Aller au contenu principal

Les écosystèmes coralliens

Les récifs de corail

Les récifs de corail (ultramarinfoto, iStockphoto)

Les récifs de corail

Les récifs de corail (ultramarinfoto, iStockphoto)

Lisibilité
6,5

Quels sont les liens avec mon programme d'études?

Découvre les écosystèmes coralliens, leur importance et ce que tu peux faire pour contribuer au maintien de leur bonne santé.

Qu’est-ce qu’un corail?

Alors que beaucoup de gens pensent que les coraux sont de belles plantes, les coraux sont en fait des animaux marins! Ils s’apparentent plus à d’autres animaux marins comme les méduses et les anémones de mer.

Ce que nous voyons comme un corail est en fait des millions de polypes individuels. Les polypes sont des animaux invertébrés dont la bouche est entourée de tentacules. Leurs tentacules sont recouverts de cellules urticantes appelées nématocystes. Ces nématocystes aident les polypes à se défendre et à capturer leurs proies.

Les parties d’un polype corallien
Les parties d’un polype corallien (Parlons sciences utilise une image de luplupme via iStockphoto).
Image - Version texte

Voici une illustration montrant deux polypes coralliens. L’un des polypes est présenté de face et l’autre est représenté par une vue en coupe.

Le polype corallien a un corps allongé en forme de sac qui se termine par des extrémités en forme de doigts. Ces extrémités sont appelées tentacules. De petits ovales se trouvent sur les tentacules. Ce sont les nématocystes. Les nématocystes sont des cellules urticantes. Le corps est présenté par une vue en coupe. L’intérieur du corps a une forme de sablier. Les transitions à l’intérieur sont représentées par une gradation de couleur qui passe du rouge au jaune et au bleu. La région rouge est désignée comme étant la bouche. La région jaune est désignée comme étant la gorge et la région bleue est désignée comme étant l’estomac.

Il existe deux principaux types de corail. Il y a les coraux durs, ou coraux de pierre, et les coraux mous.

Les coraux durs ont un squelette rigide fait de carbonate de calcium (CaCO3). Les coraux durs forment des récifs.

Les coraux mous n’ont pas de squelette rigide. Ces coraux se balancent d’avant en arrière au gré des courants océaniques.

Les deux types de corail peuvent être très colorés.

Des coraux durs et des coraux mous
Des coraux durs et des coraux mous (Parlons sciences utilise des images de NatuskaDPI via iStockphoto).
Image - Version texte

Voici deux illustrations de coraux. À gauche, nous pouvons voir un groupe de coraux durs et, à droite, un groupe de coraux mous.

Le groupe des coraux durs inclut des coraux de différentes formes et couleurs. Certains coraux sont en forme de tube, d’autres sont branchus, et d’autres encore ressemblent aux pétales d’une rose ou à des grappes de pierres précieuses. Ils ont des tons de jaune, de brun, de beige et de rouge.

Les coraux mous sont tous branchus et à froufrous. Ils ont tous des parties et des touffes de fines branches. Ils ont des tons de jaune, de rouge, de violet et de bleu.

 

Les grands ensembles de coraux regroupés sont appelés récifs coralliens. Les récifs de corail abritent de nombreuses sortes de coraux différents, mais la plupart des récifs sont composés de coraux durs.

Le savais-tu?

Il existe de nombreux types de coraux différents. Découvre le corail ananas, le corail torche et plus encore!

Il existe trois principaux types de récifs coralliens.

Les récifs frangeants

Les récifs frangeants, aussi appelés récifs bordures, sont le type de récif le plus commun. Ces récifs se forment près du rivage et demeurent généralement tout juste sous le niveau de l’eau.

