Aller au contenu principal
Profils de carrière

Pamela Power (elle)

Spécialiste des ressources en eau
Shared Value Solutions Ltd.
Pamela Power
Pamela Power
Lieu de naissance
Emplacement

Partager sur:

Je procède à l’examen technique des projets susceptibles d’avoir des répercussions sur les ressources en eau afin de m’assurer que les droits et les intérêts de la collectivité sont pris en compte et protégés.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née à Edmonton, en Alberta.

J’habite désormais : J’habite à Churchill Falls, au Labrador.

J’ai fait ma formation ou mes études à : Diplôme technique spécialisé en hydrogéologie (en anglais), Northern Alberta Institute of Technology (NAIT), candidate à la maîtrise en sciences de l’environnement, Université (en anglais) Royal Roads

Ce que je fais au travail

Pendant la majeure partie de ma carrière, j’ai travaillé à distance. J’ai commencé par travailler dans un bureau satellite éloigné. Aujourd’hui, avec l’évolution mondiale vers le travail à distance, j’ai pu mettre à profit cette expérience. Aujourd’hui, je travaille et gère des projets à partir d’un bureau à distance situé chez moi.

Mes compétences en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM) et mon bagage technique sont des atouts importants dans mon travail. Ils me permettent d’organiser de grandes quantités de données, de gérer des projets et de communiquer des idées aux autres. Les compétences en STIM sont nécessaires pour devenir un spécialiste de l’eau à tous les niveaux. L’échantillonnage et l’analyse de la qualité de l’eau se font de manière systématique. Les projets d’échantillonnage de l’eau nécessitent des compétences technologiques afin d’effectuer une collecte de données précise. Vous devez également être en mesure de calculer l’élévation de l’eau et les débits.

En tant que gestionnaire de projet, il est important pour moi d’avoir d’excellentes compétences en communication. Communiquer avec les membres de l’équipe de projet sur la meilleure façon de soutenir un client est un excellent moyen d’être un décideur innovant. La communication et le travail entre les équipes permettent d’éviter le fonctionnement en silo ainsi que de tirer parti de vos compétences et de vos connaissances pour aider à résoudre des problèmes collectifs et pluridisciplinaires. La plupart des projets sont très complexes et requièrent une grande variété d’expertises. Par conséquent, il est rare que vous travailliez seul sur un projet. Il est donc essentiel de donner régulièrement des commentaires utiles et au bon moment à tous les membres de l’équipe.

J’utilise mes compétences en matière de résolution de problèmes pour gérer le temps et modifier les priorités des projets. J’utilise également ces compétences pour planifier la manière d’inclure le savoir autochtone dans la science occidentale au cours des examens techniques des projets. Pour ce faire, je place les intérêts et les objectifs de nos clients au premier plan. Mes commentaires sur les questions techniques sont liés aux droits et aux intérêts de nos clients et sont formulés en langage clair.

La revitalisation linguistique est une préoccupation majeure pour nos clients. Nous soutenons nos clients autochtones dans leurs efforts de réconciliation nationale en utilisant la langue traditionnelle. Pour ce faire, nous devons améliorer en permanence notre compréhension et notre utilisation des langues autochtones. C’est pourquoi nous participons à des ateliers sur les langues autochtones et faisons appel à des professeurs de langues autochtones pour nous aider à progresser. Nous répertorions également les mots et expressions préférés à utiliser dans les rapports et dans la correspondance avec les clients.

Mon parcours

L’injustice est un sujet qui me passionne. À l’école secondaire, j’avais l’intention de faire du droit, et ce que je fais aujourd’hui s’en rapproche, car j’ai l’occasion de faire entendre la voix de ceux qui ne sont pas entendus ou qui ne peuvent pas s’exprimer. J’ai choisi d’étudier l’eau parce que l’eau, c’est la vie. J’ai grandi dans les terres à l’est d’Edmonton. J’ai vu des lacs et d’autres étendues d’eau s’assécher. J’ai vu disparaître de grands peuplements de bouleaux et de trembles. J’ai également vu les fermes voisines passer de la production alimentaire à des sites d’enfouissement industriel. La température de nombreux plans d’eau peu profonds a augmenté et leur composition chimique s’est modifiée, ce qui a entraîné la prolifération d’algues qui rendent l’eau impropre à la baignade ou à la vie aquatique.

