Aller au contenu principal
Profil de carrière

Alicia Rose Rossi

Adjointe en identification judiciaire
Police régionale de York
Photo de Alicia Rose Rossi
Photo de Alicia Rose Rossi
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née à Toronto, en Ontario

J’habite désormais :  J’habite à Vaughan, en Ontario

J’ai complété ma formation ou mes études à : Baccalauréat spécialisé en sciences, avec majeure en sciences judiciaires, de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario

Ce que je fais au travail

Je fais partie d’une équipe de quatre personnes. Nous formons une équipe, mais nous travaillons souvent chacun de notre côté pour répondre à différents appels tout au long de la journée. Pour les scènes particulièrement complexes, nous mettons en commun nos compétences et nos connaissances afin d’analyser la scène ensemble. La communication est très importante dans notre travail. Comme nous accomplissons nos tâches individuellement pendant la journée, nous devons collaborer pour gérer les appels auxquels il faut répondre. De plus, nous nous entraidons et nous nous donnons mutuellement une rétroaction pour nous assurer que notre équipe, notre unité et notre service atteignent leurs objectifs respectifs.

Chaque jour, je me rends sur des scènes de crime. Je recueille des éléments de preuve et je documente la scène en prenant des photographies et en consignant des renseignements. Comme mon équipe fait partie du bureau des enquêtes spéciales et du soutien, nous sommes appelés à appuyer les policiers qui sont sur la route et les enquêteurs des unités spécialisées. J’utilise quotidiennement les compétences et les connaissances que j’ai acquises dans les cours de sciences de mon baccalauréat en sciences médico-légales. Ce programme reposait sur une approche d’apprentissage très concrète. Nous avions accès à des scènes de crime fictives pour mettre en pratique nos nouvelles connaissances. J’utilise ces compétences pratiques tous les jours et sur toutes les scènes où je me rends.

La résolution de problèmes et la planification font partie intégrante de nos tâches quotidiennes. C’est le cas quand nous devons hiérarchiser les appels auxquels il faut répondre et le travail d’administration à accomplir. De plus, étant en interaction avec des citoyens et des membres d’autres unités du service, nous prenons constamment en compte les besoins dont ils nous font part et la rétroaction qu’ils nous donnent.

Nous utilisons différents types d’appareils pour effectuer nos tâches chaque jour. Les appareils photo nous permettent de documenter chacune des scènes et les éléments de preuve que nous recueillons. Nous avons des appareils photo spécialisés, par exemple des appareils à ultraviolet ou à infrarouge, qui permettent de « voir » des parties du spectre électromagnétique que l’œil humain ne peut percevoir. Ces appareils servent à documenter des éléments de preuve particuliers. Nous avons recours à des lampes très puissantes projetant un éclairage oblique, appelées « Crime-Lites », pour nous aider à documenter des éléments de preuve comme des empreintes digitales ou des empreintes laissées par des semelles de chaussure. Nous nous servons aussi de nombreuses techniques spécialisées pour nous assurer de documenter la scène et les éléments de preuve de manière aussi efficace et approfondie que possible. Le but est d’aider les enquêteurs à interpréter et à utiliser les éléments de preuve.

Mon parcours

À l’origine, j’avais l’intention d’obtenir un baccalauréat en sciences avec majeure en physique. Puis, au cours du deuxième semestre, je devais choisir un cours optionnel. J’ai opté pour le cours d’introduction aux sciences judiciaires, parce que je ne savais pas en quoi consistait ce domaine et que je voulais me dépasser en me familiarisant avec un nouveau sujet. Après deux semaines dans ce cours, nous avons reçu en classe un invité spécial qui a donné un exposé sur les empreintes digitales. Et j’ai aussitôt été fascinée! Les subtilités et le niveau de détail nécessaires pour étudier les crêtes papillaires et devenir un spécialiste dans le domaine ont retenu toute mon attention. J’ai alors su que la recherche sur les crêtes papillaires ou leur documentation ferait forcément partie de ma carrière.

