Mon histoire de don de cellules souches

Daniel Tarade
Lisibilité
6.81

Quels sont les liens avec mon programme d'études?

À travers l’expérience de Daniel Tarade, découvrez ce que sont les cellules souches, ainsi que comment et pourquoi les gens font de tels dons.

En avril 2016, j’ai reçu un coup de fil qui a changé ma vie. La Société canadienne du sang m’appelait pour me dire que j’étais un donneur compatible avec une personne qui avait besoin d’une greffe de cellules souches. En moins de six mois, je subissais une chirurgie. Les médecins ont prélevé des cellules souches dans ma moelle osseuse. Ces cellules souches ont été livrées d’urgence à un patient qui luttait désespérément pour sa vie.

Mais faisons marche arrière. Qu’est-ce qu’une cellule souche? Qu’est-ce qu’un « donneur compatible »? Comment fait-on un don de cellules souches? Est-ce douloureux?

Qu’est-ce qu’une cellule souche?

Une cellule souche est une cellule non spécialisée qui peut devenir un autre type de cellule. Cela se produit grâce à un processus appelé différenciation.

Il existe différents types de cellules souches. Tu as peut-être entendu parler des cellules souches embryonnaires ou lu à leur sujet. Ces cellules sont pluripotentes. Cela signifie qu’elles peuvent se différencier pour devenir tous les types de cellules qui forment ton corps. Ce genre de super pouvoir les rend utiles pour la recherche médicale. Cependant, cela soulève des débats éthiques, parce que ces cellules sont extraites de la blastula, un des premiers stades de la vie humaine.

Le savais-tu? 

Les scientifiques utilisent les cellules souches pour rendre le corps des patients résistant au VIH.

Une autre option moins controversée s’offre aux gens, qui peuvent faire don de cellules souches hématopoïétiques. Ce sont des cellules souches du sang présentes dans la moelle osseuse, la partie molle et spongieuse à l’intérieur de tes os. Les cellules souches sanguines sont multipotentes, ce qui signifie qu’elles peuvent devenir un certain nombre de cellules différentes. Plus précisément, elles peuvent se différencier en globules rouges, en globules blancs et en plaquettes.

Illustration des composants du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes).
Illustration des composants du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes). (Source : Parlons sciences, adapté de Cancer Research UK [CC BY-SA 4.0] sur Wikimedia Commons ).

Tes cellules sanguines accomplissent de nombreuses tâches nécessaires pour te garder en vie. Par exemple, les globules rouges transportent l’oxygène vers tes cellules, tandis que les globules blancs combattent les infections. Toutefois, certaines personnes ont des cellules souches qui ne fonctionnent pas correctement. Imagine qu’une cellule souche hématopoïétique s’apparente à une usine. Cette usine fabrique constamment des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Chez certaines personnes, ces usines ont cessé de fonctionner. La leucémie est un exemple de maladie qui affecte les cellules souches du sang. Les cellules souches d’une personne atteinte de leucémie sont affectées de telle sorte qu’elles commencent à produire des cellules à un rythme incontrôlable. En d’autres termes, elles deviennent cancéreuses.

Le savais-tu? 

Les scientifiques canadiens James Till et Ernest McCulloch ont découvert les cellules souches dans les années 1960.

Il existe des options de traitement pour les patients qui ont des cellules défectueuses. Une des options les plus récentes et les plus prometteuses consiste à faire un don de cellules souches. Au cours du processus de don de cellules souches, les cellules souches du patient sont tuées au moyen de fortes doses de chimiothérapie et de radiothérapie, puis elles sont remplacées par des cellules souches d’une autre personne. Cette personne est appelée un donneur compatible.

Qu’est-ce qu’un donneur compatible?

Un donneur compatible est une personne qui a des cellules souches semblables à celles de la personne malade. Plus précisément, le receveur et le donneur ont des antigènes d’histocompatibilité humains (HLA) suffisamment semblables. Les antigènes sont des substances qui peuvent déclencher une attaque de la part du système immunitaire du corps.

Un globule blanc peut déterminer quel type de cellules il doit attaquer grâce aux marqueurs HLA. Tu peux imaginer un marqueur HLA comme un chandail de sport. Si une cellule a le même marqueur HLA que le reste du corps, elle fait partie de la même équipe. Si une cellule a un marqueur HLA différent, c’est fort probablement un envahisseur.

Ce système d’identification aide les globules blancs à protéger le corps contre les virus et contre les bactéries. Cependant, il peut rendre la greffe difficile. Si les cellules sanguines données ont des marqueurs trop différents, les globules blancs les attaqueront.

