ATTENTION

Notre site web rencontre actuellement quelques difficultés techniques et nous travaillons fort pour les corriger.

Soyez assuré que vous pouvez toujours accéder à nos programmes et ressources!

À la découverte de l’Arctique

Audrey le Pioufle
Lisibilité
8.66

Quels sont les liens avec mon programme d'études?

Comment la fonte des glaces de l’Arctique affectera-t-elle l’exploration, la recherche scientifique et la géopolitique?

T’es-tu déjà demandé comment les bateaux naviguent à travers l’Arctique? Les eaux de l’Arctique sont recouvertes de glace durant toute l’année, n’est-ce pas?

Je n’avais aucune idée comment cela pouvait être possible — jusqu’à récemment. J’ai rencontré un jeune homme qui a eu l’opportunité de naviguer jusqu’au Pôle Nord sur un type de navire appelé un brise-glace. Le jeune homme m’a montré des données GPS montrant une latitude frôlant 89,9o N! C’est très près du Pôle Nord, qui est à une latitude de 90o N.

Un navire brise-glace se fraye un chemin à travers les glaces de l’Arctique.
Un navire brise-glace se fraye un chemin à travers les glaces de l’Arctique (Source: <a href="https://www.istockphoto.com/ca/portfolio/westphalia?mediatype=photography">westphalia</a> via <a href="https://www.istockphoto.com/ca/photo/marine-seismic-in-the-arctic-gm157197761-3445703">iStockphoto</a>).

 

Le Pôle Nord n’est pas facilement atteignable durant l’hiver quand la glace est présente et à son épaisseur maximale annuelle. Ce jeune homme a tout de même réussi à y aller à la fin de l’été, au mois d’août 2016, dû à la fonte des glaces. La fonte des glaces survient naturellement durant l’été, mais a récemment augmenté en raison du changement climatique. Elle amène des conséquences négatives qui peuvent avoir des impacts désastreux. Cela dit, elle peut créer de nouvelles opportunités pour la recherche scientifique et aussi créer des enjeux importants entourant les ressources naturelles et les frontières territoriales.

Les glaces de l’Arctique fondent-elles?

La glace dans l’Arctique est présente depuis des milliers d’années, voire des millions d’années. Cela dit, il y en a de moins en moins, année après année. Selon la NASA, l’étendue de la glace des eaux de l’Arctique durant le mois de septembre est en diminution à un taux de 12,8 % par décennie. Ces chiffres sont basés sur la moyenne mesurée entre 1980 et 2010. Malgré la diminution, les niveaux de glace augmentent et descendent chaque année. La plus faible étendue de glace enregistrée jusqu’à présent par les satellites de la NASA était en septembre 2012.

Le savais-tu? 

Si la tendance se maintient, les glaces de l’Arctique pourraient disparaître durant les étés des prochaines décennies.

La tendance de la fonte des glaces observée aujourd’hui aura un impact sur les niveaux de la mer, les conditions océanographiques, et sur la température de la Terre. Tous ces changements auront potentiellement de sérieuses conséquences sur toutes les formes de vie sur la planète, incluant toi et moi.

Toutefois, moins de glace pourrait mener à plus de découvertes scientifiques dans l’Arctique. Il a toujours été difficile pour les scientifiques d’accéder l’Arctique, une région qu’ils ne comprennent pas complètement. Quand les humains ont essayé pour la première fois d’explorer cette région, ils ont eu beaucoup de difficultés en raison de l’importante épaisseur de la glace et de son étendue. Même les plus forts brise-glace avaient de la misère à se frayer un passage. Maintenant, la fonte de cette épaisse couche de glace permet à des brise-glace résistants d’atteindre des latitudes plus élevées. Là-haut, les scientifiques peuvent collecter de nouveaux échantillons d’eau, d’air et de sédiments. Ces échantillons peuvent les aider à mieux comprendre le passé et le futur de l’Arctique.

Le NGCC Amundsen est un brise-glace et un navire de recherche arctique de la classe du Pierre Radisson, exploités par la Garde côtière canadienne.
Le NGCC Amundsen est un brise-glace et un navire de recherche arctique de la classe du Pierre Radisson, exploités par la Garde côtière canadienne (Source: Tatiana Pichugina [CC BY 2.0] via <a href="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:CCGS_Amundsen.jpg">Wikimedia Commons</a>).

Qu’est-ce que le plateau continental?

Moins de glace veut aussi dire un plus grand accès aux ressources naturelles trouvées en Arctique. Ceci apporte plusieurs problèmes géopolitiques, toutefois. Une partie importante dans cette discussion est le plateau continental. De manière générale, le plateau continental est la partie du continent qui se trouve sous l’océan, là où c’est très peu profond (entre 100 et 200 mètres de profondeur) et se termine par une pente très raide qui atteint le plancher et la croûte océanique.

