Aller au contenu principal

Nicole Brisson

Ingénieure des eaux et des résidus miniers
Agnico Eagle Mines Limited
Nicole Brisson à un site minier
Nicole Brisson à un site minier
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à :Je suis née à Edmonton, en Alberta, et j’y ai vécu jusqu’à la fin du secondaire.

J’habite désormais :J’alterne entre Vancouver, en Colombie-Britannique, et le Nunavut.

J’ai fait ma formation ou mes études à :  J’ai un baccalauréat en génie géologique/géophysique de l’Université Queen’s à Kingston, en Ontario.

Ce que je fais au travail

Je travaille dans une mine d’or en activité, au Nunavut. Cela signifie que je travaille et je vis à la mine pendant deux semaines consécutives. Je me rends à la mine en camion au moins une fois par jour (même à des températures atteignant les -60 degrés en hiver!) afin de réaliser des inspections, vérifier le progrès et prendre des notes et des photos. L’été, mon rôle est de gérer le débit d’eau sur le site et d’assurer que l’eau (sale) provenant de la mine ne s’écoule pas dans l’eau douce des lacs et ruisseaux. L’hiver, je gère le déplacement et le dépôt sécuritaire des résidus (déchets miniers).

Je travaille très étroitement avec l’équipe géotechnique et celle de l’exploitation minière. La communication est très importante dans mon travail. Je dois toujours savoir ce qui se passe à la mine afin de mettre à jour les plans et dessins et de diagnostiquer les problèmes. Comme la mine est très éloignée et que les hivers sont si froids, mon équipe doit continuellement surmonter de nouveaux défis. Nous devons également nous conformer à de nombreuses exigences environnementales. La société Agnico Eagle s’est engagée à être une bonne voisine et emploie beaucoup d’Inuits et d’Inuites de la région. Nous prenons ainsi la durabilité environnementale très au sérieux. Pendant la saison de la migration des caribous qui dure de un à deux mois pendant l’été, toute la circulation du matériel lourd cesse sur la route reliant la mine à ciel ouvert (où le minerai est extrait) et le concasseur (où le minerai est broyé et l’or est séparé des déchets de roche).

J’utilise plusieurs logiciels de modélisation dans mon travail. Ces programmes me permettent d’optimiser mes plans et dessins, de faire des projections et de vérifier si ce que j’ai conçu pourra être mis en œuvre de façon sécuritaire. Je dois avoir des connaissances en géologie, en mathématiques et en mécanique des roches pour travailler avec ces logiciels. Je dois également comprendre les activités d’exploitation minière, les calendriers de construction et le fonctionnement de diverses pièces d’équipement. Une partie importante de mon travail est de savoir comment les outils et le matériel lourds fonctionnent. À quoi bon concevoir quelque chose de complexe si on ne peut pas le construire!

Je travaille en anglais, mais beaucoup de mes collègues parlent français (Agnico Eagle embauche beaucoup de personnes du Québec) ou inuktitut. J’ai appris quelques bouts de phrases en inuktitut, mais cette langue est complexe.

Mon parcours

Au secondaire, j’adorais l’histoire, les sciences et les mathématiques. J’aimais aussi beaucoup le plein air et j’ai passé beaucoup d’étés à faire de la randonnée avec ma famille dans les Rocheuses. Je ne voulais pas un emploi banal en « ingénierie de bureau ». J’ai obtenu un diplôme en géologie appliquée. Ce domaine me convient parfaitement parce qu’il combine l’histoire et les sciences et peut mener à des emplois sur le terrain. J’ai fait un stage de 16 mois entre ma troisième et ma quatrième année d’université dans le secteur pétrolier. L’expérience a été merveilleuse, mais ce n’était pas la carrière que je voulais. J’ai eu une foule de bons enseignants et enseignantes au secondaire qui m’ont encouragée à m’inscrire en ingénierie parce que j’aimais les défis scolaires et que j’étais très motivée à faire de mon mieux. Tout au long de mes études universitaires et au début de ma carrière, j’ai fait appel à des personnes pour me mentorer et elles m’ont encouragée à viser des objectifs précis et à dépasser les attentes que j’ai envers moi-même. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de femmes dans l’industrie minière, j’ai eu la chance de travailler avec beaucoup d’admirables collègues et je n’ai jamais eu l’impression d’être traitée différemment parce que je suis une femme. Avoir une bonne attitude et démontrer une volonté d’apprendre sont les qualités les plus importantes au travail. C’est vrai, quels que soient votre âge, votre genre ou vos origines culturelles. 

