Aller au contenu principal

Graisse, fourruer et plumes

Main Image
Biology Volunteer Activities

Les jeunes cherchent à savoir si la graisse, la fourrure et les plumes peuvent les garder au chaud sur la neige ou la glace.

Normalement, nous faisons cette activité à l'extérieur, mais il est pratiquement impossible de l'animer à l'extérieur virtuellement. Pour cette activité, l'enseignant apportera de la neige dans la classe ou utilisera de la glace en sac.

Ce dont tu as besoin

  • ​​1 "sac de graisse" par élève (1 sac à l'intérieur d'un autre sac avec un corps gras entre les deux)
  • 1 sac vide doublé par élève (1 sac dans un autre)
  • 1 sac en plastique hermétique (pour les animaux à plumes)
  • 1 sac avec un morceau de fourrure à l'intérieur.
  • 2 récipients de neige par table/groupe de pupitres
  • Nappes pour les tables/bureaux.

Remarque : L'enseignant doit apporter de la neige/de la glace pour cette activité. Il devra également aider à gonfler les sacs de plumes (probablement pour les maternelles).

Voir le guide ci-joint pour une liste de matériel alternatif pour les apprenants virtuels.

Guide d’activité :

Notes de sécurité

En tant que bénévole de Parlons sciences, la sécurité doit être au centre de nos préoccupations pendant toutes les activités. En tant que modèles STIM, les bénévoles doivent aussi toujours adopter des pratiques scientifiques sécuritaires.

Gardez toujours à l'esprit les précautions suivantes :

  • Insistez sur les procédures de sécurité appropriées et faites-en la démonstration tout au long de la présentation.
  • Soyez professionnel mais amusez-vous.
  • Gardez les espaces de travail propres pour éviter les risques de trébucher.
  • Les allergènes doivent avoir été vérifiés avant de réserver la trousse (par exemple, les allergies au latex).

Marche à suivre

Faisons une expérience pour voir si le fait d'avoir de la graisse, des plumes ou de la fourrure peut nous aider à rester au chaud !

  1. Demandez à l'éducateur de distribuer tous les sacs de graisse et les sachets contenant 2 sachets ensemble, ainsi que de placer les bacs métalliques/assiettes de neige sur les bureaux pour que les élèves puissent se les partager.
  2. Montrez-leur comment mettre leurs mains dans les sacs de graisse afin qu'ils ne soient pas remplis de matière grasse. 
  3. Montrez-leur comment mettre les sacs sur leurs mains, puis les placer sur la glace. 
  4. Donnez aux élèves le temps de tester chaque sac différent. Après quelques instants, discutez leurs résultats.
  5. Demandez à l'enseignant(e) de distribuer un sac gonflable pré-rempli à chaque élève. Les élèves peuvent utiliser l'un des sacs en plastique qui était vide lors du test de la graisse et placer une main sur le sac d'air pré-rempli et l'autre sur le sac en plastique sans air.
  6. Demandez à l'enseignant de distribuer un sac avec de la fourrure à chaque élève. Les élèves peuvent ensuite utiliser l'un des sacs en plastique vides de l'analyse des graisses et placer une main sur le sac de fourrure et l'autre sur le sac en plastique sans air. Donnez aux élèves quelques minutes pour explorer.

Découverte

Voici de l’information supplémentaire sur ce que font les animaux afin de se préparer à l’hiver, au cas où les élèves soulèvent un sujet ou que vous ayez un peu de temps supplémentaire et que vous voulez leur partager un peu plus d’information.