Le système HLA (2016) par laSociété francophone de greffe de moelle et de thérapie cellulaire (1 min 41 sec).

Un médecin choisira tout d’abord de rechercher un donneur compatible dans la famille de la personne malade. Toutefois, seulement 30 % des patients trouvent un donneur compatible au sein de leur famille, généralement un frère ou une sœur. Les 70% restants doivent compter sur des donneurs non apparentés, où la probabilité de compatibilité peut varier.

Comment se déroule le processus de don de cellules souches?

Je me suis inscrit pour donner des cellules souches à l’âge de 17 ans, l’âge minimum requis. Pour s’inscrire au réseau de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang, tu dois remplir un questionnaire médical et frotter la paroi interne des joues à l’aide d’un coton-tige. Le questionnaire médical permet au personnel à l’inscription de déterminer si tu es suffisamment en santé pour éventuellement donner des cellules souches. Le frottis buccal permet d’obtenir un échantillon de ton ADN pour le test de compatibilité HLA.

La plupart des gens qui s’inscrivent ne sont jamais compatibles avec une personne ayant besoin d’une greffe. Mais à l’âge de 23 ans, j’ai été informé par téléphone que j’étais un donneur compatible.

Quand j’ai reçu cet appel, la première chose que j’ai dû faire a été de passer un test sanguin pour confirmer que j’étais compatible. Lorsque plusieurs donneurs se révèlent compatibles, ce test permet aussi de déterminer la personne qui présente la plus forte compatibilité. Ensuite, j’ai subi un examen médical pour vérifier la santé de mon cœur et la présence éventuelle d’une infection. Si tu n’es pas en bonne santé, tu n’es pas autorisé à faire un don.

Après ces tests, j’ai obtenu l’autorisation de faire un don!

Alors, en quoi consiste le don de cellules souches?

Il existe deux méthodes pour faire un don de cellules souches. La méthode classique requiert une opération chirurgicale. Le moyen le plus rapide pour prélever des cellules souches consiste à utiliser une grosse aiguille et à aspirer les cellules souches présentes à l’intérieur de l’os iliaque (ou os de la hanche).

Prélèvement de cellules souches dans l’os iliaque.
Prélèvement de cellules souches dans l’os iliaque (Shidlovski sur iStockphoto).

Cependant, dans la majorité des cas, les gens font un don en ayant recours à un procédé relativement nouveau appelé aphérèse. Ce procédé consiste à prélever du sang dans ton corps à l’aide d’une aiguille, puis à séparer le sang en ses différents composants et à ne conserver que les cellules souches.

Le savais-tu? 

Après la naissance d’un enfant, le sang contenu dans le cordon ombilical et dans le placenta est une ressource très précieuse dont il est possible de faire don. S’il est si précieux, c’est parce qu’il est riche en cellules souches et que celles-ci sont plus susceptibles d’être compatibles.

J’ai donné des cellules souches par voie chirurgicale. Je suis allé à l’hôpital tôt le matin et on m’a fait une anesthésie générale. Pendant que j’étais inconscient, les médecins ont prélevé de la moelle osseuse dans mon os iliaque. J’étais profondément endormi et je n’ai rien senti. Par la suite, j’ai eu quelques effets secondaires, y compris un mal de gorge et la nausée. De plus, j’ai eu des raideurs dans le bas du dos, car c’est là que les médecins avaient inséré l’aiguille. En dehors de la douleur dorsale, la plupart de ces effets n’ont duré que quelques heures. La raideur au dos a duré trois ou quatre jours. J’étais de retour à l’école après quatre jours et de nouveau capable de courir en moins de trois semaines!

Quelle est la fréquence des dons de cellules souches?

En 2017, il y avait 400 000 donneurs de cellules souches inscrits au Canada. En outre, on dénombrait plus de 25 millions de donneurs à l’échelle mondiale, répertoriés dans un registre planétaire. À n’importe quel moment, au Canada, près de 1 000 personnes sont à la recherche d’un donneur compatible. De ce nombre, 80 % finissent par utiliser des cellules souches provenant de donneurs d’autres pays. Dans le monde, en 2015, un total de 50 000 personnes recherchaient des donneurs compatibles en dehors de leur famille.

