Actualités et Médias

Notre engagement à apprendre, à réfléchir et à passer aux actes

Publié
17 juin 2020
Type
Actualités

Chez Parlons sciences, nous reconnaissons depuis longtemps qu’il existe au Canada des inégalités systémiques persistantes. Depuis nos débuts, il y a plus de 25 ans, nous nous sommes engagés à garantir l’équité, la diversité et l’inclusion dans tous nos efforts et à ne pas nous contenter de nos actions, mais à continuer à évoluer et à nous améliorer sans cesse.

Nous passons en revue nos activités actuelles, nous prenons des mesures pour apprendre comment nous pouvons nous améliorer et nous sommes en train d’élaborer un plan d’action. Il s’agit d’un processus continu; nous examinerons en permanence ce que nous avons accompli pour instaurer l’équité, et ce qu’il nous reste à faire. Nous apprenons de nos expériences et de nos enseignements des 25 dernières années, et nous y trouvons un appui pour nous améliorer.

Nos gens

Nos bénévoles sont un maillon essentiel de notre capacité à offrir des programmes aux jeunes de partout au Canada. Ce réseau multiculturel compte environ 3 500 étudiants de niveau postsecondaire, répartis sur plus de 50 sites postsecondaires de sensibilisation; ils travaillent avec des milliers d’écoles et d’organismes de tout le pays pour susciter la participation des jeunes et des enseignants/éducateurs aussi bien dans les zones rurales et isolées qu’en milieu urbain. Rien que l’année dernière, nos bénévoles ont mobilisé des jeunes dans 525 collectivités! D’après les recherches que nous avons menées sur les obstacles à l’entrée dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), nous savons qu’il est important que les jeunes étudiants se voient représentés dans ces milieux — et la diversité de nos bénévoles va dans ce sens. Nous offrons également des programmes de formation continue et professionnelle pour aider nos bénévoles à acquérir des compétences essentielles et pour les soutenir en tant qu’influenceurs positifs et modèles efficaces au sein de la collectivité, en les aidant à devenir ces modèles de référence et de véritables chefs de file.

Malgré la diversité de nos bénévoles et des jeunes que nous rejoignons, nous reconnaissons que nous avons un certain travail à faire à l’interne. Par exemple, bien que la diversité de la composition de notre conseil d’administration et de notre personnel s’améliore, les membres de notre équipe de direction sont des personnes blanches. Nous cherchons des moyens de remédier à cette situation.

Nos programmes

À titre d’organisme pancanadien, nous offrons une solide gamme de programmes qui comprend des activités d’apprentissage en ligne et en personne, ainsi que des ressources numériques pour les jeunes et les enseignants/éducateurs d’un océan à l’autre. Nous reconnaissons les diversités culturelles, sociales et économiques des jeunes et des enseignants/éducateurs qui participent à nos programmes, de même que celles des collectivités dans lesquelles nous travaillons. Nous avons pris des mesures pour reconnaître la diversité au Canada et élaborer une programmation qui répond aux besoins des gens, et nous allons continuer à nous y employer.

Nous allons poursuivre notre travail avec les peuples autochtones par l’entremise de partenariats soutenus afin de répondre aux besoins des collectivités. En association avec les gardiens du savoir des Premières Nations, des Métis et des Inuits, Parlons sciences a mis au point à l’intention de notre personnel et de nos bénévoles un solide programme de formation qui s’aligne sur les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation.

Nous sommes d’avis que tous les enfants sont curieux et capables. Nous offrons des programmes et des ressources pour les outiller grâce à un apprentissage basé sur les STIM. Afin de veiller à ce que le coût ne soit jamais un obstacle, nos programmes sont offerts gratuitement aux enseignants/éducateurs et aux jeunes, et ils sont disponibles en anglais et en français d’un bout à l’autre du pays.

De plus, les partenariats nous aident à faire participer les publics racisés. Par exemple, il y a un peu plus de trois ans, la San Romanoway Revitalization Association (SRRA), un organisme de services sociaux situé au Jane/Finch Community and Family Centre de Toronto, a lancé un partenariat avec Parlons sciences en vue d’intégrer à ses programmes de petits-déjeuners et d’activités parascolaires des activités stimulantes du domaine des STIM. Le programme a pris de l’ampleur pour inclure la semaine de relâche de mars et les camps de jour d’été pour les élèves de la maternelle à la 2e secondaire.

Pendant la crise de la COVID-19, Parlons sciences a rééquilibré nos efforts pour soutenir l’apprentissage en ligne, et nous avons été témoins de l’inégalité croissante qui touche les enfants vulnérables qui n’ont pas accès aux appareils et à l’internet. Pour y répondre, nous avons réuni des partenaires et conçu le projet Horizon, qui permettra de donner à 75 000 enfants de la 4e à la 6e année des ressources d’apprentissage qui seront distribuées par l’intermédiaire de banques alimentaires et de partenaires communautaires dans tout le Canada. Nous voulons envoyer à ces jeunes un message de bienveillance et montrer que nous avons confiance en leur capacité d’apprendre, même en ces temps difficiles.

Bien que nous ayons pris des mesures, nous reconnaissons que nous devons faire encore plus pour soutenir le développement de tous les jeunes au Canada. Nous nous engageons à apprendre, à réfléchir et à peaufiner notre plan d’action, de façon continue, en vue de contribuer à éliminer les barrières raciales et de veiller à ce que l’éducation dans les domaines des STIM soit inclusive. Et nous travaillerons encore plus dur pour favoriser des discussions ouvertes et franches sur des questions difficiles.