Ressources pédagogiques  Les participants du challenge

assortiment de plantes qui produisent des graines

Assortiment de plantes qui produisent des graines (Marjorie Bertrand, Unsplash; Wiegots, Pixabay; Huw Williams, Wikimedia Commons; Hans Braxmeier, Pixabay;  inspiredImages, Pixabay)

La dispersion des graines

Parlons sciences
Format
Texte,  Images
Biologie,  Sciences
Besoins des plantes
Croissance des plantes
Cycle de vie des plantes

Résumé

Les élèves développent et mettent en pratique les habiletés « observer » et « trier et classer » afin de mener une enquête sur la façon dont les graines se dispersent.

Survol

Les élèves trient, classent, comparent et différencient une variété de graines ou photos de graines afin d’explorer les différentes façons dont se dispersent les graines.

Durée

30-45 minutes

Mise en contexte

Aimez-vous cueillir des pissenlits et souffler sur leurs aigrettes pour les faire s’envoler? Après avoir passé une journée à jouer dehors, avez-vous déjà trouvé une graine poilue accrochée à vos vêtements? Vous êtes-vous demandé où vous avez ramassé cette graine de bardane et quelle distance elle a parcourue?

Cette enquête offre aux élèves des occasions de mettre en pratique leurs habiletés d’observation afin d’étudier comment les graines sont adaptées pour assurer la survie et la multiplication des plantes. En triant, classant, comparant et différenciant un assortiment de graines, les élèves découvriront le rôle involontaire joué par les humains et les animaux pour aider les graines à trouver de nouveaux emplacements où elles pourront germer dans les bonnes conditions et produire d’autres graines.

Cette enquête pourrait partir :

  • D’une graine de bardane retrouvée accrochée aux vêtements d’un élève. Lancez la discussion à l’aide de questions comme :
    • « Avez-vous trouvé facile ou difficile de détacher cette graine de votre chaussette? Selon vous, pourquoi était-elle si solidement accrochée? »
    • « Pourquoi peut-il être important pour une partie d’une plante, comme cette graine de bardane, de se servir de vous ou d’un animal pour se déplacer? »
Bardanes en gros plan
Bardanes en gros plan (Source : Huw Williams via Wikimedia Commons).

 

  • De la dégustation de fruits qui contiennent des graines. Lancez la discussion à l’aide de questions comme :
    • « Certaines graines sont comestibles et d’autres pas. Pouvez-vous nommer quelques graines comestibles? Lesquelles de ces graines proviennent de fruits? Pourquoi ne mange-t-on pas certaines des graines d’autres fruits? »
    • « Selon vous, pourquoi certains fruits sont-ils sucrés et juteux? »
Cerises
Cerises (Source : Hans Braxmeier via Pixabay).

 

Couverture d’Une si petite graine d‘Eric Carle
Couverture d’Une si petite graine d’Eric Carle (Source : les libraires.ca).
  • De la lecture d’un livre, comme Une si petite graine par Eric Carle. Lancez la discussion à l’aide de questions comme :
    • « Dans ce livre, comment les graines sont-elles dispersées? »
    • « Y a-t-il d’autres modes de dispersion de graines? »

Détails

Matériel
  • Une variété de vraies graines à trier ou des photos de graines et de fruits à trier.
  • Papier graphique, tableau blanc ou cerceaux sur le plancher (nommés selon les différents modes de déplacement des graines — vent, eau, animaux et expulsion).
Préparation
  • Si vous utilisez de vraies graines, l’assortiment devrait comprendre des variétés utilisant différents modes de déplacement (vent, eau, animaux et expulsion).
  • Graines qui se déplacent grâce aux animaux : Fruits charnus et herbes que les animaux transportent, mangent et défèquent (pommes, bleuets, maïs, poires, citrouilles, blé, etc.), fruits et graines à crochets ou épines (graines de bardane, cactus, cerfeuil musqué, etc.), noix (glands, marrons, pacanes, etc.)
  • Graines qui se déplacent grâce au vent : Graines de quenouille, coton, graines de pissenlit, graines de houblon, samares d’érable ou d’autres plantes, graines de pin, chardons, et autres graines très petites et légères
  • Graines qui se déplacent grâce à l’eau : Noix de coco, chatons du tremble, salicornes, graines qui flottent, nénuphars, chatons du saule
  • Graines qui se déplacent grâce à l’expulsion : Coquelicots, mimosas pudiques (impatientes pâles), iris sauvages, glycines
Quoi faire

Les élèves utilisent la stratégie d’apprentissage du Tapis de tri pour développer les habiletés observer, trier et classer et comparer ou différencier afin de mener une enquête sur la façon dont les graines se déplacent.