Il est important pour le gouvernement canadien de savoir où le plateau continental canadien se termine pour qu’il puisse s’approprier le territoire et les ressources naturelles telles que le pétrole et le gaz qui se trouvent dans le continent sous les eaux de l’Arctique. Un pays peut revendiquer la terre à l’intérieur de la zone économique exclusive. Cette zone s’étend jusqu’à 200 milles nautiques de la terre. Cependant, un pays peut aussi revendiquer le territoire qui s’étend au-delà de cette zone s’il peut prouver que la terre est une extension naturelle de son propre plateau continental. Cela veut dire que plus de ressources naturelles pourraient être revendiquées en tant que propriétés canadiennes.

Le savais-tu? 

Le Canada comprend 7,1 millions de kilomètres carrés d’océan.

Pour cartographier le plateau continental, les personnes utilisent des navires très résistants équipés d’instruments appelés échosondeurs. Ces instruments émettent des ondes sonores et utilisent des fréquences hautes et basses pour déterminer les profondeurs des eaux et d’autres caractéristiques naturelles du plancher océanique, telles que les rides et les volcans. Les navires canadiens équipés de ces échosondeurs, tel le Louis S. St-Laurent de l’Expédition polaire Canada-Suède 2016, ont déjà commencé à sonder les eaux arctiques pour cartographier et étudier le plateau continental canadien.

Expédition polaire Canada-Suède 2016 (2017) - Gouvernement du Canada (11 min 48 sec).

 

 

En tant que géologue de formation, je trouve cette application de la science particulièrement intéressante. C’est un excellent exemple du lien entre les sciences et d’autres aspects de la vie, comme la politique.

Programme « Étudiants sur la glace »

L’Arctique n’est plus seulement pour les scientifiques expérimentés. Par exemple, les programmes de la fondation « Students on Ice » (Étudiants sur la glace) ont permis à plusieurs jeunes adultes de réaliser leur rêve de visiter l’Arctique. Les programmes de ce genre donnent la chance aux jeunes d’apprendre beaucoup sur l’Arctique et sur le type de recherche qui se fait ici. La science permet aux explorateurs de tous les âges de découvrir l’inconnu!

Le savais-tu? 

Des chercheurs ont découvert des preuves que l’Arctique pourrait avoir eu des étés sans glace, avec des températures variant entre 4 et 7 °C, il y a environ six à dix millions d’années.

Amorces de discussion

Faire des liens

  • Es-tu déjà allé dans l’Arctique? Est-ce un endroit que tu aimerais visiter?
  • À quoi penses-tu lorsque tu entends parler de la fonte des glaces de l’Arctique? Pourquoi?
  • Envisages-tu de t’inscrire à un programme d’apprentissage pour les étudiants qui se déroule dans l’Arctique? Pourquoi ou pourquoi pas?

Faire des liens

  • Es-tu déjà allé dans l’Arctique? Est-ce un endroit que tu aimerais visiter?
  • À quoi penses-tu lorsque tu entends parler de la fonte des glaces de l’Arctique? Pourquoi?
  • Envisages-tu de t’inscrire à un programme d’apprentissage pour les étudiants qui se déroule dans l’Arctique? Pourquoi ou pourquoi pas?

Relier la science et la technologie à la société et à l'environnement

  • Pourquoi en savoir plus sur la géographie de l’Arctique est-il important pour le gouvernement canadien?
  • La recherche de ressources naturelles dans l’Arctique devrait-elle l’emporter sur les dangers de voyager dans les eaux arctiques?
  • Quelle technologie permet d’étudier le plateau continental de l’Arctique?
  • Qu’est-ce qu’une zone économique exclusive? Quels avantages procure-t-il à un pays?

Relier la science et la technologie à la société et à l'environnement

  • Pourquoi en savoir plus sur la géographie de l’Arctique est-il important pour le gouvernement canadien?
  • La recherche de ressources naturelles dans l’Arctique devrait-elle l’emporter sur les dangers de voyager dans les eaux arctiques?
  • Quelle technologie permet d’étudier le plateau continental de l’Arctique?
  • Qu’est-ce qu’une zone économique exclusive? Quels avantages procure-t-il à un pays?

Explorer les concepts

  • Qu’est-ce que le plateau continental? Comment s’est-il formé?
  • Quel est l’impact du changement climatique sur les glaces de l’Arctique?

Explorer les concepts

  • Qu’est-ce que le plateau continental? Comment s’est-il formé?
  • Quel est l’impact du changement climatique sur les glaces de l’Arctique?

Nature de la science et de la technologie

  • Pourquoi est-il intéressant d’exposer les jeunes à l’environnement arctique et aux efforts de recherche actuels dans l’Arctique? Quelle est la valeur de la science actuelle et future?

