Aller au contenu principal

Christelle Fournier

Accompagnatrice en permaculture - fondatrice de l'entreprise Fertiles

Fertiles

Profil créé le : 8 janvier 2024
Secteur :

À propos de ma carrière

J’offre des services de conseil à des organismes, des municipalités, des communautés autochtones, etc. En fait, je m'inspire de la philosophie et des techniques de la permaculture pour les accompagner dans leurs projets écocitoyens en rapport avec la sécurité alimentaire.

Je suis né/j’ai grandi à :  Montpellier, France.

J’habite désormais :  Val David, Québec.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J'ai fait des études d'herboristerie en France et je suis titulaire: 

J’offre des services de conseil à des organismes, des municipalités, des communautés autochtones, etc. En fait, je m'inspire de la philosophie et des techniques de la permaculture pour les  accompagner dans leurs projets écocitoyens en rapport avec la sécurité alimentaire. En tant que cheffe d'entreprise et formatrice en permaculture, ma semaine de travail est composée d'entretiens avec les clients et clientes, de tâches administratives et de services de conseil . 

De façon plus concrète, je crée des plans pour faciliter le développement des projets agricoles. Je transmets également mes connaissances à travers des formations en permaculture. Pendant les formations, j’implique de manière active chaque participant et participante pour favoriser l’échange et la collaboration . Mon but ici est d'aider les groupes que j'accompagne à devenir pleinement autonomes. 

Ce n’est pas tout ! Je crée aussi avec des partenaires, des programmes éducatifs en permaculture. Ces programmes servent de base de formation pour les éducatrices et éducateurs des organismes que j’accompagne. 

Pour réaliser tout ceci, je travaille au quotidien avec bien d’autres professionnels et professionnelles tels que: des formatrices et formateurs, des sociologues, des permacultrices et permaculteurs, des spécialistes en intelligence collective, des graphistes et des vidéastes. Nous prenons chaque décision ensemble et nous respectons mutuellement nos droits et nos devoirs. Grâce à ce mode de fonctionnement, nous avons très peu de conflits ou pas du tout. Ainsi, nous travaillons chacun de façon indépendante et atteignons nos objectifs plus rapidement. En général, nous parlons Espagnol dans nos échanges professionnelles quotidienne, et parfois la langue atikamekw.

À la base, je voulais travailler en audiovisuel, c'est-à- dire utiliser des caméras pour enregistrer les sons et les images. J'ai donc fait une carrière de 13 années comme caméraman et monteuse vidéo. Je voyageais beaucoup grâce à ce métier. J'ai adoré cette expérience! 

Quelque temps après, j'ai eu la chance de faire une transition pas à pas en réduisant mes heures de travail en audiovisuel pour en cofonder une ferme maraîchère en France. C’est ainsi que j'acquière ma première expérience professionnelle dans ce domaine. 

De retour au Québec, j'ai travaillé pendant plusieurs années en agriculture urbaine. Aujourd'hui, je transmets mes savoir-faire et j'accompagne plusieurs étudiantes comme maître de stage. C’est passionnant! 

Mes doutes ont été mes échecs. Mais j'ai su chaque fois me relever. Je pense qu’il est très important d'aller chercher des ressources extérieures lorsque nous ne savons plus comment nous orienter. C'est souvent plus facile que ce que l'on croit et ça change vraiment tout. C'est grâce à l'appui de nombreuses personnes extérieures que j'ai la carrière que j'ai actuellement. Merci à elles!

J'ai eu la chance de pouvoir inventer mon propre métier. Je ne m'y attendais pas, mais j'ai suffisamment de contrats pour faire fonctionner pleinement mon entreprise. Ce qui me passionne, c'est le fait de pouvoir accompagner des groupes de personnes qui souhaitent mettre en œuvre la transition socioécologique. J'ai ainsi la sensation que mon métier a un impact positif et contribue à un monde meilleur. 

Je suis d'ailleurs en train d'éditer le livre Notre ville permaculturelle . Il est coécrit par 11 expertes praticiennes de la permaculture. En effet,  il met à l'honneur les femmes parfois marginalisées. 

Être ma propre cheffe me permet de mettre en place les projets qui comptent pour moi. Je m'amuse beaucoup!

Mon entreprise Fertiles a pour mission de faciliter la réalisation de projets durables. Nous voulons encourager la société à adopter un mode de consommation écologique et durable. Pour ce faire, nous offrons à des groupes de personnes un accompagnement dans le développement de leurs connaissances et savoir-faire pour qu’ils ou elles soient autonomes. 

