Aller au contenu principal
Profils de carrière

Nicole Redvers (elle)

Professeure associée et directrice de la Santé planétaire
Schulich School of Medicine & Dentistry, Université Western
Portrait de Nicole Redvers
Portrait de Nicole Redvers
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Partager sur:

J’enseigne aux étudiant.es diplômé.es de l’université, je fais de la recherche en santé autochtone et j’appuie diverses communautés et organisations autochtones dans leurs besoins de recherche en santé.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Fort Resolution/Hay River, T.N-O.

J’habite désormais : London, Ontario

J’ai fait ma formation ou mes études à : Baccalauréat en kinésiologie de l’Université de Lethbridge, doctorat en naturopathie du Canadian College of Naturopathic Medicine et maîtrise en santé publique du Collège Dartmouth de New Hampshire, aux États-Unis.

Ce que je fais au travail

Ma journée de travail peut varier d’un jour à l’autre en raison de la variété des projets sur lesquels je suis amenée à travailler. En général, j’enseigne à des étudiants et étudiantes diplômé.es de l’université plusieurs fois par semaine. Je donne aussi habituellement au moins une présentation par semaine. Cela peut être à un public local, national ou international concernant la santé autochtone, la santé planétaire ou les changements climatiques et la santé.

Je suis constamment appelée à prendre part à plusieurs projets ou collaborations de recherche ou à les diriger. Cela m’oblige à avoir de nombreuses réunions avec des personnes au niveau local, national et international. Je passe également beaucoup de temps à rédiger mes recherches. C’est ainsi que je fais connaître mon travail de collaboration au monde entier, par l’entremise de divers types de publications. Je fais également partie d’un certain nombre de comités et d’organismes axés sur le climat et la santé. Ces organismes contribuent à élever et à amplifier les voix autochtones dans ces domaines.

Mon travail m’oblige à utiliser de nombreux outils et parfois des logiciels spécialisés pour mener à bien mes analyses de recherche. Ma formation en STIM m’aide à réfléchir de manière plus large aux problèmes de santé auxquels les communautés peuvent faire face. Je suis en mesure d’adopter une perspective de science occidentale ainsi qu’une perspective de science autochtone. J’aime aussi combiner mes compétences en STIM avec des outils de sciences sociales. Cela permet de soutenir la création de nouvelles façons de penser aux problèmes difficiles qui existent dans le monde. Mon travail est axé sur la communauté. Par conséquent, je ne travaille presque jamais seule et j’ai toujours des coresponsables qui soutiennent les divers efforts sur lesquels je travaille.

Mon parcours

Je n’aurais jamais cru, dans mes rêves les plus fous, que je ferais ce que je fais aujourd’hui! J’ai grandi dans une très petite communauté des Territoires du Nord-Ouest où il n’y avait pas beaucoup d’opportunités en STIM. Je n’avais pas de modèles dans les disciplines universitaires ou dans le domaine de la santé, qu’ils soient Autochtones ou non. Je savais quelque part au fond de moi que j’avais une passion pour quelque chose. Il m’a juste fallu un peu de temps pour découvrir ce que c’était, et c’était bien ainsi.

En fait, j’ai commencé ma carrière comme clinicienne en dirigeant un cabinet de médecine intégrative à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, pendant dix ans. J’étais de plus en plus frustrée par le fait que de nombreux problèmes de santé auxquels faisaient face les Autochtones étaient des problèmes structurels et systémiques. Ces problèmes ne pouvaient pas être abordés dans la salle d’examen. J’ai décidé que je devais travailler davantage en amont pour m’attaquer à ces problèmes structurels et systémiques. Mon objectif était de soutenir un plus grand changement et une plus grande chance de bien-être dans ma région d’origine. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de me diriger vers le milieu universitaire et de me lancer dans la recherche et les services de santé.

Ce qui me motive

Ce que je préfère dans mon travail, c’est la flexibilité qu’il me donne pour pouvoir répondre aux besoins de la communauté. Je peux cocréer mon programme de recherche avec la communauté. Cela rend le travail plus significatif. J’aime aussi pouvoir travailler avec tant de personnes extraordinaires aux niveaux local, national et international. J’apprends tellement chaque jour!

Comment j’influence la vie des gens

Notre monde fait face à de nombreux défis, dont la crise climatique. En tant que peuples autochtones, nous sommes en première ligne face aux changements climatiques. Nous sommes également les gardiens d’un savoir qui est incroyablement important pour une planète saine. C’est un honneur pour moi de pouvoir travailler dans un domaine qui est si pertinent pour l’époque actuelle. Le fait de pouvoir aller travailler tous les jours pour essayer de soutenir les peuples autochtones et la planète me procure une grande satisfaction. Il ne s’agit pas seulement d’avoir un travail. Il s’agit d’avoir un objectif.

En dehors du travail, je

Je suis bénévole dans un organisme de bienfaisance que j’ai aidé à cofonder avec deux Aînés autochtones et qui s’appelle l’Arctic Indigenous Wellness Foundation. J’aime vraiment soutenir et servir ma communauté de cette manière, même si je ne vis plus près de chez moi. J’aime aussi lire des ouvrages documentaires et en apprendre davantage sur les différents peuples, lieux et cultures du monde entier. Une promenade tranquille dans la nature ou m’asseoir au bord de l’eau sont mes activités préférées pour me détendre.