Nature de la science et de la technologie

  • Pourquoi est-il intéressant d’exposer les jeunes à l’environnement arctique et aux efforts de recherche actuels dans l’Arctique? Quelle est la valeur de la science actuelle et future?

Littératie médiatique

  • Qu’as-tu vu récemment dans les nouvelles concernant la recherche sur l’Arctique? Quels types de recherche ont été présentés dans les médias?

Littératie médiatique

  • Qu’as-tu vu récemment dans les nouvelles concernant la recherche sur l’Arctique? Quels types de recherche ont été présentés dans les médias?

Suggestions pour l'enseignement

  • Cet article et la vidéo intégrée soutiennent les études environnementales liées au changement climatique, à la glace marine et aux océans. Les concepts présentés incluent les brise-glace, les GPS, la latitude, le pôle Nord, la fonte des glaces, les ressources naturelles et le plateau continental.
  • Après avoir lu l’article, l’enseignant ou enseignante pourrait demander aux élèves de compléter la fiche d’apprentissage intitulée Organisateur du pour et du contre afin de réfléchir aux impacts positifs et négatifs de la fonte des glaces dans l’Arctique (par exemple, elle peut accroître l’accès des chercheurs, des mineurs et des touristes; elle pourrait causer des inondations dans les communautés côtières; l’augmentation du trafic et le développement des ressources dans les eaux arctiques pourraient nuire à l’écosystème). Les fiches reproductibles prêtes à l’emploi de cette stratégie sont disponibles en formats [Google doc] et [.pdf].
  • Les élèves pourraient également mener une stratégie d’apprentissage sur les enjeux et parties prenantes pour réfléchir de manière critique aux impacts d’un accès accru au plateau continental causé par la fonte des glaces, selon les points de vue de divers intervenants. Les fiches reproductibles prêtes à l’emploi de cette stratégie sont disponibles en formats [Google doc] et [.pdf].
  • En ce qui concerne les technologies, l’enseignant ou enseignante pourrait demander aux élèves de chercher et d’expliquer le fonctionnement d’un brise-glace. Les élèves pourraient réfléchir à ce qui distingue les brise-glace des autres types de navires. Ils pourraient également chercher d’autres endroits au Canada où des brise-glace sont utilisés (par exemple, les Grands Lacs, le fleuve Saint-Laurent).

Suggestions pour l'enseignement

  • Cet article et la vidéo intégrée soutiennent les études environnementales liées au changement climatique, à la glace marine et aux océans. Les concepts présentés incluent les brise-glace, les GPS, la latitude, le pôle Nord, la fonte des glaces, les ressources naturelles et le plateau continental.
  • Après avoir lu l’article, l’enseignant ou enseignante pourrait demander aux élèves de compléter la fiche d’apprentissage intitulée Organisateur du pour et du contre afin de réfléchir aux impacts positifs et négatifs de la fonte des glaces dans l’Arctique (par exemple, elle peut accroître l’accès des chercheurs, des mineurs et des touristes; elle pourrait causer des inondations dans les communautés côtières; l’augmentation du trafic et le développement des ressources dans les eaux arctiques pourraient nuire à l’écosystème). Les fiches reproductibles prêtes à l’emploi de cette stratégie sont disponibles en formats [Google doc] et [.pdf].
  • Les élèves pourraient également mener une stratégie d’apprentissage sur les enjeux et parties prenantes pour réfléchir de manière critique aux impacts d’un accès accru au plateau continental causé par la fonte des glaces, selon les points de vue de divers intervenants. Les fiches reproductibles prêtes à l’emploi de cette stratégie sont disponibles en formats [Google doc] et [.pdf].
  • En ce qui concerne les technologies, l’enseignant ou enseignante pourrait demander aux élèves de chercher et d’expliquer le fonctionnement d’un brise-glace. Les élèves pourraient réfléchir à ce qui distingue les brise-glace des autres types de navires. Ils pourraient également chercher d’autres endroits au Canada où des brise-glace sont utilisés (par exemple, les Grands Lacs, le fleuve Saint-Laurent).

En savoir plus

Le réchauffement de l’Arctique plus rapide et plus dévastateur que prévu (2017)
McDiarmid, Radio-Canada - Résume un rapport « Neige, eau, glace et pergélisol dans l’Arctique » par une collaboration de plus de 90 scientifiques du monde

Expédition polaire Canada-Suède 2016 Gouvernement du Canada - un blogue "officiel" par  Émilie Hébert-Houle, enseignante en mer

Climat, une enquête aux pôles CNRS - Si vous pouvez accéder à Adobe Flash ce lien donne des éléments de réponse à travers de nombreux films, photos, interviews et texte

Références

Stein, R., Fahl, K., Schreck, M., Knorr, G., Niessen, F., & Forwick, M. et al. (2016). Evidence for ice-free summers in the late Miocene central Arctic Ocean. Nature Communications, 7(1). DOI: 10.1038/ncomms11148