Aller au contenu principal

Aaron Remisch

Chargé de projets en infrastructures essentielles
Forces armées canadiennes - Projet « Maritime Experimental and Test Ranges »
Aaron Remisch | Chargé de projets en infrastructures essentielles
Aaron Remisch | Chargé de projets en infrastructures essentielles

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Dundas, Ontario

J’habite désormais : Parksville, Colombie-Britannique

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai un diplôme en génie mécanique (avec spécialisation en mécatronique) de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario. J’ai terminé la première moitié de ma formation pour mon poste militaire (officier du génie des systèmes de combat maritime) à Halifax, le reste se fera à Esquimalt. La formation comprend 15 mois de théorie et 1 an sur un navire.

Ce que je fais au travail

My current job is not a typical engineering job, either for the civilian world or in the military. I use the problem solving skills I learned through my Engineering degree to try to figure out how to make sure the infrastructure and equipment at our base are at their best. My technical background has come in handy many times when I have been hunting for new equipment, such as radars and sensors, to upgrade and improve our operations center.

The parts of my job that are not typical to an engineer are those related to my role as a Range Safety Officer.  A Range Safety Officer make sure the people using the firing range, or those who might come in close relationship to it, are safe at all times. I spend a lot of time talking on the marine radio to fishing vessels, the Victoria Coast guard, and other commercial or private vessels.  My job is to make sure they do not enter our Acoustics range while we do torpedo testing. To do this job I have to know such things as the rules that sailors follow as well as our safety policy when it comes to working around marine mammals like Orcas.

When it comes to keeping the range safe, it can involve many moving parts. For example, sometimes I have to direct our own military boats to stop someone from coming on the range, while at the same time trying to contact the vessel on the radio, and looking out for whales. We do this so that we can continue our torpedo tests or helicopter crew training without interruption and in a safe manner.
Unlike being on a frigate where I am part of a 40-person department, at CFMETR we only have a few military members. This means I have a much wider variety of jobs to do. It also means I get experiences I would never get to have.

Mon parcours

Les forces armées m’ont toujours intéressé. À l’école secondaire, je n’ai jamais réellement envisagé une carrière dans l’armée. Après le secondaire, j’ai fait un an dans un programme collégial avant de me rendre compte que, ce qui m’intéressait vraiment, c’était le génie mécanique. J’aimais autant le volet théorique que les exercices pratiques de conception. Au cours de ma première année, j’ai décidé de m’enrôler dans l’armée, parce qu’ils payaient mes frais de scolarité et offraient un bon emploi après le diplôme.

Je n’aurais pas pu faire un meilleur choix que les forces armées. Cela m’a enlevé de la pression, car je n’avais plus à me soucier de trouver un emploi d’été et j’ai eu de belles expériences pendant la formation. Comme mes frais de scolarité étaient payés, je pouvais me concentrer sur mes études et je n’avais pas à travailler pendant l’année scolaire.

Une fois diplômé, la marine a une formation très simple à suivre jusqu’à ce qu’on ait les compétences et qu’on puisse faire son travail sur le bateau. Ce parcours offre une grande certitude et des buts à atteindre.
 

Ce qui me motive

Ma principale motivation en ce moment est de retourner à bord d’un navire de combat comme sous-chef de division. À ce poste, je serai à la tête d’un groupe d’excellents techniciennes et techniciens chargés de réparer les armes et les capteurs sur le bateau pendant que nous naviguons autour du monde. Les expériences vécues et les endroits visités pendant le déploiement sont incroyables. Ce sont des moments forts de ma carrière.

En plus de retourner sur le bateau, j’ai toujours aimé travailler avec les composants et les équipements électroniques. J’aime aussi découvrir les systèmes militaires et voir ce qu’ils peuvent faire.

Comment j’influence la vie des gens

Mon travail est utile, car je suis membre d’une équipe qui appuie les programmes d’essai pour torpilles du Canada et des États-Unis. Nous facilitons aussi l’entraînement des équipages d’hélicoptère de l’Aviation royale canadienne dans leur lutte anti-sous-marins. En prime, l’autonomie qu’offre mon travail me laisse du temps pour faire du bénévolat et contribuer de différentes façons à la communauté.

En dehors du travail, je

Pour m’amuser, je soulève des poids, je fais de l’escalade, de la randonnée, du ski, de la raquette et je joue à des sports.

Mon conseil aux autres

Le génie maritime est une occasion en or qui offre une tonne d’expériences incroyables. Travaillez fort et restez positif, vous ne regretterez pas ce choix de carrière. Ne manquez pas aussi de vous inscrire au Programme de formation des officiers de la Force régulière (PFOR). L’armée paiera vos études en échange d’une période de service fixe.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Mathématiques
  • Musique
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Technologie
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aimait la lecture
  • Jouait à des jeux vidéo

Les partenaires

Forces armées canadiennes
Forces armées canadiennes

Parlons sciences remercie les hommes et les femmes des Forces armées canadiennes qui nous ont fourni un profil de carrière afin de partager les détails de leur carrières passionnantes. Pour en savoir plus sur les carrières disponibles dans les Forces armées canadiennes, découvrez-les sur YouTubeInstagramTwitter ou Facebook.