Ce qui me motive

J’adore voir le fruit du travail de mon équipe en action. Le fait de travailler dans une mine en activité me donne l’occasion de voir cela tous les jours. J’ai toujours aimé le travail sur le terrain – travailler avec du « concret » est très important si on veut comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Aussi, j’ai l’occasion de m’amuser avec mes collègues hors des heures de travail parce que nous vivons souvent ensemble! J’apprécie beaucoup travailler avec de formidables collègues qui me font rire même lorsque le travail devient stressant.

Je suis une personne introvertie et travailler avec des gens sociables, enthousiastes et sympathiques m’aide à « sortir de ma bulle » et à établir des liens avec les autres. Heureusement, j’ai souvent l’occasion de tisser ce genre de rapports avec mes collègues sur le terrain. Mes journées de 12 heures passent rapidement!

Comment j’influence la vie des gens

C’est vraiment gratifiant et spécial de travailler et de vivre auprès de la population inuite de la région! Les gens ont toujours une foule d’histoires à raconter et j’apprends de nouvelles choses sur la région tous les jours.

Les entreprises d’exploitation aurifère (de l'or) sont une importante source de revenu et de croissance économique. Elles jouent également un rôle important en soutenant le développement socio-économique durable. La société Agnico Eagle fournit des emplois et un revenu à de nombreux Inuits et Inuites de la région, en plus d’investir directement dans la collectivité. Je suis fière de participer à tout cela grâce à mon travail.

En dehors du travail, je

J’aime bien les sports extérieurs : la course, le vélo, la randonnée, le camping, le ski de fond, le kayak et plus récemment, l’escalade. Pour relaxer, je fais de la lecture. Je fais du bénévolat à la division Women in Engineering and Geoscience du groupe Engineers & Geoscientists British Columbia (EGBC), l’organisme de réglementation de l’ingénierie et des géosciences en Colombie-Britannique. Je fais également du mentorat auprès des jeunes à UNYA, une association à l’intention des jeunes Autochtones en milieu urbain. Ce programme est merveilleux; dirigé depuis Vancouver-Est, il met en lien des adolescents et adolescentes autochtones et des mentors. Je fais des activités amusantes avec ces jeunes : nous faisons du kart ou de la poursuite laser et nous allons au cinéma ou manger des friandises glacées. 

Mon conseil aux autres

Ne fermez jamais de portes – saisissez le plus d’occasions que possible et parlez aux autres. On ne sait jamais où on peut aboutir ni ce qu’on finira par aimer. Trouvez des personnes que vous admirez et posez-leur des questions sur leur travail et leur vie! Ne laissez personne vous dire ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire. En travaillant fort et en se fixant des objectifs, n’importe qui peut apprendre et exceller dans n’importe quel domaine.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Géographie
  • Histoire
  • Littérature et langues
  • Mathématiques
  • Musique
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Était motivée par le succès
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Aimait la lecture
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard

Les partenaires

Pour l'avancement des femmes en génie et en technologie

Parlons science tiens à remercier l’Association des technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) de nous avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.

Les technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) dirigent le Projet de promotion des femmes en génie et en technologie, un projet de partenariat sectoriel sur le marché du travail, financé par l’Accord de développement de la main-d’œuvre Canada-Colombie-Britannique. L’objectif du projet est d’accroître la participation des femmes aux métiers de l’ingénierie, de la géoscience, de la technologie et des techniques grâce à la mise en œuvre de stratégies de diversité et d’inclusion pour recruter, retenir et soutenir le développement de carrière des femmes afin de diriger un changement culturel au niveau du système au sein de ces professions.

