Résumé

Faites un modèle du cycle de l’eau et découvrez comment l’eau se déplace sur notre planète.

Vous Avez Besoin

  • Grand récipient à fond plat
  • Verre ou bocal (moins haut que le récipient)
  • Sel de table
  • Pellicule de plastique
  • Élastique
  • Poids ou caillou
  • Eau chaude
  • Source de lumière ou de chaleur
  • Lieu sûr où laisser le récipient pendant 1 ou 2 jours sous une source de lumière ou de chaleur

Précautions à prendre!

Ne laissez jamais une source de chaleur électrique sans surveillance. Tenez les objets inflammables éloignés de toute source de chaleur électrique.

 Mesures à prendre

  1. Dans un grand récipient, faites dissoudre un peu de sel dans trois ou quatre centimètres d’eau chaude. Utilisez suffisamment de sel pour que l’eau ait un goût salé (vérifiez en trempant votre doigt dans l’eau et en goûtant).
  2. Placez le verre ou le bocal au centre du récipient, en veillant à ne pas le renverser dans l’eau. Veillez à ce que le haut du verre se trouve quelques centimètres plus bas que le haut du récipient.
  3. Recouvrez le haut du récipient avec une pellicule de plastique et passez un élastique autour des bords du récipient afin de maintenir la pellicule en place. Assurez-vous que le haut du récipient est totalement recouvert et que l’air ne peut ni entrer ni sortir.
  4. Placez le poids ou le caillou sur la pellicule de plastique directement au-dessus du verre.
  5. Mettez votre récipient au Soleil ou sous une source de chaleur ou de lumière pendant un jour ou deux.

Découverte

Qu’est-ce qui se passe?

Sous l’effet de la chaleur, l’eau contenue dans le récipient s’évapore. Elle se condense à la surface de la pellicule de plastique (comme un nuage). Ensuite, elle descend vers le point le plus bas de la pellicule, c’est-à-dire sous le poids ou le caillou, et dégoutte dans le verre (comme de la pluie). Cependant, le sel ne s’évapore pas avec l’eau, et l’eau dans le verre n’est donc pas salée. C’est pour cela que la pluie est faite d’eau douce non salée, même lorsqu’elle provient de l’eau de mer.

Qu’est-ce qui se passe?

Sous l’effet de la chaleur, l’eau contenue dans le récipient s’évapore. Elle se condense à la surface de la pellicule de plastique (comme un nuage). Ensuite, elle descend vers le point le plus bas de la pellicule, c’est-à-dire sous le poids ou le caillou, et dégoutte dans le verre (comme de la pluie). Cependant, le sel ne s’évapore pas avec l’eau, et l’eau dans le verre n’est donc pas salée. C’est pour cela que la pluie est faite d’eau douce non salée, même lorsqu’elle provient de l’eau de mer.

Pourquoi est-ce important?

Quand le Soleil chauffe les océans, la vapeur d’eau s’élève jusqu’à des couches d’air froides et se condense pour former des nuages. Les courants d’air emportent ces nuages à travers le monde entier. En fin de compte, tellement d’eau se condense que les nuages deviennent lourds et se transforment en précipitations, généralement sous forme de pluie. On appelle ce processus le cycle de l’eau.

Les précipitations (p. ex. pluie, neige et brume) sont une importante source d’eau douce. Seulement 2,5 % environ de l’eau sur Terre est douce. Sur ces 2,5 %, la majorité est gelée dans les glaciers ou existe sous forme d’eau souterraine. Il ne reste donc que 0,001 % d’eau accessible pour notre consommation. Sans les précipitations sous forme d’eau douce, comme la pluie, les bassins d’eau douce (p. ex. les lacs et les rivières) s’assècheraient.

Pourquoi est-ce important?

Quand le Soleil chauffe les océans, la vapeur d’eau s’élève jusqu’à des couches d’air froides et se condense pour former des nuages. Les courants d’air emportent ces nuages à travers le monde entier. En fin de compte, tellement d’eau se condense que les nuages deviennent lourds et se transforment en précipitations, généralement sous forme de pluie. On appelle ce processus le cycle de l’eau.

Les précipitations (p. ex. pluie, neige et brume) sont une importante source d’eau douce. Seulement 2,5 % environ de l’eau sur Terre est douce. Sur ces 2,5 %, la majorité est gelée dans les glaciers ou existe sous forme d’eau souterraine. Il ne reste donc que 0,001 % d’eau accessible pour notre consommation. Sans les précipitations sous forme d’eau douce, comme la pluie, les bassins d’eau douce (p. ex. les lacs et les rivières) s’assècheraient.

Aller plus loin
  • Vérifiez souvent le récipient pendant qu’il se trouve sous la source de lumière ou de chaleur. Que devient l’eau salée?
  • Goûtez l’eau qui se trouve dans le verre. Selon vous, qu’est devenue l’eau salée?

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

  • Cycle de l'eau (Images) - 1 schéma représentant le cycle naturel de l’eau.
  • Qu’est-ce que le cycle de l’eau? (Leçons) - Les élèves développent les habiletés « observer » et « consigner » des observations en étudiant le cycle de l’eau.
  • La ringwoodite et le cycle des eaux profondes (Les STIM en contexte) - L’eau des océans a parcouru de grandes distances. Elle a même passé du temps sous la surface de la Terre, piégée à l’intérieur de la ringwoodite minérale.
Aller plus loin
  • Vérifiez souvent le récipient pendant qu’il se trouve sous la source de lumière ou de chaleur. Que devient l’eau salée?
  • Goûtez l’eau qui se trouve dans le verre. Selon vous, qu’est devenue l’eau salée?

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

  • Cycle de l'eau (Images) - 1 schéma représentant le cycle naturel de l’eau.
  • Qu’est-ce que le cycle de l’eau? (Leçons) - Les élèves développent les habiletés « observer » et « consigner » des observations en étudiant le cycle de l’eau.
  • La ringwoodite et le cycle des eaux profondes (Les STIM en contexte) - L’eau des océans a parcouru de grandes distances. Elle a même passé du temps sous la surface de la Terre, piégée à l’intérieur de la ringwoodite minérale.