J’ai immédiatement choisi comme majeure les sciences médico-légales, au lieu de la physique, puis j’ai obtenu mon baccalauréat. L’été précédant la fin de ma maîtrise, je me suis installée à Peace River, en Alberta. C’est là que j’ai rédigé mon mémoire, qui portait sur l’analyse des crêtes papillaires (c.‑à‑d. les empreintes digitales, les empreintes palmaires, les empreintes de pied, etc.) avec la Gendarmerie royale du Canada. J’ai eu beaucoup de chance : tout juste avant que j’obtienne mon diplôme, il y a eu une offre d’emploi pour le poste que j’occupe actuellement. Il s’agit d’un nouveau poste au sein de l’organisation. J’ai aussitôt postulé et, près d’un an plus tard, j’ai appris que ma candidature avait été retenue. J’étais folle de joie d’avoir décroché cet emploi et en particulier de commencer à documenter et à observer des empreintes digitales sur des scènes de crime!

Ce qui me motive

J’ai toujours été centrée sur le service à la clientèle. Mon travail me permet d’intervenir directement dans la collectivité et la région où j’ai grandi. J’entre en interaction avec des gens pour améliorer les choses concrètement dans la société. J’offre un service et je donne l’assurance aux habitants de la région qu’ils peuvent compter sur le service de police pour veiller à leur sécurité.

J’ai à cœur de continuer à servir la communauté et à accomplir mon travail du mieux que je le peux. L’aspect le plus valorisant de mon travail, c’est la reconnaissance que je reçois des membres de la communauté. Quand j’entre en interaction avec eux, je dois m’assurer qu’ils se sentent écoutés et importants. Rien n’est plus valorisant pour moi que d’y parvenir et de savoir que j’ai fait tout ce que je pouvais pour les aider!

Comment j’influence la vie des gens

Mon travail touche directement la population de la région de York et des environs. Les éléments de preuve recueillis sur les scènes peuvent conduire à une arrestation ou aider les enquêteurs à identifier l’auteur d’une infraction. Il est important d’identifier les criminels pour réduire le taux de criminalité et améliorer la sécurité dans la région de York.

En dehors du travail, je

Pendant mes temps libres, je fais du bénévolat à un refuge et au Community Safety Village dans la région de York. J’aime redonner à la collectivité, d’autant plus que c’est ici que j’ai grandi. Je fréquente régulièrement une salle de kick-boxing à Vaughan. J’aime aussi passer du bon temps avec mes amis et ma famille et promener mon chien!

Mon conseil aux autres

Il est important de choisir un parcours d’études directement lié au domaine dans lequel tu veux travailler et à l’emploi auquel tu aspires. Le marché du travail est tellement concurrentiel que tu dois à tout le moins répondre aux exigences en matière de scolarité indiquées dans une offre d’emploi. Il y a un autre conseil important que j’aurais aimé recevoir quand j’étais aux études : profite de toutes les activités de réseautage qui s’offrent à toi. C’est vraiment important d’être en contact avec des professionnels qui peuvent te donner des renseignements de première main au sujet de l’industrie. Lorsque tu connaîtras des gens, demande si quelqu’un accepterait de te servir de mentor et de t’appuyer pendant ton cheminement à la poursuite de ton objectif. Bonne chance!

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts dramatiques
  • Mathématiques
  • Économie domestique
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seul
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Était motivée par le succès
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Ressentait une intense satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • A toujours su ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient

Explorez les profils de carrière

  • Karen Fleming

    Karen Fleming (elle)

    Formatrice en simulation

    Je collabore avec le personnel hospitalier pour créer des expériences éducatives qui favorisent des environnements plus sécuritaires pour les patients.
  • Portrait de Andrea Goldson-Barnaby

    Andrea Goldson-Barnaby

    Chargée de cours

    J'enseigne et je fais des recherches sur les sujets de la chimie alimentaire et de la transformation des aliments.
  • Yetong Dong headshot wearing lab coat

