Personnes observant un champignon

 Personnes observant un champignon (PamelaJoeMcFarlane, iStockphoto)

Le processus d’apprentissage par l’enquête

Format
Sujets

Résumé

Le processus d’enquête est une approche à l’apprentissage qui implique notre désir naturel de donner un sens au monde en posant des questions et en cherchant des réponses par l’enquête.

Les êtres humains ont un besoin inné d’explorer. Nous sommes naturellement curieux et nous nous demandons comment fonctionne le monde dans lequel nous vivons. Quand nous tombons sur quelque chose qui nous fascine, nous rend perplexes ou met à questionner ce que nous pensions savoir, notre soif d’apprendre nous pousse à partir en quête de réponses.

L’enquête est une approche pédagogique qui fait appel à notre curiosité naturelle et à notre désir de comprendre ce qui nous entoure. Elle favorise le questionnement et la recherche d’explications par l’intermédiaire de démarches d’investigation et d’exploration. Il arrive que les questions nous viennent spontanément à l’esprit, mais il faut parfois qu’elles soient soulevées avec l’aide d’autrui, comme d’une ou un enseignant par exemple.
 
L’enquête est souvent perçue comme un processus linéaire (suffit de penser à la méthode scientifique) comportant un nombre précis d’étapes prescrites. Mais il s’agit en réalité d’une série de phases itératives ou cycliques qui dépendent des observations et de découvertes faites en cours de route.
 
Cela dit, certaines actions et compétences se retrouvent régulièrement dans les démarches d’enquête. On peut notamment penser aux suivantes : poser des questions; prédire; collaborer et communiquer avec autrui; observer; trier et classer; comparer et différencier; planifier; consigner; analyser et interpréter; réfléchir; faire des liens.
 

 

Les phases qui composent le processus d’enquête sont décrites dans le diagramme ci-dessous. REMARQUE : Il n’y a pas de flèches montrant la progression des étapes, mais généralement une enquête commence par une question (en haut, au centre).

Diagramme des phases du processus d’enquête
Diagramme des phases du processus d’enquête (©2019 Parlons sciences).

Poser des questions

Questioning icon

Les enquêtes sont issues de la curiosité, du désir de comprendre, de l’intérêt ou de la soif de connaissance. La capacité de poser des questions élaborées permet aux élèves d’étoffer leur savoir et de mieux comprendre diverses notions et expériences.  
 
Il importe que les enseignants et enseignantes créent dans leur classe un milieu qui favorise et encourage la formulation de questions par les élèves. Ces derniers devraient en effet pouvoir discuter avec leurs pairs, avoir l’occasion de poser des questions authentiques et signifiantes, et être incités à y répondre.
 
Les élèves peuvent développer l’habileté de poser différentes sortes de questions à diverses fins quand ils voient leurs enseignants et enseignantes  le faire. On encourage donc ces derniers à aider les jeunes à formuler plusieurs types de questions, y compris celles qui sont susceptibles de déclencher des enquêtes scientifiques.

Élèves avec mains levées
Élèves avec mains levées (SDI Productions, iStockphoto)

Prédire 

Predict icon

L'habileté de faire des prédictions est une composante importante de toute enquêtes Il ne s’agit pas de deviner, mais bien de prévoir ce qui pourrait se passer en se fondant sur des observations et des connaissances préalables. La capacité de faire des prédictions logiques favorise en outre le développement de l’aptitude à formuler des hypothèses.
 
Cette capacité requiert des compétences comme l’observation (se servir de ses sens pour collecter de l’information), le tri et le classement (regrouper des objets ou événements en fonction de leurs similarités ou dans des groupes prédéterminés), ainsi que l’inférence (supposer des choses en s’appuyant sur des connaissances préalables).
 
Comme avec le questionnement, les élèves peuvent développer l’habileté de faire des prédictions fiables si on leur procure un milieu où elles seront acceptées et respectées sans jugement, récompense, acclamation ou critique, et où les jeunes seront encouragés à réfléchir de manière autonome et à faire des prédictions suivant leurs propres expériences, idées et façons de penser.
 
