Criquets frits

Criquets frits (phuketisland, iStockphoto)

Les STIM en contexte

Devrions-nous manger des insectes ?

Krysta Levac et Parlons sciences

Résumé

Qu’est-ce qui est savoureux, riche en protéines et disponible en abondance? Les insectes! À ce titre, ils pourraient devenir un gage de sécurité alimentaire.

Les criquets rôtis étaient savoureux, mais la sensation procurée par leurs minuscules pattes sur ma langue était un peu bizarre. Les vers de farine rôtis étaient beaucoup plus agréables au goût. C’est peut-être parce qu’ils n’ont pas de pattes. 

Cette brève incursion dans l’univers de l’entomophagie, c’est-à-dire la consommation d’insectes, a eu lieu il y a plusieurs années à Science North, à Sudbury, en Ontario. Le personnel offrait des dégustations d’insectes assaisonnés et croustillants aux visiteurs curieux. 

Et toi? Est-ce que tu t’imagines en train de grignoter un insecte pour ta collation?

« Dégoutant ! » me dirais-tu, puisque tu vis dans l’une des nombreuses régions du monde où la perspective de manger des insectes suscite le dégoût. En effet, pour la plupart des Nord-américains, ce ne serait envisageable que pour relever un pari ou dans le cadre d’une découverte culinaire au cours d’un voyage. Mais il y a beaucoup de plus de régions du monde dans lesquelles la réponse à cette question serait : « mais bien sûr! ». En effet, deux milliards de personnes dans le monde consomment régulièrement des insectes. 

En fait, l’être humain se nourrit d’insectes depuis des siècles. Mais dans certaines régions du monde, on a changé d’avis à propos de cette pratique au fil du temps. C’est parce que vers 10 000 ans avant notre ère, les humains se sont mis à cultiver la terre et à élever du bétail. C’est probablement vers cette époque qu’ils ont commencé à considérer les insectes non plus comme des aliments, mais comme des animaux nuisibles susceptibles de détruire leurs cultures.

Les scientifiques et les défenseurs des systèmes alimentaires durables espèrent toutefois changer cela. Les insectes – et leurs minuscules pattes ne font pas exception – sont des aliments nutritifs dont la consommation est écoresponsable.

Should we eat bugs? (2014) de Emma Bryce (TED Ed). Sous-titres français sont disponibles (4:51)

Qui mange des insectes?

L’humain consomme environ 1900 espèces d’insectes différentes. Dans bien des régions, si les gens mangent des insectes, ce n’est pas par obligation, mais plutôt parce qu’ils aiment leur goût! Les insectes comestibles les plus populaires sont les suivants :

  • scarabées; 
  • chenilles; 
  • abeilles;
  • fourmis;
  • sauterelles;
  • criquets.

L’entomophagie est surtout répandue dans les régions tropicales. C’est probablement parce que les insectes y sont plus gros et qu’ils ont tendance à former des essaims. Ils sont donc plus faciles à récolter. 

En outre, dans les régions chaudes, les gens peuvent choisir parmi un très large éventail d’espèces d’insectes tout au long de l’année. Dans les pays froids comme le Canada, en revanche, de nombreuses espèces d’insectes hibernent et ne sont donc pas toujours aussi disponibles. 

Le savais-tu?

Même si tu n’es pas un adepte de l’entomophagie (consommation d’insectes), tu manges des fragments d’insectes tous les jours sans le savoir. À titre d’exemple, l’Agence canadienne d’inspection des aliments autorise la présence d’un maximum de 25 fragments d’insectes par tranche de 100 grammes de riz.

Pourquoi élever des insectes?

La plupart des insectes comestibles sont récoltés dans la nature au lieu d’être élevés. Cela dit, il y a d’excellentes raisons de transformer nos petits amis à six pattes (ou leurs larves!) en animaux d’élevage

D’ici 2050, la population mondiale devrait atteindre le seuil des 9 milliards de personnes. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) prévoit qu’il faudra doubler le volume de production alimentaire à l’échelle mondiale d’ici là pour nourrir toute la population mondiale. Ce sera tout un défi de fournir suffisamment de sources de protéines à tous ces gens. 

Étal d’insectes en Thaïlande
Étal d’insectes comme on en voit beaucoup à Bangkok, en Thaïlande (Source : Takoradee [CC BY-SA 3.0] via Wikimedia Commons).