Au cours de mes premières études à l’université, j’ai obtenu un diplôme en beaux-arts et arts du spectacle à l’Université Mount Royal. J’ai ensuite suivi une formation de compagnon et obtenu mon Sceau rouge comme coiffeuse. Cela m’a permis de travailler et de voyager au Canada dans la vingtaine pour découvrir le pays.

Mon retour à Jasper, en Alberta, après un voyage, a marqué un tournant dans ma vie. J’ai assisté à une consultation publique sur le développement d’un oléoduc traversant le parc national de Jasper. J’ai tout de suite compris que la question était plus complexe que ce qui était présenté. J’ai compris qu’il s’agissait d’un sujet que je devais approfondir. Le centre pour l’emploi de Jasper m’a aidée à obtenir un financement et à réduire mes choix d’études. J’ai décidé de me spécialiser en hydrogéologie au NAIT (en anglais).

J’ai travaillé en tant que technologue professionnelle/certifiée en ingénierie en Alberta tout au long de ma trentaine. Aujourd’hui, au milieu de la quarantaine, je poursuis des études supérieures axées sur la pratique environnementale (en anglais) à l’Université Royal Roads. J’ai rencontré des mentors de longue date tout au long de mon parcours. J’ai également rencontré d’autres personnes grâce au réseautage sur des sites industriels tels que LinkedIn. Ces personnes m’ont aidée à choisir la bonne voie professionnelle. Certaines m’ont aidée à prendre la décision de poursuivre mes études en vue de l’obtention d’une maîtrise en sciences en tant qu’élève adulte. Sur le plan professionnel, le fait de retourner aux études pour me perfectionner en sciences a représenté un grand défi. Il m’a fallu quatre ans pour obtenir mon diplôme. Toutefois, j’ai estimé qu’il était important de suivre des études formelles pour bien comprendre ce qui se passait dans le secteur de l’exploitation des ressources dans l’Ouest canadien.

Au cours de cette deuxième phase de ma carrière, j’ai eu deux enfants, je me suis mariée à 40 ans et j’ai déménagé à l’autre bout du pays, dans le Canada atlantique. Cela m’a obligée à ralentir, à aider ma famille à faire la transition et à me recentrer sur mes objectifs personnels. Le fait de vivre à Terre-Neuve-et-Labrador m’a permis de tirer parti de mon expérience du travail à distance. J’ai travaillé à mon compte pendant quatre ans avant d’accepter un poste à distance chez mon employeur actuel.

Ce qui me motive

La carrière que j’ai choisie n’est pas axée sur une seule question sociale ou environnementale. Mon travail consiste plutôt à aider à modifier la structure de gouvernance des entreprises afin qu’elles soient responsables devant tous. Je m’efforce de contribuer au mouvement de changement des systèmes économiques.

Comment j’influence la vie des gens

Je travaille pour une entreprise certifiée B Corp. Les entreprises ayant obtenu la certification B Corp sont holistiques et se concentrent sur l’amélioration continue de l’entreprise, ce qui renforce la confiance et attire les intervenants qui s’alignent sur la mission. Cela leur permet d’assurer leur résilience et leur viabilité à long terme. Nous valorisons les terrains d’entente, le dialogue constructif et la compréhension. Nous cherchons des moyens d’aider les gens à construire des alliances de confiance. En bref, nous sommes d’honnêtes courtiers en relations. Nous nous efforçons d’étendre la portée des valeurs partagées afin de créer des avantages qui comptent et qui ont un sens pour tous.

En dehors du travail, je

Mon travail dans le domaine du développement durable m’a également donné l’occasion de siéger à plusieurs conseils consultatifs, dont ceux de l’Exploits Valley Community Coalition (EVCC), de l’Exploits Aboriginal Community Group (EACG) et, présentement, de la Women’s Resource Development Corporation (WRDC). Je reste membre en règle de l’Association of Engineering Technicians and Technologists of Newfoundland and Labrador (AETTNL). Je suis coordonnatrice communautaire du club de gymnastique Snowbirds Satellite. J’aime faire du camping l’été et du ski de fond l’hiver. J’aime aussi peindre, lire et jardiner. Nous faisons beaucoup de promenades dans la nature en famille pour nous rapprocher, nous ressourcer et relaxer.

