Aller au contenu principal
Profils de carrière

Isabel Hilgendag

Étudiante en maîtrise ès sciences (MSc) en biologie
l’Université de Waterloo
Isabel Hilgendag
Isabel Hilgendag
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Partager sur:

Je cherche des métaux lourds, comme le mercure, chez les animaux marins de l’Arctique, pour m’assurer qu’ils sont propres à la consommation.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née et j’ai grandi à Brantford, Ontario, Canada.

J’habite désormais : Je vis actuellement à Brantford, Ontario, Canada.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai obtenu mon diplôme ès sciences en sciences de l’environnement de l’Université Laurentienne. Pendant ce temps, j’ai passé un été à faire de la recherche en Allemagne à l’Université de Konstanz (en anglais). Je poursuis maintenant mes études de maîtrise ès sciences en biologie (en anglais) à l’Université de Waterloo.

Ce que je fais au travail

J’étudie les animaux marins de l’Arctique pour m’assurer qu’ils sont propres à la consommation. Je cherche des métaux lourds, comme le mercure. Dans mes recherches, je fais toutes sortes de choses! Cela comprend passer du temps à l’extérieur à prélever des échantillons, étudier ces échantillons en laboratoire et faire des recherches ou rédiger les résultats dans mon bureau.

Habituellement, une fois par année, je vais à Iqaluit, au Nunavut, où je passe plusieurs semaines à faire des excursions quotidiennes en bateau pour recueillir des échantillons dans la baie Frobisher. Mes échantillons comprennent des poissons, différents types d’invertébrés tels que les insectes aquatiques et le minuscule zooplancton. Je recueille ces animaux avec différents types de filets et de chaluts. Une fois que je les ai recueillis, je les trie et je les congèle.

En laboratoire, j’utilise ce qu’on appelle un séchoir lyophilisant (ou lyophilisateur). Il aspire toute l’humidité des tissus congelés. Lorsque les tissus animaux sont vraiment secs, ils peuvent être préservés sans être congelés. Après avoir fait cela, je mouds habituellement les échantillons en poudre. Je peux analyser cette poudre pour trouver différentes choses. L’une de ces choses est le mercure, un métal lourd.

J’utilise une machine appelée analyseur de mercure direct. Cette machine chauffe l’échantillon jusqu’à ce qu’il prenne feu et brûle. Elle analyse ensuite les gaz produits et m’informe sur la quantité de mercure qu’il contient. J’utilise également une balance microanalytique pour peser de petites quantités de poudre en vue d’autres types d’analyses. Une balance microanalytique est un mot fantaisiste pour désigner une balance très précise!

Lorsque je suis au bureau, les choses que je fais incluent la lecture de littérature scientifique ainsi que la rédaction de ma thèse ou de manuscrits pour publication. Parfois, j’analyse les données que j’ai recueillies avec différents types de logiciels.

Je donne aussi des cours au premier cycle et je dirige des activités de laboratoire. Certains jours, je suis en classe ou en laboratoire pour enseigner les sciences. Je peux noter des examens ou des rapports de laboratoire, et rencontrer des étudiants et étudiantes qui ont des questions.

Mon parcours

Quand j’étais en 11e et 12e année, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. Je savais que je voulais aller à l’université, mais je ne savais pas quel programme je voulais suivre. Je me souviens d’avoir feuilleté les dépliants de plusieurs universités. Je m’arrêtais aux programmes qui piquaient mon intérêt et je lisais les possibilités de carrière. J’aimais les sciences, mais je ne pensais pas être assez intelligente. L’idée de poursuivre des études en sciences dans une université était plus que décourageante!

J’ai finalement décidé d’étudier les sciences environnementales. J’aime la nature depuis mon enfance. Après avoir suivi des cours de chimie au secondaire, je me suis beaucoup intéressée aux contaminants environnementaux. J’ai commencé mon baccalauréat ès sciences à l’Université d’Ottawa. Après deux ans, je me suis retrouvée à l’Université Laurentienne pour acquérir une expérience plus pratique. En troisième année, j’ai passé un été à faire des recherches à l’Université de Konstanz (en anglais) en Allemagne.

Après avoir terminé mon baccalauréat, j’ai passé un été à travailler pour un professeur à l’Université de Waterloo. J’ai beaucoup appris sur la recherche dans les écosystèmes nordiques. J’ai même eu l’occasion de faire de la recherche dans les Territoires du Nord-Ouest, ce qui a été une expérience phénoménale! J’ai tellement aimé cela que j’ai décidé d’effectuer une maîtrise ès sciences en biologie à l’Université de Waterloo (en anglais). Je fais maintenant de la recherche sur le mercure dans les réseaux trophiques marins de l’Arctique près d’Iqaluit, au Nunavut.

Ce qui me motive

J’adore faire de la recherche! Je suis vraiment excitée de faire quelque chose qui me tient à cœur, quelque chose qui a un impact positif sur les autres. Je suis reconnaissante des occasions que j’ai de voyager dans les régions nordiques du Canada. Je rencontre des gens que mes recherches aideront. J’ai aussi l’occasion de découvrir et d’expérimenter notre monde naturel.

J’aime le fait que je puisse accomplir une diversité de choses. Que ce soit au bureau, au laboratoire, à l’extérieur ou devant une classe d’étudiants et étudiantes piqués de curiosité. J’ai toujours été très intéressée par les contaminants dans l’environnement. Je trouve très excitant de faire quelque chose qui me passionne. J’aime aussi le fait que mon travail peut être rapide, stimulant, et qu’il est toujours possible de faire mieux.