Les registres de cellules souches souffrent d’un manque de diversité ethnique. Les besoins en donneurs aux origines diversifiées sont particulièrement grands. Une étude de la population américaine a révélé que les personnes d’origine caucasienne ont 75 % de chances de trouver un donneur compatible en dehors de leur famille. Toutefois, pour les personnes dont le patrimoine génétique est diversifié ou non caucasien, les chances sont beaucoup plus faibles (1). On attribue cela au fait que les gens tendent généralement à être compatibles avec des personnes ayant des antécédents ethniques semblables aux leurs. Mais il existe une pénurie de donneurs non caucasiens dans le monde entier.

Tu veux aider?

Plus de 80 troubles et maladies peuvent être traités grâce à un don de cellules souches. Si tu ne veux pas ou ne peux pas donner des cellules souches, il existe d’autres moyens d’aider les autres qui sont dans le besoin! Tu peux donner du sang, t’inscrire comme donneur d’organe, faire du bénévolat pour un réseau de donneurs de cellules souches ou peut-être même travailler pour un organisme qui tient un registre de donneurs de cellules souches.

Amorces de discussion

Faire des liens

  • As-tu déjà entendu parler du don de cellules souches? Si oui, dans quel contexte?
  • Envisagerais-tu de donner de tes cellules souches, même si cela nécessitait une chirurgie, pour sauver la vie d’une autre personne? Pourquoi? Ou pourquoi pas?
  • Connais-tu quelqu’un qui a reçu un don de cellules souches? Pourquoi cette personne avait-elle besoin de ce don?

Faire des liens

  • As-tu déjà entendu parler du don de cellules souches? Si oui, dans quel contexte?
  • Envisagerais-tu de donner de tes cellules souches, même si cela nécessitait une chirurgie, pour sauver la vie d’une autre personne? Pourquoi? Ou pourquoi pas?
  • Connais-tu quelqu’un qui a reçu un don de cellules souches? Pourquoi cette personne avait-elle besoin de ce don?

Relier la science et la technologie à la société et à l'environnement

  • Maintenant que le procédé pour donner des cellules souches est devenu moins invasif, crois-tu que la fréquence de tels dons augmentera parmi la population en général?
  • Crois-tu que le public est bien informé au sujet des cellules souches et du processus de don de cellules souches? Crois-tu que la Société canadienne du sang en fait assez pour informer le public au sujet du don de cellules souches?
  • Faire un frottis buccal est très facile. Les tests de dépistage de cellules souches devraient-ils devenir obligatoires afin qu’il soit plus facile et plus rapide de trouver davantage de donneurs compatibles de cellules souches? Pourquoi? Ou pourquoi pas?
  • Quels sont les obstacles actuels au développement d’une plus grande banque de donneurs de cellules souches?

Relier la science et la technologie à la société et à l'environnement

  • Maintenant que le procédé pour donner des cellules souches est devenu moins invasif, crois-tu que la fréquence de tels dons augmentera parmi la population en général?
  • Crois-tu que le public est bien informé au sujet des cellules souches et du processus de don de cellules souches? Crois-tu que la Société canadienne du sang en fait assez pour informer le public au sujet du don de cellules souches?
  • Faire un frottis buccal est très facile. Les tests de dépistage de cellules souches devraient-ils devenir obligatoires afin qu’il soit plus facile et plus rapide de trouver davantage de donneurs compatibles de cellules souches? Pourquoi? Ou pourquoi pas?
  • Quels sont les obstacles actuels au développement d’une plus grande banque de donneurs de cellules souches?

Explorer les concepts

  • Qu’est-ce qu’une cellule souche? Où les cellules souches se trouvent-elles dans le corps humain?
  • Qu’est-ce qu’un marqueur d’antigènes d’histocompatibilité humains (HLA)? Pourquoi est-il important d’obtenir des dons de cellules souches de la part de personnes issues de tous les groupes ethniques?
  • Fais une recherche sur l’utilisation du don de cellules souches dans le traitement d’une maladie ou d’un problème de santé particulier.

Explorer les concepts

  • Qu’est-ce qu’une cellule souche? Où les cellules souches se trouvent-elles dans le corps humain?
  • Qu’est-ce qu’un marqueur d’antigènes d’histocompatibilité humains (HLA)? Pourquoi est-il important d’obtenir des dons de cellules souches de la part de personnes issues de tous les groupes ethniques?
  • Fais une recherche sur l’utilisation du don de cellules souches dans le traitement d’une maladie ou d’un problème de santé particulier.