 

ASTTBC Technology ProfessionalsFunding provided by the Government of Canada through the Canada-British Columbia Workforce Development Agreement

Explorez les profils de carrière

  • Hayleigh Conway

    Hayleigh Conway (elle)

    Technicienne en géomatique

    Je crée des cartes qui nous permettent de mieux répondre aux questions sur la santé de l’environnement dans l’Arctique de l’Ouest.
  • Jim Wei

    Jim Wei

    Associé système d’information géographique

    J’utilise des logiciels de cartographie en ligne et des compétences en programmation pour aider à résoudre des problèmes concrets dans les secteurs de l’environnement et de la santé.
  • Portrait de Graham Ballachey

    Graham Ballachey

    Vice-président de l’ingénieri

    Je gère et supervise tous les travaux d’ingénierie pour une entreprise de développement de mines de lithium. Je contribue également à la planification stratégique et à la commercialisation.
  • Dr. Jackie Dawson faisant des recherches sur le terrain sur l'île Beechy, Nunavut.

    Jackie Dawson (Elle/iel)

    Professeure et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement

    Je travaille avec de grandes équipes académiques, des détenteurs de savoirs inuits et ceux et celles qui prennent des décisions pour comprendre les risques et les solutions des changements environnementaux.
  • Amanda McCallum

    Amanda McCallum

    Géologue, spécialiste en communication, entrepreneure

    Je suis une géologue prospectrice, une spécialiste de la communication scientifique et une propriétaire d'entreprise.
  • Chris Derksen en train de faire ses recherches sur le terrain en Arctique.

    Chris Derksen (il/lui)

    Chercheur scientifique en climatologie

    J'utilise des données satellitaires et des modèles climatiques pour comprendre l'impact des changements climatiques sur la neige et la glace au Canada.
  • Linda Duncan

    Linda Duncan

    Métallurgiste principale exécutive

    Linda Duncan est métallurgiste principale exécutive, Teck Resources Limited
  • Caroline Richard - Engineer in the mining industry

    Caroline Richard

    Ingénieure en Géotechnique

    Je travaille dans le domaine minier, en particulier sur la gestion des résidus générés lors de l'extraction de minerai.
  • Karen Stewart

    Karen Stewart

    Directrice des systèmes d'information (DSI)

    Karen Stewart est la directrice des systèmes d'information (DSI) pour la ville de Maple Ridge
  • Peter Visscher devant un tableau blanc

    Peter Visscher

    Directeur général, Développement de véhicules robotisés

    Je travaille avec mon équipe pour développer des véhicules robotiques extrêmes conçus pour fonctionner hors route et hors planète.
  • James Palcik sur un bateau avec un énorme doré

    James Palcik

    Directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation

    James Palcik est le directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation chez FLINN Scientific Inc.
  • Gillian Savage-Knight

    Gillian Savage-Knight

    Conseillère en relations extérieures

  • Max Salman aux commandes d'un avion.

    Max Salman

    Chercheur

    Je me pose des questions sur les éléments qui n'ont pas encore de réponses.
  • Lisa Phiri dans une mine souterraine

    Lisa T. Phiri

    Géologue des mines

    J'examine les roches d'une mine souterraine pour déterminer la quantité et l'emplacement de l'or.
  • Lesley Hymers à côté d'une pépite de cuivre géante à l'extérieur du musée McBride, à Whitehorse, au Yukon.

    Lesley Hymers

    Responsable, programmes d'éducation et de sensibilisation

    Je travaille pour une organisation qui dispense des ressources éducatives sur les sciences de la Terre et les ressources minérales.
  • Ashley Noseworthy avec l'océan derrière elle

    Ashley Noseworthy

    PDG et fondatrice

    Je possède et dirige un cabinet de conseil en environnement qui aide les entreprises à réduire leur pollution sonore sous-marine.
  • Edwin Makkinga

    Edwin Makkinga

    Directeur, Politique climatique

    Dans mon travail, j'examine les risques et les opportunités des politiques publiques liées au climat et la façon dont Enbridge peut faire partie de la solution à la crise climatique.
  • Patty Simpson

    Patty Simpson (elle)

    Coordonnatrice en environnement

    En tant que responsable du département Environnement d'une mine d'uranium, mon équipe doit s'assurer que la mine ne pollue pas le milieu environnant en surveillant l'état de l'air, de l'eau, des plantes et des animaux autour du site de la mine.
  • David Harris

    David Harris

    Directeur des projets spéciaux en ressources humaines

  • Martin Bush

    Martin Bush

    Expert-conseil en climatologie

    Martin Bush travaille sur les politiques et les actions relatives aux changements climatiques et aux énergies renouvelables.