Ressources pédagogiques  Les participants du challenge

 alphabet jouet

alphabet jouet (zak00, iStockphoto)

Qu’y a-t-il dans un nom?

Format
Texte,  Images
Mathématiques
Création de suites

Résumé

Les élèves développent et mettent en pratique les habiletés « raisonnement algébrique, » « sens ou raisonnement spatial » et « communiquer » en utilisant les mathématiques, la science et la technologie pour étudier leurs noms.

Survol

Les élèves séquencent et représentent graphiquement leurs noms afin de étudier les noms et les mots d’un point de vue mathématique.

Durée

30-40 minutes

Mise en contexte

Les noms sont une partie importante de notre identité. Ils comptent parmi les éléments qui rendent chaque personne unique. Les élèves ont souvent des occasions de découvrir ce que signifient leurs noms, d’apprendre pourquoi on leur a donné ces noms, et d’exprimer leurs sentiments envers leurs noms. Cette enquête offre aux élèves des occasions d’explorer leurs noms d’un point de vue différent, en utilisant les mathématiques, la science et la technologie.

Cette enquête pourrait partir :

  • des questions ou commentaires soulevés par les élèves tandis qu’ils explorent et étudient les lettres de leurs noms. Lancez la discussion à l’aide de questions comme :
    • « Que remarquez‑vous à propos des lettres de votre nom? »
    • « Qui d’autre a un nom qui commence par la même lettre que le vôtre? »
    • « Que pouvez‑vous dire d’autre au sujet des lettres de votre nom? »
    • « Quelles formes voyez‑vous dans votre nom? »
  • d’un recueil de livres sur les noms pour bébés et de ressources en ligne. Lancez la discussion à l’aide de questions comme :
    • « Que pouvez‑vous découvrir à propos de votre nom dans ces livres? »
    • « Quelles sont les informations au sujet de votre nom que les livres ne comportent pas? »
    • « Que pensez-vous de votre nom? »

Détails

Matériel
  • Plusieurs ensembles de carrés à lettres numérotés (semblables aux pièces de Scrabble)
  • Des cubes raccordables, (p.ex. Multicubes ou Unifix) en quantité suffisante pour en distribuer 20 à 25 à chaque élève (Remarque : Il est important que les cubes puissent être raccordés par tous les côtés.)
  • Du papier quadrillé
Préparation
  • Tracez (sur du papier cartonné ou du carton) et découpez des carrés à lettres numérotés. Vous devrez déterminer le nombre de carrés de chaque lettre dont vous aurez besoin, en fonction des noms des élèves de votre classe.
  • Rassemblez les cubes raccordables. Préparez des ensembles de 20 à 25 cubes, ou laissez les élèves les compter eux-mêmes.
  • Faites des copies du papier quadrillé (au moins une par élève).
Tuiles du jeu Scrabble disposées de manière à composer différents noms
Tuiles du jeu Scrabble disposées de manière à composer différents noms (©2019, Parlons sciences).
Quoi Faire

Les élèves développent les habiletés raisonnement algébrique, communiquer et visualisation en découvrant les mathématiques, la science et la technologie pour étudier leurs noms.

  • Les élèves utilisent les carrés à lettres numérotés pour créer leurs prénoms.
  • Les élèves constatent et nomment les aspects mathématiques de leurs noms (p. ex., les chiffres qui apparaissent plus d’une fois, la somme des chiffres contenus dans leurs noms, le nombre de lettres comparativement au nombre total de carrés, des histoires en chiffres qu’ils peuvent créer en utilisant les chiffres dans leurs noms ou les répétitions dans les chiffres).
    • L’éducateur observe les élèves et consigne leurs observations, questions et raisonnements afin de les utiliser pour approfondir leur apprentissage dans le cadre d’une enquête.
    • L’éducateur observe et nomme d’autres idées mathématiques à l’aide de questions comme : « Quelles lettres de votre nom forment seulement des lignes droites? Quelles lettres forment des courbes? Lesquelles forment des cercles? Quelles lettres sont symétriques? »
  • Les élèves utilisent le papier quadrillé comme guide pour visualiser comment construire leur première initiale avec des cubes raccordables (20-25). 
    • Les élèves dessinent leur initiale sur le papier quadrillé comme ils l’ont visualisée.
    • Les élèves construisent leur initiale avec des cubes raccordables de façon à ce qu’elle tienne debout toute seule (qu’elle soit stable).
    • L’éducateur observe, consigne, et intervient au besoin à l’aide de questions comme : « Pourquoi certaines lettres sont‑elles plus stables que d’autres? Quelles mesures avez-vous dû prendre pour stabiliser les lettres instables? Comment ces mesures ont‑elles changé votre vision de l’apparence de votre initiale? »
Mon initiale
La lettre « C » créée à l’aide de cubes à emboîtement (© Parlons sciences).
Évaluation

