Bénévole

Damitha Gunathilake

Damitha Gunathilake
Bénévole en ligne pour Parlons sciences

Damitha rédige et révise des articles scientifiques pour les sites Web de Parlons sciences. Elle aime faciliter la compréhension pour des sujets scientifiques complexes.

Bénévole pour Parlons sciences depuis: 2 ans 

Domained’études : Candidate au doctorat (biologie moléculaire), Université de Calgary 

Momentd’inspiration :  L’occasion d’interagir avec l’équipe de rédaction et de révision de CurioCité compte parmi mes meilleures expériences pour devenir une bonne communicatrice scientifique. J’ai choisi d’être une bénévole en ligne pour Parlons sciences, car je souhaitais servir le public en partageant mes connaissances scientifiques. Les communicateurs doivent toujours comprendre leur public. Le plus grand défi est d’expliquer la science de façon exacte, tout en conservant la simplicité dans le langage pour que nos publics puissent bien saisir les concepts. Voici une citation d’Albert Einstein qui me motive lorsque j’écris pour les publics de CurioCité : « Si vous ne pouvez l’expliquer simplement, c’est que vous ne l’avez pas compris. »

Lorsque j’ai commencé à travailler avec l’équipe de CurioCité, j’ai beaucoup appris sur la façon de rendre des informations intéressantes pour un groupe de personne n’ayant pas de connaissances scientifiques approfondies. Le groupe m’a aidé à rendre mes textes simples, clairs et précis.

Recevoir des notifications et des liens vers mes articles publiés a été le moment le plus satisfaisant de mon bénévolat! Cela m’a inspirée à poursuivre mon travail en tant que communicatrice scientifique.

Activité préférée du bénévolat pour Parlons sciences :  L’article que j’ai écrit sur les bactériophages, intitulé « Bacteriophages Vs Antibiotics » a été mon préféré, car j’étudie les bactériophages dans mes travaux de recherche.

Pourquoi faire du bénévolat pour Parlons sciences?  Je souhaite partager mes connaissances et ma passion pour les sciences avec le public. Nous entendons souvent parler de grands scientifiques qui font des découvertes révolutionnaires, mais nous en savons très peu sur les milliers de scientifiques qui passent leur vie à ajouter des éléments d’information à la grande toile de connaissances scientifiques chaque jour. Je ne veux pas être une scientifique qui travaille à l’écart de tout le monde.

Fait amusant : Je ne suis pas une artiste professionnelle, mais j’aime le dessin et la peinture. Je passe mes temps libres à tenter d’améliorer mes compétences en regardant des vidéos artistiques sur YouTube.