C'est au quotidien que mon métier prend tout son sens. En fait, je choisis de travailler uniquement sur des projets auxquels je crois. D'ailleurs, plusieurs femmes et  jeunes femmes m'ont fait savoir que mon travail et mon métier les inspiraient. C'est la plus grande des gratifications.

J'aime passer du temps avec mes amies et amis, jouer de la musique, apprendre en lisant des livres et en regardant des documentaires. J'ai également été une grande voyageuse solitaire. J'ai toujours été curieuse et cela m’a permis d'explorer de nombreux horizons.

Va rencontrer des personnes qui font ce métier et passe du temps avec elles si tu le peux.

Ce que je fais au travail

J’offre des services de conseil à des organismes, des municipalités, des communautés autochtones, etc. En fait, je m'inspire de la philosophie et des techniques de la permaculture pour les  accompagner dans leurs projets écocitoyens en rapport avec la sécurité alimentaire. En tant que cheffe d'entreprise et formatrice en permaculture, ma semaine de travail est composée d'entretiens avec les clients et clientes, de tâches administratives et de services de conseil . 

De façon plus concrète, je crée des plans pour faciliter le développement des projets agricoles. Je transmets également mes connaissances à travers des formations en permaculture. Pendant les formations, j’implique de manière active chaque participant et participante pour favoriser l’échange et la collaboration . Mon but ici est d'aider les groupes que j'accompagne à devenir pleinement autonomes. 

Ce n’est pas tout ! Je crée aussi avec des partenaires, des programmes éducatifs en permaculture. Ces programmes servent de base de formation pour les éducatrices et éducateurs des organismes que j’accompagne. 

Pour réaliser tout ceci, je travaille au quotidien avec bien d’autres professionnels et professionnelles tels que: des formatrices et formateurs, des sociologues, des permacultrices et permaculteurs, des spécialistes en intelligence collective, des graphistes et des vidéastes. Nous prenons chaque décision ensemble et nous respectons mutuellement nos droits et nos devoirs. Grâce à ce mode de fonctionnement, nous avons très peu de conflits ou pas du tout. Ainsi, nous travaillons chacun de façon indépendante et atteignons nos objectifs plus rapidement. En général, nous parlons Espagnol dans nos échanges professionnelles quotidienne, et parfois la langue atikamekw.

Mon parcours

À la base, je voulais travailler en audiovisuel, c'est-à- dire utiliser des caméras pour enregistrer les sons et les images. J'ai donc fait une carrière de 13 années comme caméraman et monteuse vidéo. Je voyageais beaucoup grâce à ce métier. J'ai adoré cette expérience! 

Quelque temps après, j'ai eu la chance de faire une transition pas à pas en réduisant mes heures de travail en audiovisuel pour en cofonder une ferme maraîchère en France. C’est ainsi que j'acquière ma première expérience professionnelle dans ce domaine. 

De retour au Québec, j'ai travaillé pendant plusieurs années en agriculture urbaine. Aujourd'hui, je transmets mes savoir-faire et j'accompagne plusieurs étudiantes comme maître de stage. C’est passionnant! 

Mes doutes ont été mes échecs. Mais j'ai su chaque fois me relever. Je pense qu’il est très important d'aller chercher des ressources extérieures lorsque nous ne savons plus comment nous orienter. C'est souvent plus facile que ce que l'on croit et ça change vraiment tout. C'est grâce à l'appui de nombreuses personnes extérieures que j'ai la carrière que j'ai actuellement. Merci à elles!

Ce qui me motive

J'ai eu la chance de pouvoir inventer mon propre métier. Je ne m'y attendais pas, mais j'ai suffisamment de contrats pour faire fonctionner pleinement mon entreprise. Ce qui me passionne, c'est le fait de pouvoir accompagner des groupes de personnes qui souhaitent mettre en œuvre la transition socioécologique. J'ai ainsi la sensation que mon métier a un impact positif et contribue à un monde meilleur. 

Je suis d'ailleurs en train d'éditer le livre Notre ville permaculturelle . Il est coécrit par 11 expertes praticiennes de la permaculture. En effet,  il met à l'honneur les femmes parfois marginalisées. 

Être ma propre cheffe me permet de mettre en place les projets qui comptent pour moi. Je m'amuse beaucoup!

Comment j’influence la vie des gens

Mon entreprise Fertiles a pour mission de faciliter la réalisation de projets durables. Nous voulons encourager la société à adopter un mode de consommation écologique et durable. Pour ce faire, nous offrons à des groupes de personnes un accompagnement dans le développement de leurs connaissances et savoir-faire pour qu’ils ou elles soient autonomes. 