Observez et consignez, à l’aide de commentaires annotés, de photos ou de vidéos, la capacité des élèves à faire ce qui suit :

  • Raisonnement algébrique – Les élèves observent et nomment les aspects mathématiques lorsqu’ils créent leur nom au moyen des carrés à lettres numérotés (p. ex., « Mon nom compte quatre lettres. Deux "L" et deux "i". On constate une répétition des lettres– L-i-l-i »; « La somme des lettres de mon nom est 4. Elle est toujours 4, peu importe l’histoire en chiffres que je crée : 1+1+1+1=4; 2+1+1=4; 3+1=4; 2+2=4. » )
  • Sens ou raisonnement spatial – Les élèves imaginent, retiennent, et se remémorent l’apparence de leur nom créé avec des cubes raccordables, puis dessinent sur le papier quadrillé ce qu’ils ont visualisé.
  • Communiquer – Les élèves utilisent un vocabulaire approprié lorsqu’ils discutent des aspects mathématiques et scientifiques et technologiques de leurs noms (p. ex., « Mon initiale ne tenait pas debout. J’ai dû la défaire et élargir la base afin de lui assurer une stabilité. Mon initiale semble donc plus petite que celle que j’ai dessinée sur le papier quadrillé. J’aurais besoin de plus de cubes pour la rendre identique à celle de mon dessin. »)
Co-construction des Connaissances
Les élèves :
parler, faire et représenter
Les éducateurs :
interagir en répondant et en questionnant
Les élèves utilisent les carrés à lettres numérotés pour créer leurs prénoms, et observent et nomment les aspects mathématiques de leurs noms.
  • « Je constate que vous avez fait des histoires avec les chiffres de votre nom. Comment avez‑vous choisi le premier chiffre? »
  • « Vous avez trouvé une répétition dans les chiffres de votre nom. Décrivez‑moi cette répétition. »
  • « Votre nom est long. Quels chiffres sont apparus plus d’une fois? Quels chiffres sont apparus une seule fois? »
  • « De quelle autre façon pouvez‑vous illustrer les aspects mathématiques de votre nom? » (p. ex., au moyen d’un graphique créé avec des centicubes, ou sous la forme d’une répétition, comme Lili = ABAB)
Les élèves visualisent à quoi ressemblerait leur première initiale construite avec des cubes raccordables (20 à 25) et utilisent le papier quadrillé pour dessiner ce qu’ils ont visualisé. 
  • « En mathématiques, une conjecture est une hypothèse qui repose sur peu d’information. Lorsque vous visualisez votre initiale en cubes, quelle est votre hypothèse à propos du nombre de cubes dont vous aurez besoin pour la construire – en aurez‑vous assez, ou trop? » 
  • « Vous avez vérifié votre conjecture avec votre dessin, et vous constatez que vous n’aurez pas suffisamment de cubes pour construire votre initiale. Comment pouvez-vous modifier votre dessin afin d’utiliser seulement 25 cubes? »
Les élèves construisent leurs initiales avec les cubes raccordables de façon à ce qu’elles tiennent debout toutes seules (qu’elles soient stables).
  • « Quelles difficultés avez‑vous rencontrées pour créer votre initiale avec des cubes raccordables? »
  • « Avez‑vous dû modifier votre initiale pour la rendre stable? Selon vous, pourquoi? Comment l’avez‑vous rendue stable? Comment cela a-t-il changé l’apparence de votre initiale, par rapport à ce que vous aviez visualisé? »

 

Liens Interdisciplinaires

Littératie

  • Communiquer oralement des idées et de l’information (p. ex., mentionner leurs difficultés à assurer la stabilité de leur nom; discuter de la façon dont les répétitions et les chiffres de leur nom sont semblables aux autres ou pas.)

