Aller au contenu principal

Questions directrices

Point d'interrogation sur le côté

Point d'interrogation sur le côté (Jon Tyson, Unsplash)

Point d'interrogation sur le côté

Point d'interrogation sur le côté (Jon Tyson, Unsplash)

Format

Quels sont les liens avec mon programme d'études?

Cette stratégie aide les élèves à résoudre un problème en se posant mutuellement des questions directrices.

Pourquoi s'en servir?

  • Pour développer l'habileté de la pensée critique.
  • Pour soutenir l'autonomie et la résolution de problèmes.
  • Pour permettre aux élèves de parler des problèmes et de rendre leur réflexion visible.
  • Pour fournir une rétroaction constructive et sans donner de réponses.
  • Pour améliorer les prototypes ou les algorithmes après avoir fait des tests.

Conseils pour réussir

  • Poser des questions directrices est une compétence dont le développement demande beaucoup de temps et de soutien. Rappelle-le fréquemment à tes élèves. Cela les aide à réfléchir à leurs progrès et facilite la métacognition.
  • Modélisez cette stratégie puis mettez les élèves par deux. Demandez-leur d'identifier les caractéristiques d'une question directrice.
  • Dans le contexte des activités de codage : Lorsque les élèves sont bloqués, ils et elles demandent souvent des réponses. En apprenant à poser des questions directrices, les enseignants/enseignantes ou les partenaires de codage (élèves) peuvent soutenir la personne dans la recherche de ses propres réponses. En apprenant cette habileté, l'enseignant n'aura plus à être « partout à la fois » et les élèves pourront développer leurs compétences en collaboration et en communication. Cette stratégie est particulièrement efficace lorsqu'elle est utilisée en conjonction avec la stratégie de programmation en binôme.

Comment s'en servir?

  • Avec un ou une partenaire, l'élève A partage un problème ou une erreur dans son travail.
  • L'élève B prend le rôle de l'interrogateur et pose des questions directrices pour inciter l'élève A à expliquer ce qu'il ou elle essaie de faire et à chercher des solutions à voix haute. 
  • Les élèves A et B échangent leurs rôles et répètent le processus.
  • Remarque : Il n'est pas nécessaire que l'élève B connaisse lui-même la réponse. L'objectif est d'encourager l'élève A à identifier ses erreurs ou à réfléchir à des solutions possibles.
  • Qualités des questions directrices :
    • Elles incitent à la réflexion.
    • Ce ne sont pas des réponses formulées comme une question.
      • Par exemple, Réponse = « Penses-tu qu'il manque un mot à la ligne 18? ».
      • Par exemple, Question directrice = « Les lignes 16 et 17 semblent correctes, mais je m'interroge sur la ligne 22. As-tu remarqué quelque chose de différent sur les lignes 16 et 17? ».

Exemples de questions :

  • Qu'est-ce que tu essaies d'accomplir?
  • Qu'as-tu essayé de faire jusqu'à présent?
  • As-tu jamais rencontré des problèmes semblables?
  • Quelle est une autre façon d'aborder...?
  • À ton avis, que se passerait-il si...?
  • Que pourrait-il se passer si tu...?
  • Ton prototype répond-il à tous les critères de conception?
  • Que pourrais-tu faire pour améliorer ta conception?

Exemples de questions pour le codage :

  • Lorsque tu exécutes le code, que se passe-t-il?
  • Qu'as-tu essayé de faire pour corriger le bogue?
  • Quand tu repenses à une situation similaire, as-tu rencontré des erreurs semblables?
  • Dans quelle partie de l'algorithme penses-tu que l'erreur a pu se produire? Vois-tu des régularités?

Variantes

  • Les élèves peuvent appliquer cette stratégie pour résoudre des problèmes de mathématiques.
  • Lors des activités de codage, demandez aux élèves d'utiliser le vocabulaire approprié, comme bogue, erreur edébogage. L'élève B pourrait demander à l'élève A de lui expliquer chaque étape de son algorithme.
  • Lors des activités de codage, les élèves pourraient prendre des notes sur la fiche reproductible Questions directrices ‒ Codage à mesure qu'ils et elles répondent aux questions.

Activités d'approfondissement

  • Pendant la phase d'examen par les pairs, de rétroaction ou de test d'un projet, organisez un tournoi à la ronde de questions directrices. Les élèves se réunissent avec plusieurs camarades de classe pour réfléchir et affiner leur travail.
  • Demandez aux élèves de tenir un journal de dépannage pour documenter leurs erreurs et la façon dont ils et elles les ont résolues. Cela peut être fait en groupe ou individuellement. Lorsqu'ils et elles feront des activités similaires à l'avenir, ils et elles pourront consulter le journal comme soutien pour la résolution de problèmes.

Ressources en lien avec cette stratégie

  • Questions directrices ‒ Codage Reproducible [Google doc]

  • Questions directrices ‒ Codage Reproducible [PDF]

Créer sa propre fiche reproductible

  • Questions directrices ‒ Codage Reproducible [Google doc]

  • Questions directrices ‒ Codage Reproducible [PDF]

Références

Belfiore, R. (2021, January 27). 8 Debugging Techniques. BairesDev.


Cline, B. (n.d.). Asking effective questions. Chicago Center for Teaching and Learning.