Photo de Dino Pulerà observant un crâne animal

Dino Pulerà

Illustrateur scientifique et médical et directeur artistique

Artery Studios à Toronto

Secteur : Arts, communications et technologies audio/vidéo, Sciences de la santé, Droit, Sécurité publique et Services correctionnels

Lieu de naissance : ON

Emplacement : ON

Éducation : Université

Type : Profil de carrière

Sujets :

Art, Biologie, Anatomie

Photo de Dino Pulerà observant un crâne animal
Dino PuleràIllustrateur scientifique et médical et directeur artistique
Ce qui me motive

J’adore dessiner! On me paie pour dessiner des choses qui m’intéressent vraiment – si bien que je n’ai pas du tout l’impression de travailler! Je fais un travail que j’adore et qui me passionne et je collabore parfois avec des amis qui ont des intérêts similaires. De plus, j’ai soif d’apprendre – or, dans ma profession, j’apprends constamment de nouvelles choses. En travaillant à des projets variés, j’acquiers de nouvelles connaissances scientifiques. Et j’en apprends toujours sur la nouvelle technologie et son utilisation dans les communications visuelles.

Ce qui me motive
Mon parcours est

Je n’ai pas toujours aspiré à être illustrateur médical. J’envisageais auparavant de faire carrière en médecine. Après mes deux premières années d’université, je me suis rendu compte que je n’avais pas les notes voulues pour entrer à la Faculté de médecine. Pendant mes études de premier cycle, j’ai entendu parler du programme de maîtrise en communications biomédicales offert à l’Université de Toronto. Je ne me suis pas inscrit à ce moment, car j’estimais n’avoir aucune chance d’être admis, n’ayant aucune formation en arts. Après avoir obtenu mon baccalauréat en zoologie, je n’avais toujours aucune idée de ce que j’allais faire dans la vie.

Pour augmenter ma moyenne pondérée cumulative, j’ai consacré les deux années suivantes à suivre des cours qui m’avaient toujours intéressé, mais auxquels je ne m’étais jamais inscrit, faute de temps. J’ai fait du bénévolat au Musée royal de l’Ontario dans le service de la paléontologie des vertébrés. J’ai aussi enseigné bénévolement dans des écoles élémentaires locales pour m’aider à entrer à la Faculté d’éducation.

Je me suis aussi inscrit à trois cours d’illustration scientifique sans crédit à l’École d’éducation permanente de l’Université de Toronto. J’ai adoré ces cours, que j’avais pourtant choisis simplement pour le plaisir et par intérêt personnel. Une enseignante m’a alors dit que mes travaux étaient assez bons pour que je puisse présenter une demande d’admission au programme de communications biomédicales, où elle enseignait également. Je n’en croyais pas mes oreilles! J’étais vraiment époustouflé et très heureux. J’ai monté un portfolio et présenté ma demande sans tarder même si j’avais déjà envoyé une demande d’admission à la Faculté d’éducation. J’ai sauté de joie en apprenant, à ma grande surprise, que j’étais accepté au programme de communications biomédicales. La même semaine, j’ai aussi été accepté à la Faculté d’éducation. J’ai pu reporter d’un an mon admission en éducation, ce qui me laissait le temps de voir si la profession d’illustrateur médical me convenait vraiment. J’ai adoré le domaine d’emblée et je n’ai jamais regardé en arrière par la suite!

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Si tu souhaites faire carrière dans un domaine qui combine les arts et les sciences, tu devrais faire des études avec double majeure dans ces disciplines. Renseigne-toi sur les programmes de communications biomédicales pour choisir la bonne combinaison de cours en arts et en sciences. Tu amélioreras ainsi tes chances d’être admis dans le programme de ton choix. S’il y a un domaine scientifique qui t’intéresse particulièrement, communique avec des personnes qui travaillent dans cette branche. Dis-leur que tu t’intéresses à leur travail et propose-leur ton aide pour mettre tes talents au service de leur recherche à titre bénévole. C’est de cette façon que j’ai mis le pied dans la porte pour illustrer des dinosaures et l’anatomie comparative des vertébrés.