Explorez les profils de carrière

  • Portrait de Sydney Robinson

    Sydney Robinson

    Ingénieur biomédical et entrepreneur

    Je suis une entrepreneure qui utilise sa formation d’ingénieure pour concevoir un dispositif aidant les personnes amputées à effectuer leurs tâches quotidiennes de façon moins douloureuse.
  • Portrait de Graham Ballachey

    Graham Ballachey

    Vice-président de l’ingénieri

    Je gère et supervise tous les travaux d’ingénierie pour une entreprise de développement de mines de lithium. Je contribue également à la planification stratégique et à la commercialisation.
  • Portrait de Corie Houldsworth

    Corie Houldsworth

    Inspectrice

    J'effectue des inspections sur les lieux de travail où les rayonnements sont utilisés, stockés ou transportés.
  • Moustafa Eldeeb onsite at Seaspan Shipyard’s North Vancouver, BC facility.

    Mustafa Eldeeb

    Chef de projet, programmes de la Marine

    Je suis chargé de veiller à ce que les différentes équipes de projet soient performantes et respectent le budget et le calendrier approuvés pour chaque projet.
  • Stephanie Welton | Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton

    Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton est une chercheuse indépendante, travaillant à distance dans tout le Canada.
  • Sadie Sellars | Directrice technique, projet Hebron, ExxonMobil Canada

    Sadie Sellars

    Directrice technique, projet Hebron

    Sadie Sellers est directrice technique du projet Hebron pour ExxonMobil Canada.
  • Roger Bragg à l'extérieur avec un VTT

    Roger Bragg

    Électricien en construction

    Roger Bragg est un électricien en construction, exerçant à Terre-Neuve.
  • Osric | Ingénieur de forage sur le terrain

    Osric

    Ingénieur de forage sur le terrain

    Osric est un ingénieur de forage sur le terrain.
  • Julie Thrasher au travail dans la salle de commande

    Julie Thrasher

    Cheffe d'équipe (énergie nucléaire)

    Je suis responsable de l'exploitation sûre et efficace d'une centrale nucléaire à quatre réacteurs.
  • Louisa Ho | Academic-Industrial Liaison

    Louisa Ho

    Responsable des liaisons académiques-industrielles

    Louisa Ho est responsable des liaisons académiques-industrielles à l'Université Wilfrid Laurier.
  • Peter Visscher devant un tableau blanc

    Peter Visscher

    Directeur général, Développement de véhicules robotisés

    Je travaille avec mon équipe pour développer des véhicules robotiques extrêmes conçus pour fonctionner hors route et hors planète.
  • Julie-Claire Hamilton travaillant dans un boîtier de disjoncteurs électriques

    Julie-Claire Hamilton

    Enseignante du programme d'opérateur, opératrice d'usine

    Julie-Claire Hamilton est enseignante du programme d'opérateur, opératrice d'usine au Collège Selkirk
  • Jeremy Daoust | Directeur

    Jeremy Daoust

    Directeur

    Je gère et prends des décisions stratégiques pour une flotte de 63 navires.
  • James Palcik sur un bateau avec un énorme doré

    James Palcik

    Directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation

    James Palcik est le directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation chez FLINN Scientific Inc.
  • Isabel Deslauriers | Manager, Let’s Talk Science Outreach

    Isabel Deslauriers

    Directrice

    Isabel Deslauriers est la directrice de l'expérience des jeunes et bénévoles chez Parlons sciences
  • Gillian Savage-Knight

    Gillian Savage-Knight

    Conseillère en relations extérieures

  • Diane Standen-Downie

    Diane Standen-Downie

    Responsable du contrôle de projet

    Diane Standen-Downie est une responsable du contrôle de projet chez Jacobs Engineering.
  • Kasia Carisse devant un panneau de commandes

    Kasia Carisse

    Superviseure de la salle de contrôle d'une centrale nucléaire

    Je supervise la salle de contrôle principale de la centrale nucléaire de Pickering.
  • Lisa Jones

    Lisa Jones

    Directrice des initiatives stratégiques

    Je dirige des initiatives visant à améliorer le leadership ainsi que l'efficacité globale de l'organisation.
  • Karissa Palinka headshot

    Karissa Palinka (elle)

    Ingénieure technique

    Karissa travaille à la réduction de notre empreinte carbone par l'utilisation de petits réacteurs modulaires.