La demande en protéines animales est en hausse partout dans le monde. Or les stratégies employées pour élever suffisamment de bétail, de porcs et de poulets pour répondre à une telle demande ne s’inscrivent pas une logique de développement durable. Il faut beaucoup d’eau et d’espace non seulement pour élever le bétail en tant que tel, mais aussi pour cultiver les récoltes qui servent à les nourrir. Bien souvent, le défrichement de nouvelles terres agricoles passe par leur déforestation et donc par la destruction de plantes indigènes et de l’habitat de diverses espèces animales. 

L’élevage des insectes est beaucoup plus respectueux de l’environnement que celui des animaux d’élevage traditionnels. Comparons, par exemple, les criquets et les vaches. L’élevage des criquets se fait sur une superficie moindre : il faut 400 mètres carrés de terres agricoles pour produire un kilogramme de bœuf, alors qu’il n’en faut que 30 pour obtenir la même quantité de criquets. De même, l’élevage des criquets nécessite beaucoup moins d’eau que celui des vaches : il faut compter 2200 litres d’eau pour produire 100 g de bœuf, alors qu’il en faut environ 2000 fois moins pour obtenir 100 g de criquets.

De plus, le bétail émet une quantité considérable de méthane (un gaz à effet de serre). Ces émissions sous forme de flatulences contribuent aux changements climatiques. Les insectes produisent beaucoup moins de gaz à effet de serre que les vaches. En fait, les coquerelles, les termites et les scarabées sont les seules espèces d’insectes dont le tube digestif abrite des bactéries productrices de méthane. Les flatulences de toutes les autres espèces d’insectes que j’ai goûtées, y compris les vers de farine et les criquets, sont dépourvues de méthane. 

Les émissions de méthane proviennent également du fumier (déchets) produit par le bétail. Cela dit, selon la FAO, les insectes pourraient s’avérer utiles dans ce cas-là également! En effet, certaines espèces d’insectes se nourrissent de fumier. Elles pourraient ensuite être utilisées pour nourrir le poulet, le poisson et tous les autres animaux d’élevage destinés à l’alimentation. Les insectes peuvent également se nourrir de déchets organiques tels que les pelures de légumes.

Le savais-tu?

La source naturelle à partir de laquelle on fabrique un colorant alimentaire rouge appelé rouge carmin, rouge cochenille ou natural red 4 est la cochenille, un insecte qu’il faut faire sécher à cette fin.

Les insectes sont-ils nutritifs?

L’entomophagie est peut-être bonne pour l’environnement, mais est-elle bonne pour la santé? La valeur nutritive des insectes varie selon l’espèce et le stade qu’ils ont atteint dans leur cycle de développement. Quoi qu’il en soit, les insectes sont généralement une excellente source de protéines de bonne qualité. Ils sont également riches en divers minéraux et vitamines, tels que le calcium, le zinc et le fer. D’un point de vue nutritionnel, la plupart d’entre eux sont comparables au bœuf, au porc ou au poulet. En fait, nombreux sont ceux qui renferment un meilleur cocktail de protéines et une plus grande quantité de fer que les animaux d’élevage traditionnels.

graphique des nutriments des insectes
Graphique illustrant les taux de protéines, de calcium et de fer que renferment le bœuf, les criquets adultes, les vers de farine et les larves d’abeille (© 2019 Parlons sciences).
Graphique - Version textuelle

Par 100 g de partie comestible; le bœuf contient 20,6 g de protéines, 5 mg de calcium et 2 mg de fer; les criquet adultes ont 20,1 g de protéines, 100 mg de calcium et 5 mg de fer; les vers de farine ont 19,4 g de protéines, 43 mg de calcium et 2 mg de fer et les larves d'abeilles ont 15,2 g de protéines, 30 mg de calcium et 18 mg de fer.

Quelles perspectives d’avenir pour l’entomophagie?

Des décideurs du monde entier examinent la possibilité d’élever des insectes pour remédier aux problèmes de sécurité alimentaire. En effet, une grande partie de la population mondiale vit dans l’insécurité alimentaire. Selon les estimations des Nations Unies, 1 personne sur 9 souffrirait de faim chronique (constante). Comme tu l’auras compris, les insectes seraient une solution à envisager pour nourrir une population croissante de façon durable.