Les élèves peuvent aussi développer cette habileté quand ils voient leurs enseignants et enseignantes  en faire preuve. Ils apprennent aussi à reconnaître les prédictions fiables quand on leur fournit l’occasion de communiquer les leurs en expliquant leur raisonnement dans le cadre d’un processus d’enquête.

Prédire
Élève en réflexion (kali9, iStockphoto)

Planifier

Plan/Planifier

Après avoir déterminé quelles questions ils doivent se poser et prédit les résultats de leur exploration, les élèves doivent concevoir des moyens de vérifier leurs prédictions.
 
Quand ils élaborent un plan d’enquête, ils devraient se demander comment procéder pour trouver des réponses à leurs questions. Ils doivent alors appliquer leurs compétences organisationnelles pour choisir les méthodes, les outils, le matériel et les séquences d’événements qui leur permettront de le faire. La planification passe aussi par la détermination des sources d’information ou de données, et des meilleures manières de les obtenir et de les consigner.
 
Les enseignants et enseignantes peuvent orienter la démarche de leurs élèves en leur demandant de lancer des idées sur les étapes à entreprendre pour mener un exemple d’enquête, puis en établissant ensemble l’ordre dans lequel les tâches devraient logiquement se dérouler.

Élèves qui planifient en équipe
Élèves qui planifient en équipe (golero, iStockphoto)

Investiguer

Investigate

Le stade d’investigation du processus d’enquête est celui où les prédictions sont vérifiées et où l’information et les données sont collectées.
 
Les scientifiques (et autres professionnels) vérifient souvent leurs hypothèses en menant des expériences. Le but de ces dernières est de voir si les observations au sujet d’un phénomène donné confirment ou infirment les prédictions qui ont été faites à son égard. Dans le cadre de leurs investigations, les élèves peuvent effectuer ce qu’on appelle un test objectif, soit une expérience contrôlée où une seule variable est modifiée alors que toutes les autres demeurent constantes. Les enseignants et enseignantes pourraient juger utile de faire une démonstration de test objectif aux élèves à qui on n’a jamais présenté cette méthode.
 
Lorsqu’ils investiguent, les élèves développent et appliquent un bon nombre d’habiletés, comme l’observation, le tri et le classement, la comparaison et la différenciation, le travail en équipe et le travail en toute sécurité. L’investigation peut aussi soulever d’autres questions à explorer et désirs de comprendre à assouvir.
 
Il importe que les enseignants et enseignantes insistent sur la nécessité que les élèves notent strictement ce qu’ils observent, entendent ou sentent réellement, et de ne pas faire de suppositions ou de déductions à ce stade du processus d’enquête. « Les faits, et seulement les faits » serait une bonne devise à suivre durant l’étape d’investigation.

Élèves et enseignante travaillant en toute sécurité
Élèves et enseignante travaillant en toute sécurité (kali9, iStockphoto)

Consigner

Record

Dans le cadre de leur démarche d’enquête, les élèves doivent envisager diverses façons de consigner les données qu’ils collecteront. Il importe en effet de préserver ces données en vue d’un usage ultérieur.
 
Lorsqu’ils planifient la documentation et l’organisation de l’information qu’ils collecteront, les élèves doivent tenir compte de la nature de leurs données (qualitatives ou quantitatives) et déterminer comment les présenter afin qu’on puisse les utiliser afin d’en faire l’analyse et l’interprétation. Ce faisant, ils développeront une foule d’aptitudes en communication écrite, orale, visuelle et numérique, comme la réalisation de croquis, l’annotation, la prise de notes, la tenue d’un journal, la photographie, l’enregistrement de vidéos, etc.
 
Les enseignants et enseignantes devraient encourager leurs élèves à noter le plus de détails possible quand ils consignent leurs observations et les données collectées par le biais d’une enquête (p. ex., inclure les unités de mesure en présence de données quantitatives, étiqueter les appareils, horodater leurs photographies, etc.).