Pensée mathématique

  • Représenter concrètement des concepts mathématiques au moyen de matériaux, d’images, de diagrammes, de graphiques, de tableaux, de chiffres, de mots, et de symboles (p. ex., un élève démontre qu’il comprend la commutativité lorsqu’il explique que peu importe l’ordre d’addition, la somme des chiffres de son nom sera toujours la même)
Enrichissement

Si vos élèves souhaitent en apprendre plus, voici quelques pistes pour stimuler leur curiosité :

  • Offrir aux élèves des occasions de recueillir et d’afficher des données au sujet de leurs noms. Par exemple, les élèves peuvent recueillir des données qui permettent de déterminer :
    • quelles lettres sont utilisées le plus souvent, le moins souvent, ou pas du tout, et représenter les résultats sur un graphique;
    • les noms qui ont nécessité le plus de carrés et ceux qui en ont nécessité le moins, puis comparer le nombre de carrés au total des chiffres inscrits sur les carrés (p. ex., un nom court peut comporter des lettres dont la valeur est plus élevée et ainsi produire une somme plus élevée qu’ un nom qui est plus long, mais qui est formé de lettres de moindre valeur).
  • Offrir aux élèves l’occasion de recommencer l’enquête en utilisant les initiales de leur deuxième prénom ou de leur nom de famille. Lancez la discussion à l’aide de questions comme :
    • « À votre avis, aurez-vous besoin de plus ou de moins de cubes pour produire l’initiale de votre deuxième prénom? Pourquoi? »
    • « Qu’avez‑vous appris lorsque vous avez créé votre première initiale qui va vous aider cette fois-ci? (p. ex., « Mon dessin doit illustrer comment j’assurerai la stabilité de mon initiale. »; « Je vais faire ma dernière initiale plus petite que ma première; elle sera ainsi plus facile à construire. »)
  • La visualisation est une habileté importante que doivent posséder les ingénieurs. Discutez avec les élèves de pourquoi il s’agit d’une habileté importante pour les ingénieurs. Dans quelles autres circonstances les élèves pourraient‑ils utiliser la visualisation? (p. ex., pour créer une suite de mouvements au gymnase; pour prévoir les matériaux nécessaires à la création des décors pour un spectacle de marionnettes)
Le mot « mars » créé à l’aide de cubes à emboîtement
Le mot « mars » créé à l’aide de cubes à emboîtement (© 2019, Parlons sciences).

 

Ressources complémentaires
Couvre de Mon nom est Tonnerre par Sherman Alexie et Yuyi Morales
Couverture de Mon nom est Tonnerre par Sherman Alexie et Yuyi Morales (Source : LesLibraires).

Mon nom est Tonnerre
De Par Sherman Alexie et Yuyi Morales
Tonnerre Junior porte le même nom que son père. Mais, il aimerait avoir un nom qui lui est propre; un nom qui lui ressemble.
ISBN: 9781443159029

Réfugié n'est pas mon nom
Couverture de Réfugié n'est pas mon nom par Kate Milner (Source : LesLibraires).

Réfugié n'est pas mon nom
Par Kate Milner
Un jeune garçon discute avec sa mère du long parcours qu’ils s’apprêtent à entamer.
ISBN: 9781443176514

Le nom de l'arbre
Couverture de Le nom de l'arbre par Stéphanie Bénéteau (Source : LesLibraires).

Le nom de l'arbre
Par Stéphanie Bénéteau , Slavka Kolesar
« Te souviens-tu du nom de l’arbre ? » Voici l’enjeu au cœur de ce conte d’origine africaine adapté par Stéphanie Bénéteau, mettant en scène des animaux relevant ce défi à travers un parcours semé d’embûches. Une fable qui raconte avec sagesse que les plus forts ne supplantent pas toujours la détermination d’un plus faible.
ISBN: 9782924797303