ATTENTION

Notre site web rencontre actuellement quelques difficultés techniques et nous travaillons fort pour les corriger.

Soyez assuré que vous pouvez toujours accéder à nos programmes et ressources!

Cercle de coélaboration des connaissances

Format

Processus par lequel les participantes et les participants posent des questions, proposent des théories, débattent et peaufinent leur raisonnement dans le but de renforcer des idées pour toute la communauté d’apprentissage, au-delà de celles des individus.

Pourquoi s’en servir?

  • Afin d’approfondir la compréhension par l’échange de divers points de vue et idées avec des camarades.
  • Afin de coconstruire des connaissances en groupe.
  • Afin d’explorer des questions et des idées.
  • Afin d’établir des liens entre les connaissances de base, les expériences et les nouveaux apprentissages.
  • Afin d’appuyer une théorie à l’aide de preuves.
  • Afin de trouver d’autres questions et théories pouvant servir de nouveaux points de départ pour une analyse plus approfondie.
  • Afin de réaffirmer que toutes les idées peuvent être approfondies.

Conseils pour réussir

  • Enseignez à l’avance des méthodes précises de participation à un cercle de coélaboration des connaissances. Ces étapes peuvent diverger d’un groupe à l’autre, mais elles doivent porter sur la manière de communiquer une idée ou de poser une question en cercle, de faire preuve de respect lorsque l’on pense différemment ou que notre opinion est contraire et d’écouter attentivement les idées des autres personnes.
  • Après avoir structuré le processus à l’aide de méthodes ou de modèles d’enseignement direct pour le groupe, et lorsque ce dernier se sent plus à l’aise, donnez-lui graduellement la responsabilité de gérer les tours de prise de parole.
  • Lorsque les participantes et les participants sont plus jeunes, ayez un certain nombre de billets de prise de parole ou d’objets pour contrôler le nombre de fois qu’une personne présente des idées au cercle afin de garantir que tout le monde a une chance égale de prendre la parole. Lorsqu’une ou un élève souhaite parler, le billet ou l’objet est placé au centre du cercle. Lorsque ses tours (ou ses objets!) sont épuisés, l’élève peut écouter activement ou poser des questions au sujet des idées des autres.

Comment s’en servir?

  • Lorsque c’est possible, demandez aux participantes et aux participants de s’asseoir en cercle, de sorte que tout le monde se voit et ait l’impression de faire partie d’une communauté d’apprentissage.
  • Si le processus est nouveau pour les élèves, veillez à préparer des débuts de phrases (voir les liens de téléchargement ci-dessous).
  • Commencez l'activité par une question. Par exemple : « Je me demande d’où proviennent les rochers. Est-ce que quelqu’un a des idées, des renseignements ou des observations à transmettre à notre cercle de coélaboration des connaissances? »
  • Demandez aux élèves de participer à la discussion en partageant une idée, en avançant une théorie ou en posant une autre question.
  • Instaurer une façon pour que les élèves indiquent qu’ils ont une idée à partager. Il peut s’agir de lever la main, de poser une main sur son cœur ou simplement d’attendre qu’il y ait une pause naturelle dans la discussion (cette dernière méthode sera plus efficace avec les élèves plus âgés ou ceux et celles qui ont de l’expérience en coélaboration des connaissances).
  • Incitez les élèves à poursuivre la discussion sur le sujet d’un autre participant ou participante, à écouter activement et à soulever de nouvelles idées.
  • Observez attentivement le processus pour vous assurer qu’il demeure équitable, qu’il reste axé sur le renforcement des apprentissages et qu’il permet à toutes et tous de participer.
  • En tant qu’enseignante ou enseignant, donnez quelques pistes de réflexion pour faire progresser la discussion si nécessaire (voir les liens de téléchargement ci-dessous)
  • Restez à l’affût des problèmes de compréhension qui surgissent au cours de la discussion et tenez-en compte lorsque vous élaborez les prochaines étapes de l’analyse.
  • Dans un environnement virtuel, si cela est possible, demandez aux élèves d’allumer leur caméra et de lever la main pour parler.