Maintenant que tu sais tout ça, est-ce que tu mangerais des insectes comme collation? Si tu es prêt à te plonger dans l’univers de l’entomophagie et que tu cherches à consommer des insectes élevés au Canada, tu peux te procurer des criquets et des vers de farine (larves de ténébrions) rôtis et assaisonnés chez Entomo Farms. Les propriétaires de cette ferme de Campbellford, en Ontario, ont lancé leur entreprise en élevant des insectes destinés à l’alimentation des reptiles. Par la suite, ils ont saisi l’occasion qui s’offrait à eux de vendre également des produits nutritifs et respectueux de l’environnement destinés à l’alimentation humaine. Et si les insectes entiers ne te mettent pas l’eau à la bouche, tu peux toujours commencer par ajouter de la farine de criquet ou de ver de farine à ta prochaine fournée de biscuits – sans les pattes bien sûr! Certains producteurs québécois ont également commencé à produire des aliments à base d’insectes. Des « entomopâtes » (pâtes à base de poudre d’insecte), ça te dit?

Les insectes : la nourriture du XXIe siècle ? Futuremag (ARTE) (8:30)

Amorces de discussion

Faire des liens
  • Savais-tu que les aliments transformés peuvent contenir des fragments d’insectes? Quel regard jettes-tu maintenant sur les aliments que tu manges?
  • Envisagerais-tu un jour de manger des insectes? Pourquoi ou pourquoi pas? Cet article et les vidéos qui lui sont associées t’ont-ils fait changer d’avis sur la consommation d’insectes?
  • Serais-tu plus disposé à manger des insectes s’ils n’étaient pas entiers dans ton assiette? Pourquoi ou pourquoi pas?
  • Y a-t-il un mode de cuisson qui t’inciterait plus que les autres à goûter des insectes (p. ex., insectes sautés, grillés, frits, etc.)? Explique ton point de vue.
Faire des liens
  • Savais-tu que les aliments transformés peuvent contenir des fragments d’insectes? Quel regard jettes-tu maintenant sur les aliments que tu manges?
  • Envisagerais-tu un jour de manger des insectes? Pourquoi ou pourquoi pas? Cet article et les vidéos qui lui sont associées t’ont-ils fait changer d’avis sur la consommation d’insectes?
  • Serais-tu plus disposé à manger des insectes s’ils n’étaient pas entiers dans ton assiette? Pourquoi ou pourquoi pas?
  • Y a-t-il un mode de cuisson qui t’inciterait plus que les autres à goûter des insectes (p. ex., insectes sautés, grillés, frits, etc.)? Explique ton point de vue.
Relier la science et la technologie à la société et à l'environnement
  • En quoi l’impact environnemental de l’élevage d’insectes diffère-t-il de celui de l’élevage de bétail traditionnel? 
  • Pourquoi l’entomophagie pourrait-elle être une solution aux problèmes de sécurité alimentaire à l’échelle mondiale? Y a-t-il des régions du monde dans lesquelles cette solution serait plus efficace que d’autres? Explique ton point de vue. 
  • Le regard de la société sur l’entomophagie (consommation d’insectes) a évolué au fil des années. Quels sont les progrès technologiques qui ont contribué à une telle évolution?
  • Certains fabricants de produits alimentaires sont capables de garantir à leurs clients que leurs aliments ne contiennent pas d’allergènes (ingrédients qui provoquent des allergies, comme les noix). À ton avis, pourraient-ils leur garantir également que leurs aliments ne contiennent aucun fragment d’insectes? Explique ton point de vue.
Relier la science et la technologie à la société et à l'environnement
  • En quoi l’impact environnemental de l’élevage d’insectes diffère-t-il de celui de l’élevage de bétail traditionnel? 
  • Pourquoi l’entomophagie pourrait-elle être une solution aux problèmes de sécurité alimentaire à l’échelle mondiale? Y a-t-il des régions du monde dans lesquelles cette solution serait plus efficace que d’autres? Explique ton point de vue. 
  • Le regard de la société sur l’entomophagie (consommation d’insectes) a évolué au fil des années. Quels sont les progrès technologiques qui ont contribué à une telle évolution?
  • Certains fabricants de produits alimentaires sont capables de garantir à leurs clients que leurs aliments ne contiennent pas d’allergènes (ingrédients qui provoquent des allergies, comme les noix). À ton avis, pourraient-ils leur garantir également que leurs aliments ne contiennent aucun fragment d’insectes? Explique ton point de vue.
Explorer les concepts
  • Que signifie le terme insécurité alimentaire?
  • Comment l’élevage d’insectes pourrait-il aider les régions surpeuplées à se trouver de nouvelles sources de nourriture? Explique ton point de vue.