C'est au quotidien que mon métier prend tout son sens. En fait, je choisis de travailler uniquement sur des projets auxquels je crois. D'ailleurs, plusieurs femmes et  jeunes femmes m'ont fait savoir que mon travail et mon métier les inspiraient. C'est la plus grande des gratifications.

En dehors du travail, je

J'aime passer du temps avec mes amies et amis, jouer de la musique, apprendre en lisant des livres et en regardant des documentaires. J'ai également été une grande voyageuse solitaire. J'ai toujours été curieuse et cela m’a permis d'explorer de nombreux horizons.

Mon conseil aux autres

Va rencontrer des personnes qui font ce métier et passe du temps avec elles si tu le peux.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :

  • Arts visuels
  • Géographie
  • Histoire
  • Mathématiques
  • Sciences
  • Technologie
  • Cours de métiers
  • Cinéma et audiovisuel

Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :

  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Aimait aider les autres
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Souhaitait diriger
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Ressentait une intense satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • A toujours su ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Apprenait en expérimentant
  • portrait par Kenzie Arnott

    Kenzie Arnott

    Profils de carrière

    Responsable du programme « Science in the City »

    Je dirige un programme de communication scientifique dans trois villes différentes. Le but est de connecter les scientifiques afin de les aider à comprendre les spécialités des uns et des autres.
  • portrait par Jose Chiriboga

    Jose Chiriboga (il)

    Profils de carrière

    Associé principal au soutien scientifique

    Mon équipe et moi créons et animons des programmes de formation illustrant les diverses manières d’utiliser nos produits afin de faciliter la recherche scientifique et l’innovation.
  • Genny Marcoux debout devant un fond de fleurs artificielles roses et blanches de taille humaine.

    Genny Marcoux

    Profils de carrière

    Responsable de l’infrastructure et de la sécurité

    Je dirige une équipe experte chargée de créer un environnement sécurisé pour l’équipe de développement de cours, permettant à la clientèle de se familiariser avec nos produits et d’apprendre la cybersécurité.
  • portrait par Gordon Martell

    Gordon Martell (il)

    Profils de carrière

    Professeur adjoint

    J’enseigne aux étudiants et étudiantes du postsecondaire à devenir des leaders dans les écoles et autres organisations.
  • Nancy Rogers debout sur un affleurement rocheux où elle prospecte des minéraux. Encadré : Roche de labradorite coupée pour exposer les motifs de couleur.

    Nancy Rogers

    Profils de carrière

    Prospectrice professionnelle et artisane

    Je me rends dans des régions reculées à la recherche de minéraux et de cristaux.
  • portrait par Marianne Parent

    Marianne Parent (elle)

    Profils de carrière

    Vétérinaire / Candidate au doctorat en épidémiologie vétérinaire,

    Je suis une docteure pour les chats et les chiens, ainsi que pour certains autres animaux comme les perroquets et les lapins. Je fais aussi de la recherche sur un parasite du saumon d’élevage.
  • portrait par Ali Ashrafi

    Ali Ashrafi (il)

    Profils de carrière

    Candidat au doctorat

    Je suis inscrit dans un programme de doctorat en sciences humaines.
  • portrait par Olivia Ivany

    Olivia Ivany

    Profils de carrière

    Technologue en échographie diagnostique

    J’effectue différents types d’échographies sur l'ensemble du corps.
  • portrait par Rashell Featherstone

    Rashell Featherstone (elle)

    Profils de carrière

    Associée principale au programme

    Je coordonne des projets pour le développement de nouveaux produits chez STEMCELL.
  • portrait par Tyler Morhart

    Tyler Morhart (il)

    Profils de carrière

    Scientifique, responsable de la ligne de faisceaux – SyLMAND

    Je fais partie du personnel scientifique à l’installation de rayonnement synchrotron du Centre canadien de rayonnement synchrotron. Je suis responsable de la ligne de faisceaux de SyLMAND.
  • portrait parMohamd Imad

    Mohamd Imad

    Profils de carrière

    Spécialiste de l’étalonnage des systèmes de diagnostic et de contrôle des véhicules

    Je travaille sur l’électronique, le câblage et les logiciels des véhicules extraordinaires de General Motors.
  • Brianna Lummerding à genoux près d’un cerceau en plastique collectant des échantillons dans un champ herbeux.

    Brianna Lummerding

    Profils de carrière

    Responsable de l’innovation agronomique

    Je m’occupe de tout ce qui concerne la gestion des sols pour un groupe de détaillants et détaillantes.