Météoroïdes, météores et météorites

Parlons sciences
Lisibilité
6.11

Quels sont les liens avec mon programme d'études?

Dans cette leçon, tu apprendras beaucoup de choses sur les météoroïdes, les météores et les météorites.

Météoroïdes et météores

Les petits corps du système solaire sont des objets non planétaires qui orbitent autour de notre Soleil. Les astéroïdes, les comètes et les météoroïdes en sont quelques exemples. Un météoroïde est un objet céleste dont le diamètre est plus petit que 1 mètre. Les très petits météoroïdes sont appelés micrométéoroïdes. Ils peuvent être aussi petits qu’un grain de sable. Tout ce qui est plus petit que 30 micromètres est considéré comme de la poussière interplanétaire

Les météoroïdes se déplacent à de très grandes vitesses dans le vide spatial. Ils pénètrent l’atmosphère terrestre à des vitesses allant de 39 600 kilomètres à l’heure (km/h) à 259 200 km/h. Lorsqu’un météoroïde se déplace dans l’atmosphère, il subit la résistance de l’air. Cette résistance provient d’une force appelée friction. Mais la compression de l’air devant le météoroïde en déplacement est une force encore plus importante que la résistance de l’air. La compression de l’air augmente la pression de l’air. Cette haute pression augmente la température de l’air. Sous l’effet de cette immense chaleur, la surface du météore prend feu, créant une lumière visible. 

Depuis la Terre, cette roche en feu qui se déplace très rapidement apparaît comme un trait de lumière. Un météore est le phénomène visuel que nous observons. Les météores peuvent être des météoroïdes ou des astéroïdes. La plupart du temps, les météores sont visibles lorsqu’ils entrent dans la thermosphère.

Météore et Voie lactée
Traînée lumineuse d’un météore se découpant sur la Voie lactée en arrière-plan (Source : Adventure_Photo via iStockphoto).

Les astronomes appellent globes de feu les météores qui sont très brillants. Par définition, les globes de feu sont plus brillants que la planète Vénus. Parfois, un globe de feu explose. Lorsque cela se produit, on l’appelle alors un bolide. En 2013, un bolide a explosé en Russie, près de la ville de Chelyabinsk. Ce bolide était en fait un astéroïde. Les météoroïdes s’approchent rarement aussi près de la Terre avant d’exploser.

Le savais-tu? 

Nous utilisons souvent le terme étoile filante pour décrire un météore. Toutefois, les météores n'ont presqu’aucune similarité avec les étoiles, à part qu’ils émettent de la lumière!

Terminologie des météores
Terminologie des météores (Source : American Meteor Society. Image utilisée avec autorisation.)

On peut reconnaître les globes de feu par la traînée visible de débris qu’ils laissent sur leur passage. Il y a deux types de traînées : les traînées ionisantes, ou simplement traînées, et les traînées de fumée.

Lorsqu’un météore file dans l’atmosphère, il transforme en ions les molécules de l’air qui l’entourent. Ces molécules ionisées luisent d’une lueur rougeoyante et créent une traînée lumineuse derrière le météore. À l’altitude à laquelle ce phénomène se produit, il y a beaucoup moins de déplacements d’air que près de la surface de la Terre. Lorsqu’une traînée reste visible dans le ciel pendant de nombreuses minutes, elle est appelée une traînée persistante.

Météore suivi d’une traînée persistante
Météore suivi d’une traînée persistante (Source : Rastan via iStockphoto).

 

Les traînées de fumée ne sont pas lumineuses. Elles ressemblent parfois aux traînées de condensation laissées par les avions dans le ciel.

Pluies de météores

Tu sais probablement déjà que les comètes laissent une traînée de débris derrière elles en se déplaçant dans l’espace. Les pluies de météores, souvent appelées pluies d’étoiles filantes,  surviennent lorsque la Terre croise l’orbite d’une comète ou d’un gros astéroïde. C’est pour cette raison que les pluies de météores se produisent vers la même période chaque année.

