Aller au contenu principal

Melony Catana

Technologue en environnement et PDG

Elevate Environmental Inc.

À propos de ma carrière

Je suis né/j’ai grandi à : Kemptille, en Ontario.

J’habite désormais : Kelowna, en Colombie-Britannique.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai un diplôme en gestion des écosystèmes du Collège Sir Sanford Fleming et un diplôme en gestion intégrée des ressources du Sault College of Applied Arts and Sciences.

Je dirige ma propre entreprise d’experts-conseils en environnement. J’aide les gens qui font appel à moi à empêcher leurs projets de construction d’avoir des impacts négatifs sur l’environnement. Mon travail contribue à l’obtention des permis environnementaux pour qu’ils puissent réaliser leur travail.

Je me rends sur les chantiers pour recenser les animaux, les plantes et les habitats qu’on y trouve. Je cherche des ressources sur les SIG en ligne pour trouver des données cartographiques historiques des plantes et des animaux menacés à proximité des sites de projet. Je rédige des rapports scientifiques et techniques sur mes observations et sur la manière de les protéger. Je montre aux gens qui réalisent une construction comment travailler de manière à minimiser leur impact sur l’environnement. Je surveille aussi leur travail et je fais un rapport des résultats aux responsables et aux agences de réglementation. Je travaille au sein d’une équipe. Au quotidien, je communique beaucoup avec les organismes de réglementation, les ingénieurs et ingénieures, les agences gouvernementales, les entrepreneurs et entrepreneures, ainsi que tout autre intervenant ou intervenante dans le projet.

Parfois, les projets sont prévus dans un lac ou un cours d’eau. Pour ces projets, je dois retirer les poissons du chantier. Je me sers de filets à pêche et d’un dispositif d’électropêche portable (pêche électrique) pour attraper les poissons. Ensuite, je relâche les poissons vivants dans une zone sûre. Cette tâche requiert de solides connaissances sur les espèces et leurs habitats (surtout les espèces aquatiques). Je dois aussi connaître les lois sur l’environnement et les documents de meilleures gestions spécifiques à une région.

Il est essentiel de maîtriser la rédaction technique pour cet emploi et tout autre emploi en génie. Souvent, je dois prendre des décisions importantes en matière de protection de l’environnement. Pour ce faire, je collecte tous les renseignements pouvant m’aider à prendre ces décisions. Je consulte souvent la loi ou d’autres experts et expertes. Lorsqu’il n’y a pas de renseignements, je collecte mes propres renseignements généraux en menant une recherche sur le terrain. Lorsqu’il n’y a pas de méthode éprouvée, j’invente et je développe des méthodes me permettant de collecter l’information dont j’ai besoin.

Je m’appuie sur une équipe de biologistes, de technologues, d’ingénieurs et ingénieures, d’entrepreneurs et entrepreneurs et de travailleurs et travailleuses de la construction qui collaborent avec moi pour élaborer des solutions pour les projets. Je me sers des mathématiques tous les jours. Cela peut servir à calculer les zones d’habitat, à comprendre les exigences des graines et des plantes pour restaurer une région, à analyser des données de terrain ou à calibrer de l’équipement.

Quand j’étais au secondaire, je ne savais pas ce que je souhaitais faire. Je m’intéressais aux plantes, à la faune et à l’environnement. J’ai fréquenté des écoles qui m’ont donné l’occasion de développer et d’explorer mes champs d’intérêt. Je détiens deux diplômes techniques du collège. J’ai suivi des cours comme ceux d’évaluation réglementaire des zones riveraines, de contrôle de l’érosion et de la sédimentation, d’évaluation des arbres dangereux, de pêche électrique et de bioingénierie. Pendant ma formation, j’ai effectué deux stages coopératifs pour le Service canadien des forêts. L’un portait sur la recherche sur les feux de forêt tandis que l’autre consistait en de la recherche sur les insecticides biologiques.

Une fois diplômée, plusieurs options professionnelles se sont offertes à moi en Ontario, mais j’ai décidé de déménager à Kelowna.

Malheureusement, il y avait peu de possibilités là-bas. Pendant un certain temps, j’ai travaillé en aménagement paysager et en horticulture, car je n’arrivais pas à trouver un emploi dans mon domaine.

En revanche, il s’est avéré que cette expérience est la raison pour laquelle j’ai finalement été embauchée. Mon expérience en conception paysagère m’a permis de faire facilement de la conception en restauration de l’habitat. C’est par le bouche-à-oreille que j’ai obtenu mon premier travail à long terme en conseil environnemental.

