Aller au contenu principal

Allison Rumbolt

Pilote d’hélicoptère
Cougar Helicopters
Allison Rumbolt | Pilote d’hélicoptère
Allison Rumbolt | Pilote d’hélicoptère
Lieu de naissance
Emplacement
Indigenous

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Mary’s Harbour, Terre-Neuve-et-Labrador

J’habite désormais : St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador

J’ai fait ma formation ou mes études à : École de pilotage internationale d’Hélicoptères Canadiens et de Chinook Helicopters. Par contre, la formation des pilotes d’hélicoptère commercial est continue, avec une formation annuelle de base offerte toute l’année par la compagnie.

Ce que je fais au travail

Je commence habituellement ma journée une heure avant le départ par des inspections de vol quotidiennes, des inspections des combinaisons de survie en mer et des vérifications de la météo et de l’état de la mer, en plus de discuter des événements de la journée avec le ou la capitaine. Le répartiteur ou répartitrice donne un briefing à l’équipe sur le plan de vol. Ce plan comprend la météo pour toutes les phases du vol, l’information sur le navire ou la plateforme pétrolière pour l’atterrissage, le nombre de passagers à bord et la quantité de carburant nécessaire.

Le plan peut être modifié pendant le vol si la météo nous oblige à changer d’altitude ou si un client ou cliente en fait la demande. Cela pourrait entraîner d’autres changements au plan, comme un approvisionnement en carburant sur le navire ou la plateforme ou même un arrêt au large des côtes. Nous changeons de rôles et d’équipes lors de chaque vol pour être à l’aise d’accomplir toutes les tâches requises. Qu’il s’agisse d’atterrir sur un bateau en mouvement, d’effectuer une approche de précision sur une piste ou de remplir les formulaires avec des données sur le relevé de carburant, le bulletin météo et la communication avec le contrôle aérien et les exploitants du navire ou de la plateforme. À la fin de la journée, il faut rincer le moteur de l’appareil en raison du contact avec l’eau de mer au large et remplir les formalités administratives.

Les STIM jouent un rôle important dans mes activités quotidiennes, car les maths nous servent à calculer le poids pouvant être transporté par rapport au volume de carburant. Nous utilisons la science pour étudier la météo de l’itinéraire prévu et assurer la sécurité de nos passagers et passgères. Dans nos activités quotidiennes, nous avons recours à la technologie pour programmer le GPS de notre trajet et configurer les approches aux aéroports et plateformes. Les hélicoptères sont automatisés, ils sont donc commandés par ordinateur avec les données de programmation des pilotes. Au début et à la fin de la journée, nous consultons le logiciel de soutien de l’équipage, actualisons nos registres de vol, nos jours de service et vérifions les mises à jour et infos sur les appareils, ainsi que la réglementation.
 

 

Mon parcours

L’an dernier, j’ai amorcé un léger virage dans ma carrière, par rapport à mes débuts il y a huit ans chez Hélicoptères Canadiens. À 18 ans et tout juste après l’école de pilotage, j’ai fait mes preuves comme répartitrice, comme la plupart des pilotes novices de 100 heures font. Ceci donne la chance d’observer les pilotes, d’apprendre auprès d’eux chaque jour et de découvrir le monde de l’aviation. Après des milliers d’heures de vol et de nombreuses nuits à l’hôtel ou dans des camps de pêche et des tentes dans des coins isolés de l’Est canadien et de l’Arctique, j’étais prête pour un changement et un nouveau défi.

Grâce à l’encouragement et au soutien de mes proches, j’ai décidé de sortir de ma zone de confort et de retourner à l’école de pilotage pour devenir une pilote accréditée aux IFR (règles de vol aux instruments). En plus de voler selon les règles de vol à vue (en regardant l’extérieur), je pourrai aussi voler seulement grâce aux instruments (avec le poste de pilotage) sans indice visuel si les conditions météo sont mauvaises, comme du brouillard.

Après quatre semaines de formation, des examens écrits et un test de vol, j’ai été confrontée à un nouveau défi et appris à piloter un nouvel hélicoptère selon des règles différentes, et d’autres bien connues. J’étais à nouveau une recrue souhaitant se lancer dans le monde des IFR sans expérience et à 25 ans à peine; ce qui est jeune, car la plupart des pilotes IFR sont reconnus pour être des pilotes chevronnés ayant une longue expérience et, souvent, un passé militaire. Avec une bonne dose de détermination, un peu de chance et une évaluation de vol réussie, je suis devenue la toute nouvelle, et la plus jeune, pilote S-92 en Amérique du Nord et la seule femme pilote d’hélicoptères Cougar. J’ai gagné le respect de mes collègues et montré que je pouvais voler à leurs côtés, tout en étant un membre à part entière de l’équipe.
 

Ce qui me motive

J’aime que, chaque jour, je doive accomplir une tâche nouvelle et captivante, des vols réguliers de passagers, aux vols de transport de marchandises ou des vols d'assistance médicale d’urgence. Les conditions météo dans l’Atlantique Nord sont parmi les plus difficiles que peut rencontrer un pilote. Atterrir son hélicoptère sur un bateau en mouvement ou se dépêcher de sortir des nuages 100 pieds au-dessus de la piste pour réussir son atterrissage procurent toujours des sensations fortes et satisfaisantes. J’ai le plaisir de voler avec des pilotes de partout dans le monde qui ont des histoires et des personnalités aussi colorées que cette province; on s’en lasse jamais!

