Actualités et médias

 

Les peuples autochtones et les STIM

Publié
21 juin 2021
Type
Blogue

Le mois de juin est le Mois national de l'histoire autochtone et le 21 juin nous célébrons la Journée nationale des peuples autochtones. C’est l’occasion d’honorer l’héritage, la culture et les traditions des peuples autochtones et de souligner les exploits et les réalisations des peuples autochtones partout au pays.

Pour célébrer la Journée nationale des peuples autochtones, nous sommes heureux de mettre de l’avant ces incroyables Autochtones et leur carrière unique. D’entrepreneuse en cosmétiques à soudeur, entre autres, ces personnes d’origines et de niveaux d’éducation différents partagent leur héritage autochtone et une passion pour les STIM.

Gwen Healey Akearok
directrice générale et scientifique

Gwen Healey Akearok, directrice générale et scientifique

Gwen Healey Akearok est née et a grandi à Iqaluit, Nunavut. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en physique de l’Université Queen et une maîtrise ès sciences en santé communautaire et épidémiologie de l’Université de Calgary. Après avoir terminé sa maîtrise en sciences, elle a obtenu un doctorat en santé publique de l’Université de Toronto. La mère de Gwen l’a inspirée à poursuivre une carrière dans le domaine médical. Cette dernière continue d’être motivée par les différentes approches et le bien-être des habitants du Nunavut.

Gwen est chercheuse en santé publique et étudie les maladies dans les populations humaines. Son centre de recherche vise à répondre aux questions relatives à la santé des communautés du Nunavut. On y élabore des programmes et des ateliers fondés sur des faits démontrés qui sont offerts dans les écoles et les communautés. Gwen et son centre de recherche ont recours quotidiennement à la recherche et à la science pour effectuer des changements visant l’amélioration des communautés.

See profile

Sonya Ballantyne
directrice artistique, Code Breaker Films

Sonya Ballantyne, directrice artistique, Code Breaker Films

Sonya Ballantyne est membre des Moskégons de Misipawistik et Chemawin. Née à The Pas au Manitoba, elle a grandi à Grand Rapids et à Easterville, et habite maintenant à Winnipeg. Sonya détient un baccalauréat en psychologie sociale de l’Université du Manitoba. Elle a aussi suivi des cours de théâtre et de cinéma à l’Université de Winnipeg et au National Screen Institute.

Dans sa jeunesse, Sonya aimait souvent lire et regarder des films, mais ne voyait jamais de représentations d’Autochtones à son goût. Sa carrière lui permet maintenant d’inventer des histoires qu’elle veut et d’offrir des possibilités aux peuples autochtones. Sonya travaille beaucoup à la création de contenu pour des films. Elle fait appel aux mathématiques pour établir des budgets; elle écrit des scénarios, prépare des propositions de financement et utilise la technologie, comme les caméras et les plateformes de montage numérique.

See profile

John Dorion
analyse d’affaires

John Dorion, analyse d’affaires

John Dorion est membre de la Nation crie Kaministikominahiko-Skak. Il est né et a grandi à Prince Albert, Saskatchewan. John savait dès l’adolescence qu’il voulait travailler dans le développement de logiciels et il était tout naturel qu’il fréquente l’Université de la Saskatchewan et y obtienne un baccalauréat ès sciences en sciences de l’informatique avec une spécialisation en génie logiciel. John travaille à Statistique Canada où il gère une équipe de concepteurs de technologies, d’analystes et d’usagers experts ayant une vaste expérience.

John agit comme agent de liaison entre les clients et les concepteurs en répondant à leurs besoins professionnels, planifie le travail de développement et de soutien, explique les exigences fonctionnelles des clients aux usagers experts et expérimentés. La rédaction, les statistiques et la conception de logiciels forment une grande partie des tâches quotidiennes de John. Les sciences de l’informatique ont montré à John comment briser de gros problèmes en petits morceaux gérables pour ensuite les inclure dans un plan qui peut être partagé entre les collègues de travail. John parle couramment l’anglais, le français et le chinois!

See profile

Ethan Martin
soudeur

Ethan Martin, soudeur

Ethan Martin est membre de la Réserve des Six Nations de Grand River, Ohsweken, Ontario. L’idée de travailler avec ses mains et de faire une contribution marquée dans le monde a motivé Ethan à suivre un programme de préapprentissage en soudure. Il a suivi sa formation au Technical Trades Academy de Brantford, Ontario.

La chimie constitue une grande partie du travail d’Ethan. En effet, afin de souder correctement les métaux ensemble, il doit en connaître les propriétés chimiques et physiques pour obtenir la conductivité thermique exacte. Ethan touche à la vie des gens de bien des manières que nous ne saurons penser. La soudure est utilisée dans la construction d’édifices et de conteneurs de transport. Si les soudures ne sont pas parfaites, les édifices peuvent s’effondrer et les conteneurs s’affaisser à cause de la pression trop intense.

See profile

Allison Rumbolt
pilote d’hélicoptère

Alison Rumbolt, pilote d’hélicoptère

Salutations de Mary’s Harbour, Terre-Neuve-et-Labrador! Allison est membre de la communauté NunatuKavut, connue auparavant comme la Nation Métis du Labrador. Allison a fréquenté la Canadian Helicopters Flight School et par la suite la Chinook Helicopters. Elle a été la plus jeune pilote S-92 en Amérique du Nord et la seule femme pilote à Cougar Helicopters.

Allison fait usage des mathématiques tous les jours pour calculer le carburant nécessaire pour voler par rapport au poids, elle surveille et prédit les systèmes météorologiques, et ce, afin que l’équipe emprunte la route la plus sécuritaire. Enfin, elle se sert du GPS pour établir la trajectoire de l’hélicoptère. Les hélicoptères que pilote Alison sont mus par des ordinateurs, donc entièrement automatiques, et n’acceptent donc que les données de programmation des pilotes.

See profile

Renee Tookenay
entrepreneuse en cosmétiques

Renee Tookenay, entrepreneuse en cosmétiques

Renee Tookenay est une Anishinaabekwe et habite à Thunder Bay, Ontario, sur le territoire ancestral de la Première Nation de Fort William. Renee a obtenu un certificat d’infirmière auxiliaire du Collège de Red River. Elle a aussi suivi des cours à l’Université Lakehead pour devenir docteure en naturopathie et poursuivre une carrière dans le domaine de la médecine. Pendant ses études à l’Université Lakehead, Renee était incapable de trouver le produit cosmétique dont elle avait besoin et en a concocté un. Sa carrière entrepreneuriale était dès lors lancée.

Renee a mis sur pied Tookenay Solutions Inc., une entreprise de cosmétiques naturels qui est en phase de recherche et développement du produit, ce qui nécessite beaucoup de travail en chimie. Dans une même journée, Renee peut travailler avec des fours à moufle, des outils de micromesures et pour la présentation de graphiques. Elle utilise les mathématiques pour mesurer et mélanger les ingrédients et pour créer des graphiques afin d’en analyser les résultats. Renee adore avoir recours à sa créativité et à ses connaissances de la vie pour résoudre des problèmes quotidiens.

See profile