Mon conseil aux autres

Il est important de se présenter et de participer activement. Lorsque vous êtes dans une impasse, discutez-en avec votre mentor, votre chef d’équipe, vos conseillers principaux ou votre équipe de projet. N’oubliez pas que la communication et le travail en équipe vous permettent de mettre en valeur vos compétences et vos connaissances ainsi que de résoudre des problèmes collectifs et multidisciplinaires. Toute occasion d’apprendre ou d’utiliser différents types d’équipements et de logiciels dès le début est précieuse.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts visuels
  • Arts dramatiques
  • Littérature et langue
  • Géographie
  • Histoire
  • Littérature et langue
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Était motivé par le succès
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Aimait la lecture
  • Était très créative
  • Ressentait une intense satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes

Explorez les profils de carrière

  • gros plan des mains des techniciens montrant une pipette avec un échantillon de sang provenant d'un récipient

    Marta V. (elle)

    Profils de carrière

    Biologiste judiciaire

    J’examine les preuves provenant des scènes de crime pour y trouver du matériel biologique comme du sang, du sperme ou des traces d’ADN.
  • Portrait de Michele Martin pris à l'extérieur avec une île en arrière-plan

    Michele Martin

    Profils de carrière

    Spécialiste du programme de formation sur le climat

    J’apporte un soutien au sein de programmes éducatifs sur les changements climatiques à l’échelle de l’université et je coordonne les occasions de perfectionnement professionnel externes.
  • Vincent Scully sur une plage près de St. Andrews, Nouveau-Brunswick

    Vincent Scully (il)

    Profils de carrière

    Communicateur en environnement

    J’aide les communautés à prendre des mesures qui auront des impacts positifs sur l’environnement.
  • portrait de Sonia Francoeur

    Sonia Francoeur

    Profils de carrière

    Directrice d'affaires

    Je gère les ventes des produits de laboratoire pour une partie du Québec et dans la région d'Ottawa.
  • Dure Butt assise sur une terrasse extérieure avec une ville turque en arrière-plan.

    Dure Butt (elle)

    Profils de carrière

    Je suis associée aux opérations

    Je travaille au sein d'une équipe. Nous contribuons à améliorer les méthodes utilisées pour créer des documents de soutien. Ces documents sont destinés au personnel de la santé et aux patients et patientes.
  • portrait de Adam Kowalczyk

    Adam Kowalczyk (il)

    Profils de carrière

    Chercheur en sciences analytiques

    J’aide à créer de nouveaux médicaments tels que des vaccins, des médicaments anticancéreux et des remèdes pour les maladies génétiques.
  • portrait de Maria Abou Chakra

    Maria Abou Chakra (elle)

    Profils de carrière

    Associé de recherche, biologie computationnelle

    Je crée des modèles informatiques pour prévoir ou expliquer le fonctionnement de différents systèmes biologiques.
  • Derek So lit un livre

    Derek So

    Profils de carrière

    Candidat au doctorat, génétique humaine

    J’étudie et effectue des recherches portant sur l’aspect éthique de la modification génétique des êtres humains.
  • portrait de Rudolf Uher

    Rudolf Uher

    Profils de carrière

    Psychiatre

    J’enseigne, je fais de la recherche, et je traite des patients et patientes.
  • portrait de Hill Huang headshot taken in large tunnel

    Hill Huang

    Profils de carrière

    Spécialiste de l’environnement

    Je m’assure que nos projets respectent les lignes directrices environnementales et ont le moins d'effets négatifs possibles sur l’environnement.
  • Joann Whalen headshot

    Joann Whalen

    Profils de carrière

    Professeure, Faculté des sciences agricoles et environnementales

    Je donne des cours avancés sur la façon de gérer les sols pour produire des aliments sains et nutritifs et maintenir les fonctions d'écosystèmes sains.
  • portrait de Anastasiia Prysyazhnyuk

    Anastasiia Prysyazhnyuk

    Profils de carrière

    Responsable de la science et de l’innovation, Initiative Nouveaux horizons en santé

    J'explore les façons dont la science et la technologie peuvent apporter des solutions aux problèmes de santé dans l'espace et sur Terre.