Photo de Gavin Jaensch

Gavin Jaensch

Programmeur clinique

Roche Canada

Secteur : Sciences de la santé, Technologies de l’information

Lieu de naissance : À l'extérieur du Canada

Emplacement : ON

Éducation : Formation en entreprise / Université

Type : Profil de carrière

Sujets :

Informatique, Santé

Photo de Gavin Jaensch
Gavin JaenschProgrammeur clinique
Ce qui me motive

Il est difficile de travailler auprès de patients qui n’ont aucune autre option en matière de traitement. C’est parfois épuisant mentalement. En plus de sauver des vies, mon travail donne à des patients la possibilité de profiter d’une vie meilleure. Que c’est gratifiant!

Ce qui me motive
Mon parcours est

Au secondaire, j’adorais les sports. C’est pourquoi j’ai étudié en sciences de l’entraînement (kinésiologie) à l’université. J’aimais le volet de cette formation qui est axé sur les sciences appliquées. C’est ce qui m’a permis d’acquérir la souplesse voulue pour voir l’aspect scientifique dans la plupart des domaines de ma vie. Après avoir décroché mon baccalauréat, j’ai obtenu un visa vacances-travail et je me suis installé au Canada. Pendant cette période, j’ai travaillé dans quelques usines de fabrication de pièces d’automobile. C’est à cette époque que j’ai rencontré ma future épouse et entrepris le processus de demande de résidence permanente.

Tout juste avant l’expiration de mon premier visa, un ami d’un ami a obtenu pour moi une entrevue dans une entreprise qui gère des données cliniques (c’est-à-dire le volet données et information des essais cliniques). Je n’ai pas eu l’emploi, car je n’avais aucune expérience pratique dans l’industrie. Toutefois, en attendant que le gouvernement traite ma demande de résidence permanente, j’ai fait du bénévolat pour cette entreprise. On me confiait toutes sortes de petits travaux, principalement du classement et de la compilation alphabétique, mais aussi le tri, l’expédition et le transport de boîtes. C’est ce que j’ai fait pendant environ sept mois, car je n’avais pas le droit de travailler. Dès que j’ai obtenu mon visa de résident permanent, l’entreprise m’a embauché pour saisir des données.

En faisant ce travail quelques années, j’ai acquis de nouvelles compétences. J’ai ensuite été promu à un poste de gestionnaire de données cliniques. Un volet de mon travail consistait alors à examiner et à analyser les données au moment de leur saisie. Je devais m’assurer qu’elles étaient exactes et cohérentes et respectaient les lignes directrices s’appliquant aux études cliniques.

J’ai continué de perfectionner mes compétences, puis je suis entré au service de mon employeur actuel, qui m’offrait d’autres possibilités d’apprendre et de perfectionner mes compétences en création et en gestion de bases de données. J’ai suivi de nombreuses formations en cours d’emploi et obtenu ainsi des certifications m’ouvrant de nouvelles possibilités d’avancement et de responsabilités accrues. J’occupe maintenant un poste de programmeur clinique et de gestionnaire de données (emploi qui n’existait pas au moment où j’ai obtenu mon diplôme) pour une société pharmaceutique d’envergure mondiale.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Fais preuve de souplesse et acquiers une bonne culture générale. Mon travail actuel n’existait pas lorsque j’étais aux études. Il y a de fortes chances que ton futur emploi n’existe pas encore non plus.

Mon conseil aux autres
Comment j'affecte la vie des gensNous concentrons nos efforts afin d’offrir un traitement aux patients qui n’en ont aucun. C’est vraiment formidable de savoir que des personnes sont vivantes à l’heure actuelle grâce aux médicaments sur lesquels j’ai travaillé. Comment j'affecte la vie des gens En dehors du travail je

Mes deux fils, qui ont 5 et 8 ans, me tiennent bien occupé. J’aime encore la plupart des sports et je joue dans une ligue de balle molle récréative. J’écoute en rafale des émissions de télévision – mon plaisir coupable, c’est toutes celles qui se déroulent dans l’espace.

En dehors du travail je
Ce que je fais au travail

Je crée des bases de données qui servent à stocker l’information recueillie dans le cadre d’essais cliniques. Comme il n’y a pas deux études pareilles, la base de données varie d’une étude à l’autre. Autrement dit, je crée chaque base de données en fonction des besoins du chercheur. Je dois m’assurer que toutes les données recueillies sont exactes et permettent d’établir des comparaisons avec celles issues d’autres essais. Dans mon travail, j’utilise différents langages informatiques. Je dois aussi comprendre le fondement scientifique des essais portant sur certains médicaments et appareils. Je m’attache à adapter la technologie d’aujourd’hui pour répondre à nos besoins actuels et à déterminer où la technologie nous amènera à l’avenir.

Ce que je fais au travail
À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Canberra, Territoire de la capitale australienne, en Australie

J’habite désormais : Stouffville, en Ontario

J’ai complété ma formation ou mes études à :  Baccalauréat en sciences de l’entraînement de l’Université de Canberra (équivalent du baccalauréat en kinésiologie au Canada). Dans le cadre de mon programme, j’ai aussi suivi des cours du programme de kinésiologie à l’Université Brock.

À propos de moi

Quand j'étais

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts visuels
  • Mathématiques
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Technologie
  • Musique
  • Informatique
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seul
  • Aimait aider les autres
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Était motivée par le succès
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Ne s’inquiétait pas trop de ses notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Apprenait mieux en expérimentant

Explorez les profils de carrière