Comment j’influence la vie des gens

Nous sommes responsables de la sécurité et du bien-être de chaque passager qui monte à bord de notre appareil pour se déplacer dans ce milieu hostile qu’est l’Atlantique Nord.

En dehors du travail, je

Je passe mes temps libres avec ma famille et mes amis pour voir un film, aller au resto ou regarder un événement sportif. J’aime être dehors, promener mon chien, faire du vélo, jouer au hockey ou profiter des activités que la ville peut offrir.

Mon conseil aux autres

Ce n’est pas facile de démarrer dans l’aviation, mais avec de la patience, un travail acharné et du dévouement, c’est une carrière valorisante aux débouchés infinis.
 

Je suis autochtone

Je suis membre de la communauté de NunatuKavut, connue auparavant comme la nation des Métis du Labrador.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Alimentation et nutrition
  • Géographie
  • Cours de métiers
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Était motivée par le succès
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Ne voulait jamais être en classe
  • Apprenait mieux en expérimentant
  • A toujours su ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient

Explorez les profils de carrière

  • Portrait de Isha Berry

    Isha Berry

    Étudiante au doctorat en épidémiologie

    Je recherche des tendances dans les épidémies et les résultats sanitaires chez des populations à l’échelle mondiale.
  • Lynn Henderson avec un chien berger allemand

    Lynn Henderson (elle)

    Vétérinaire; clinicienne, professeure d’université.

    Je suis une vétérinaire spécialiste des petits animaux, au service de la santé animale de diverses façons.
  • Maria Golbova assise sur une balançoire

    Maria (Maya) Golbova

    Analyste de la paie

  • Marc Fiume | PDG de DNAstack

    Marc Fiume

    PDG

    Marc Fiume est le PDG de DNAstack, un logiciel qui gère les données génomiques.
  • Erik Blachford | Investisseur en capital-risque

    Erik Blachford

    Investisseur en capital-risque

    Erik Blachford est un investisseur en capital-risque en Californie, aux États-Unis.
  • Tack Chen | Administrateur de réseau

    Tack Chen

    Administrateur de réseau

    Tack Chen est un administrateur de réseau pour Randstad Canada.
  • Susie Taylor | Susie Taylor, coordonnatrice du soutien aux programmes, sensibilisation pour Parlons sciences.

    Susie Taylor

    Coordonnatrice du soutien aux programmes

    Susie Taylor est coordonnatrice du soutien aux programmes de sensibilisation pour Parlons sciences.
  • Soneeka Patel | Responsable des comptes stratégiques, Google

    Soneeka Patel

    Responsable des comptes stratégiques, Partenariats

    Soneeka Patel est une responsable des comptes stratégiques pour Google.
  • Sadie Sellars | Directrice technique, projet Hebron, ExxonMobil Canada

    Sadie Sellars

    Directrice technique, projet Hebron

    Sadie Sellers est directrice technique du projet Hebron pour ExxonMobil Canada.
  • Russell Palmer | Product Manager

    Russell Palmer

    Chef de produit

    Russell Palmer est un chef de produit chez Viv Labs en Californie.
  • Roger Bragg à l'extérieur avec un VTT

    Roger Bragg

    Électricien en construction

    Roger Bragg est un électricien en construction, exerçant à Terre-Neuve.
  • Supervision de la production par un ingénieur

    Renaud Bredin

    Ingénieur et en formation de gestionnaire

    Renaud Bredin est un participant au programme de formation en gestion chez Linamar.
  • Osric | Ingénieur de forage sur le terrain

    Osric

    Ingénieur de forage sur le terrain

    Osric est un ingénieur de forage sur le terrain.
  • Leon Lee | Analyste en chef associé de l'informatique pour Amgen

    Leon Lee

    Analyste en chef associé de l'informatique

    Leon Lee est l'analyste en chef associé de l'informatique pour Amgen.
  • Peter Visscher devant un tableau blanc

    Peter Visscher

    Directeur général, Développement de véhicules robotisés

    Je travaille avec mon équipe pour développer des véhicules robotiques extrêmes conçus pour fonctionner hors route et hors planète.
  • Isabel Deslauriers | Manager, Let’s Talk Science Outreach

    Isabel Deslauriers

    Directrice

    Isabel Deslauriers est la directrice de l'expérience des jeunes et bénévoles chez Parlons sciences
  • Gillian Savage-Knight

    Gillian Savage-Knight

    Conseillère en relations extérieures

  • Diane Standen-Downie

    Diane Standen-Downie

    Responsable du contrôle de projet

    Diane Standen-Downie est une responsable du contrôle de projet chez Jacobs Engineering.
  • Christopher Noble | Responsable des relations et implication des entreprises

    Christopher Noble

    Responsable des relations et implication des entreprises

    Christopher Noble est responsable des relations et implication des entreprises pour Environmental Solutions, du MIT
  • Catherine Roome dans un hélicoptère

    Catherine Roome

    PDG (présidente et directrice générale)

    Catherine Roome est la PDG (présidente et directrice générale) de Technical Safety BC.