Aller au contenu principal

Sarah Jane Eaton

Directrice

Commission canadienne de sûreté nucléaire

Profil créé le : 13 octobre 2023
Parcours education : Université

À propos de ma carrière

Je dirige une équipe qui est responsable de l’homologation de petits réacteurs modulaires.

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née à St. John’s, Terre-Neuve, Canada.

J’habite désormais :            Je vis à Ottawa, Ontario, Canada.

J’ai fait ma formation ou mes études à :  Je suis titulaire d’un diplôme de baccalauréat et de maîtrise et en sciences de la Terre de l’Université Memorial à Terre-Neuve (en anglais).

Je travaille pour la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Notre travail consiste à nous assurer que toutes les activités nucléaires qui se déroulent au Canada sont menées de façon sécuritaire. La plupart des gens ne se rendent pas compte qu’il y a beaucoup d’activités nucléaires au Canada. Nous avons des mines d’uranium, des centrales nucléaires et des endroits qui stockent des déchets nucléaires. Nous avons aussi des réacteurs de recherche et des installations qui produisent du combustible pour les centrales nucléaires. La plupart des hôpitaux utilisent les rayonnements et les matières radioactives pour des tests et des traitements.

Dans mon groupe, nous sommes responsables de la sécurité des petits réacteurs modulaires (PRM). Les PRM s’apparentent aux centrales nucléaires classiques, mais ils sont plus petits et peuvent utiliser différents combustibles. Notre groupe examine tous les documents fournis par l’entreprise qui veut construire le PRM. Nous nous assurons que la conception est sécuritaire et qu’elle respecte nos lois et règlements. Nous veillons également à ce que le site fini puisse être exploité en toute sécurité. Nous rédigeons des recommandations à l’intention de notre Commission, qui est notre organe de décision.

Au secondaire, je n’étais pas une étudiante de niveau A. J’étais une étudiante de niveau B constante. Je n’ai jamais gagné de bourses d’études ni compté parmi les personnes ayant le plus haut niveau de performance. J’ai maintenu mes notes de niveau B tout au long de mes études de baccalauréat. Cependant, j’ai commencé à trouver d’autres moyens de « démontrer ma valeur » que les notes. Mon conseil est de dire « oui » chaque fois que tu peux à des occasions intéressantes. À l’université, j’ai eu la chance de travailler sur deux projets de recherche. Dans l’un d’eux, j’ai navigué du Canada atlantique jusqu’à la côte des Bermudes et jusqu’à la côte du Groenland. Dans l’autre, j’ai travaillé dans un camp de base éloigné au Labrador (où les allers-retours pour le travail se faisaient en hélicoptère).

Après cela, j’ai saisi une occasion et j’ai déménagé en Saskatchewan pour devenir inspectrice des mines pour la Commission canadienne de sûreté nucléaire. C’était une expérience incroyable! J’ai voyagé dans de nombreuses communautés isolées, j’ai rencontré des gens extraordinaires et j’ai beaucoup appris sur la culture et les expériences autochtones. C’était difficile de quitter ma famille et de déménager dans un endroit où j’étais seule. Cependant, cela m’a permis de me dépasser pour devenir experte dans le travail que je fais et pour tout apprendre sur l’industrie nucléaire. Cela a été très gratifiant et m’a aidée à progresser tout au long de ma carrière à la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

 Je dirige une équipe d’experts et d’expertes. Je suis géologue de formation. Je ne suis ni une physicienne nucléaire ni une ingénieure nucléaire. Ce que j’ai appris à l’école et de mes expériences de travail, c’est l’importance de poser des questions. Donc, même si je ne connais peut-être pas l’ingénierie complexe derrière une conception de PRM, je sais quand poser des questions. Je sais aussi comment comprendre le concept suffisamment bien pour aider notre équipe à le communiquer au public et à notre Commission. Être capable de rendre l’information technique compréhensible et accessible au public est l’une des parties préférées de mon travail. Je suis heureuse lorsque mon travail aide les gens à comprendre l’industrie nucléaire et le rôle de la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

Assurer la sécurité est un travail formidable! Notre personnel s’assure que le public est protégé. Cela a une valeur incroyable. Nous faisons de notre mieux pour collaborer avec les communautés et les nations autochtones ainsi que d’autres collectivités locales. Nous dialoguons avec toute personne intéressée à apprendre comment assurer la sécurité nucléaire.

