Aller au contenu principal

Le biome de la forêt tropicale humide

Forêt tropicale humide dense

Forêt tropicale humide dense (guenterguni, iStockphoto)

Forêt tropicale humide dense

Forêt tropicale humide dense (guenterguni, iStockphoto)

Parlons sciences

Quels sont les liens avec mon programme d'études?

Découvrez l’emplacement géographique, la faune, la flore, les impacts humains et la conservation du biome de la forêt tropicale humide.

Les biomes terrestres

Le monde terrestre peut être divisé en zones appelées biomes. Un biome est un grand territoire défini par les plantes et les animaux qui y vivent.

Un biome est composé de nombreux écosystèmes. Un écosystème est l'interaction des êtres vivants et non vivants dans un environnement.

Alerte aux idées fausses

Un écosystème n'est pas la même chose qu'un biome. Le biome est la zone géographique spécifique dans laquelle on trouve des écosystèmes.

Dans cette fiche d'information, les principaux biomes terrestres du monde sont nommés selon le système de classification de Whittaker. Il existe cependant d’autres systèmes de classification car les scientifiques ne sont pas d'accord sur le nombre et les types de biomes.

La distribution des grands biomes terrestres

On voit sur l'image ci-dessous les zones où sont situées les différents biomes sur la planète. Le Canada en contient quatre : la forêt tempérée de feuillus, la prairie, la forêt boréale/taïga et la toundra. Un biome a les mêmes caractéristiques, peu importe l’endroit où il se trouve sur Terre. Ainsi, les forêts boréales du Canada ressemblent beaucoup aux forêts boréales de Russie. Les caractéristiques de chaque biome dépendent de son climat. La température et les précipitations sont les facteurs les plus importants pour déterminer quels êtres vivants se trouvent dans un biome donné. Dans ce chapitre, nous allons explorer cinq biomes: la forêt tropicale humide, la savane, le désert, la forêt boréale/taïga et la toundra.

Les principaux biomes terrestres
Les grands biomes terrestres (Parlons sciences adapté de: H.J. de Blij and P.O. Miller. 1996. Physical Geography of the Global Environment. John Wiley, New York. Pp. 290.).
Image - Version texte

Cette carte du monde en couleur illustre l'emplacement des biomes terrestres.

La carte montre les océans en bleu et les masses continentales en bandes et en taches de huit couleurs différentes.

Une légende sur le côté droit identifie les biomes associés à chaque couleur. Le rouge correspond à la "forêt tropicale humide". Le jaune correspond à la "savane". La couleur or correspond à la "prairie". Le brun correspond à "Chaparral". Le rose correspond à "désert". Le vert foncé correspond à "forêt tempérée à feuilles caduques". Le vert clair correspond à "forêt boréale/taïga". Le violet correspond à la "toundra".

En commençant par le haut, le violet indique que l'Alaska, l'Arctique canadien, l'extrémité du Groenland, le nord de la Russie, une bande proche de la côte ouest de l'Amérique du Sud et une partie de l'Asie centrale sont des toundras.

En dessous, la plupart du sud du Canada et de la Russie sont en vert vif pour la forêt boréale/taïga.

Une tache dorée au milieu de l'Amérique du Nord, une autre sur la côte sud-est de l'Amérique du Sud, une bande en forme d'arc traversant une partie du Moyen-Orient et le sud de la Russie, une petite partie de la côte sud-est de l'Afrique, et de petites parties des côtes ouest et sud de l'Australie, indiquent des prairies.

Le vert foncé apparaît sur les côtes ouest et est de l'Amérique du Nord, la côte ouest de l'Amérique du Sud, de grandes parties de l'Europe centrale et méridionale, le Royaume-Uni, l'Asie orientale, le coin sud-est de l'Australie et toute la Nouvelle-Zélande. Cela indique une forêt tempérée à feuilles caduques.

Les zones roses se trouvent dans l'ouest des États-Unis, le nord du Mexique, une étroite bande d'Amérique du Sud, la majeure partie de l'Afrique du Nord et la pointe de l'Afrique du Sud, l'Asie centrale et le milieu de l'Australie. Elles indiquent la présence de déserts.