    Yetong Dong

    Assistante de recherche/étudiante

    I am studying to become a scientific researcher.
  • Adrienne Ethier

    Adrienne Ethier

    Spécialiste de l’évaluation des risques environnementaux

    Je suis responsable d’évaluer les risques d’exposition des personnes et de l’environnement à proximité des installations nucléaires et des mines.
  • Portrait de Dr. Marcia Anderson

    Marcia Anderson (elle)

    Médecin et vice-doyenne, santé autochtone, justice sociale et antiracisme

    Je suis médecin et je travaille à la mise en place de soins de santé culturellement sécuritaires et exempts de racisme.
  • Portrait de Sydney Robinson

    Sydney Robinson

    Ingénieur biomédical et entrepreneur

    Je suis une entrepreneure qui utilise sa formation d’ingénieure pour concevoir un dispositif aidant les personnes amputées à effectuer leurs tâches quotidiennes de façon moins douloureuse.
  • Hayleigh Conway posant sur une carte des TNO et désignant Inuvik sur la carte. Pris lors de la Journée du SIG 2017.

    Hayleigh Conway (elle)

    Technicienne en géomatique

    Je crée des cartes qui nous permettent de mieux répondre aux questions sur la santé de l’environnement dans l’Arctique de l’Ouest.
  • Manpreet Kaur dans son laboratoire

    Manpreet Kaur (Elle)

    Boursière postdoctorale

    Je travaille sur des projets de recherche qui visent à découvrir des médicaments pour traiter les maladies infectieuses. Mon travail consiste à mener des expériences, à compiler des données et à les analyser, ainsi qu’à rédiger des articles de recherche pour des revues scientifiques
  • Portrait de Ryan Mitchell

    Ryan Mitchell

    Superviseur d’écloserie

    Mon travail consiste à superviser les tâches et les travaux quotidiens sur le site.
  • Terra MacDonald sur un site d'aquaculture tenant des saumons d'élevage.

    Terra MacDonald (elle)

    Vétérinaire et responsable de la santé des poissons

    En tant que vétérinaire pour Mowi Canada West, je m’occupe des saumons à toutes les étapes de leur vie, de l’œuf à la récolte. Je m’occupe de maintenir les poissons en bonne santé et je veille à leur protection tout au long de leur cycle de vie.
  • Portrait de Isha Berry

    Isha Berry

    Étudiante au doctorat en épidémiologie

    Je recherche des tendances dans les épidémies et les résultats sanitaires chez des populations à l’échelle mondiale.
  • Portrait de Jasmin Chahal

    Jasmin Chahal

    Professeure adjointe,

    J’enseigne au département de microbiologie et d’immunologie de l’Université McGill.
  • Lynn Henderson avec un chien berger allemand

    Lynn Henderson (elle)

    Vétérinaire; clinicienne, professeure d’université.

    Je suis une vétérinaire spécialiste des petits animaux, au service de la santé animale de diverses façons.
  • Portrait de Megan Katz

    Megan Katz

    Prothésiste

    Un technicien ou une technicienne prothésiste est une personne qui fabrique et répare des membres artificiels.
  • Dr. Jackie Dawson faisant des recherches sur le terrain sur l'île Beechy, Nunavut.

    Jackie Dawson (Elle/iel)

    Professeure et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement

    Je travaille avec de grandes équipes académiques, des détenteurs de savoirs inuits et ceux et celles qui prennent des décisions pour comprendre les risques et les solutions des changements environnementaux.
  • Portrait de Corie Houldsworth

    Corie Houldsworth

    Inspectrice

    J'effectue des inspections sur les lieux de travail où les rayonnements sont utilisés, stockés ou transportés.
  • Daryl Lawes

    Daryl Lawes

    Gestionnaire de l’environnement pour Seaspan

    Je suis responsable de tous les aspects de la protection de l'environnement, des performances et de la conformité réglementaire pour les chantiers navals de Seaspan.
  • Clair Poulin hiking near wetland area

    Claire Poulin

    Chercheuse sur le poisson zèbre/étudiante en pré-médecine

    J’étudie comment le poisson-zèbre réagit à la baisse du niveau d’oxygène dans son environnement.
  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.