J’ai une jeune famille, alors nous passons beaucoup de temps en plein air à jouer, à nager, à faire du vélo ainsi que de la randonnée et à construire des forts. Actuellement, j’essaie de m’entraîner pour mon premier demi-marathon. J’ai fait quelques triathlons, mais un demi-marathon serait une première.

Les carrières dans les sciences et l’industrie nucléaire sont très enrichissantes. Il y a tellement d’emplois géniaux dont j’ignorais totalement l’existence jusqu’à ce que je commence dans l’inspection d’installations nucléaires.

Ce que je fais au travail

Je travaille pour la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Notre travail consiste à nous assurer que toutes les activités nucléaires qui se déroulent au Canada sont menées de façon sécuritaire. La plupart des gens ne se rendent pas compte qu’il y a beaucoup d’activités nucléaires au Canada. Nous avons des mines d’uranium, des centrales nucléaires et des endroits qui stockent des déchets nucléaires. Nous avons aussi des réacteurs de recherche et des installations qui produisent du combustible pour les centrales nucléaires. La plupart des hôpitaux utilisent les rayonnements et les matières radioactives pour des tests et des traitements.

Dans mon groupe, nous sommes responsables de la sécurité des petits réacteurs modulaires (PRM). Les PRM s’apparentent aux centrales nucléaires classiques, mais ils sont plus petits et peuvent utiliser différents combustibles. Notre groupe examine tous les documents fournis par l’entreprise qui veut construire le PRM. Nous nous assurons que la conception est sécuritaire et qu’elle respecte nos lois et règlements. Nous veillons également à ce que le site fini puisse être exploité en toute sécurité. Nous rédigeons des recommandations à l’intention de notre Commission, qui est notre organe de décision.

Mon parcours

Au secondaire, je n’étais pas une étudiante de niveau A. J’étais une étudiante de niveau B constante. Je n’ai jamais gagné de bourses d’études ni compté parmi les personnes ayant le plus haut niveau de performance. J’ai maintenu mes notes de niveau B tout au long de mes études de baccalauréat. Cependant, j’ai commencé à trouver d’autres moyens de « démontrer ma valeur » que les notes. Mon conseil est de dire « oui » chaque fois que tu peux à des occasions intéressantes. À l’université, j’ai eu la chance de travailler sur deux projets de recherche. Dans l’un d’eux, j’ai navigué du Canada atlantique jusqu’à la côte des Bermudes et jusqu’à la côte du Groenland. Dans l’autre, j’ai travaillé dans un camp de base éloigné au Labrador (où les allers-retours pour le travail se faisaient en hélicoptère).

Après cela, j’ai saisi une occasion et j’ai déménagé en Saskatchewan pour devenir inspectrice des mines pour la Commission canadienne de sûreté nucléaire. C’était une expérience incroyable! J’ai voyagé dans de nombreuses communautés isolées, j’ai rencontré des gens extraordinaires et j’ai beaucoup appris sur la culture et les expériences autochtones. C’était difficile de quitter ma famille et de déménager dans un endroit où j’étais seule. Cependant, cela m’a permis de me dépasser pour devenir experte dans le travail que je fais et pour tout apprendre sur l’industrie nucléaire. Cela a été très gratifiant et m’a aidée à progresser tout au long de ma carrière à la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

Ce qui me motive

 Je dirige une équipe d’experts et d’expertes. Je suis géologue de formation. Je ne suis ni une physicienne nucléaire ni une ingénieure nucléaire. Ce que j’ai appris à l’école et de mes expériences de travail, c’est l’importance de poser des questions. Donc, même si je ne connais peut-être pas l’ingénierie complexe derrière une conception de PRM, je sais quand poser des questions. Je sais aussi comment comprendre le concept suffisamment bien pour aider notre équipe à le communiquer au public et à notre Commission. Être capable de rendre l’information technique compréhensible et accessible au public est l’une des parties préférées de mon travail. Je suis heureuse lorsque mon travail aide les gens à comprendre l’industrie nucléaire et le rôle de la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

Comment j’influence la vie des gens

Assurer la sécurité est un travail formidable! Notre personnel s’assure que le public est protégé. Cela a une valeur incroyable. Nous faisons de notre mieux pour collaborer avec les communautés et les nations autochtones ainsi que d’autres collectivités locales. Nous dialoguons avec toute personne intéressée à apprendre comment assurer la sécurité nucléaire.