Le fait d’entrer dans un environnement dominé par les hommes présentait certains défis parce qu’une ancienne culture de travail persistait. J’ai eu quelques bons patrons, et quelques patrons très mauvais. C’est après sept ans de carrière que j’ai réalisé qu’avec le patron que j’avais, il n’y avait aucune possibilité d’innovation, de croissance ou d’avancement de carrière. C’est à ce moment que j’ai décidé de lancer ma propre entreprise. C’est l’une des choses les plus difficiles que j’ai faites, mais je n’ai jamais été aussi heureuse au travail! C’est ce qui m’a amenée à travailler avec des gens formidables sur des projets stimulants et importants. Consulte mon profil LinkedIn pour en savoir plus.

J’aime résoudre des problèmes et réfléchir à de nouveaux moyens de procéder. J’aime travailler avec des gens comme moi. C’est très stimulant de travailler avec des espèces menacées et en voie d’extinction, comme les chauves-souris, les tortues et les amphibiens. Les animaux sont très intéressants et mes recommandations peuvent faire une grande différence pour leur survie. J’ai toujours aimé la nature. Aujourd’hui, j’ai l’occasion d’y travailler et de la protéger.

Mon travail compte parce que je viens en aide aux gens, aux animaux et à l’environnement. Je contribue à cesser la pollution pour que les gens aient accès à de l’eau propre pour la consommation et les loisirs. Je protège les poissons et leurs habitats, ainsi que les espèces en voie de disparition. Je contribue à minimiser les impacts des projets de construction et à réparer les dommages environnementaux pour maintenir des habitats en bonne santé qui profitent aux gens et à l’environnement.

Je fais du snowboard, du camping, du vélo, de la randonnée et de la danse. Je dirige bénévolement le nettoyage de cours d’eau.

Suis des cours de rédaction technique. Développe tes compétences en communication. Apprends à te faire une bonne carapace. Tout le monde peut t’enseigner quelque chose. Saisis toutes les occasions de travail pour avoir de l’expérience. Tous les emplois élargissent tes habiletés.

Ce que je fais au travail

Je dirige ma propre entreprise d’experts-conseils en environnement. J’aide les gens qui font appel à moi à empêcher leurs projets de construction d’avoir des impacts négatifs sur l’environnement. Mon travail contribue à l’obtention des permis environnementaux pour qu’ils puissent réaliser leur travail.

Je me rends sur les chantiers pour recenser les animaux, les plantes et les habitats qu’on y trouve. Je cherche des ressources sur les SIG en ligne pour trouver des données cartographiques historiques des plantes et des animaux menacés à proximité des sites de projet. Je rédige des rapports scientifiques et techniques sur mes observations et sur la manière de les protéger. Je montre aux gens qui réalisent une construction comment travailler de manière à minimiser leur impact sur l’environnement. Je surveille aussi leur travail et je fais un rapport des résultats aux responsables et aux agences de réglementation. Je travaille au sein d’une équipe. Au quotidien, je communique beaucoup avec les organismes de réglementation, les ingénieurs et ingénieures, les agences gouvernementales, les entrepreneurs et entrepreneures, ainsi que tout autre intervenant ou intervenante dans le projet.

Parfois, les projets sont prévus dans un lac ou un cours d’eau. Pour ces projets, je dois retirer les poissons du chantier. Je me sers de filets à pêche et d’un dispositif d’électropêche portable (pêche électrique) pour attraper les poissons. Ensuite, je relâche les poissons vivants dans une zone sûre. Cette tâche requiert de solides connaissances sur les espèces et leurs habitats (surtout les espèces aquatiques). Je dois aussi connaître les lois sur l’environnement et les documents de meilleures gestions spécifiques à une région.

Il est essentiel de maîtriser la rédaction technique pour cet emploi et tout autre emploi en génie. Souvent, je dois prendre des décisions importantes en matière de protection de l’environnement. Pour ce faire, je collecte tous les renseignements pouvant m’aider à prendre ces décisions. Je consulte souvent la loi ou d’autres experts et expertes. Lorsqu’il n’y a pas de renseignements, je collecte mes propres renseignements généraux en menant une recherche sur le terrain. Lorsqu’il n’y a pas de méthode éprouvée, j’invente et je développe des méthodes me permettant de collecter l’information dont j’ai besoin.