Les zones marron sont petites et très dispersées.Elles se trouvent le long de la côte sud-ouest des États-Unis, de la côte nord-est et de la et la pointe sud de l'Afrique, la majeure partie de l'Italie, de la Grèce et de la Turquie, et de petites parties du sud de l'Australie. Ceux-ci indiquent la présence de chaparral.

Le rouge est éparpillé dans certaines parties de l'hémisphère sud. Il s'agit de l'Amérique centrale, des parties septentrionales de l'Amérique du Sud, d'une fine bande traversant la majeure partie de l'Afrique et la pointe nord de Madagascar, la majeure partie de l'Asie du Sud-Est et la pointe nord-est de l'Australie. Cela indique une forêt tropicale humide.

Le jaune est en deux taches en Amérique du Sud, dans la majeure partie de la moitié sud de l'Afrique, dans la majeure partie de l'Inde, dans une petite bande de l'Asie du Sud-Est et sur la côte nord-ouest de l'Australie. Il s'agit de la savane.

La forêt tropicale humide

Lieu

Les forêts tropicales humides se trouvent dans la zone équatoriale en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie et en Australie (voir la carte ci-dessus).

Description

Les forêts tropicales humides ont des températures chaudes et une humidité élevée. L'humidité désigne la quantité de vapeur d'eau présente dans l'air. Les forêts tropicales humides reçoivent généralement entre 1,5 m et 4 m de précipitations chaque année. C'est beaucoup d'eau ! Ce climat chaud et humide fait des forêts tropicales humides un habitat idéal pour les plantes et les animaux. Les forêts tropicales sont l'un des biomes les plus riches en biodiversité sur Terre.

Le savais-tu?

La moitié des espèces terrestres de la Terre se trouvent dans ce seul biome !

Les plantes et les animaux

Les plantes

Dans la forêt tropicale, il y a beaucoup de concurrence entre les plantes.

Les arbres et les autres plantes vivent très proches les uns des autres. Cela rend les forêts tropicales très denses en végétation.

La proximité des arbres est telle que leurs branches et leurs feuilles se chevauchent, créant ce que nous appelons une canopée.

Cette canopée empêche une grande partie de la lumière du soleil d'atteindre le sol de la forêt. Seuls 2 % des rayons du soleil peuvent passer à travers la végétation !

Certaines plantes se sont adaptées à la faible quantité de lumière qu'elles reçoivent en poussant le plus haut possible. D'autres se sont adaptées à recevoir moins de lumière.

Canopy trail/Sentier dans le couvert forestier
Sentier de la canopée à Puerto Viejo de Sarapiqui, Costa Rica (Source: User DirkvdM on en.wikipedia [CC BY] de Wikimedia Commons).
Image - Version texte

Cette image est une photographie en couleur d'une passerelle surélevée à travers les arbres.

L'image est sombre et épaisse avec de la brume. Les arbres s'étendent de bas en haut. Une passerelle avec des rampes est suspendue loin au-dessus du sol, parmi les cimes des arbres. Elle disparaît dans la brume au loin.

Les animaux

Les animaux de la forêt tropicale sont également très diversifiés. La plupart des animaux vivent dans la canopée. Ils peuvent y trouver tout ce dont ils ont besoin pour vivre et descendent rarement sur le sol de la forêt.

Les insectes sont le type d'animal le plus courant dans la forêt tropicale humide.

Blue morpho butterfly
Les papillons morpho bleus vivent dans les forêts tropicales d'Amérique latine, du Mexique à la Colombie. (Source: ©Dr. Jeremy McNeil. Utilisé avec permission).
Image - Version texte

Voici une photographie en couleur d'un papillon bleu parmi des feuilles vertes.

Le papillon se trouve au centre de l'image. Ses ailes sont déployées, d'un bleu vif avec des bords noirs. Il est entouré de fines branches vertes et de larges feuilles vertes. La lumière du soleil brille à travers les feuilles, créant des ombres.

De nombreux amphibiens et insectes des forêts tropicales humides sont toxiques pour leurs prédateurs potentiels. Cela est dû au fait qu'ils absorbent des produits chimiques nocifs appelés toxines provenant des plantes qu'ils mangent.