Comment j’influence la vie des gens

Dans mes recherches, j’étudie la présence de mercure dans les écosystèmes marins de l’Arctique. Le mercure est un métal lourd toxique. Ceci est important parce que de nombreuses personnes qui vivent dans l’Arctique dépendent de la chasse et de la pêche pour se nourrir. Les poissons qui ont des niveaux élevés de mercure peuvent être une préoccupation majeure pour la santé des gens qui les consomment.

Dans le cadre de mes recherches, j’examine la quantité de mercure présente dans les poissons et leurs proies. J’essaie de comprendre pourquoi ces quantités se révèlent élevées ou faibles. Cette recherche permettra de s’assurer que les poissons sont propres la consommation. Cela nous aidera également à comprendre comment les changements environnementaux, dus au changement climatique, pourraient affecter la sécurité alimentaire à l’avenir.

En dehors du travail, je

Je suis intéressée par beaucoup de choses différentes et je fais des choses diversifiées et variées. J’aime pratiquer le yoga, jouer au Ultimate Frisbee et au tennis, ainsi que faire de la plongée en scaphandre autonome. J’aime faire de la randonnée, du camping dans l’arrière-pays et parcourir le monde. J’aime aussi apprendre différentes langues.

Mon conseil aux autres

Poursuivre une carrière en sciences peut sembler effrayant et intimidant. Si cela capte ton intérêt et que tu es en capacité de travailler dur, il y a tellement d’options de carrière différentes et intéressantes. Crois en toi-même et poursuis ce qui te passionne. Si ce sujet t’emballe et que tu sais que c’est quelque chose que tu aimerais faire, alors mets tes doutes de côté et tente le coup! La pire chose qui pourrait arriver est que tu te rendes compte que tu veux faire autre chose. Dans ce cas, au moins, tu sauras que tu as essayé. Fais toujours de ton mieux et fais preuve d’ouverture face aux nouvelles opportunités.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Langues étrangères
  • Géographie
  • Histoire
  • Littérature et langue
  • Sciences
  • Musique
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Aimait aider les autres
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Était motivé par le succès
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • Aimait la lecture
  • Organisait toujours les meilleures soirées entre amis
  • Ressentait une intense satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait en expérimentant

Explorez les profils de carrière

  • gros plan des mains des techniciens montrant une pipette avec un échantillon de sang provenant d'un récipient

    Marta V. (elle)

    Profils de carrière

    Biologiste judiciaire

    J’examine les preuves provenant des scènes de crime pour y trouver du matériel biologique comme du sang, du sperme ou des traces d’ADN.
  • Portrait de Michele Martin pris à l'extérieur avec une île en arrière-plan

    Michele Martin

    Profils de carrière

    Spécialiste du programme de formation sur le climat

    J’apporte un soutien au sein de programmes éducatifs sur les changements climatiques à l’échelle de l’université et je coordonne les occasions de perfectionnement professionnel externes.
  • Vincent Scully sur une plage près de St. Andrews, Nouveau-Brunswick

    Vincent Scully (il)

    Profils de carrière

    Communicateur en environnement

    J’aide les communautés à prendre des mesures qui auront des impacts positifs sur l’environnement.
  • portrait de Sonia Francoeur

    Sonia Francoeur

    Profils de carrière

    Directrice d'affaires

    Je gère les ventes des produits de laboratoire pour une partie du Québec et dans la région d'Ottawa.
  • Dure Butt assise sur une terrasse extérieure avec une ville turque en arrière-plan.

    Dure Butt (elle)

    Profils de carrière

    Je suis associée aux opérations

    Je travaille au sein d'une équipe. Nous contribuons à améliorer les méthodes utilisées pour créer des documents de soutien. Ces documents sont destinés au personnel de la santé et aux patients et patientes.
  • portrait de Adam Kowalczyk

    Adam Kowalczyk (il)

    Profils de carrière

    Chercheur en sciences analytiques

    J’aide à créer de nouveaux médicaments tels que des vaccins, des médicaments anticancéreux et des remèdes pour les maladies génétiques.
  • portrait de Maria Abou Chakra

    Maria Abou Chakra (elle)

    Profils de carrière

    Associé de recherche, biologie computationnelle

    Je crée des modèles informatiques pour prévoir ou expliquer le fonctionnement de différents systèmes biologiques.
  • Derek So lit un livre

    Derek So

    Profils de carrière

    Candidat au doctorat, génétique humaine

    J’étudie et effectue des recherches portant sur l’aspect éthique de la modification génétique des êtres humains.
  • portrait de Rudolf Uher

    Rudolf Uher

    Profils de carrière

    Psychiatre

    J’enseigne, je fais de la recherche, et je traite des patients et patientes.
  • portrait de Hill Huang headshot taken in large tunnel

    Hill Huang

    Profils de carrière

    Spécialiste de l’environnement

    Je m’assure que nos projets respectent les lignes directrices environnementales et ont le moins d'effets négatifs possibles sur l’environnement.
  • Joann Whalen headshot

    Joann Whalen

    Profils de carrière

    Professeure, Faculté des sciences agricoles et environnementales

    Je donne des cours avancés sur la façon de gérer les sols pour produire des aliments sains et nutritifs et maintenir les fonctions d'écosystèmes sains.
  • portrait de Anastasiia Prysyazhnyuk

    Anastasiia Prysyazhnyuk

    Profils de carrière

    Responsable de la science et de l’innovation, Initiative Nouveaux horizons en santé

    J'explore les façons dont la science et la technologie peuvent apporter des solutions aux problèmes de santé dans l'espace et sur Terre.