du gouvernement. Cela pourrait avoir une incidence négative sur notre entreprise.
 

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts visuels
  • Littérature et langues
  • Musique
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Était motivée par le succès
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Était très créative
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard

Les partenaires

Seaspan Shipyards

Parlons Sciences apprécie le soutien de Seaspan Shipyards qui nous a permis d'entrer en contact avec cette personne.

Seaspan Shipyards est un chef de file de l'industrie canadienne de la construction et de la réparation navales. Avec des installations modernes et une main-d'œuvre dévouée de 2 700 personnes à North Vancouver et à Victoria, Seaspan Shipyards a prouvé qu'elle était un partenaire de confiance pour une gamme de projets complexes pour le gouvernement et le secteur privé. Seaspan Shipyards est fière d'être le constructeur de navires non destinés au combat choisi par le Canada dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). À ce titre, l'entreprise construit au Canada des navires de pointe pour la Garde côtière canadienne et la Marine royale canadienne. Grâce à son travail lié à la SNCN, Seaspan Shipyards crée des emplois, génère des bénéfices économiques et reconstruit les industries navales et maritimes du Canada.

Explorez les profils de carrière