Carte des conséquences

Format

Une carte des conséquences est un organisateur graphique qui oblige les élèves à se pencher sur les conséquences éventuelles à long terme d’une tendance, d’un événement, d’un enjeu ou d’un problème réel ou fictif ou d’une technologie en développement. Cet outil favorise une réflexion profonde sur les relations de cause à effet.

Pourquoi s'en servir?

  • Pour amener les élèves à se pencher sur les conséquences éventuelles, voulues ou non, d’un événement, d’une action, d’un enjeu, d’un problème, d’une tendance ou d’une technologie en développement.
  • Pour les aider à acquérir une pensée systémique et un bon sens critique.
  • Pour les aider à cerner et à comprendre les relations de cause à effet

Conseils pour réussir

  • Choisissez une question clé ayant des conséquences positives, neutres et négatives, à la fois des effets voulus et non voulus, dans plusieurs domaines (p. ex. sur le plan économique, environnemental, social et politique).
  • Prévoyez beaucoup d’espace pour consigner les conséquences de façon fluide afin d’éviter que les élèves se sentent contraints par le manque de place.
  • Veillez à ce que les élèves comprennent les concepts de cause à effet. Au besoin, déterminez avec eux des liens de cause à effet.
  • Veillez à ce que les élèves comprennent la différence entre les conséquences primaires, secondaires et tertiaires.
  • Veillez à ce que les élèves comprennent la différence entre une conséquence (une incidence directe d’une question centrale) et un facteur (un élément touché par la question centrale). Par exemple, « la réduction des émissions de gaz à effet de serre » serait une conséquence, mais « les gaz à effet de serre » seraient un facteur.

Comment s'en servir?

  • Choisissez un ou plusieurs éléments du contenu (p. ex. des articles à faire lire par les élèves ou des vidéos à leur faire voir) donnant de l’information sur un événement, une tendance ou une décision que l’on peut considérer sous l’angle de ses conséquences futures et possibles.
  • Choisissez une question clé à placer au cœur de la carte des conséquences (p. ex. « Quelles seraient les conséquences du remplacement de tous les véhicules routiers à essence au Canada par des véhicules électriques? »).
  • Choisissez une période permettant aux élèves d’explorer les conséquences à long terme (par exemple 5, 10, 25, 50 ou 100 ans).
  • À partir de la question clé, inscrivez un énoncé (p. ex. « remplacement des véhicules routiers à essence par des véhicules routiers électriques ») au centre d’une feuille de papier quadrillé, au tableau ou sur un tableau blanc ou projetez-le au moyen d’un projecteur.
Carte des conséquences-Fiche reproductible
Carte des conséquences-Fiche reproductible
  • Faites une séance de remue-méninges avec les élèves sur plusieurs conséquences directes (ou primaires) découlant de la question clé. À mesure que vous déterminez les conséquences, inscrivez-les sur la feuille ou le tableau en illustrant le lien avec la question clé au moyen d’une flèche simple (voir l’image ci-dessus). Par exemple, une augmentation de la demande d’électricité serait une conséquence primaire de l’adoption des véhicules électriques au Canada.
  • Choisissez une conséquence primaire en particulier, puis déterminez avec les élèves les conséquences secondaires en découlant. Par exemple, l’augmentation de la demande d’électricité pourrait entraîner une hausse des coûts d’électricité et nécessiter la construction de nouvelles centrales électriques. Il s’agit de conséquences secondaires de l’adoption des véhicules électriques au Canada. Autrement dit, ces phénomènes découleraient d’une conséquence primaire et non directement de l’adoption des véhicules électriques. Inscrivez ces conséquences en illustrant au moyen de deux flèches le lien avec la conséquence primaire dont elles découlent. Par la suite, chacune de ces conséquences secondaires peut entraîner des conséquences tertiaires (p. ex. la nécessité de mettre à niveau le réseau d’électricité en raison de la construction de nouvelles centrales pourrait entraîner une augmentation des émissions de gaz à effet de serre s’il s’agit de centrales thermiques). Utilisez trois flèches pour illustrer le lien entre ces conséquences et la conséquence secondaire dont elles découlent. Vous pourriez faire une analogie entre la carte des conséquences et un effet domino. Par exemple, l’adoption à grande échelle de véhicules électriques au Canada, qui équivaudrait à faire tomber le premier domino, déclencherait des effets en cascade comme dans une ou plusieurs séries de dominos.
  • Divisez la classe en groupes de trois ou quatre élèves. Attribuez à chaque groupe une conséquence primaire et demandez-lui d’y associer des conséquences secondaires et tertiaires.
  • Demandez à chaque groupe d’ajouter les conséquences trouvées sur la carte des conséquences de la classe. Analysez les résultats.

Variantes

  • Les élèves pourraient faire des recherches sur les conséquences secondaires et tertiaires en dehors des heures de classe individuellement ou en groupe.
  • Les élèves pourraient élaborer leur propre question clé et s’en inspirer pour établir une carte des conséquences individuellement ou en groupe.
  • Au départ, les élèves pourraient se pencher individuellement sur les conséquences secondaires et tertiaires, puis travailler en équipes de deux pour combiner leurs listes avant de former des groupes pour une séance de remue-méninges.
  • Demandez aux élèves de présenter leur carte des conséquences sous différentes formes (affiche, présentation PowerPoint, Prezi, etc.).

Activités d'approfondissement

  • Les élèves pourraient classer les conséquences par catégories sur la carte (p. ex. environnementales, économiques, etc.) et indiquer pour chacune s’ils considèrent qu’il s’agit d’une conséquence positive, neutre ou négative et voulue ou non voulue. Cet exercice peut se faire individuellement ou à l’échelle de la classe.
  • Les élèves pourraient rédiger un énoncé de principe sur la question clé en expliquant si son incidence nette est positive ou négative d’après leur évaluation de toutes les conséquences (voir ci-dessus).

 

Ressources en lien avec cette stratégie

Créer sa propre fiche reproductible

Carte des conséquences-Fiche reproductible [Document Google] [PDF]

Créer sa propre fiche reproductible

Carte des conséquences-Fiche reproductible [Document Google] [PDF]

Les fiches reproductibles prêtes à l’emploi

Les fiches reproductibles prêtes à l’emploi

Exemple d'une carte des conséquences complétée

Exemple d'une carte des conséquences complétée - La maladie cœliaque : Quand faut-il vraiment éviter le gluten?  [Document Google] [PDF]

Exemple d'une carte des conséquences complétée

Exemple d'une carte des conséquences complétée - La maladie cœliaque : Quand faut-il vraiment éviter le gluten?  [Document Google] [PDF]

Références

Rannikmäe, M. (2005). Consequence map. Asia-Pacific Forum on Science Learning and Teaching, 6(1), foreword.

Toronto District School Board. (2014). Consequence mapping. EcoSchools Certification Toolkit 2014/15, (pp. 125-130). Toronto District School Board.