Aller au contenu principal

Ashley Ritchie

Apprenti maçonne
Straight Line Masonry
Ashley Ritchie | Apprenti maçonne
Ashley Ritchie | Apprenti maçonne
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Partager sur:

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, et j'ai grandi à Lepreau, toujours au Nouveau-Brunswick.

J’habite désormais : Saint-George, Nouveau-Brunswick

J’ai complété ma formation ou mes études à : J’ai completé ma formation au NBCC (New Brunswick Community College)

Ce que je fais au travail

Au travail, mon activité principale consiste à installer des briques à l'extérieur des bâtiments. La taille, le motif, la forme et les ouvertures (portes et fenêtres) dans un mur détermineront la quantité de travail à effectuer. Par exemple, un mur long et droit ne comportant aucune ouverture sera plus facile à construire qu'un mur plus court comportant de multiples ouvertures et formes. S'il y a des ouvertures, un maçon doit ajuster la taille de ses joints de mortier pour s'assurer qu'une brique pleine puisse s’aligner avec l'ouverture. Nous utilisons un ruban à mesurer de maçonnerie pour nous aider à déterminer l’épaisseur d’un joint de mortier. Un ruban à mesurer de maçonnerie ressemble à un ruban à mesurer conventionnel, mais il est muni de marques pour mesurer l’épaisseur du mortier. Nous utilisons également un niveau au laser quand nous commençons notre première rangée de briques. Parfois, la fondation (les murs de ciment que vous voyez habituellement dans votre sous-sol) sur laquelle nous commençons à poser notre brique n’est pas parfaitement droite, et un maçon doit ajuster l’épaisseur de ses joints de mortier pour tenir compte de la différence de hauteur à la fondation. Les briqueteurs-maçons résolvent des problèmes quotidiennement. Ils mesurent et ajustent en permanence pour atteindre la hauteur des fenêtres, des portes ou des structures de soutien telles que des poutres en acier.

Les briqueteurs-maçons doivent également installer des traverses de maçonnerie. Ces attaches sont fixées (vissées) au mur et cachées dans un joint de mortier au moment de l'installation de la brique. Ces liens ne peuvent être espacés qu’à une certaine distance et devront être ajustés à proximité d'obstacles. Les obstacles peuvent inclure des prises de courant, des luminaires, des conduites d'eau, etc. Tout ce que vous voyez attaché à l'extérieur d'un bâtiment a généralement quelque chose qui s'y attache depuis l'intérieur.

Les maçons sont des joueurs d'équipe. Il y a généralement un maçon au bout de chaque mur, et, si le mur est assez long, d'autres maçons travailleront ensemble. Un ouvrier doit également s’assurer qu'ils ne manquent pas de mortier ni de brique. Les maçons et les ouvriers doivent respecter les compétences de leurs collègues, car ils travaillent plus rapidement en étant bien organisés. L'un ne pourrait pas fonctionner sans l'autre, et il est important de valoriser et de respecter le rôle de chacun.

Mon parcours

Je ne m'attendais pas à choisir cette carrière lorsque je fréquentais l’école secondaire. Je suis d'abord devenue menuisière, puis j'ai réalisé que j'aimais transformer l'extérieur d'un bâtiment. J'adore la combinaison de bardage en bois avec de la brique ou de la pierre. J'ai donc décidé d'exercer un deuxième métier en devenant maçonne. De cette façon, je suis en mesure de terminer tout l’extérieur d'un bâtiment sans avoir à engager quelqu'un d'autre pour le faire. J'ai suivi une formation en menuiserie et en briquetage. J'ai obtenu ma certification Sceau rouge en menuiserie et je termine actuellement ma dernière année de briquetage. Mon intérêt pour la menuiserie a commencé dès mon cours de travaux pratiques au secondaire. Quelques détours m’a conduite à faire de la maçonnerie. Mon professeur de maçonnerie m'a poussée à dépasser mes limites.

Ce qui me motive

Être témoin de l’érection d’un bâtiment est ce qui me passionne dans mon métier. Savoir que je contribue à construire des écoles, des hôpitaux et des immeubles résidentiels me rend fière de ma communauté. Nous changeons constamment de sites et de produits, et il est difficile de s’ennuyer, car chaque projet est unique. Ce que j'aime le plus, c'est la routine de production. Inutile de trop compliquer les choses. Nous prenons des concepts simples, tels que la construction d'une boîte, et les transformons en bâtiments entiers. La plupart des gens qui pensent à la brique imaginent un carré rouge. Ils oublient qu'une brique peut être de différentes couleurs et tailles. Elles peuvent également être posées et installées dans différentes directions. Une brique ne doit pas toujours être posée à l’horizontale, elle peut également être installée debout. C'est l'un des aspects de ma carrière que je préfère. Il y a de la place pour la créativité.

