Aller au contenu principal

Kara Layton

Chercheuse-boursière postdoctorale, Département des sciences de la mer
Université Memorial de Terre-Neuve
Kara Layton sous l'eau en habit de plongée sous-marine
Kara Layton sous l'eau en habit de plongée sous-marine
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : J’ai grandi à Mitchell, une petite communauté agricole du sud-ouest de l’Ontario.

J’habite désormais : Dartmouth, N.É., Canada

J’ai complété ma formation ou mes études à :J’ai complété mon baccalauréat en biologie marine ma maîtrise en biologie intégrative à l’Université de Guelph. J’ai ensuite déménagé à Perth, en Australie pour terminer mon doctorat en biologie marine à l’Université d’Australie-Occidentale. En 2019, j’ai commencé comme boursière postdoctorale à l’Université Memorial de Terre-Neuve et au Bedford Institute of Oceanography, situé à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, et au printemps 2020, je me joindrai à l’Université d’Aberdeen à titre de professeur adjoint en biologie marine.

Ce que je fais au travail

En tant que chercheuse-boursière postdoctorale, je continue d’apprendre et de développer mes compétences en recherche. Mon activité principale est de rechercher des similarités adaptatives dans le génome d’espèces marines. Pour ce faire, j’analyse les données environnementales et génomiques et je prépare des articles scientifiques. Je poursuis également mes recherches sur la diversité des motifs de couleurs et leur évolution parmi les nudibranches. Je contribue aux sociétés scientifiques, j’assiste à des conférences et j’offre du mentorat à des étudiants et étudiantes. J’utilise diverses compétences au travail, y compris la plongée sous-marine pour les collectes de données ou spécimens en milieu naturel, les techniques de biologie moléculaire pour le séquençage de l’ADN, et la programmation informatique et le codage pour l’analyse des données.

Mon parcours

Je savais que je voulais être biologiste marine au début de mes études secondaires. J’ai fréquenté l’Université de Guelph en raison de leurs installations et de leurs forces en sciences marines. J’ai fait du bénévolat pendant plusieurs années dans un laboratoire de moules d’eau douce pendant mes études pour obtenir mon baccalauréat et ce fut ma première introduction à la recherche pratique. J’ai également participé à deux cours en milieu naturel dans la région subarctique et au Nouveau-Brunswick, puis j’ai fait du bénévolat à titre d’assistante de recherche pour l’opération Wallacea au Honduras. Les cours en milieu naturel m’ont permis de diriger mes propres recherches et ils ont également été importants pour influencer ma décision de terminer une maîtrise en biologie intégrative à l’Université de Guelph.

Après ma maîtrise, j’ai déménagé en Australie pour des stages de recherche au National Marine Science Centre et à l’Australian Museum. C’est là que j’ai rencontré ma future directrice de thèse au doctorat. Elle a joué un rôle déterminant en m’inspirant à poursuivre un doctorat en biologie de l’évolution marine en Australie.

Ce qui me motive

J’ai toujours été passionnée par le fait de pouvoir passer du temps sous l’eau et observer la vie marine. C’est ce qui m’a mené à la carrière de scientifique en biologie marine. Le travail en milieu naturel est toujours l’un de mes aspects préférés de cette carrière parce qu’il me permet d’établir une connexion avec les animaux que j’étudie et me donne une compréhension plus complète de leur biologie.
Pendant mes études universitaires, je me suis intéressée à deux choses différentes. La première était l’évolution de la biodiversité marine, avec un intérêt particulier pour les invertébrés, et deuxièmement était la façon dont l’ADN pourrait être utilisé pour découvrir de nouvelles espèces et mieux comprendre leur histoire évolutive. Cette carrière implique beaucoup d’auto-motivation et en fait l’un des aspects les plus gratifiants pour moi est de voir un projet se terminer. Cela signifie que j’aime maintenant autant l’écriture que le travail en milieu naturel!

Comment j’influence la vie des gens

Mes recherches au doctorat ont permis de découvrir plusieurs nouvelles espèces de mollusques marins en Australie et en Antarctique. Cela a amélioré notre compréhension des relations évolutives entre les mollusques et les processus évolutifs générant une nouvelle diversité. Ce travail est important pour lutter contre la crise actuelle de la biodiversité. Il ajoute également à nos connaissances scientifiques. Mes recherches actuelles portent sur la façon dont les changements climatiques pourraient affecter les populations d’ombles chevalier au Canada. Ce que j’apprends a des implications importantes sur la façon dont nous gérons cette espèce de poisson d’importance commerciale.

En dehors du travail, je

Mes activités de plein air préférées sont la randonnée et la course à pied. Mes activités intérieures préférées sont le yoga, la cuisine et l’essai de la nouvelles bières artisanales. Vivre en Australie pendant 5 ans a également suscité un vif intérêt pour l’observation des oiseaux et j’apprécie maintenant la recherche et observation d’oiseaux de rivage de l’Atlantique.