  • Quels suppléments nutritionnels les humains pourraient-ils ajouter à leur alimentation en consommant des insectes? 
  • Pourquoi estime-t-on que l’élevage et la consommation d’insectes sont plus respectueux de l’environnement que l’élevage bovin destiné à la production de la viande de bœuf? 
Explorer les concepts
  • Que signifie le terme insécurité alimentaire?
  • Comment l’élevage d’insectes pourrait-il aider les régions surpeuplées à se trouver de nouvelles sources de nourriture? Explique ton point de vue.
  • Quels suppléments nutritionnels les humains pourraient-ils ajouter à leur alimentation en consommant des insectes? 
  • Pourquoi estime-t-on que l’élevage et la consommation d’insectes sont plus respectueux de l’environnement que l’élevage bovin destiné à la production de la viande de bœuf? 
Littératie médiatique
  • De quelle façon le portrait que les médias dressent des insectes en font des sources de nourriture peu appétissantes? Explique ton point de vue. Dans quels médias as-tu déjà vu un portrait flatteur de l’entomophagie (consommation d’insectes)?
  • Il y a de nombreux films d’animation sur les insectes : Une vie de bestiole (1998), Fourmiz (1998), Drôle d’abeille (2007) et Le petit monde de Charlotte (2006), pour ne citer que ceux-là. Ces films ont-ils contribué à améliorer le regard que nous jetons sur les insectes, ou est-ce plutôt l’inverse? De quelle façon? Est-ce que ces personnages fictifs nous font passer l’envie de manger de vrais insectes? Explique ton point de vue.
Littératie médiatique
  • De quelle façon le portrait que les médias dressent des insectes en font des sources de nourriture peu appétissantes? Explique ton point de vue. Dans quels médias as-tu déjà vu un portrait flatteur de l’entomophagie (consommation d’insectes)?
  • Il y a de nombreux films d’animation sur les insectes : Une vie de bestiole (1998), Fourmiz (1998), Drôle d’abeille (2007) et Le petit monde de Charlotte (2006), pour ne citer que ceux-là. Ces films ont-ils contribué à améliorer le regard que nous jetons sur les insectes, ou est-ce plutôt l’inverse? De quelle façon? Est-ce que ces personnages fictifs nous font passer l’envie de manger de vrais insectes? Explique ton point de vue.
Suggestions pour l'enseignement
  • Cet article et les vidéos qui y sont intégrées peuvent être utilisés pour favoriser l’enseignement et l’apprentissage de notions relatives à la sécurité alimentaire, à la nutrition, à la durabilité et à un mode de vie durable dans les domaines suivants : Santé, Biologie, Science de l’environnement, Alimentation et Nutrition, Durabilité, Conséquences de l’activité humaine sur les écosystèmes, Agriculture et pratiques agricoles, et Changements climatiques. Voici la liste des concepts qui y sont présentés : entomophagie, animaux nuisibles, méthane, changements climatiques, fumier, vitamines, fer, hémoglobine, anémie par carence en fer et sécurité alimentaire.
  • Avant le visionnement de la vidéo « Et si nous mangions des insectes? », l’enseignant ou enseignante peut demander aux élèves de remplir un Guide d’anticipation afin de les amener à considérer les insectes comme des sources de nourriture. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser pour cette stratégie d’apprentissage sont disponibles en formats [Google doc] et [.pdf]. La clé de correction est disponible en format [.pdf].
  • Pendant la lecture de l’article et le visionnement des vidéos qui y sont intégrées, l’enseignant ou enseignante pourrait demander aux élèves de recueillir les principaux éléments d’information présentés dans l’article, d’une part, et dans les vidéos, d’autre part, et de les comparer en utilisant la stratégie d’apprentissage du Diagramme de Venn – Texte et vidéo. Il est possible d’utiliser les deux vidéos ou de n’en retenir qu’une seule. Il est possible de télécharger des fiches reproductibles du Diagramme de Venn – Texte et vidéo prêtes à utiliser en formats [Document Google] et [PDF]. 
  • Après le visionnement de la vidéo, l’enseignant ou enseignante pourrait animer une discussion sur l’utilisation des insectes comme source de nourriture. Il pourrait ensuite se servir de l’Organisateur du pour et du contre pour aider les élèves à organiser les éléments d’information contenus dans la vidéo et à prendre une décision à propos de la consommation d’insectes. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser pour cette stratégie d’apprentissage sont disponibles en formats [Document Google] et [PDF].