Comment j’influence la vie des gens

La partie la plus gratifiante de mon travail est de voir l'extérieur d'un bâtiment se transformer en quelque chose d'extraordinaire. La façade d’un bâtiment transmet une première impression, et ce sont les briqueteurs-maçons qui la créent. Notre brique constitue également la première défense d’un bâtiment. Les éléments extérieurs tels que le vent, la pluie ou la neige ne peuvent pas traverser la brique si cette dernière est correctement installée.

En dehors du travail, je

Quand je ne suis pas au travail, j'aime bien être à l'extérieur. J'aime faire du kayak, du camping, me promener en VTT, jardiner et m'étendre dans mon hamac. Si je fais du bénévolat, c'est généralement pour des organisations telles qu’Habitat pour l’humanité. J'aime utiliser mes compétences pour aider les personnes dans le besoin.

Mon conseil aux autres

Mon conseil est de foncer. Si vous n'avez aucune expérience dans le domaine que vous convoitez, inscrivez-vous à un programme de pré-emploi. Les gens qui exercent ce type de métier font partie des personnes les plus intelligentes avec lesquelles j'ai eu le plaisir de travailler. Ce sont des travailleurs polyvalents capables de résoudre plusieurs problèmes à la fois, et je suis fière de faire partie de ce groupe !

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Mathématiques
  • Économie domestique
  • Arts industriels
  • Éducation physique / santé
  • Sciences
  • Technologie
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • J'ai aimé travailler avec mes mains
  • Voulait être en charge
  • A aimé recevoir des instructions spécifiques
  • Aime être libre de pouvoir explorer mes idées
  • Jouait à des jeux vidéo
  • Je ne savais pas trop ce que je voulais faire
  • A aimé concevoir ou construire des choses
  • Mieux appris en faisant

Explorez les profils de carrière

  • portrait par George Mitchell

    George Michell (il)

    Profils de carrière

    Indigenous Liaison & Recruitment Coordinator

    Je travaille avec les communautés autochtones locales pour renforcer leur représentation à Seaspan et créer un environnement de travail sûr.
  • portrait de Shenise Steele

    Shenise Steele

    Profils de carrière

    Je suis soudeuse, monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques

    Cela signifie que je prends des pièces d’acier et les « colle » avec d’autres métaux pour bâtir des structures.
  • Logan Oldstar Arcilla

    Logan Oldstar Arcilla (Il/Lui)

    Profils de carrière

    Directeur général, programmes de robotique et de technologie

    Je développe des programmes de robotique pour les jeunes Autochtones en utilisant le modèle de FIRST Robotics.
  • Kevin Stone travaille sur une sculpture en métal

    Kevin Stone (il/lui)

    Profils de carrière

    Artiste en sculpture métallique

    Je conçois et fabrique des sculptures en métal.
  • Une personne portant des vêtements de protection, soudant un article.

    Genevieve Ellis (elle)

    Profils de carrière

    Compagnonne chaudronnière, superviseure de soudage

    Je supervise un groupe de soudeurs et dirige leur travail.
  • Soudeur en vêtements de protection soudant avec une torche

    Donagh McAvinue

    Profils de carrière

    Superviseur de la région centrale

    Je supervise les représentants des services de certification du Bureau canadien de soudage (BCS).
  • portrait de Callum Tio

    Callum Tio

    Profils de carrière

    Electrical Training & Development Supervisor

    Je m’assure que notre équipe d’électriciens dispose de l’information et des compétences nécessaires pour jouer son rôle dans la construction des navires.
  • portrait de Brad Moe

    Brad Moe

    Profils de carrière

    Examinateur de tests visuels, niveau 3

    Je supervise tous les inspecteurs en soudage de niveau 1, et je vérifie leurs heures et leur travail. Je fais aussi le suivi des rapports.
  • Bianka Labelle-Robert

    Bianka Labelle-Robert

    Profils de carrière

    Ingénieure junior en aménagement

    Je suis responsable de l’aménagement intérieur des compartiments de navires.
  • Portrait de Mike Stanzel

    Mike Stanzel

    Profils de carrière

    Technical Sales Manager

    Je suis un professionnel des ventes, spécialisé dans la vente de produits techniques ou scientifiques.
  • Portrait de Elizabeth Moses

    Elizabeth Moses (elle)

    Profils de carrière

    Tôlière et machiniste

    À titre de tôlière, je travaille dans l’industrie du chauffage, de la ventilation et de la climatisation et fabrique des conduits d’aération.
  • Constance Hanna en train de travailler sur des machines

    Constance Hanna (elle)

    Profils de carrière

    Mécanicienne d’entretien industriel

    Je répare tous les types de machines qui fabriquent et emballent des aliments.