Mon conseil aux autres

Pour les gens intéressés par une carrière en sciences marines, je dirais que la chose la plus importante que j’ai apprise était la valeur de la résilience et de la tenacité. Une carrière en sciences implique beaucoup de travail « intellectuel » et de détermination, mais les résultats peuvent être extrêmement satisfaisants et gratifiants. Je ne pourrais pas imaginer faire autre chose de ma vie! J’ai choisi mon université en fonction de ce qu’ils offraient (l’Université de Guelph offerait une majeure en biologie aquatique, marine et eau douce). Ils offraient également des cours en milieu naturel intéressants, à des endroits avec des climats polaires, tempérés et tropicaux. Cette combinaison m’a permis d’être immergé complètement dans les sciences marines. Je vous suggère de suivre des cours de bioinformatique pendant vos études pour le baccalauréat, car il s’agit maintenant de compétences cruciales pour tout rôle dans les sciences naturelles.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Mathématiques
  • Alimentation et nutrition
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Était motivée par le succès
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Ressentait une intense satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • A toujours su ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait voyager avec sa famille

Explorez les profils de carrière

  • Karen Fleming

    Karen Fleming (elle)

    Formatrice en simulation

    Je collabore avec le personnel hospitalier pour créer des expériences éducatives qui favorisent des environnements plus sécuritaires pour les patients.
  • Portrait de Andrea Goldson-Barnaby

    Andrea Goldson-Barnaby

    Chargée de cours

    J'enseigne et je fais des recherches sur les sujets de la chimie alimentaire et de la transformation des aliments.
  • Yetong Dong headshot wearing lab coat

    Yetong Dong

    Assistante de recherche/étudiante

    I am studying to become a scientific researcher.
  • Adrienne Ethier

    Adrienne Ethier

    Spécialiste de l’évaluation des risques environnementaux

    Je suis responsable d’évaluer les risques d’exposition des personnes et de l’environnement à proximité des installations nucléaires et des mines.
  • Portrait de Dr. Marcia Anderson

    Marcia Anderson (elle)

    Médecin et vice-doyenne, santé autochtone, justice sociale et antiracisme

    Je suis médecin et je travaille à la mise en place de soins de santé culturellement sécuritaires et exempts de racisme.
  • Portrait de Sydney Robinson

    Sydney Robinson

    Ingénieur biomédical et entrepreneur

    Je suis une entrepreneure qui utilise sa formation d’ingénieure pour concevoir un dispositif aidant les personnes amputées à effectuer leurs tâches quotidiennes de façon moins douloureuse.
  • Hayleigh Conway posant sur une carte des TNO et désignant Inuvik sur la carte. Pris lors de la Journée du SIG 2017.

    Hayleigh Conway (elle)

    Technicienne en géomatique

    Je crée des cartes qui nous permettent de mieux répondre aux questions sur la santé de l’environnement dans l’Arctique de l’Ouest.
  • Manpreet Kaur dans son laboratoire

    Manpreet Kaur (Elle)

    Boursière postdoctorale

    Je travaille sur des projets de recherche qui visent à découvrir des médicaments pour traiter les maladies infectieuses. Mon travail consiste à mener des expériences, à compiler des données et à les analyser, ainsi qu’à rédiger des articles de recherche pour des revues scientifiques
  • Portrait de Ryan Mitchell

    Ryan Mitchell

    Superviseur d’écloserie

    Mon travail consiste à superviser les tâches et les travaux quotidiens sur le site.
  • Terra MacDonald sur un site d'aquaculture tenant des saumons d'élevage.

    Terra MacDonald (elle)

    Vétérinaire et responsable de la santé des poissons

    En tant que vétérinaire pour Mowi Canada West, je m’occupe des saumons à toutes les étapes de leur vie, de l’œuf à la récolte. Je m’occupe de maintenir les poissons en bonne santé et je veille à leur protection tout au long de leur cycle de vie.
  • Portrait de Isha Berry

    Isha Berry

    Étudiante au doctorat en épidémiologie

    Je recherche des tendances dans les épidémies et les résultats sanitaires chez des populations à l’échelle mondiale.
  • Portrait de Jasmin Chahal

    Jasmin Chahal

    Professeure adjointe,

    J’enseigne au département de microbiologie et d’immunologie de l’Université McGill.
  • Lynn Henderson avec un chien berger allemand

    Lynn Henderson (elle)

    Vétérinaire; clinicienne, professeure d’université.

    Je suis une vétérinaire spécialiste des petits animaux, au service de la santé animale de diverses façons.
  • Portrait de Megan Katz

    Megan Katz

    Prothésiste

    Un technicien ou une technicienne prothésiste est une personne qui fabrique et répare des membres artificiels.
  • Dr. Jackie Dawson faisant des recherches sur le terrain sur l'île Beechy, Nunavut.

    Jackie Dawson (Elle/iel)

    Professeure et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement

    Je travaille avec de grandes équipes académiques, des détenteurs de savoirs inuits et ceux et celles qui prennent des décisions pour comprendre les risques et les solutions des changements environnementaux.
  • Portrait de Corie Houldsworth

    Corie Houldsworth

    Inspectrice

    J'effectue des inspections sur les lieux de travail où les rayonnements sont utilisés, stockés ou transportés.
  • Daryl Lawes

    Daryl Lawes

    Gestionnaire de l’environnement pour Seaspan

    Je suis responsable de tous les aspects de la protection de l'environnement, des performances et de la conformité réglementaire pour les chantiers navals de Seaspan.
  • Clair Poulin hiking near wetland area

    Claire Poulin

    Chercheuse sur le poisson zèbre/étudiante en pré-médecine

    J’étudie comment le poisson-zèbre réagit à la baisse du niveau d’oxygène dans son environnement.
  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.