Mon conseil aux autres
Comment j'affecte la vie des gensNous vivons dans une société où l’image prédomine. La science et la technologie évoluent à un rythme rapide. On fait de nouvelles découvertes pratiquement tous les jours. D’après moi, il est essentiel que le grand public suive le rythme de ces avancées. Nous avons besoin de cette information pour prendre des décisions éclairées dans notre vie quotidienne en ce qui a trait, par exemple, aux dirigeants politiques que nous élisons, aux questions environnementales et à nos soins de santé. À mon avis, il est très important de faire en sorte que tout le monde puisse comprendre cette nouvelle information scientifique. Les illustrateurs scientifiques peuvent transformer le langage scientifique complexe en images attrayantes et instructives. J’espère que ces images aideront le grand public à rester informé. Je sais que le travail accompli dans notre studio améliore la vie de personnes touchées par une maladie ou une blessure très grave. C’est l’un des aspects particulièrement valorisants de mon emploi. Comment j'affecte la vie des gens En dehors du travail je

J’aime passer du temps avec ma famille. J’observe les oiseaux, je prends des photos de la nature, je fais de la randonnée et je vais à la pêche. De plus, j’aime dessiner, regarder des documentaires sur les sciences ou la nature, visiter les musées et lire des ouvrages d’histoire naturelle.

En dehors du travail je
Ce que je fais au travail

Je suis illustrateur scientifique et médical et directeur artistique dans un studio médico-légal. Les avocats spécialisés en dommages corporels retiennent nos services pour créer des outils visuels – illustrations, animations ou produits média interactifs – faisant ressortir les maladies ou les blessures subies par leurs clients. Ces outils aident les avocats à faire valoir leurs arguments auprès du juge et des membres du jury. En outre, j’ai un petit studio à la maison d’où je travaille comme pigiste dans le domaine.  

Mon travail consiste généralement à examiner des rapports médicaux, à rédiger des propositions ainsi qu’à vérifier et à modifier les illustrations. Je rencontre aussi des experts médicaux qui nous aident à interpréter et à comprendre des images radiologiques. Si j’ai le temps, je fais aussi des dessins. Lorsque je vérifie et que je modifie des illustrations, je m’assure de l’exactitude de toutes celles qui ont été créées dans notre studio. À cette fin, je vérifie généralement des ouvrages et des rapports médicaux. Un autre volet de mes activités de contrôle de la qualité consiste à m’assurer que les illustrations montrent correctement tous les détails d’une affaire. Je veille aussi au respect du style adopté par le studio.

La rédaction de propositions est peut-être l’aspect le plus fastidieux de mon travail. Après avoir examiné les rapports médicaux propres à chaque affaire, je dois déterminer quels sont les outils visuels dont les avocats auront besoin afin d’expliquer la maladie ou la blessure subie par leur client et de faire valoir leurs arguments. Les illustrateurs médicaux relatent des histoires par des moyens visuels. Ils produisent des outils faciles à comprendre illustrant des idées ou des concepts médicaux et scientifiques complexes. En fait, nous sommes des spécialistes de la résolution visuelle de problèmes.

Ce que je fais au travail
À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Toronto, Ontario

J’habite désormais : Maple, Ontario

J’ai complété ma formation ou mes études à :  Biomedical Communications, University of Toronto

À propos de moi

Quand j'étais

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Art
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seul
  • Voulait toujours sortir dehors
  • aimait aider les autres
  • Aimait travailler avec ses mains
  • se sentait confortable à l'extérieur, dans les environnements naturels
  • Ressentait une intense satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait en expérimentant
  • Participait à des activités telles la pêche, la cueillette de petits fruits et la chasse

Explorez les profils de carrière