Nature de la science et de la technologie

  • Tu sais sans doute que les cellules souches peuvent aider à traiter plusieurs maladies en raison de leur fort potentiel. Pour quelles maladies et pour quels ennuis de santé est-il possible d’utiliser les cellules souches comme traitement? Pourquoi les patients actuels doivent-ils attendre aussi longtemps leurs nouveaux traitements à partir de cellules souches? (À noter : Cette question nécessitera davantage de recherche.)

Nature de la science et de la technologie

  • Tu sais sans doute que les cellules souches peuvent aider à traiter plusieurs maladies en raison de leur fort potentiel. Pour quelles maladies et pour quels ennuis de santé est-il possible d’utiliser les cellules souches comme traitement? Pourquoi les patients actuels doivent-ils attendre aussi longtemps leurs nouveaux traitements à partir de cellules souches? (À noter : Cette question nécessitera davantage de recherche.)

Littératie médiatique

  • Quelles publicités à la télévision ou à la radio as-tu entendues au sujet du don de cellules souches? Par quelle(s) organisation(s) ces annonces ont-elles été produites?

Littératie médiatique

  • Quelles publicités à la télévision ou à la radio as-tu entendues au sujet du don de cellules souches? Par quelle(s) organisation(s) ces annonces ont-elles été produites?

Suggestions pour l'enseignement

  • Les enseignants peuvent utiliser cet article et les ressources connexes pour favoriser ou pour soutenir la compréhension de la nature des différents types de cellules, des cellules souches, du sang et du système circulatoire ainsi que des innovations en biotechnologies. De plus, l’article présente le concept d’antigènes d’histocompatibilité humains (HLA) et le rôle du système immunitaire dans la détermination du succès ou de l’échec de la greffe de cellules souches.
  • Avant la lecture de l’article, les élèves peuvent remplir un strategie d'apprentissage Aperçu du vocabulaire pour découvrir et apprendre la nouvelle terminologie sur les cellules souches. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser Aperçu du vocabulaire sont disponibles dans les formats [Document Google doc] et [PDF].
  • Après la lecture de l’article et le visionnement de la vidéo intégrée, les élèves peuvent remplir une strategie d'apprentissage Toile de définition du concept sur les cellules souches. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser Toile de définition du concept sont disponibles dans les formats [Document Google] et [PDF].

Suggestions pour l'enseignement

  • Les enseignants peuvent utiliser cet article et les ressources connexes pour favoriser ou pour soutenir la compréhension de la nature des différents types de cellules, des cellules souches, du sang et du système circulatoire ainsi que des innovations en biotechnologies. De plus, l’article présente le concept d’antigènes d’histocompatibilité humains (HLA) et le rôle du système immunitaire dans la détermination du succès ou de l’échec de la greffe de cellules souches.
  • Avant la lecture de l’article, les élèves peuvent remplir un strategie d'apprentissage Aperçu du vocabulaire pour découvrir et apprendre la nouvelle terminologie sur les cellules souches. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser Aperçu du vocabulaire sont disponibles dans les formats [Document Google doc] et [PDF].
  • Après la lecture de l’article et le visionnement de la vidéo intégrée, les élèves peuvent remplir une strategie d'apprentissage Toile de définition du concept sur les cellules souches. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser Toile de définition du concept sont disponibles dans les formats [Document Google] et [PDF].

En savoir plus

Cellules souches : qu'est-ce qu'une cellule souche ? (2018) Institut Pasteur -- Une très courte introduction aux cellules souches avec Pr. Tajbakhsh, responsable de l'unité Cellules souches et développement à l'Institut Pasteur. (0 min 28 s)

Les cellules souches, de découverte fortuite à traitement indispensable (2017) -- Une histoire, avec des clips vidéo et audio, sur le travail de McCullough et Till pour documenter l'existence des cellules souches.

Don de cellules souches : étape par étape (2015) Héma Québec -- Cette vidéo présente les différentes étapes du don de cellules souches périphériques et du don de moelle osseuse. (3 min 34 s)

Besoin urgent d'un don de cellules souches (2019) Radio-Canada Info -- Cette vidéo raconte l'histoire d'une patiente qui a besoin d'un don de cellules souches pour traiter son cancer. Malheureusement, il y a une pénurie de donneurs avec son bagage génétique. (2 min 12 s)

Références

Gragert, L., Eapen, M., Williams, E., Freeman, J., Spellman, S., & Baitty, R. et al. (2014). HLA match likelihoods for hematopoietic stem-cell grafts in the U.S. Registry. New England Journal Of Medicine, 371(4), 339-348. DOI: 10.1056/nejmsa1311707