  • Lard, graisse épaisse – Dans l’environnement arctique, les animaux peuvent aussi métaboliser une couche de lard (de la graisse épaisse) (semblable à de la graisse, mais plus épaisse), ce qui garde les animaux au chaud). Exemples : ours polaires, phoques
  • Hibernation – Certains animaux mangent beaucoup avant l’hiver pour ensuite abaisser leur température corporelle et leur rythme de respiration (la marmotte ne respire qu’une fois la minute, ou moins) et trouvent un endroit où rester pendant l’hiver (par exemple, certains serpents, rongeurs et chauve-souris). Certains animaux utilisent l’eau dans la graisse de leur corps pour s’hydrater pendant l’hiver. Les marmottes sont de véritables adeptes de l’hibernation.
  • Hivernation – Certains animaux mangent tout de même beaucoup afin de se préparer à un long hiver et peuvent faire en sorte qu’ils n’ont pas besoin de beaucoup de nourriture ou d’oxygène parce qu’ils ont l’aptitude spéciale de faire en sorte que cela se produise – comme l’ours – mais ils n’abaissent pas leur température corporelle autant que les “véritables” animaux qui hibernent. Par exemple, les ours, mouffettes, ratons-laveurs.
  • Gel profond – Certaines grenouilles peuvent se congeler partiellement (des cristaux de glace se forment dans leur corps), comme la grenouille des bois et ensuite, lorsqu’arrive le printemps et que le temps se réchauffe, elles dégèlent et se portent très bien.
  • Migration – Certains animaux voyagent vers des lieux chauds. Exemples : les papillons monarques, les oiseaux chanteurs et les vers de terre, ces derniers qui migrent plus profondément dans le sol.
  • Demeurer actif – Certains animaux continuent de bouger afin de rester au chaud. Ceux-ci ont besoin d’une source d’alimentation (de la nourriture) accessible. Exemples : certains oiseaux comme la mésange et d'autres animaux comme les écureuils.
  • Plus de fourrure – Certains animaux ont de la fourrure supplémentaire qui pousse. Celle-ci retient la chaleur parce que chaque morceau de fourrure est creux et emprisonne l’air. Exemple : les lapins
  • Accumuler la graisse – Certains animaux mangent beaucoup pendant l’été et l’automne afin d’accumuler plus de graisse afin de se garder au chaud. Exemples : les ours, les écureuils
  • Les plumes – Certains animaux possèdent des plumes qui emprisonnent l’air, ce qui les gardent au chaud. Exemples : les mésanges, les cardinaux et certains pic bois – plusieurs tels oiseaux frissonnent aussi afin de maintenir leur chaleur.
  • Sous terre/dans un tunnel sous la neige – Certains animaux se dissimulent sous la neige, près du sol où c’est plus chaud que sur la neige de sorte à ce qu’ils puissent bouger et demeurer à proximité du sol. Exemples : les souris, les taupes
  • Entreposage de la nourriture – Certains animaux entreposent de la nourriture. Exemples : les écureuils, les castors

Pour aller plus loin

Voici de l’information supplémentaire sur ce que font les animaux afin de se préparer à l’hiver, au cas où les élèves soulèvent un sujet ou que vous ayez un peu de temps supplémentaire et que vous voulez leur partager un peu plus d’information.

  • Lard, graisse épaisse – Dans l’environnement arctique, les animaux peuvent aussi métaboliser une couche de lard (de la graisse épaisse) (semblable à de la graisse, mais plus épaisse), ce qui garde les animaux au chaud). Exemples : ours polaires, phoques
  • Hibernation – Certains animaux mangent beaucoup avant l’hiver pour ensuite abaisser leur température corporelle et leur rythme de respiration (la marmotte ne respire qu’une fois la minute, ou moins) et trouvent un endroit où rester pendant l’hiver (par exemple, certains serpents, rongeurs et chauve-souris). Certains animaux utilisent l’eau dans la graisse de leur corps pour s’hydrater pendant l’hiver. Les marmottes sont de véritables adeptes de l’hibernation.
  • Hivernation – Certains animaux mangent tout de même beaucoup afin de se préparer à un long hiver et peuvent faire en sorte qu’ils n’ont pas besoin de beaucoup de nourriture ou d’oxygène parce qu’ils ont l’aptitude spéciale de faire en sorte que cela se produise – comme l’ours – mais ils n’abaissent pas leur température corporelle autant que les “véritables” animaux qui hibernent. Par exemple, les ours, mouffettes, ratons-laveurs.
  • Gel profond – Certaines grenouilles peuvent se congeler partiellement (des cristaux de glace se forment dans leur corps), comme la grenouille des bois et ensuite, lorsqu’arrive le printemps et que le temps se réchauffe, elles dégèlent et se portent très bien.
  • Migration – Certains animaux voyagent vers des lieux chauds. Exemples : les papillons monarques, les oiseaux chanteurs et les vers de terre, ces derniers qui migrent plus profondément dans le sol.
  • Demeurer actif – Certains animaux continuent de bouger afin de rester au chaud. Ceux-ci ont besoin d’une source d’alimentation (de la nourriture) accessible. Exemples : certains oiseaux comme la mésange et d'autres animaux comme les écureuils.
  • Plus de fourrure – Certains animaux ont de la fourrure supplémentaire qui pousse. Celle-ci retient la chaleur parce que chaque morceau de fourrure est creux et emprisonne l’air. Exemple : les lapins
  • Accumuler la graisse – Certains animaux mangent beaucoup pendant l’été et l’automne afin d’accumuler plus de graisse afin de se garder au chaud. Exemples : les ours, les écureuils
  • Les plumes – Certains animaux possèdent des plumes qui emprisonnent l’air, ce qui les gardent au chaud. Exemples : les mésanges, les cardinaux et certains pic bois – plusieurs tels oiseaux frissonnent aussi afin de maintenir leur chaleur.
  • Sous terre/dans un tunnel sous la neige – Certains animaux se dissimulent sous la neige, près du sol où c’est plus chaud que sur la neige de sorte à ce qu’ils puissent bouger et demeurer à proximité du sol. Exemples : les souris, les taupes
  • Entreposage de la nourriture – Certains animaux entreposent de la nourriture. Exemples : les écureuils, les castors