Mon conseil aux autres

Cette carrière est un travail difficile. Cependant, elle est aussi très gratifiante. Il est parfois difficile de comprendre l’intérêt de ce que l’on apprend dans certaines classes et certains cours. Je me rends compte aujourd’hui de l’importance de beaucoup de choses que j’ai apprises pour m’aider à réfléchir à la manière de résoudre certaines des crises les plus pressantes que nous connaissons dans le monde. Pour être en mesure de le faire, il faut avoir une large exposition à de nombreux sujets. Cela vous donne une compréhension de plus en plus large de la manière d’aborder les problèmes et les défis. Cela aide également à réfléchir à l’élaboration de solutions.

Je suis autochtone

Je suis membre de la Première Nation Deninu Kųę́ faisant partie du Treaty 8 Territory

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Études autochtones
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aimait aider les autres
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Aimait la lecture
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Participait à des activités telles la pêche, la cueillette et de petits fruits

Les partenaires

Royal Society of Canada

Parlons Sciences apprécie le soutien de La Société royale du Canada qui nous a permis d'entrer en contact avec cette personne.

La Société royale du Canada est une organisation dirigée par ses membres qui met au premier plan des chefs et cheffes de fil dans tout domaine et de toutes générations, que ce soit des intellectuels et intellectuelles, chercheurs et chercheuses, artistes et scientifiques canadiens. Ceci afin de contribuer à bâtir un avenir meilleur au Canada et globalement. Parlons sciences et la Société royale du Canada travaillent ensemble pour fournir un contenu pertinent sur des questions qui nous concernent tous et toutes - de l'éducation à l'impact des découvertes scientifiques d‘avant-garde.

RSC Logo

Explorez les profils de carrière

  • gros plan des mains des techniciens montrant une pipette avec un échantillon de sang provenant d'un récipient

    Marta V. (elle)

    Profils de carrière

    Biologiste judiciaire

    J’examine les preuves provenant des scènes de crime pour y trouver du matériel biologique comme du sang, du sperme ou des traces d’ADN.
  • Portrait de Michele Martin pris à l'extérieur avec une île en arrière-plan

    Michele Martin

    Profils de carrière

    Spécialiste du programme de formation sur le climat

    J’apporte un soutien au sein de programmes éducatifs sur les changements climatiques à l’échelle de l’université et je coordonne les occasions de perfectionnement professionnel externes.
  • Vincent Scully sur une plage près de St. Andrews, Nouveau-Brunswick

    Vincent Scully (il)

    Profils de carrière

    Communicateur en environnement

    J’aide les communautés à prendre des mesures qui auront des impacts positifs sur l’environnement.
  • portrait de Sonia Francoeur

    Sonia Francoeur

    Profils de carrière

    Directrice d'affaires

    Je gère les ventes des produits de laboratoire pour une partie du Québec et dans la région d'Ottawa.
  • Dure Butt assise sur une terrasse extérieure avec une ville turque en arrière-plan.

    Dure Butt (elle)

    Profils de carrière

    Je suis associée aux opérations

    Je travaille au sein d'une équipe. Nous contribuons à améliorer les méthodes utilisées pour créer des documents de soutien. Ces documents sont destinés au personnel de la santé et aux patients et patientes.
  • portrait de Adam Kowalczyk

    Adam Kowalczyk (il)

    Profils de carrière

    Chercheur en sciences analytiques

    J’aide à créer de nouveaux médicaments tels que des vaccins, des médicaments anticancéreux et des remèdes pour les maladies génétiques.
  • portrait de Maria Abou Chakra

    Maria Abou Chakra (elle)

    Profils de carrière

    Associé de recherche, biologie computationnelle

    Je crée des modèles informatiques pour prévoir ou expliquer le fonctionnement de différents systèmes biologiques.
  • Derek So lit un livre

    Derek So

    Profils de carrière

    Candidat au doctorat, génétique humaine

    J’étudie et effectue des recherches portant sur l’aspect éthique de la modification génétique des êtres humains.
  • portrait de Rudolf Uher

    Rudolf Uher

    Profils de carrière

    Psychiatre

    J’enseigne, je fais de la recherche, et je traite des patients et patientes.
  • portrait de Hill Huang headshot taken in large tunnel

    Hill Huang

    Profils de carrière

    Spécialiste de l’environnement

    Je m’assure que nos projets respectent les lignes directrices environnementales et ont le moins d'effets négatifs possibles sur l’environnement.
  • Joann Whalen headshot

    Joann Whalen

    Profils de carrière

    Professeure, Faculté des sciences agricoles et environnementales

    Je donne des cours avancés sur la façon de gérer les sols pour produire des aliments sains et nutritifs et maintenir les fonctions d'écosystèmes sains.
  • portrait de Anastasiia Prysyazhnyuk

    Anastasiia Prysyazhnyuk

    Profils de carrière

    Responsable de la science et de l’innovation, Initiative Nouveaux horizons en santé

    J'explore les façons dont la science et la technologie peuvent apporter des solutions aux problèmes de santé dans l'espace et sur Terre.