Je m’appuie sur une équipe de biologistes, de technologues, d’ingénieurs et ingénieures, d’entrepreneurs et entrepreneurs et de travailleurs et travailleuses de la construction qui collaborent avec moi pour élaborer des solutions pour les projets. Je me sers des mathématiques tous les jours. Cela peut servir à calculer les zones d’habitat, à comprendre les exigences des graines et des plantes pour restaurer une région, à analyser des données de terrain ou à calibrer de l’équipement.

Mon parcours

Quand j’étais au secondaire, je ne savais pas ce que je souhaitais faire. Je m’intéressais aux plantes, à la faune et à l’environnement. J’ai fréquenté des écoles qui m’ont donné l’occasion de développer et d’explorer mes champs d’intérêt. Je détiens deux diplômes techniques du collège. J’ai suivi des cours comme ceux d’évaluation réglementaire des zones riveraines, de contrôle de l’érosion et de la sédimentation, d’évaluation des arbres dangereux, de pêche électrique et de bioingénierie. Pendant ma formation, j’ai effectué deux stages coopératifs pour le Service canadien des forêts. L’un portait sur la recherche sur les feux de forêt tandis que l’autre consistait en de la recherche sur les insecticides biologiques.

Une fois diplômée, plusieurs options professionnelles se sont offertes à moi en Ontario, mais j’ai décidé de déménager à Kelowna.

Malheureusement, il y avait peu de possibilités là-bas. Pendant un certain temps, j’ai travaillé en aménagement paysager et en horticulture, car je n’arrivais pas à trouver un emploi dans mon domaine.

En revanche, il s’est avéré que cette expérience est la raison pour laquelle j’ai finalement été embauchée. Mon expérience en conception paysagère m’a permis de faire facilement de la conception en restauration de l’habitat. C’est par le bouche-à-oreille que j’ai obtenu mon premier travail à long terme en conseil environnemental.

Le fait d’entrer dans un environnement dominé par les hommes présentait certains défis parce qu’une ancienne culture de travail persistait. J’ai eu quelques bons patrons, et quelques patrons très mauvais. C’est après sept ans de carrière que j’ai réalisé qu’avec le patron que j’avais, il n’y avait aucune possibilité d’innovation, de croissance ou d’avancement de carrière. C’est à ce moment que j’ai décidé de lancer ma propre entreprise. C’est l’une des choses les plus difficiles que j’ai faites, mais je n’ai jamais été aussi heureuse au travail! C’est ce qui m’a amenée à travailler avec des gens formidables sur des projets stimulants et importants. Consulte mon profil LinkedIn pour en savoir plus.

Ce qui me motive

J’aime résoudre des problèmes et réfléchir à de nouveaux moyens de procéder. J’aime travailler avec des gens comme moi. C’est très stimulant de travailler avec des espèces menacées et en voie d’extinction, comme les chauves-souris, les tortues et les amphibiens. Les animaux sont très intéressants et mes recommandations peuvent faire une grande différence pour leur survie. J’ai toujours aimé la nature. Aujourd’hui, j’ai l’occasion d’y travailler et de la protéger.

Comment j’influence la vie des gens

Mon travail compte parce que je viens en aide aux gens, aux animaux et à l’environnement. Je contribue à cesser la pollution pour que les gens aient accès à de l’eau propre pour la consommation et les loisirs. Je protège les poissons et leurs habitats, ainsi que les espèces en voie de disparition. Je contribue à minimiser les impacts des projets de construction et à réparer les dommages environnementaux pour maintenir des habitats en bonne santé qui profitent aux gens et à l’environnement.

En dehors du travail, je

Je fais du snowboard, du camping, du vélo, de la randonnée et de la danse. Je dirige bénévolement le nettoyage de cours d’eau.

Mon conseil aux autres

Suis des cours de rédaction technique. Développe tes compétences en communication. Apprends à te faire une bonne carapace. Tout le monde peut t’enseigner quelque chose. Saisis toutes les occasions de travail pour avoir de l’expérience. Tous les emplois élargissent tes habiletés.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :

  • Arts visuels
  • Arts dramatiques
  • Cours de métiers et en atelier
  • Littérature et langues
  • Mathématiques
  • Musique
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Technologie

Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :

  • Voulait toujours sortir dehors
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Était motivée par le succès
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Ne voulait jamais être en classe
  • Organisait toujours les meilleures soirées entre amis
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait mieux en expérimentant
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Participait à des activités telles la pêche, la cueillette de petits fruits et la chasse

Partenaires

Pour l'avancement des femmes en génie et en technologie

Parlons science tiens à remercier l’Association des technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) de nous avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.