On peut savoir si une espèce est toxique grâce à sa coloration vive. Cette coloration indique aux prédateurs de rester à l'écart !

Blue poison dart frog/Dendrobate bleu
Grenouille bleue (Dendrobates tinctorius azureus) (Source: I, Wildfeuer [CC BY-SA] de Wikimedia Commons). 
Image - Version texte

Voici la photographie en couleur d'une grenouille tachetée d'un bleu vif.

La grenouille est d'un bleu électrique vibrant. Ses pattes et son ventre sont d'une couleur profonde et saturée. Son dos est brillant et parsemé de taches sombres de différentes tailles.

Le paysage environnant est terne en comparaison. Un rocher beige, quelques feuilles vertes et un rondin, scintillant d'eau.

D'autre part, les mammifères tels que les grands félins et les singes essaient de se fondre dans leur environnement. On appelle cela le camouflage. Cela les aide à la fois à chasser et à ne pas être chassés !

Les jaguars, les tigres et les sangliers se déplacent silencieusement sur le sol de la forêt à la recherche de nourriture. Leur fourrure a des motifs qui ressemblent à ceux de la lumière qui passe à travers les feuilles.

Les singes, les lémuriens et les paresseux évitent ces prédateurs en restant en haut des branches. Ces animaux mangent les fruits, les fleurs, l'écorce et la sève des arbres.

Jaguar stalking through the jungle
Un jaguar qui chasse dans la forêt (Source: joreasonable de iStockphoto).
Image - Version texte

Photographie en couleur d'un gros chat au milieu de plantes épaisses et feuillues.

Le chat regarde fixement quelque chose en dessous et à gauche de l'appareil photo. Il est de couleur or, avec des yeux dorés. Sa fourrure est marquée de taches noires et de motifs circulaires irréguliers. Les feuilles qui l'entourent sont d'un vert vif, avec des taches de soleil. Le chat est d'une couleur différente de celle de son environnement, mais il ne se démarque pas.

Sloth hanging from a tree branch
Paresseux suspendu à une branche d'arbre (Source: Damocean de iStockphoto).
Image - Version texte

La photo en couleur montre un animal suspendu à une branche par les pieds et un bras.

L'animal a une longue fourrure beige avec du brun foncé autour du visage et des yeux. Trois de ses membres agrippent la branche au-dessus de sa tête. Son bras libre est croisé négligemment sur sa poitrine alors qu'il regarde la cime des arbres.

À l'arrière-plan, on aperçoit un ciel pâle à travers de grandes feuilles vertes.

L’impact de l’humain

Les personnes vivant dans les forêts tropicales humides récoltent des fruits et des plantes médicinales et chassent des animaux. Ils coupent également des arbres pour le bois. Cela n’est pas nécessairement nocif à la forêt si c’est fait de manière responsable. Il y a cependant des cas où des humains profitent des ressources disponibles dans les forêts tropicales humides. Un de ces cas est un problème appelé déforestation. La déforestation est l'une des plus grandes menaces pour les forêts tropicales humides.

Après avoir abattu les arbres, la terre est souvent brûlée pour préparer le sol à l'agriculture.

Un rapport de 2022 montre que 13.2% du biome original de la forêt amazonienne a été perdu en raison de la déforestation et d'autres causes. Les scientifiques pensent que la forêt est sur le point d'atteindre un point de non retour à partir duquel la forêt tropicale deviendra un habitat plus sec. On pense que ce point de basculement se produira lorsque 25 % ou plus de la forêt aura disparu.

Dans de nombreuses zones déboisées, les dommages causés au sol rendent difficile la repousse des forêts tropicales. La biodiversité peut ainsi être perdue à jamais.

Burning Amazon rainforest, with fire in the middle ground
Incendie de la forêt tropicale au Brésil (Source: Pedarilhos de iStockphoto).
Image - Version texte

Cette image est une photographie en couleur d'une forêt en flammes.

Des flammes orange vif se détachent de la silhouette sombre des arbres au centre de l'image. Le ciel au-dessus est brun et gris, avec une épaisse fumée. Au premier plan se trouve une bande d'arbustes vert vif.