Les élèves :

  • Collaborent en groupes pour étudier et observer de vraies graines ou des photos de graines (à l’œil nu et à la loupe), en comparant et différenciant les caractéristiques des graines, puis en triant et classant les graines en fonction de critères qu’ils auront choisis.
  • Consignent les résultats de leur triage dans un organisateur de leur choix à l’aide de mots, d’images ou de photographies, puis expliquent leur règle de triage.
    • L’éducateur encourage les élèves à explorer en posant des questions comme : « Je remarque que toutes les graines de ce groupe ont quelque chose en commun. Pour quelles raisons les avez-vous regroupées? ».
  • Utilisent leurs observations pour trier et classer les vraies graines ou les photos de graines en fonction de la façon dont ils pensent que les graines se déplacent.
    • « Lorsque nous avons observé ces trois-là à la loupe, nous avons remarqué qu’elles étaient toutes assez épineuses. Donc, nous pensons qu’elles se déplacent toutes en s’accrochant à nos vêtements ou aux animaux. »
Cactus with large spines/Cactus avec grosses épines
Cactus avec grosses épines (Source: Mikkel Bech via Unsplash).
Cosse d’asclépiade sèche avec graines
Cosse d’asclépiade sèche avec graines (Source: Carla Vanderhelm via Pixabay).

 

Évaluation

Observez et consignez, à l’aide de commentaires annotés, de photos ou de vidéos, la capacité des élèves à :

  • Observer - Les élèves observent une variété de graines à l’œil nu et à la loupe, puis notent les caractéristiques que les graines partagent ou non.
  • Comparer ou différencier - Les élèves trouvent des similarités et des différences entre les caractéristiques physiques des graines afin de déterminer leur méthode de dispersion la plus probable (p. ex., « Cette graine est légère et touffue, mais celle-là est lourde et douce. »).
  • Trier et classer – Les élèves trient des photos en fonction de critères qu’ils choisissent (p. ex., « Ces graines sont petites et légères. ») et de critères qu’on leur donne (p. ex., « Trouvez toutes les graines qui possèdent des parties qui les aident à voler. »), puis ils décrivent les critères. 
  • Consigner – Les élèves consignent les résultats de la classification des graines dans un organisateur graphique en utilisant des mots et des images.
  • Communiquer – Les élèves utilisent un langage descriptif dans les discussions pour expliquer ou justifier leurs classifications (p. ex., « Puisque cette graine a de petits crochets au bout d’épines pointues, elle pourrait s’accrocher à la fourrure d’un animal ou à des vêtements. »).
  • Travailler en équipe - Les élèves travaillent avec d’autres pour accomplir une tâche (p. ex., écouter les idées et les raisonnements des autres élèves pour déterminer quelles graines pourraient se disperser grâce à l’eau, et pourquoi).
Co-construction des connaissances
Les élèves :
parler, faire, représenter
Les éducateurs :
interagir en répondant et en questionnant
Les élèves observent les caractéristiques physiques de différentes graines.
  • « Quels animaux avez-vous vus dans votre jardin, dans les jardins des parcs et à d’autres endroits de votre quartier? Comment ces animaux peuvent-ils être utiles lorsqu’on a un jardin? Pourquoi? » (p. ex., parfois, les écureuils déterrent les bulbes que nous avons plantés et les enterrent à d’autres endroits.)
  • « Quels insectes avez-vous vus dans votre jardin, dans les jardins des parcs ou à d’autres endroits de votre quartier? Comment ces insectes peuvent-ils être utiles lorsqu’on a un jardin? Pourquoi? » (p. ex., les fourmis transportent de grosses charges vers leur fourmilière, qui peuvent être des graines.)
Les élèves trient et classent des graines selon leur mode de dispersion en se basant sur ce qu’ils ont observé de leurs caractéristiques physiques.
  • « Quelles autres façons pouvez-vous trouver pour trier les graines? »
  • « Quels noms pouvons-nous attribuer aux catégories de graines? » (p. ex., graines déplacées par le vent, graines déplacées par les animaux, graines déplacées par l’eau)
  • « J’ai remarqué que vous avez eu de la difficulté à déterminer le mode de dispersion de certaines graines. Selon vous, pourquoi avez-vous eu de la difficulté? Quels autres renseignements vous aideraient à prendre une décision? »
Les élèves comparent et différencient les différents types de graines.
  • « Quelles ressemblances observez-vous entre toutes ces graines? Quelles différences? »
  • « Quelles caractéristiques physiques vous aident à déterminer si une graine a besoin d’un animal ou d’un humain pour se déplacer? »
Les élèves consignent les résultats de leur classement.
  • « Certaines graines se déplacent de deux façons. Comment pouvons-nous représenter cela dans un graphique ou un diagramme? »
Les élèves utilisent un langage descriptif pour expliquer ou justifier leurs classifications et pour discuter des similarités et des différences observées chez les graines.
  • « À quoi vous fait penser une graine de pissenlit? Pouvez‑vous utiliser ce mot pour vous aider à décrire les graines? »
  • « Josh a décrit cette graine comme lourde et poilue. Comment la décririez-vous? »
  • « Qu’avez-vous observé chez ces graines qui vous a motivé à les placer dans cette catégorie? »
Les élèves collaborent pour effectuer une tâche.
  • « Vos observations ont aidé le groupe à déterminer comment différents types de graines se déplacent. »
  • « J’ai remarqué que chacun d’entre vous a partagé ses idées pour aider le groupe à décider comment trier. »
  • « Comment votre groupe a-t-il déterminé quelles graines se déplacent grâce au vent, à l’eau, aux animaux ou à l’expulsion? »

