Mahadeo Sukhai

Chef de la recherche et dirigeant principal de l’accessibilité
Institut national canadien pour les aveugles (INCA)
Emplacement
Parcours education



En dehors du travail je

J’aime cuisiner et lire. Je pratique des sports d’hiver (le ski de fond) et l’été, j’aime faire de la randonnée et nager. 

En dehors du travail je
Mon parcours est

Quand j’étais au secondaire, je voulais être professeur de physique. La personne qui m’enseignait cette matière m’a suggéré de plutôt devenir professeur à l’université. Mais pour y arriver, je savais que je devais aller à l’université et obtenir un doctorat, alors c’est ce que j’ai fait. 

Après avoir obtenu mon doctorat, j’ai fait du travail postdoctoral. J’ai postulé à des postes dans différentes institutions, mais je n’ai rien décroché. Mes stages postdoctoraux ont été dans le domaine des soins de santé et, finalement, j’ai fini par travailler dans ce secteur en tant que chercheur sur le cancer. 

Je me suis intéressé aux questions entourant les étudiants et étudiantes handicapés depuis mes études de premier cycle. Je souhaitais appliquer les techniques bio-informatiques que j’avais apprises en biologie à des données sur les humains. J’ai étudié comment les étudiants et étudiantes ayant un handicap vivaient leurs études postsecondaires, et quelle était la qualité de l’éducation que ce groupe recevait. Je poursuivais déjà deux carrières en même temps. La première était celle d’un chercheur scientifique étudiant le cancer, et l’autre, celle d’un chercheur étudiant l’expérience vécue par les personnes handicapées. Lorsque l’INCA m’a offert un emploi, je l’ai aussitôt accepté puisqu’il me permettait de poursuivre ces mêmes intérêts. En fait, j’ai combiné ces deux carrières parallèles en celle que je mène aujourd’hui.

J’ai rencontré de nombreux défis au cours de mon parcours professionnel. La plupart ont découlé du fait que je suis né aveugle. Au début de mon cheminement, personne ne croyait qu’une personne aveugle pouvait faire ce que je voulais faire. C’est difficile de changer ce genre de perceptions, mais j’ai persévéré. Lorsque j’ai obtenu mon doctorat en génétique, j’ai été la première personne aveugle de naissance au monde à accomplir un tel exploit. Mais cela signifie que personne ne savait comment « m’aborder », comment intervenir avec moi – les attentes ne tenaient plus avec une personne comme moi. À l’INCA, je poursuis mes efforts pour changer les perceptions et les attentes des gens en ce qui concerne ce que les personnes aveugles ou vivant avec un handicap visuel peuvent faire. 

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

On ne sait jamais où l’avenir nous mènera. Les gens pensent qu’il faut avoir un plan, mais il faut comprendre que les choses changent. Si vous aimez la science, allez-y. On ne sait jamais où elle peut mener ni quelles portes elle peut ouvrir dans l’avenir.

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à :Je suis né en Guyane, j’ai grandi dans les Caraïbes et je suis arrivé au Canada lorsque j’ai commencé le secondaire.

J’habite désormais :À Kingston, en Ontario.

J’ai fait ma formation ou mes études à :

•    Baccalauréat en génétique moléculaire et biologie moléculaire, Université de Toronto, 1998
•    Maîtrise en sciences pharmaceutiques, Université de Toronto, 2001
•    Doctorat en biophysique médicale, Université de Toronto, 2007

À propos de moi


Ce qui me motive

Ma principale motivation en tant que scientifique est la chance que j’ai de connaître des choses que les autres ne connaissent pas. J’aime poser des questions que personne n’a jamais posées ou qui n’ont jamais été posées de telle ou telle manière. J’aime utiliser de l’information pour résoudre des problèmes. 

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gensMon travail consiste à comprendre la qualité et les expériences de vie des personnes aveugles au Canada. C’est avec cette compréhension que je travaille à créer des lieux de travail inclusifs et accueillants pour cette population. 
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

Je dirige deux départements à l’INCA. Je suis chef de la recherche et dirigeant principal de l’accessibilité. Bien que ces rôles se chevauchent, ils sont très différents et exigent des compétences et habiletés différentes. Dans mes deux fonctions, je travaille avec des gens et je m’assure que nous faisons ce qu’il se doit. Il n’y a jamais deux journées identiques. Certains jours, je peux être amené à rédiger des demandes de subventions, et d’autres, à concevoir une étude ou une enquête. 

Dans le volet recherche de mon travail, je dirige une équipe. Comme dans tout le secteur de la recherche scientifique, notre objectif est de générer des connaissances et d’apprendre des choses que personne ne savait auparavant. Nos recherches portent sur des questions entourant la perte de la vue. Par exemple, nous cherchons à comprendre comment les jeunes qui souffrent d’une perte de vision vivent leurs études postsecondaires. Pour ce faire, nous générons des données, nous les analysons et nous en tirons des conclusions. 

Quant au volet accessibilité, mon rôle est également lié à la recherche en ce sens que nous utilisons les résultats de nos recherches pour améliorer l’accessibilité et l’inclusion pour les personnes aveugles ou ayant une déficience visuelle. Nous concevons des ressources et organisons des ateliers pour enseigner aux gens comment créer des environnements de travail accessibles et accueillants pour les personnes non voyantes. 

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Informatique
  • Géographie
  • Histoire
  • Mathématiques
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Aimait la lecture
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • A toujours su ce qu’elle voulait faire plus tard

Explorez les profils de carrière