Les technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) dirigent le Projet de promotion des femmes en génie et en technologie, un projet de partenariat sectoriel sur le marché du travail, financé par l’Accord de développement de la main-d’œuvre Canada-Colombie-Britannique. L’objectif du projet est d’accroître la participation des femmes aux métiers de l’ingénierie, de la géoscience, de la technologie et des techniques grâce à la mise en œuvre de stratégies de diversité et d’inclusion pour recruter, retenir et soutenir le développement de carrière des femmes afin de diriger un changement culturel au niveau du système au sein de ces professions.

ASTTBC Technology ProfessionalsFunding provided by the Government of Canada through the Canada-British Columbia Workforce Development Agreement

  • portrait par Kenzie Arnott

    Kenzie Arnott

    Profils de carrière

    Responsable du programme « Science in the City »

    Je dirige un programme de communication scientifique dans trois villes différentes. Le but est de connecter les scientifiques afin de les aider à comprendre les spécialités des uns et des autres.
  • portrait par Jose Chiriboga

    Jose Chiriboga (il)

    Profils de carrière

    Associé principal au soutien scientifique

    Mon équipe et moi créons et animons des programmes de formation illustrant les diverses manières d’utiliser nos produits afin de faciliter la recherche scientifique et l’innovation.
  • Genny Marcoux debout devant un fond de fleurs artificielles roses et blanches de taille humaine.

    Genny Marcoux

    Profils de carrière

    Responsable de l’infrastructure et de la sécurité

    Je dirige une équipe experte chargée de créer un environnement sécurisé pour l’équipe de développement de cours, permettant à la clientèle de se familiariser avec nos produits et d’apprendre la cybersécurité.
  • portrait par Gordon Martell

    Gordon Martell (il)

    Profils de carrière

    Professeur adjoint

    J’enseigne aux étudiants et étudiantes du postsecondaire à devenir des leaders dans les écoles et autres organisations.
  • Nancy Rogers debout sur un affleurement rocheux où elle prospecte des minéraux. Encadré : Roche de labradorite coupée pour exposer les motifs de couleur.

    Nancy Rogers

    Profils de carrière

    Prospectrice professionnelle et artisane

    Je me rends dans des régions reculées à la recherche de minéraux et de cristaux.
  • portrait par Marianne Parent

    Marianne Parent (elle)

    Profils de carrière

    Vétérinaire / Candidate au doctorat en épidémiologie vétérinaire,

    Je suis une docteure pour les chats et les chiens, ainsi que pour certains autres animaux comme les perroquets et les lapins. Je fais aussi de la recherche sur un parasite du saumon d’élevage.
  • portrait par Ali Ashrafi

    Ali Ashrafi (il)

    Profils de carrière

    Candidat au doctorat

    Je suis inscrit dans un programme de doctorat en sciences humaines.
  • portrait par Olivia Ivany

    Olivia Ivany

    Profils de carrière

    Technologue en échographie diagnostique

    J’effectue différents types d’échographies sur l'ensemble du corps.
  • portrait par Rashell Featherstone

    Rashell Featherstone (elle)

    Profils de carrière

    Associée principale au programme

    Je coordonne des projets pour le développement de nouveaux produits chez STEMCELL.
  • portrait par Tyler Morhart

    Tyler Morhart (il)

    Profils de carrière

    Scientifique, responsable de la ligne de faisceaux – SyLMAND

    Je fais partie du personnel scientifique à l’installation de rayonnement synchrotron du Centre canadien de rayonnement synchrotron. Je suis responsable de la ligne de faisceaux de SyLMAND.
  • portrait parMohamd Imad

    Mohamd Imad

    Profils de carrière

    Spécialiste de l’étalonnage des systèmes de diagnostic et de contrôle des véhicules

    Je travaille sur l’électronique, le câblage et les logiciels des véhicules extraordinaires de General Motors.
  • Brianna Lummerding à genoux près d’un cerceau en plastique collectant des échantillons dans un champ herbeux.

    Brianna Lummerding

    Profils de carrière

    Responsable de l’innovation agronomique

    Je m’occupe de tout ce qui concerne la gestion des sols pour un groupe de détaillants et détaillantes.