Durant une pluie de météores, les météores semblent tous pénétrer dans l’atmosphère terrestre à partir du même point. Cela s’explique par le fait que les météoroïdes provenant d’une comète suivent tous le même chemin. La région du ciel d’où ils semblent provenir est appelée un radiant. Le radiant est nommé d’après la constellation la plus proche. Les pluies de météores portent des noms dérivés de ces constellations. La pluie de météores des Perséides, par exemple, est la plus connue du grand public, probablement parce qu’elle se produit pendant les chaudes nuits du mois d’août. Les météores des Perséides semblent tous provenir d’un endroit situé près de la constellation de Persée.

Tout comprendre sur : les pluies de météores (2 min 27 s) de Nat Geo France (2019)

Le savais-tu?

La pluie de météores la plus intense jamais observée est la pluie de météores de Léonide, survenue en 1833, pendant laquelle les observateurs voyaient de 20 à 30 météores par seconde. Cela représente de 75 000 à 100 000 météores par heure! Beaucoup de gens ont alors cru que la fin du monde approchait.

Le tableau ci-dessous présente les quatre principales pluies de météores. Mais des météorites tombent sur la Terre tous les jours. Même si des météores entrent aussi dans l’atmosphère terrestre pendant le jour, il est beaucoup plus facile de les voir la nuit. Alors, chaque fois que tu es dehors la nuit, regarde le ciel : tu verras peut-être un météore!

Renseignements sur les quatre principales pluies de météores annuelles

 

Période

Apogée

Estimation du nombre de météores par heure

Origine

Radiant (constellation)

Êta Aquarides

Du 19 avril au 28 mai

5 et 6 mai

50

Comète 

1P/Halley

Verseau

(près de son étoile la plus brillante, Êta Aquarii)

Perséides

Du 14 juillet au 24 août

12 et 13 août

110

Comète 109P/Swift-Tuttle

Persée

Géminides

Du 4 au 17 décembre

13 et 14 décembre

120

Astéroïde Phaéthon

(peut-être une comète morte)

Gémeaux

Quadrantides

 

3 et 4 janvier

110

Astéroïde (196256) 2003 EH1

Quadrant (n’est plus reconnue comme une constellation)

Source des données

Le savais-tu?

La Terre croise la trajectoire de la comète de Halley deux fois par année. La pluie de météores des Êta aquarides a lieu au printemps, alors que celle des Orionides se produit à l’automne.

Météorites

Lorsqu’un météore traverse l’atmosphère et atterrit à la surface de la Terre, il est alors appelé une météorite. La plupart des météorites trouvées sur la terre ont la taille d’un caillou. La plus grosse météorite découverte à ce jour est la météorite Hoba. Découverte en 1920 par un fermier qui labourait son champ, elle mesure environ 3 mètres de large et 1 mètre d’épaisseur. Elle pèse environ 50 tonnes. Renfermant 82 % de fer et 16 % de nickel, elle est la plus grosse météorite fer-nickel jamais trouvée sur la Terre.

Les météorites se divisent en trois types principaux : les météorites pierreuses, les météorites métalliques et les météorites mixtes. On compte aussi de nombreuses sous-catégories établies selon la composition des météorites.

La plupart des météorites découvertes sont des météorites pierreuses. Elles sont principalement composées de silicates. Les silicates sont des composés chimiques à base de silicium. Le silicium est le deuxième élément en abondance sur la Terre. Les météorites pierreuses sont constituées de matériaux comparables aux roches terrestres, mais leur apparence est différente. Par exemple, les chondrites forment la catégorie la plus répandue parmi les météorites pierreuses. Les chondrites sont des météorites qui contiennent des chondres. Les chondres sont de petites sphères visibles constituées de minéraux. Les scientifiques croient que les chondrites ont le même âge que notre système solaire. Formées il y a quelque 4,5 milliards d'années, les chondrites n’ont presque pas changé depuis.

Météorite de chondrite
Météorite chondrite trouvée en Amérique du Sud, dans le désert Atacama (Source : abriendomundo via iStockphoto).
Chondrite
Chondres circulaires visibles à l’intérieur d’une chondrite (Source : abriendomundo via iStockphoto).

Les météorites achondrites ne contiennent pas de chondres. Elles ont gardé des traces d’événements qui se sont produits après la naissance de notre système solaire. Comme les roches ignées trouvées sur Terre, la plupart des achondrites contiennent des matériaux fondus qui se sont solidifiés. Les scientifiques croient que la plupart des achondrites sont des fragments d’astéroïdes, de lunes ou de planètes.

