Aller au contenu principal

Joel Stacey

Responsable de chantier
Solvest Inc.
Joel Stacey au travail sur un toit
Joel Stacey au travail sur un toit
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis né à Iqaluit, Nunavut (à l’époque, les Territoires du Nord-Ouest.). Ma famille a déménagé à Atlin, en Colombie-Britannique, quand j’avais six ans, puis j’ai déménagé à Whitehorse, Yukon, quand j’étais au secondaire.

J’habite désormais : Whitehorse, Yukon

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai suivi mon programme d’apprentissage en charpenterie-menuiserie au Collège du Yukon, à Whitehorse.

Ce que je fais au travail

Je suis chargé de l’organisation des projets de construction pour Solvest Inc. Chaque projet de panneaux solaires comporte une composante électrique et une composante d’installation physique. Je dois coordonner la main-d’œuvre et les matériaux pour la partie construction des chantiers de l’entreprise. Je consacre une grande part de ma journée à visiter divers chantiers. Sur certains de ces sites, des travaux sont actuellement en cours de réalisation par l’entreprise, alors que sur d’autres, c’est la phase préparatoire qui est en cours en vue de futurs travaux. Notre entreprise fabriquera normalement des systèmes d’énergie solaire pour six à huit maisons par semaine durant la haute période estivale. Par conséquent, il y a de nombreuses visites de chantiers à faire! Quand je visite les chantiers, j’ai l’occasion de rencontrer l’ensemble de la clientèle de notre entreprise. Souvent, il s’agit de la meilleure partie du travail! Tous nos clients et clientes sont des personnes très sympathiques, enthousiastes à l’idée de faire installer un système d’énergie solaire. J’aime faire leur connaissance.

Je passe près de 40 % de ma journée au bureau à planifier les travaux, à contacter la clientèle ainsi que les fournisseurs, et à m’assurer que le déroulement des travaux se fait rondement. Après avoir vérifié le plan, je veille à ce que les matériaux requis soient en stock ou commandés auprès d’un fournisseur. Bien souvent, je dois monter sur les toits pour vérifier les dimensions prévues dans la conception du réseau. Lorsque je fais cela, il y a des protocoles de sécurité à suivre. Essentiellement, je devrai installer un ancrage de sécurité et porter un harnais attaché à celui-ci afin d’éviter une chute accidentelle. Parfois, je dois utiliser une machinerie spécialisée, comme une plateforme élévatrice à ciseaux ou un élévateur à godets, pour m’aider à monter sur la surface d’un toit.

J’ai dû apprendre un bon nombre de compétences informatiques, comme les tableurs ou les programmes de gestion des stocks. Heureusement, j’ai pu apprendre ces notions au travail grâce à des collègues ou en visionnant des tutoriels vidéo en ligne. J’utilise toujours ma compétence essentielle en mathématiques pour mesurer des surfaces et m’assurer de l’ajustement précis de tous les panneaux solaires selon les plans. J’effectue la majorité de mon travail seul. Toutefois, je dois me fier aux renseignements qui me sont fournis par des collègues ou d’autres départements chez Solvest, alors je dirais que mon travail est très axé sur le travail d’équipe.
 

Mon parcours est

Au secondaire, je tenais pour acquis que j’allais me rendre à l’université et décrocher un diplôme quelconque. C’est à peu près tout ce que j’avais planifié. Je n’avais pas de difficulté à l’école, mais je la trouvais parfois peu inspirante. Par conséquent, je tentais rarement d’obtenir de bonnes notes. À l’école, je suis resté bien loin des cours de métiers, car je ne voulais pas « perdre » de temps à obtenir ces crédits au lieu de suivre des cours qui paraissaient mieux pour l’université. Je le regrette aujourd’hui, et j’ai le sentiment que mon école n’a pas fait un bon travail pour promouvoir un cheminement de carrière dans les métiers. Il semblait plutôt établi qu’une personne ne se tournerait vers les métiers que si elle n’est pas assez intelligente pour l’université.

Je suis allé à l’Université de Guelph dans un programme en sciences pendant un an et j’ai réussi mes cours de justesse. J’aurais pu travailler plus fort et obtenir de meilleures notes, mais je n’avais pas la motivation d’être là. Après la première année, j’ai pris congé pour voyager. Je me disais que j’allais retourner à l’université et obtenir mon diplôme. Quand j’étais au secondaire, j’avais occupé des emplois en charpenterie-menuiserie durant l’été. J’aimais le travail et je gagnais habituellement plus d’argent que la plupart de mes amis et amies. Pendant ma pause de l’université, j’ai recommencé à travailler en charpenterie-menuiserie. En fin de compte, j’ai décidé de plutôt suivre un programme d’apprentissage pour le métier de charpentier-menuisier. Je suis heureux de l’avoir fait!