Variantes

Le cercle de coélaboration des connaissances peut être utilisé à différentes étapes d’une situation d’apprentissage.

  • À la suite d’un premier débat pratique ou d’une expérience en plein air, de sorte que les élèves transmettent leurs connaissances et leurs questions sur le sujet.
  • Après avoir cerné une question à approfondir, de sorte que les élèves transmettent leurs théories et prédictions initiales et en débattent.
  • Dans la phase d’analyse et de recherche de la situation d’apprentissage, de sorte que les élèves transmettent ce qu’ils ont compris après les récentes expériences, observations, informations ou recherches. Les élèves peuvent développer les idées des autres en étant en accord ou en désaccord, ou en soulevant une autre idée ou une potentielle solution.

Activités d’approfondissement

Notez les questions et les contributions des élèves pour : 

  • L’évaluation en tant qu’apprentissage : Donner un aperçu de la réflexion et de la compréhension d’un ou une élève et orienter les prochaines étapes de l’élaboration d’un programme adapté.
  • L’évaluation au service de l’apprentissage : Permettre aux enseignantes, enseignants et aux pairs de donner de la rétroaction constructive, adaptée et utile.
  • L’évaluation de l’apprentissage : Comparer les connaissances, les idées et la compréhension d’un ou une élève après plusieurs cercles de coélaboration des connaissances pour permettre de démontrer qu’il ou elle apprend.

 

 

Ressources en lien avec cette stratégie

Exemples d'amorces pour l’enseignement

Exemples d'amorces de phrases pour les participants et participantes

  • Je voudrais continuer à discuter de l'idée de (nom de l'élève)...
  • Je pense... parce que
  • Je pense quelque chose de différent... parce que
  • Je ne comprends pas...
  • Je me demande...
  • Ma prédiction est...
  • Ma théorie est...
  • Ensuite, j’ai besoin de connaître...

Exemples d'amorces pour l’animation de discussion

  • Quelles questions vous posez-vous sur... ?
  • Comment ces informations appuient-elles votre théorie ?
  • En quoi votre réflexion a-t-elle changé ?
  • Y a-t-il une théorie qui puisse relier ces deux idées ?
  • Quelqu'un a-t-il trouvé quelque chose qui pourrait nous aider à mieux répondre à notre question ?
  • Quelqu'un peut-il penser à une solution possible ?
  • Pourquoi votre théorie a-t-elle changé ?
  • Quelles sont les preuves qui soutiennent cette idée ?

Exemples d'amorces pour l’enseignement

Exemples d'amorces de phrases pour les participants et participantes

  • Je voudrais continuer à discuter de l'idée de (nom de l'élève)...
  • Je pense... parce que
  • Je pense quelque chose de différent... parce que
  • Je ne comprends pas...
  • Je me demande...
  • Ma prédiction est...
  • Ma théorie est...
  • Ensuite, j’ai besoin de connaître...

Exemples d'amorces pour l’animation de discussion

  • Quelles questions vous posez-vous sur... ?
  • Comment ces informations appuient-elles votre théorie ?
  • En quoi votre réflexion a-t-elle changé ?
  • Y a-t-il une théorie qui puisse relier ces deux idées ?
  • Quelqu'un a-t-il trouvé quelque chose qui pourrait nous aider à mieux répondre à notre question ?
  • Quelqu'un peut-il penser à une solution possible ?
  • Pourquoi votre théorie a-t-elle changé ?
  • Quelles sont les preuves qui soutiennent cette idée ?

Références

Knowledge Building Discourse;  Anderson, D., Chiarotto, L., & Comay, J. (2017). Natural curiosity 2nd edition: A resource for educators: The importance of Indigenous perspectives in children’s environmental inquiry. Laboratory School, Dr. Eric Jackman Institute of Child Study, Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto, p. 14-19.