De nombreuses plantes présentes dans les forêts tropicales sont utilisées pour fabriquer des médicaments. Dans ces médicaments, certains agissent contre le cancer. Les plantes de la forêt tropicale sont également utilisées pour fabriquer des produits de beauté et des produits alimentaires.

Un exemple de déforestation qui met en danger de nombreuses espèces de plantes et d'animaux se passe actuellement en Malaisie. Des milliers d'hectares de forêt ont été abattus pour faire place à des plantations de palmiers à huile. La plantation est le nom donné à certains types d'exploitations agricoles dans les régions tropicales. 

Les palmiers sont cultivés pour leur huile. L'huile de palme est utilisée dans de nombreux produits, dont le savon, le shampoing et les barres chocolatées.

Une espèce menacée qui souffre de la déforestation dans cette région est l'orang-outan. Le mot ‘’Orang-outan’’ signifie "homme de la forêt" en malais.

Oil palm plantation
Plantation de palmiers à huile (Source: Bishnu Sarangi de Pixabay).
Image - Version texte

Cette image est une photographie en couleur d'une rangée de palmiers.

L'appareil photo est focalisé sur le premier arbre de la rangée. Il est large, avec de longues frondes incurvées et des feuilles étroites et hérissées. D'autres arbres similaires s'étendent jusqu'à l'horizon au loin. Le ciel est bleu pâle et le sol est couvert d'herbe verte.

Orangutan in a tree
Orang-outan dans un arbre (Source: USO de iStockphoto).
Image - Version texte

La photo en couleur montre un animal enroulé autour d'une branche.

L'animal a une épaisse fourrure brun rougeâtre et un visage expressif avec de grands yeux sombres. Il repose son menton sur son bras et regarde au loin. Ses deux bras sont enroulés autour de la branche verticale, comme s'il s'étreignait lui-même. Ses deux pieds s'agrippent également à la branche.

L'arrière-plan est épais et sombre, avec de grandes feuilles vertes.

Les forêts tropicales et le changement climatique

Comme les autres forêts, les forêts tropicales humides sont d'importants puits de carbone. En effet, les plantes absorbent du dioxyde de carbone et rejettent de l'oxygène lors de la photosynthèse. En absorbant le dioxyde de carbone de l'atmosphère, la forêt tropicale contribue à ralentir les effets du changement climatique.

Conservation

Depuis de nombreuses années, des particuliers, des organisations environnementales et d'autres personnes encouragent les gouvernements à protéger les forêts tropicales humides. Bien que des succès aient été enregistrés dans de nombreux endroits, la déforestation reste un problème majeur. L'une des façons d'empêcher que la destruction continue est de développer et d'encourager les méthodes d'agriculture durable. On peut enseigner aux agriculteurs de nouvelles méthodes agricoles qui nécessitent l’utilisation de moins de terres et moins d'eau. Ils peuvent également être encouragés à entretenir les forêts plutôt que de les abattre. Des projets sont également en cours dans de nombreuses régions pour replanter des arbres dans les zones défrichées. On appelle ce processus la réhabilitation.

En savoir plus

Forêt tropicale à 360 degrés (2018)
Cette vidéo (6 m 42 s) de Entwicklungsministerium montre les nombreuses fonctions de la forêt tropicale pour le climat mondial, mais également la diversité des services écosystémiques précieux des forêts pour la société (nutrition, médicaments, eau, oxygène, etc.).

C'est pas sorcier - AU CŒUR DE LA FORET TROPICALE (2013)
Cette vidéo (25 m 46 s) de C'est pas sorcier fait découvrir les trésors insoupçonnés de cette biodiversité hors du commun.

Panama Fruit Feeder Cam at Canopy Lodge | Cornell Lab
Observez les oiseaux qui visitent le Panama Fruit Feeder Cam situé sur le terrain du Canopy Lodge à El Valle de Antón, au Panama. Ce site se trouve à un peu plus de 2 000 pieds au-dessus du niveau de la mer dans les basses montagnes du Cerro Gaital, avec un climat printanier doux toute l'année.

Références

Earth Observatory. (n.d.). Rainforest. NASA.

Nunez, C. (n.d.). Explore our rainforests. National Geographic.