Aller au contenu principal

Julie Leblanc (elle)

Conseillère spéciale pour les femmes en STIM
Commission canadienne de sûreté nucléaire
Julie Leblanc
Julie Leblanc
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education
Sujets

Mon travail consiste à aider les filles et les femmes à poursuivre des études et des carrières dans le domaine des STIM.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Limoges, Ontario

J’habite désormais : Cumberland, Ontario

J’ai fait ma formation ou mes études à : Je suis titulaire d'un baccalauréat et d’un doctorat avec spécialisation en biochimie de l’Université d'Ottawa, à l’Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa.

Ce que je fais au travail

Mon travail me permet de travailler sur différents projets et d'utiliser différents ensembles de compétences. Je dirige une équipe de collègues formidables. Notre objectif est d'encourager davantage de filles et de femmes à poursuivre des études et une carrière dans les STIM. Nous travaillons spécifiquement sur le réseautage, le coaching et le mentorat, la sensibilisation et la recherche. Toutes ces actions ont pour objectif de créer un environnement STIM favorable et encourageant pour les filles et les femmes au sein et en dehors de notre organisation

Je conseille et soutiens également notre présidente dans sa défense des filles et des femmes dans les STIM. Je mène et participe à des recherches, des discussions d'expertise et des activités de sensibilisation qui visent l'équité entre les sexes. J'ai même l'occasion de rédiger des discours pour notre présidente. 

Je participe également à des recherches sur les effets des rayonnements ionisants sur la santé. Ce projet évalue la façon dont le sexe biologique d'un individu peut avoir un impact sur la façon dont la biologie humaine réagit aux rayonnements ionisants. J'utilise un logiciel spécialisé qui fait appel à l'intelligence artificielle pour simplifier certaines tâches. 

Mon travail m'oblige à prendre régulièrement des décisions. Nous sommes tous confrontés à des problèmes et à des défis à certains moments. Ma formation STIM m'a préparé à chercher des solutions à ces défis. Je fais des recherches sur le problème ou le défi à relever, je collabore avec mes collègues et j'exerce mon esprit critique. Je crois vraiment à la collaboration - je pense que c'est la raison pour laquelle j'ai participé à de nombreuses initiatives qui requièrent justement cela. La présence de personnes plus nombreuses et diverses à la table enrichit les discussions et permet à la créativité et au progrès de s'installer.

Mon parcours est

J'ai voulu être archéologue pendant tout le secondaire. Ma première année d'université était en études générales. Bien que j'aie apprécié ma première année, elle ne constituait pas un défi assez important pour me motiver. J'avais toujours aimé les sciences et j'avais suivi autant de cours de sciences que possible au secondaire. Il était donc facile de me transférer dans un programme scientifique. J'ai ensuite obtenu un baccalauréat en sciences avec une spécialisation en biochimie, puis un doctorat dans le même domaine. Arriver en radiobiologie a été un beau hasard. J'ai postulé à la CCSN par l'entremise de leur nouveau programme d'études supérieures et j'ai été placée dans une équipe de radiobiologistes et d’épidémiologistes des rayonnements. Plus tard, j'ai également commencé à soutenir l'initiative Femmes en STIM. Cela m'a ouvert les yeux sur les nombreux défis auxquels les femmes sont confrontées. Je voulais faire quelque chose à ce sujet, ce qui m'a conduit à mon poste actuel.

Ce qui me motive

Travailler pour une grande organisation comme la CCSN contribue à me motiver. Je n'ai reçu que des encouragements, du soutien et de la confiance. Cela dit, d'autres aspects sont également importants. Je suis personnellement très intéressée par la façon dont les rayonnements ionisants affectent la santé humaine. Les recherches que je mène répondent à ma curiosité naturelle pour la radiobiologie. Elle ouvre également de nombreuses possibilités de collaboration. Je considère ma carrière comme une opportunité d'apprentissage continu. Quand on continue à apprendre, il est facile d'aimer son travail. Bien entendu, l'équité entre les sexes est également importante pour moi. Étant moi-même une femme dans le domaine des STIM et mère de deux jeunes filles, j'ai le pouvoir de faire une différence. Travailler en étroite collaboration avec la présidente de la CCSN est également passionnant et inspirant.

Comment j’affecte la vie des gens

En encourageant davantage de filles et de femmes à poursuivre des études en STIM, je contribue à rendre les carrières en STIM plus diversifiées. Cela permet à ces carrières d'être plus représentatives de nos communautés. Le fait d'avoir une communauté STIM plus diversifiée contribuera à assurer un avenir plus juste et équitable pour tous. Je fais partie d'une organisation qui fait de la sécurité sa priorité absolue. La recherche scientifique que je mène vise à continuer de protéger la santé des Canadiens et Canadiennes.