 

Liens interdisciplinaires

Littératie

  • Communiquer des idées, des opinions et de l’information de manière claire et cohérente (p. ex., décrire les aspects physiques et les caractéristiques de graines)
  • Comprendre les conditions qui permettent d’accomplir une tâche de façon efficace (p. ex., identifier ce qui a permis au groupe de collaborer avec succès pour trier et classer les graines)
  • Utiliser des textes enrichis (p. ex., avec illustrations, symboles ou photographies) pour mieux comprendre un sujet (p. ex., des illustrations et des photos dans un texte documentaire aident les élèves à en apprendre davantage sur la façon dont les graines sont classées en fonction de leurs caractéristiques physiques)

Pensée mathématique

  • Comparer des quantités d’objets et utiliser des termes relatifs pour décrire ces quantités (p. ex., « Dans notre graphique, il y a quatre types de graines qui flottent. », ou « Le plus petit nombre de graines se trouve dans le groupe des graines qui se propagent par expulsion. »)
  • Représenter des objets au moyen de photographies, de diagrammes, de graphiques, de tableaux, de nombres, de mots ou de symboles (p. ex., utiliser un diagramme de Venn pour comparer et différencier des graines)
  • Trier et classer des objets selon des critères choisis ou donnés, et selon une ou plusieurs caractéristiques (p. ex., trier et classer des graines en fonction de prédictions sur la manière dont elles pourraient se déplacer)
Enrichissement

Si vos élèves souhaitent en apprendre plus, voici quelques pistes pour stimuler leur curiosité :

  • Les élèves pourraient souhaiter ajouter d’autres graines à leur collection, faire des observations similaires à leur sujet, et tenter de trouver d’autres façons de trier les graines.
    • « Selon vous, de quelle façon les graines de conifères se déplacent-elles? Pourquoi, à votre avis? »
    • « Quelle partie d’une pomme de pin est la graine? »
  • En plus de disperser leurs graines, comment les plantes assurent-elles la survie de leur espèce
    • « De quelles façons les humains contribuent-ils à la préservation des espèces végétales? »
    • « Pour quelles raisons devons-nous aider certaines plantes à survivre afin de garantir que nous en aurons à l’avenir? »
  • Discutez des difficultés que pose la culture de plantes dans des conditions extrêmes.
    • « Que se produirait-il si une graine de cactus essayait de pousser dans l’Arctique? Pourquoi, à votre avis? »
    • « Pourquoi les graines germent-elles seulement dans des conditions bien précises? »
    • « Cela facilite-t-il ou complique-t-il la survie d’une plante? »
Blé
Blé (Source : Hans Benn via Pixabay).
Cactus dans le désert
Cactus dans le désert (Source : James Clark via Pixabay).
 Assortiment de cônes de conifères
Assortiment de cônes de conifères (Source : Alexas_Fotos via Pixabay).

 

Ressources complémentaires
Couverture d’Une si petite graine d‘Eric Carle
Couverture d’Une si petite graine (Source : les libraires.ca).

Une si petite graine
par Eric Carle
Le vent d’automne souffle, soulève les graines de fleurs au-dessus du sol et les emporte. Parmi elles, il y en a une qui est toute petite, minuscule. Est-ce qu’elle parviendra à suivre les autres? Sur le cycle de la végétation.
ISBN : 9782871421269

Plantes : Graines (Photos)
Une collection de six images de graines. La graine est la partie fertilisée d’une plante servant à faire germer une nouvelle plante.