Bébé recevant un vaccin

Bébé recevant un vaccin (naumoid, iStockphoto)

Immunité et vaccination

Parlons sciences
Format
Lisibilité
7.83
Sujets

Résumé

Renseignez-vous sur l’histoire des vaccins et sur la façon dont les vaccins déclenchent une réponse immunitaire qui nous empêche de contracter certaines maladies dangereuses.

Les virus et la réponse immunitaire

Les virus sont très efficaces. Ils prennent de force le contrôle des processus dans une cellule afin de se multiplier et ce, jusqu’à la mort de la cellule hôte. C’est incroyable de voir à quel point un organisme aussi simple peut être un meurtrier de cellules aussi efficace. Mais tout n’est pas perdu, plusieurs organismes ont développé des systèmes de défense contre les virus. Le système immunitaire humain, par exemple, est toujours à l’affût d’intrus comme des virus.


Le système immunitaire entre en action dès qu’il détecte un antigène (une molécule qui déclenche une réponse immunitaire — une contraction des termes anticorps et génération). Dans le cas des virus, les antigènes sont des protéines qui se trouvent à la surface du virus. Les antigènes sont détectés par les anticorps (des protéines produites par le système immunitaire pour repérer et détruire les corps étrangers), ce qui entraîne le recrutement de cellules spécialisées responsables de se débarrasser de l’intrus.

La vaccination : utiliser les virus pour une bonne cause

Grâce à la vaccination, plusieurs maladies responsables de la mort de millions de personnes dans le passé ne représentent plus une menace grave. La vaccination protège les gens des infections virales en stimulant le système immunitaire à produire des anticorps. Ce procédé s’appelle l’inoculation.

Les vaccins peuvent contenir des virus inactivés, des virus atténués ou parfois, que des morceaux du virus. Les virus inactivés sont des virus entiers qui sont non-infectieux et inoffensifs. Les virus atténués ont été modifiés pour perdre de leur pouvoir infectieux et n’entraînent pas de maladie, ou très peu. Ces formes de virus sont incapables d’infecter des cellules et ne peuvent donc pas les utiliser pour leur réplication.

Les vaccins peuvent contenir des virus inactivés entiers, des virus inactivés segmentés ou des virus entiers atténués.
Les vaccins peuvent contenir des virus inactivés entiers, des virus inactivés segmentés ou des virus entiers atténués (© 2020 Parlons sciences).

Petite histoire de la vaccination

Le processus d’inoculation existe depuis le 17e siècle dans des endroits comme la Chine. Mais il n’a pas été utilisé en médecine occidentale avant le 18ème siècle. Le Dr Edward Jenner est considéré comme le « père » de la vaccination dans l’Ouest.

Le Dr Jenner qui administre le premier vaccin
Le Dr Jenner qui administre le premier vaccin à James Phipps, un garçon de 8 ans, le 14 mai 1796 (Source: Ernest Board [Public domain] via Wikimedia Commons).

 

Le Dr Jenner cherchait comment guérir la variole, une maladie très contagieuse qui touchait autant les riches que les pauvres. Au 18e siècle, le taux de mortalité de cette maladie variait de 20 à 60 % chez les adultes et atteignait 80 % chez les bébés. 

Enfant atteint de variole au Bangladesh, 1977
Enfant atteint de variole au Bangladesh, 1977 (Source: CDC/James Hicks [Public domain] via Wikimedia Commons).

 

À la même époque existait une autre maladie, la vaccine, une maladie similaire à la variole, mais moins grave. Les femmes qui trayaient les vaches, appelées trayeuses, en étaient souvent atteintes. Durant ses études, le Dr Jenner constata que ces femmes n’étaient pas touchées par la variole et se demanda donc si le fait d’avoir été atteintes de la vaccine les rendaient immunes à la variole.

Le savais-tu?

Le mot vaccination provient du mot latin vacca, qui signifie vache.

Après plusieurs années d’expérience, le Dr Jenner a testé son vaccin sur le fils de son jardinier. Le jeune garçon a attrapé la vaccine et s’est rétabli, comme il était prévu. Quelques mois plus tard, une fois l’immunité du garçon développée, le Dr Jenner l’a exposé à la variole, mais il n’a jamais été infecté. La vaccination était un succès.

Le savais-tu?

Le dernier cas de variole est survenu en 1979 et la maladie n’a plus été observée depuis.

Le vaccin contre la grippe

L’expérience du Dr Jenner a pavé la voie pour la création de nombreux vaccins courants. Habituellement, nous recevons des vaccins un ou deux fois durant l’enfance. Ces vaccinations nous protègent toute notre vie de maladies comme la rougeole, les oreillons et la rubéole, mais nous devons recevoir un vaccin contre la grippe (virus de l’influenza) chaque année. Pourquoi?

Image au microscope électronique de virus influenza
Image au microscope électronique de virus influenza (Source: CDC/ Dr. Terrence Tumpey [Public domain] via Wikimedia Commons).

 

Nous avons besoin de se faire vacciner chaque année contre la grippe parce que la souche (type de virus) de l’influenza en circulation varie. Lorsque vous recevez un vaccin antigrippal, votre corps reconnaît le virus atténué comme un intrus et produit des anticorps pour le combattre. Lorsque vous êtes exposé au virus de la grippe, votre corps se souvient que le virus est un intrus et votre système immunitaire lance une attaque pour le tuer avant qu’il puisse s’établir et vous rendre malade. Le vaccin antigrippal est donné chaque année parce que le virus qui cause la grippe change chaque année. Il contient habituellement trois virus différents, choisis en fonction des prévisions des scientifiques sur les souches les plus probables pour la prochaine saison de la grippe. Ces virus sont inactivés ou morts — ils ne peuvent pas vous donner la grippe.

Attention aux fausse idées!

Les virus utilisés dans le vaccin de la grippe (influenza) sont inactifs - ils ne peuvent pas vous rendre malades!

En savoir plus

La variolisation, ancêtre de la vaccination (2013)

Article de Destination Santé sur l’histoire de la première inoculation du Dr Jenner.

Vaccination et sécurité des vaccins (2018)

Cette page de l’Organisation mondiale de la santé donne les réponses à des inquiétudes communes sir la vaccination.

C'est pas sorcier -GRIPPES : Virus sous surveillance

Ce documentaire vidéo (26 min 16 s) de C’est pas sorcier explique ce qu’est le virus de la grippe et comment nous le combattons.

Il était une fois… la Vie - Les sentinelles du corps

Émission (25 min 7 s) pédagogique animée présentant comment le système immunitaire de notre corps déjoue les ennemis, microbes et virus.

 

Références

Centers for Disease Control and Prevention. (2016). History of smallpox.

Freudenrich, C. (2000). How viruses work. HowStuffWorks.

Mayo Clinic. (2019). Influenza (flu).

Riedel S. (2005). Edward Jenner and the history of smallpox and vaccination. Baylor University Medical Center Proceedings, 18(1), 21-25. DOI: 10.1080/08998280.2005.11928028