En dehors du travail je

Je suis apicultrice (j’élève des abeilles) et j'aime jardiner - j'ai un énorme potager qui ne cesse de s'agrandir chaque année. Pour me détendre, je fais de l'exercice - du yoga à la course à pied - bon pour le corps et l'esprit.

Mon conseil aux autres

Gardez toutes les options ouvertes - prenez autant de matières différentes à l'école que vous le pouvez. Recherchez les différentes possibilités de stages - d'un emploi de bureau à un emploi dans un laboratoire ou sur le terrain. Croyez en vous.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Langues étrangères
  • Histoire
  • Sciences
  • Musique
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait la lecture
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Ne voulait jamais être en classe
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard

Explorez les profils de carrière

  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.
  • Marc Fiume | PDG de DNAstack

    Marc Fiume

    PDG

    Marc Fiume est le PDG de DNAstack, un logiciel qui gère les données génomiques.
  • Shakib Rahman | Assistant de recherche

    Shakib Rahman

    Assistant de recherche

    Shakib Rahman est un assistant de recherche à l’Institut de la santé des os et des articulations de l'Alberta
  • Kathy Deuchars | Ontario Genomics

    Kathy Deuchars

    Directrice, Développement commercial et recherche,

    Kathy Deuchars est la directrice, Développement commercial et recherche chez Ontario
    Genomics
  • Jordan Thomson | Responsable de la planification stratégique chez Ontario Genomics

    Jordan Thomson

    Responsable de la planification stratégique

    Jordan Thomson est le responsable de la planification stratégique chez Ontario Genomics.
  • Janet Smylie | Médecin de famille et chercheuse

    Janet Smylie

    Médecin de famille et chercheuse

    Janet Smylie est médecin de famille et chercheuse à l'hôpital St. Michael's.
  • Katie Harris essayant une combinaison spatiale de simulation au Centre européen des astronautes.

    Katie Harris (elle)

    Étudiante en médecine / future spécialiste en médecine aérospatiale

    Je m'oriente vers une carrière de spécialiste en médecine aérospatiale - médecin qui travaille avec les astronautes et les maintient en bonne santé pour les longues missions !
  • Amanda Naaum | biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID

    Amanda Naaum

    Biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID

    Amanda Naaum est biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID.
  • Thomas Merritt | Professeur titulaire

    Thomas Merritt

    Professeur titulaire en génomique et bioinformatique

    Thomas Merritt est professeur titulaire en génomique et bioinformatique pour la Chaire de recherche du Canada.
  • Tania George

    Tania George

    Cheffe d'équipe, Gestion des données cliniques

    Tania George est Cheffe d'équipe, Gestion des données cliniques pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).
  • Susie Taylor | Susie Taylor, coordonnatrice du soutien aux programmes, sensibilisation pour Parlons sciences.

    Susie Taylor

    Coordonnatrice du soutien aux programmes

    Susie Taylor est coordonnatrice du soutien aux programmes de sensibilisation pour Parlons sciences.
  • Stephanie Welton | Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton

    Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton est une chercheuse indépendante, travaillant à distance dans tout le Canada.
  • Sarah Benjamin - Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin

    Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin est gestionnaire des opérations réglementaires chez Amgen Canada
  • Renee Mastalerz | Directrice

    Renee Mastalerz

    Directrice, Acquisition de talents

    Renee Mastalerz est directrice, Acquisition de talents chez Roche Canada.
  • Paulo Covizzi | Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi

    Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi est le directeur principal des opérations de développement chez Amgen.
  • Nusheem Ditta

    Nusheen Ditta

    Gestionnaire principale des données d'études

    Nusheen Ditta est gestionnaire principale des données d'études pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).
  • Namratt Joshi dans ses habits de graduation au doctorat

    Namrata Joshi

    Associée à l'innovation (neurosciences)

    Namrata Joshi a un doctorat en neurosciences et travaille au Moffitt Cancer Center.
  • Monica Gautam

    Monica Gautam

    Directrice générale / fondatrice

    Monica Gautam est la directrice générale / fondatrice de Compass Medical Affairs Consulting Inc.
  • Chris Derksen en train de faire ses recherches sur le terrain en Arctique.

    Chris Derksen (il/lui)

    Chercheur scientifique en climatologie

    J'utilise des données satellitaires et des modèles climatiques pour comprendre l'impact des changements climatiques sur la neige et la glace au Canada.
  • Shari Forbes à l'extérieur du centre de décomposition humaine

    Shari Forbes (elle)

    Chercheuse en sciences médico-légales / judiciaire et professeure

    Je mène des recherches pour comprendre comment le corps humain se décompose dans notre environnement canadien unique.