Élèves prenant des données en note (consigner)
Élèves prenant des données en note (consigner) (SDI Productions, iStockphoto)

Analyser et interpréter

Analyze and Interpret

L’analyse est un processus consistant à organiser les données issues d’une enquête et y chercher des régularités. Il peut s’agir de résultats qui se répètent, de tendances à la hausse ou à la baisse, etc. L’interprétation est un processus cherchant à expliquer tant ces régularités que des points inhabituels ou des divergences au sein des données.
 
L’analyse et l’interprétation des données ne forment pas toujours un processus simple et linéaire. Il faut parfois obtenir des résultats additionnels, ou bien présenter ceux qu’on a d’une autre façon pour y déceler des régularités. Au stade de la planification, les élèves ont choisi des manières de consigner les données qualitatives et quantitatives qu’ils allaient recueillir. Au stade de l’analyse et de l’interprétation, ils découvriront si ces manières ont facilité l’utilisation de l’information, ou s’ils devront repenser et réviser leurs méthodes de documentation et d’organisation en vue d’enquêtes ultérieures.
 
Lorsqu’ils tirent des conclusions à la suite de l’analyse et de l’interprétation de leurs données, les élèves devraient pouvoir les justifier en se fondant sur la logique, sur leurs expériences personnelles et sur les résultats d’enquêtes semblables.

Élèves analysant et interprétant
Élèves analysant et interprétant (Wavebreakmedia, iStockphoto)

Faire des liens

Connect

À ce stade du processus d’enquête, les élèves attribuent une signification à leur démarche en établissant des liens entre leurs connaissances antérieures et de nouvelles connaissances et expériences. Ces liens peuvent s’effectuer par le biais d’une réflexion individuelle, mais aussi par l’intermédiaire de conversations avec autrui.
 
La réflexion est un processus par l’entremise duquel les élèves font appel à leurs capacités de pensée critique pour revenir sur une expérience d’apprentissage afin de déterminer ce qui a bien été et où on pourrait faire mieux. En conversant avec leurs pairs et enseignants, les élèves peuvent comparer leurs expériences et conclusions et déceler les points communs et divergents. Les enseignants et enseignantes peuvent de leur côté demander à leurs élèves de nommer des personnes que ces conclusions pourraient intéresser, et de réfléchir à la potentielle utilité de ces nouveaux apprentissages dans une autre enquête.
 
L’établissement de liens ne devrait pas être perçu comme étant le stade final du processus d’enquête. Les élèves peuvent en effet s’apercevoir que des questions supplémentaires ont été soulevées durant ce processus et celles-ci pourraient mener à d’autres apprentissages. Les enseignants et enseignantes devraient donc leur fournir des occasions de communiquer ces questions, et les encourager à les utiliser pour démarrer de nouvelles enquêtes.

Élèves présentant des résultats
Élèves présentant des résultats (monkeybusinessimages, iStockphoto)

Fausses idées

  • L’enquête n’est pas une méthode pour étudier les sciences, technologies, l’ingénierie ou les mathématiques. Il s’agit plutôt d’une approche où la curiosité naturelle des élèves est encouragée et développée.
  • L’enquête n’est pas une séquence linéaire d’étapes fixes à suivre comme dans une recette. Il s’agit plutôt d’un processus cyclique, souple où on avance et revient souvent sur nos pas. La consignation des démarches peut aider les enseignants et enseignantes à planifier intentionnellement et délibérément les apprentissages de leurs élèves.
  • Quand on réalise des expériences pratiques, on ne procède pas nécessairement à une enquête. Les enquêtes sont issues des questions et du désir de comprendre d’élèves à qui on fournit des occasions d’explorer des réponses par l’intermédiaire de processus d’investigation et d’expérimentation.
  • Les enquêtes conviennent à tous les élèves. On peut y accéder depuis plusieurs points d’entrée, quelles que soient nos connaissances et expériences antérieures.

Références

Reimer, J., & Watters, D. (2017) THINQ Kindergarten: Inquiry-Based Learning in the Kindergarten Classroom. Toronto: Wave Learning Solutions.

Colyer, J., & Watt, J. (2016) THINQ 4-6: Inquiry-Based Learning in the Junior Classroom. Toronto: Wave Learning Solutions.