  • Pour approfondir l’apprentissage et permettre aux élèves de mieux connaître les produits alimentaires à base d’insectes, l’enseignant ou enseignante pourrait leur demander de chercher divers produits de ce type en ligne ou dans les magasins de leur collectivité. En guise d’activité pratique dans le cadre d’une classe sur l’Alimentation et la Nutrition, les élèves pourraient goûter ces produits et/ou les utiliser dans une recette. Comme c’est le cas pour tous les aliments, élèves et enseignant doivent tenir compte du risque d’allergie alimentaire et prendre les mesures de précaution qui s’imposent.
Suggestions pour l'enseignement
  • Cet article et les vidéos qui y sont intégrées peuvent être utilisés pour favoriser l’enseignement et l’apprentissage de notions relatives à la sécurité alimentaire, à la nutrition, à la durabilité et à un mode de vie durable dans les domaines suivants : Santé, Biologie, Science de l’environnement, Alimentation et Nutrition, Durabilité, Conséquences de l’activité humaine sur les écosystèmes, Agriculture et pratiques agricoles, et Changements climatiques. Voici la liste des concepts qui y sont présentés : entomophagie, animaux nuisibles, méthane, changements climatiques, fumier, vitamines, fer, hémoglobine, anémie par carence en fer et sécurité alimentaire.
  • Avant le visionnement de la vidéo « Et si nous mangions des insectes? », l’enseignant ou enseignante peut demander aux élèves de remplir un Guide d’anticipation afin de les amener à considérer les insectes comme des sources de nourriture. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser pour cette stratégie d’apprentissage sont disponibles en formats [Google doc] et [.pdf]. La clé de correction est disponible en format [.pdf].
  • Pendant la lecture de l’article et le visionnement des vidéos qui y sont intégrées, l’enseignant ou enseignante pourrait demander aux élèves de recueillir les principaux éléments d’information présentés dans l’article, d’une part, et dans les vidéos, d’autre part, et de les comparer en utilisant la stratégie d’apprentissage du Diagramme de Venn – Texte et vidéo. Il est possible d’utiliser les deux vidéos ou de n’en retenir qu’une seule. Il est possible de télécharger des fiches reproductibles du Diagramme de Venn – Texte et vidéo prêtes à utiliser en formats [Document Google] et [PDF]. 
  • Après le visionnement de la vidéo, l’enseignant ou enseignante pourrait animer une discussion sur l’utilisation des insectes comme source de nourriture. Il pourrait ensuite se servir de l’Organisateur du pour et du contre pour aider les élèves à organiser les éléments d’information contenus dans la vidéo et à prendre une décision à propos de la consommation d’insectes. Les fiches reproductibles prêtes à utiliser pour cette stratégie d’apprentissage sont disponibles en formats [Document Google] et [PDF].
  • Pour approfondir l’apprentissage et permettre aux élèves de mieux connaître les produits alimentaires à base d’insectes, l’enseignant ou enseignante pourrait leur demander de chercher divers produits de ce type en ligne ou dans les magasins de leur collectivité. En guise d’activité pratique dans le cadre d’une classe sur l’Alimentation et la Nutrition, les élèves pourraient goûter ces produits et/ou les utiliser dans une recette. Comme c’est le cas pour tous les aliments, élèves et enseignant doivent tenir compte du risque d’allergie alimentaire et prendre les mesures de précaution qui s’imposent.

En savoir plus

L'ONU voudrait que nous mangions tous des insectes… vraiment de quoi sauver le monde ? (2014) Atlantico -- Cet article relate une entrevue avec jean-Baptiste Panafieu, auteur de “Les insectes nourriront-ils la planète”.

Et si nous mangions des insectes? (2018) Nippon.com -- Article photo sur une expérience gastronomique incorporant les insectes à Tokyo.

On cuisine des insectes + degustation! (2016) UNICON -- Ce vidéo présente la cuisine de recettes qui incorporent des insectes.(8:46)

INSECTES | La nourriture du futur Ce court documentaire de TFO présente les avantages d’incorporer les insectes dans nos diètes.

Les insectes, alimentation de demain? - Conférence de Romain Fessard sur l’utilisation des insectes comme source de protéines. (6:48)

Références

Loeffler, J. (2018, décembre 23). Should we be wating bugs?  Interesting Engineering.

United Nations. (n.d.). Food.