Il est très difficile de déterminer l’origine exacte d’une météorite. Par exemple, sur les quelque 50 000 météorites découvertes sur Terre, nous savons que 60 provenaient de Mars et que 371 provenaient de la Lune. Il est possible de confirmer ces deux origines seulement parce que nous avons recueilli des échantillons de ces deux endroits!

Les météorites métalliques représentent seulement environ 5 % de toutes les météorites découvertes. Les météorites métalliques sont parfois appelées météorites ferreuses ou météorites fer-nickel. Pourquoi? Parce que la plupart des météorites métalliques sont constituées de fer ou de nickel. Selon les scientifiques, la majorité de ces météorites provient du cœur d’un astéroïde. Elles sont très intéressantes à regarder. On peut voir d’après leurs formes bosselées qu’elles ont déjà été du métal fondu. 

La météorite Tamentit, un météorite métallique
La météorite Tamentit a été découverte dans le sable du Sahara algérien, en 1864 (Source : Ji-Elle [domaine public] via Wikimedia Commons).

 

La découverte de météorites demande de l’entraînement et de la patience. Les météorites ferreuses sont les plus faciles à trouver. Étant de couleur foncée, elles contrastent en effet avec la pâleur du sol qui les entoure. C’est pourquoi la « chasse » aux météorites est plus facile à pratiquer dans les vastes régions planes où le sol est pâle, comme dans les déserts.

L’étude des météorites nous aide à comprendre les origines de notre système solaire et de ses planètes. Elles ont longtemps été notre seule source d’information. Mais nous pouvons maintenant combiner ce que nous avons appris des météorites avec les nouvelles informations recueillies des missions spatiales.

Les impactites sont des matériaux terrestres transformés par l’impact d’une météorite. Il est facile de les prendre pour des météorites. Les formes des impactites sont très variées. Elles peuvent ressembler à des morceaux de verre si l’impact est survenu sur un terrain sablonneux. Les tectites sont un type d’impactites. Elles ressemblent à du verre volcanique, mais leurs formes sont caractéristiques.

Deux tectites
Deux exemples de tectites (Source : Brocken Inaglory [CC BY-SA-3.0] via Wikimedia Commons).

 

Fréquence et risque pour les humains

Sais-tu combien de météores et de météorites arrivent jusqu’à la Terre chaque jour? Les scientifiques estiment qu’entre 50 à 100 tonnes de météoroïdes et de poussière interplanétaire pénètrent dans l’atmosphère terrestre chaque jour! Les météoroïdes qui entrent dans l’atmosphère présentent peu de risque pour les humains en raison de leur taille. Mais les astéroïdes sont une autre histoire. Nous t’invitons à lire nos articles sur ce sujet dans la section Pour en savoir plus!

Le savais-tu?

Une recherche a révélé que chaque année, la Terre est frappée par quelque 6 100 météorites assez gros pour atteindre le sol, ce qui représente environ 17 par jour.

 

En savoir plus

Comment stopper un astéroïde? (2019)
Cet article de Parlons sciences explore ce qui pourrait arriver si un astéroïde fonçait sur la Terre et comment nous pourrions l’arrêter.

Faire face aux astéroïdes et aux autres aléas de l'espace (2019)
Cet article de Parlons sciences présente comment les astronomes observent le ciel dans l’espoir de repérer les menaces qui pèsent sur la Terre et de nous protéger contre ces menaces.

Cratères d'impact (2019)
Cet article de Parlons sciences examine les caractéristiques des cratères laissés par les météorites sur la surface de la Terre, et indique les endroits où se trouvent des cratères d’impact au Canada.

Que se passe-t-il lorsqu'une météorite frappe la Terre? (2015)
Cette vidéo de Popular Science décrit d’une manière saisissante les effets d’une météorite qui percute la Terre.

Références

American Meteor Society, (n.d.). Meteor FAQS 

CrashCourse. (2015). Meteors: Crash Course Astronomy #23

National Aeronautics and Space Administration (NASA). (2014). Asteroid Fast Facts 

Lotzof, K. (n.d.). Types of meteorites. Natural History Museum (London, UK) 

Notkin, G. (n.d.). Meteorite Types And Classification. Geology.com

Sujets connexes