Kevin Lee | Policier et opérateur de véhicule télécommandé

Kevin Lee

Policier et opérateur de véhicule télécommandé

Unité nautique de la police de Toronto

Secteur : Droit, Sécurité publique et Services correctionnels, Technologies

Lieu de naissance : ON

Emplacement : ON

Éducation : Collège / Cégep / École de métiers

Type : Profil de carrière

Sujets :

Robotique, Sciences sociales

Carrières, Criminologie, Application de la loi, Services juridiques, Sécurité publique, Robotique

Voir la vidéo de carrière de Kevin Lee

Kevin Lee | Policier et opérateur de véhicule télécommandé
Kevin Lee Policier et opérateur de véhicule télécommandé
Ce qui me motive

J’adore travailler avec des personnes de qualité et animées des mêmes idées au sein de mon unité. C’est un environnement de travail agréable.

J’aime la variété de formations qui m’est offerte au sein de cette division spécialisée de police. Toute cette variété soulève le défi de devenir compétent dans chacun des aspects. Ce défi me motive à devenir meilleur. La plupart de ces compétences améliorent ma capacité à secourir une personne dans une situation qui met sa vie en danger tout en préservant ma propre sécurité le plus possible. J’aime également aider les gens et les garder en sécurité, alors cet emploi me convient parfaitement.

Ce qui me motive
Mon parcours est

Je souhaitais devenir policier depuis mon enfance, mais je ne pensais pas que ce serait possible en raison de mes problèmes de vision. Grâce aux avancées technologiques médicales, la chirurgie de correction de la vue au laser est devenue une option. Ma vue a été corrigée par cette chirurgie et j’ai été embauché par le Service de police de Toronto moins d’un an suite à l'intervention.

Après le secondaire, je suis entré en psychologie à l’Université Western Ontario. Après cela, j’ai fait des études en technologie du génie mécanique au Collège Durham. Je bâtissais et gérais les systèmes de télécommunications par fibres optiques avant de devenir policier, alors il s’agissait d’un grand changement de carrière pour moi, mais ça en valait le coup.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Je recommanderais de parler à quelques policiers ou policières à propos de leurs expériences de travail. Selon moi, il serait aussi conseillé d’accompagner un agent ou une agente de police en service.

L’évaluation d’embauche pour devenir policier ou policière exige un certain niveau de forme physique, de sorte qu’il est essentiel de rester en bonne forme. Le bénévolat est aussi requis pour montrer que tu aimes aider les autres et la communauté. Pour collecter les renseignements les plus pertinents sur la manière de devenir un agent ou une agente de police, tu devrais parler à un recruteur ou une recruteuse d’un service de police.
 

Mon conseil aux autres
Comment j'affecte la vie des gensMa carrière a habituellement une incidence énorme sur la vie des gens. Ce peut être quelque chose d’aussi simple qu’éduquer le public et les plaisanciers et plaisancières à la sécurité sur l’eau et la glace. Espérons que grâce à cette sensibilisation ils demeureront en sécurité et seront préparés afin que je n’aie pas à les secourir dans l’avenir. Ensuite, il faut compter les fois où je dois secourir des gens qui ont sous-estimé les conditions météorologiques sur les lacs ou les rivières. Ces personnes doivent être secourues pour éviter les blessures graves ou la mort. Dans ces deux situations, il y a beaucoup de satisfaction à aider le public. Comment j'affecte la vie des gens En dehors du travail je

J’aime faire du camping ou des randonnées seul ou en famille. Je trouve la nature très relaxante.

J’aime faire de la randonnée en forêt et du vélo de montagne. J’aime aussi la moto tout-terrain enduro. Ces activités me permettent d’être dans la nature et sont stimulantes sur les plans physique et mental. J’aime aussi jouer au tennis et, pour ce qui est des sports d’équipe, j’aime jouer à la crosse. Toutes ces activités me gardent en forme et m’aident à me changer les idées.

En dehors du travail je
Ce que je fais au travail

L’Unité de la sécurité nautique est une unité de soutien spécialisé au sein du Service de police de Toronto. Nous sommes responsables de la sécurité en bateau et des secteurs riverains, ainsi que de la recherche et du sauvetage sur tous les plans d’eau de la ville de Toronto.

Pendant une journée normale de travail, je dois examiner le bateau ou l’équipement spécialisé que j’utiliserai durant la journée. Certains de ces équipements sont alimentés par un mélange de carburant, alors je dois utiliser des ratios mathématiques pour obtenir le mélange adéquat carburant/huile, sans quoi les moteurs s’abîmeraient.

Nous menons souvent des recherches de personnes disparues. Elles peuvent se trouver dans l’eau ou à la dérive en raison de défaillances de leur bateau. Le lac Ontario est si grand que nous devons suivre des circuits de recherche pour éviter de passer dans une même zone à maintes reprises. Nous utilisons diverses équations pour calculer la vitesse qui est égale à la distance parcourue en fonction du temps afin d’obtenir des circuits de recherche précis.

J’emploie le véhicule sous-marin télécommandé (VST) et l’appareil de détection (ou sonar) à balayage latéral pour des recherches particulières. Comme l’équipement est très technique et sensible, je dois avoir des connaissances en génie électrique et mécanique pour maintenir le VST en fonction. Je dois aussi comprendre le logiciel informatique qui génère l’image 3D du fond du lac à partir du sonar latéral.

Je travaille au sein d’une petite équipe de six à huit personnes qui varie selon la journée. Nous travaillons tous bien ensemble. Quand tu connais les compétences et l’expérience de tes collègues, il est plus facile de leur attribuer des tâches de manière sécuritaire et efficace.

Les décisions que je prends sont souvent des décisions de groupe puisque je travaille rarement seul dans cette unité. Pour toute tâche ou tout problème donné, quelqu’un proposera une solution ou une direction à prendre pour y parvenir. Nous allons peser le pour et le contre de la proposition et déterminer s’il s’agit de la meilleure façon de procéder. Ces décisions ont souvent des répercussions importantes comme la sécurité des agents et de moi-même, ainsi que la sécurité du public.
 

Ce que je fais au travail
À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis né à Oshawa, Ontario. J’ai grandi à Port Perry, à Oshawa et à Whitby, 

J’habite désormais : à Brooklin, Ontario.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai étudié à l’Université Western Ontario et au Collège Durham. J’ai aussi fréquenté le Collège de police de l’Ontario pour ma formation policière.

À propos de moi

Quand j'étais

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Informatique
  • Géographie
  • Histoire
  • Cours de métiers
  • Éducation physique/Santé
  • Technologie
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient

Explorez les profils de carrière