Ce qui me motive

Chez Solvest, s’atteler à une nouvelle tâche chaque jour ou à quelques jours d’intervalle fait en sorte que les choses ne deviennent pas trop répétitives. Nous sommes constamment en croissance et nous entreprenons sans cesse de nouveaux types de travaux. Nous le faisons tout en maintenant notre service de base, qui est l’installation de panneaux solaires résidentiels. Ainsi, il y a suffisamment de familiarité pour permettre de devenir très rapide et efficace dans le processus. En même temps, chaque tâche diffère assez des autres pour garder les choses intéressantes.

De plus, jusqu’à maintenant, ma carrière m’a permis de faire plusieurs voyages à des endroits du Canada que je ne pensais jamais être en mesure de visiter. Par exemple, je suis allé à Haida Gwaii en Colombie-Britannique, à l’île de Baffin au Nunavut, ainsi que dans d’autres communautés éloignées dans le Nord.

Le simple fait de voir l’entreprise croître de 5 à 25 personnes a été très gratifiant sur le plan personnel. Les gens qui travaillent pour notre entreprise ont la même personnalité énergique qui permet de s’entendre facilement avec tout le monde. Il y a cinq ans, je n’aurais jamais pensé que j’occuperais encore cet emploi. J’ai très hâte de voir ce que me réservent les cinq prochaines années chez Solvest!
 

Comment j’affecte la vie des gens

Ma carrière trouve son sens pour moi lorsque je constate les fruits de mon travail. C’est très satisfaisant de visualiser un plan sur papier, puis de le transformer en un système d’énergie solaire qui produit de l’électricité pour des centaines de maisons au Yukon. Notre entreprise participe à la création d’un avenir énergétique plus durable pour notre territoire. L’entreprise croît chaque année depuis mes débuts et je suis très heureux d’avoir contribué à cette croissance.

En dehors du travail je

Pour me détendre, je travaille sur différents projets de menuiserie à la maison ou j’aide mes amis et amies avec leurs projets. À l’heure actuelle, je bâtis ma propre maison sur un terrain à l’extérieur de Whitehorse. Je dis « pour me détendre », car je ne passe plus autant de temps avec les outils au travail, et ça me manque parfois. En toutes saisons, j’essaie le plus possible de partir à vélo. Avant de subir quelques blessures graves, j’aimais jouer au soccer.

Mon conseil aux autres

Ne pense pas que tu dois suivre un parcours universitaire après le secondaire seulement parce que tu crois que c’est ce que l’on s’attend de toi. Fais ce qui te motive! Assure-toi d’explorer tes diverses options, surtout avant de dépenser beaucoup d’argent pour un diplôme.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Géographie
  • Histoire
  • Littérature et langues
  • Mathématiques
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Technologie
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Aimait la lecture
  • Ne voulait jamais être en classe
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait mieux en expérimentant

Les partenaires

Skills/Compétences Canada

Parlons sciences tient à remercier Skills/Compétences Canada (SCC) de l’avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.

Fondé en 1989, Skills/Compétences Canada est un organisme national sans but lucratif qui, de concert avec ses organisations membres représentant tous les territoires et provinces du Canada, fait la promotion des emplois dans les métiers et les technologies auprès des jeunes du pays en collaborant avec les employeurs, les enseignants, les syndicats et les gouvernements. Grâce aux liens uniques qu’il entretient avec ses partenaires des secteurs privé et public, Skills/Compétences Canada est en mesure de contribuer à combler les besoins futurs du Canada en main-d’œuvre qualifiée, tout en aidant les jeunes à découvrir des carrières gratifiantes. Skills/Compétences Canada offre à des centaines de milliers de jeunes canadiens des possibilités d’apprentissage expérientiel, notamment des concours de compétences régionaux, provinciaux et territoriaux, nationaux et internationaux, ainsi que des programmes de sensibilisation aux métiers spécialisés. Pour en savoir plus, visite https://www.skillscompetencescanada.com/ .

