Ian Cook

Compagnon tôlier
Whisper Chauffage et climatisation
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education



En dehors du travail je

Si je ne travaille pas, j’aime être sur un bateau en train de pêcher, faire des activités de tir, chasser ou même partir en randonnée. Comme passe-temps, je m’investis aussi dans le travail du cuivre pour fabriquer des fleurs, des ornements et d’autres bibelots.

En dehors du travail je
Mon parcours est

Quand j’étais au secondaire, je n’ai jamais su exactement ce que je souhaitais faire comme travail. J’ai trouvé un emploi dans une tôlerie qui consistait à laver des camionnettes et à organiser l’atelier. J’ai commencé ma formation d’apprenti en travaillant là et j’ai terminé mon programme des apprentis inscrits (Registered Apprentice Program) tout en poursuivant mes études. Immédiatement après le secondaire, j’ai été admis au SAIT (Institut de technologie du Sud de l’Alberta) pour compléter ma formation technique en tôlerie. Dix ans plus tard, je travaille toujours en tôlerie et j’adore ça! Maintenant, en tant que compagnon d’apprentissage, je contribue à la formation des apprentis et apprenties novices en tôlerie. Ce n’était certainement pas simple, car il y avait des obstacles à surmonter. Mais il y a toujours des occasions d’apprendre des obstacles ou des erreurs que nous rencontrons.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Lorsque tu commences à chercher une carrière potentielle dans les métiers spécialisés, rappelle-toi que la plupart des emplois ne sont pas seulement ce que tu vois au premier abord. Fais des recherches pour voir quelles sont les voies possibles dans diverses industries plus spécialisées. Dans le domaine de la tôlerie, une personne pourrait potentiellement se spécialiser en travaux d’entretien, en travaux d’installation, en métallurgie personnalisée ou en travail de supervision. De plus, établis le plus de contacts possible. Tu peux connaître beaucoup de gens et avoir surmonté beaucoup de défis différents, mais un jour, tu tomberas probablement sur quelque chose que tu n’as encore jamais vu. La meilleure façon de résoudre des problèmes que tu ne comprends pas, ou que tu n’as jamais rencontrés, consiste à utiliser tes relations et à trouver une personne qui pourrait avoir une solution.

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Coalhurst, Alberta

J’habite désormais : Coalhurst, Alberta

J’ai fait ma formation ou mes études à :  J’ai terminé le programme en tôlerie d’une durée de 4 ans et 40 semaines à l’Institut polytechnique SAIT.

À propos de moi


Ce qui me motive

Pour ma part, lorsque je termine une installation et que tout semble bien, que tout fonctionne à merveille et que le client ou la cliente est heureux ou heureuse, ce sont mes plus beaux moments au travail. J’aime beaucoup ma carrière à cause de la nature changeante des problèmes que je rencontre et des apprentissages que je fais au quotidien. Cette carrière me convient parfaitement puisqu’elle me fait constamment réfléchir et bouger. Je ne me lasse jamais de ce que je fais! Et puis au terme d’un projet ou à la fin d’une journée, je peux avoir un regard rétrospectif et être fier de ce que j’ai fait.

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gensLes tôliers et tôlières sont responsables du confort et du climat intérieur dans les bâtiments. Nous installons les systèmes de chauffage et de climatisation dans des bâtiments comme des écoles et des bureaux, à grande échelle, ou comme des maisons, à plus petite échelle. Le chauffage dans ces immeubles est important lorsque la température chute au-dessous de zéro, non seulement pour la santé des occupants, mais aussi pour la sécurité du fonctionnement de l’immeuble. Nous nous occupons aussi des systèmes de ventilation dans les immeubles pour l’approvisionnement en air frais. Cela revêt une importance particulière dans les endroits où des gaz dangereux sont produits (p. ex., les ateliers de mécanique ou de soudure).
 
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

Au travail, je suis chargé de l’installation de systèmes de conduits selon les plans établis. Cela implique d’agencer et de mesurer les raccords, de faire les calculs des matériaux nécessaires et de les commander. Je fais également l’entretien et la réparation de ventilateurs d’aération, de fournaises, d’unités de ventilation sur les toits pour le chauffage et la climatisation, ainsi que de foyers.

Le travail que je fais comprend un large éventail de tâches exigeantes. Un jour, je peux effectuer un petit travail résidentiel, et l’autre, je peux installer des unités de près de 14 000 kilos sur un toit. Peu importe le travail, il comporte toujours un défi ou une occasion d’apprendre. Parfois, il peut s’agir d’un petit problème, comme trouver le bon endroit pour installer les conduits dans une maison sans bouleverser les plans des autres gens de métier. D’autres fois, il peut s’agir d’un plus gros problème, comme devoir creuser pour positionner une grue dans un espace restreint. Les compétences en STIM m’ont permis d’acquérir les connaissances et une compréhension des principes de base de la plupart des défis qui peuvent se présenter sur un chantier. Ces compétences contribuent également à la réflexion critique et à la résolution de problème.

Dans mon métier, les mathématiques constituent une compétence très importante. Chaque jour, nous agençons, mesurons et planifions. Tout cela nécessite de bien comprendre les fondements des mathématiques. Il est aussi important d’être capable de bien travailler avec d’autres personnes, car c’est plus facile de résoudre des problèmes avec un groupe de personnes qualifiées que de les résoudre soi-même. En équipe, chacun apporte des compétences et des idées différentes.
 

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Mathématiques
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • J'ai vraiment apprécié les programmes de construction, d'ébénisterie, de soudage et de mécanique qui étaient proposés lorsque j'étais à l'école.
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Souhaitait diriger
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Était très créative
  • Ne voulait jamais être en classe
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Participait à des activités telles la pêche, la cueillette de petits fruits et la chasse
  • Apprenait mieux en expérimentant

Les partenaires

Skills/Compétences Canada

Parlons sciences tient à remercier Skills/Compétences Canada (SCC) de l’avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.

Fondé en 1989, Skills/Compétences Canada est un organisme national sans but lucratif qui, de concert avec ses organisations membres représentant tous les territoires et provinces du Canada, fait la promotion des emplois dans les métiers et les technologies auprès des jeunes du pays en collaborant avec les employeurs, les enseignants, les syndicats et les gouvernements. Grâce aux liens uniques qu’il entretient avec ses partenaires des secteurs privé et public, Skills/Compétences Canada est en mesure de contribuer à combler les besoins futurs du Canada en main-d’œuvre qualifiée, tout en aidant les jeunes à découvrir des carrières gratifiantes. Skills/Compétences Canada offre à des centaines de milliers de jeunes canadiens des possibilités d’apprentissage expérientiel, notamment des concours de compétences régionaux, provinciaux et territoriaux, nationaux et internationaux, ainsi que des programmes de sensibilisation aux métiers spécialisés. Pour en savoir plus, visite https://www.skillscompetencescanada.com/ .

Skills Canada

Explorez les profils de carrière