En dehors du travail, je

J’ai une jeune famille, alors nous passons beaucoup de temps en plein air à jouer, à nager, à faire du vélo ainsi que de la randonnée et à construire des forts. Actuellement, j’essaie de m’entraîner pour mon premier demi-marathon. J’ai fait quelques triathlons, mais un demi-marathon serait une première.

Mon conseil aux autres

Les carrières dans les sciences et l’industrie nucléaire sont très enrichissantes. Il y a tellement d’emplois géniaux dont j’ignorais totalement l’existence jusqu’à ce que je commence dans l’inspection d’installations nucléaires.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :

  • Langues étrangères
  • Sciences
  • Informatique
  • Musique

Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :

  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait la lecture
  • Organisait toujours les meilleures soirées entre amis
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait en expérimentant
  • portrait par Kenzie Arnott

    Kenzie Arnott

    Profils de carrière

    Responsable du programme « Science in the City »

    Je dirige un programme de communication scientifique dans trois villes différentes. Le but est de connecter les scientifiques afin de les aider à comprendre les spécialités des uns et des autres.
  • portrait par Jose Chiriboga

    Jose Chiriboga (il)

    Profils de carrière

    Associé principal au soutien scientifique

    Mon équipe et moi créons et animons des programmes de formation illustrant les diverses manières d’utiliser nos produits afin de faciliter la recherche scientifique et l’innovation.
  • Genny Marcoux debout devant un fond de fleurs artificielles roses et blanches de taille humaine.

    Genny Marcoux

    Profils de carrière

    Responsable de l’infrastructure et de la sécurité

    Je dirige une équipe experte chargée de créer un environnement sécurisé pour l’équipe de développement de cours, permettant à la clientèle de se familiariser avec nos produits et d’apprendre la cybersécurité.
  • portrait par Gordon Martell

    Gordon Martell (il)

    Profils de carrière

    Professeur adjoint

    J’enseigne aux étudiants et étudiantes du postsecondaire à devenir des leaders dans les écoles et autres organisations.
  • Nancy Rogers debout sur un affleurement rocheux où elle prospecte des minéraux. Encadré : Roche de labradorite coupée pour exposer les motifs de couleur.

    Nancy Rogers

    Profils de carrière

    Prospectrice professionnelle et artisane

    Je me rends dans des régions reculées à la recherche de minéraux et de cristaux.
  • portrait par Marianne Parent

    Marianne Parent (elle)

    Profils de carrière

    Vétérinaire / Candidate au doctorat en épidémiologie vétérinaire,

    Je suis une docteure pour les chats et les chiens, ainsi que pour certains autres animaux comme les perroquets et les lapins. Je fais aussi de la recherche sur un parasite du saumon d’élevage.
  • portrait par Ali Ashrafi

    Ali Ashrafi (il)

    Profils de carrière

    Candidat au doctorat

    Je suis inscrit dans un programme de doctorat en sciences humaines.
  • portrait par Olivia Ivany

    Olivia Ivany

    Profils de carrière

    Technologue en échographie diagnostique

    J’effectue différents types d’échographies sur l'ensemble du corps.
  • portrait par Rashell Featherstone

    Rashell Featherstone (elle)

    Profils de carrière

    Associée principale au programme

    Je coordonne des projets pour le développement de nouveaux produits chez STEMCELL.
  • portrait par Tyler Morhart

    Tyler Morhart (il)

    Profils de carrière

    Scientifique, responsable de la ligne de faisceaux – SyLMAND

    Je fais partie du personnel scientifique à l’installation de rayonnement synchrotron du Centre canadien de rayonnement synchrotron. Je suis responsable de la ligne de faisceaux de SyLMAND.
  • portrait parMohamd Imad

    Mohamd Imad

    Profils de carrière

    Spécialiste de l’étalonnage des systèmes de diagnostic et de contrôle des véhicules

    Je travaille sur l’électronique, le câblage et les logiciels des véhicules extraordinaires de General Motors.
  • Brianna Lummerding à genoux près d’un cerceau en plastique collectant des échantillons dans un champ herbeux.

    Brianna Lummerding

    Profils de carrière

    Responsable de l’innovation agronomique

    Je m’occupe de tout ce qui concerne la gestion des sols pour un groupe de détaillants et détaillantes.