Skills Canada

Explorez les profils de carrière

  • Tamara Krawchenko à l'extérieur

    Tamara Krawchenko (elle)

    Professeure adjointe, Université de Victoria

    Je fais des recherches sur la façon dont nous pouvons changer notre économie pour réduire notre empreinte carbone.
  • Amanda McCallum

    Amanda McCallum

    Géologue, spécialiste en communication, entrepreneure

    Je suis une géologue prospectrice, une spécialiste de la communication scientifique et une propriétaire d'entreprise.
  • Aynsley Foss

    Aynsley Foss (elle)

    Directrice des enjeux et des politiques

    Je défends les intérêts des principales mines productrices de l'Ontario afin d'assurer leur compétitivité à long terme.
  • Chris Derksen en train de faire ses recherches sur le terrain en Arctique.

    Chris Derksen (il/lui)

    Chercheur scientifique en climatologie

    J'utilise des données satellitaires et des modèles climatiques pour comprendre l'impact des changements climatiques sur la neige et la glace au Canada.
  • Viviana Ramirez-Luna dehors en hiver

    Viviana Ramirez-Luna (elle)

    Entrepreneure en environnement

    J'ai fondé (et dirige) une société de conseil qui aide les entreprises, les collectivités et les organisations à réduire les déchets qu'elles produisent.
  • Julie Thrasher au travail dans la salle de commande

    Julie Thrasher

    Cheffe d'équipe (énergie nucléaire)

    Je suis responsable de l'exploitation sûre et efficace d'une centrale nucléaire à quatre réacteurs.
  • Linda Duncan

    Linda Duncan

    Métallurgiste principale exécutive

    Linda Duncan est métallurgiste principale exécutive, Teck Resources Limited
  • Caroline Richard - Engineer in the mining industry

    Caroline Richard

    Ingénieure en Géotechnique

    Je travaille dans le domaine minier, en particulier sur la gestion des résidus générés lors de l'extraction de minerai.
  • James Palcik sur un bateau avec un énorme doré

    James Palcik

    Directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation

    James Palcik est le directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation chez FLINN Scientific Inc.
  • Kasia Carisse devant un panneau de commandes

    Kasia Carisse

    Superviseure de la salle de contrôle d'une centrale nucléaire

    Je supervise la salle de contrôle principale de la centrale nucléaire de Pickering.
  • Lisa Jones

    Lisa Jones

    Directrice des initiatives stratégiques

    Je dirige des initiatives visant à améliorer le leadership ainsi que l'efficacité globale de l'organisation.
  • Karissa Palinka headshot

    Karissa Palinka (elle)

    Ingénieure technique

    Karissa travaille à la réduction de notre empreinte carbone par l'utilisation de petits réacteurs modulaires.
  • Alex Himmelman devant l'immeuble où il travaille

    Alex Himmelman

    Directeur provincial

    Alex Himmelman est le directeur provincial de l'Association de l'aérospatiale et de la défense du Canada atlantique (ACADA)
  • Max Salman aux commandes d'un avion.

    Max Salman

    Chercheur

    Je me pose des questions sur les éléments qui n'ont pas encore de réponses.
  • Lisa Phiri dans une mine souterraine

    Lisa T. Phiri

    Géologue des mines

    J'examine les roches d'une mine souterraine pour déterminer la quantité et l'emplacement de l'or.
  • Stephen Edison

    Stephen Edison

    Conseiller en transition énergétique

    J'utilise la science et l'ingénierie pour trouver des solutions en faveur de la transition énergétique et de la réduction des émissions de carbone.
  • Anaïs Remili tenant un sac de poissons à étudier.

    Anaïs Remili (elle)

    Candidate au doctorat, chercheuse et rédactrice en chef

    Je fais des recherches sur la pollution et ses effets sur les orques.
  • Kirstyn Nygren à la salmoniculture

    Kirstyn Nygren

    Spécialiste de l'environnement

    Je fais partie d'une équipe qui surveille la qualité de l'eau autour de nos élevages de saumon.
  • Steve Fletcher

    Steve Fletcher

    Directeur général

    Je suis directeur général de l'Association « Automotive Recyclers of Canada ».
  • Michelle Franze dans un petit avion.

    Michelle Franze (elle)

    Directrice des communications, des relations avec les partenariats et la communauté

    Je suis responsable des communications internes et externes pour une Association regroupant pisciculteurs et piscicultrices de saumons de la Colombie-Britannique (BCSFA).