Un récif frangeant
Un récif frangeant (Parlons sciences utilise un image de Natalia Darmoroz via iStockphoto).
Image – Version texte

Voici deux illustrations en couleur d’un récif frangeant.
L’image de gauche montre une île avec un volcan, des palmiers et une plage de sable. Autour de l’île, et près du rivage, on aperçoit des formes verdâtres vaguement ovales, il s’agit de coraux.
L’image de droite est une vue latérale de la même île. Le niveau de l’eau est à peu près aux deux tiers de l’île. Des formations de coraux poussent sur les côtés de l’île. Elles vont juste au-dessus de la surface de l’eau. Une flèche pointe en direction des coraux.

Les récifs-barrières

Les récifs-barrières sont similaires aux récifs frangeants, mais ils sont séparés du rivage par de l’eau souvent très profonde. Nous appelons cette étendue d’eau un lagon.

Récif-barrière
Récif-barrière (Parlons sciences utilise une image de Natalia Darmoroz via iStockphoto)
Image – Version texte

Voici deux illustrations en couleur d’un récif-barrière.
L’image de gauche montre une petite île dont seul le sommet d’un ancien volcan dépasse le niveau de l’eau. Autour de l’île, un peu plus loin du rivage, nous apercevons des formes verdâtres vaguement ovales. Il s’agit des coraux.
L’image de droite est une vue latérale de la même île. Le niveau de l’eau est à peu près aux trois quarts de l’île. Des formations de coraux poussent sur les côtés de l’île. Elles vont juste au-dessus de la surface de l’eau. D’un côté, une flèche pointe en direction des coraux. Entre le sommet de la formation de coraux et l’île, nous voyons une étendue d’eau appelée lagon.

Les atolls

Un atoll est un récif de corail en forme d’anneau. Un atoll enferme un lagon. Au départ, un atoll est un récif frangeant qui entoure une île volcanique. Au fil du temps, le corail grandit et l’île volcanique est submergée dans l’océan. Enfin, il ne reste plus que l’anneau de corail.

Un atoll
Un atoll (Parlons sciences utilise une image de Natalia Darmoroz via iStockphoto).
Image – Version texte

Voici deux illustrations en couleur d’un atoll.
L’image de gauche montre une étendue d’eau bleu pâle entourée d’un anneau ovale de formes verdâtres. Ce sont des coraux.
L’image de droite est une vue latérale du même endroit. Sous le niveau de l’eau, nous apercevons le sommet d’un ancien volcan. Des formations de coraux poussent sur les côtés du volcan jusqu’à même recouvrir son sommet. Les extrémités de la formation de coraux vont juste au-dessus de la surface de l’eau. Sur l’un des côtés de la formation, une flèche pointe vers les coraux. Entre les parties surélevées de la formation de corail, nous apercevons une étendue d’eau appelée lagon.

Regarde cette carte interactive pour savoir où se trouvent les différents récifs de corail d’eau chaude dans le monde (en anglais).

Le plus grand récif de corail au monde est la Grande Barrière de corail. Elle se situe au large des côtes australiennes. Cet ensemble de récifs de corail est composé de plus de 2900 récifs individuels et couvre une superficie de 344 400 kilomètres carrés. On estime que la formation de la Grande barrière de corail a commencé il a environ 20 000 ans.

Section of the Great Barrier Reef
Une partie de la Grande barrière de corail (Source : Luisa Trescher Photos via iStockphoto).
Image – Version texte

Voici une photo en couleur d’une partie de la Grande barrière de corail. En haut à gauche de l’image, nous pouvons apercevoir un canal bleu foncé. Le reste de la photo nous montre une zone de couleur turquoise pâle dans laquelle des formes branchues et grises sont visibles dans l’eau peu profonde. Ce sont les structures pierreuses des coraux.

Que mangent les coraux?

Les coraux, comme les méduses et les anémones de mer, possèdent des cellules urticantes dans leurs tentacules qui projettent des parties ressemblant à des harpons pour attraper les petits poissons et le plancton qu’ils mangent. Les coraux obtiennent leurs nutriments de minuscules algues appelées zooxanthelles. Les algues peuvent fabriquer de la nourriture grâce à l’énergie du soleil qu’elles captent par un processus appelé photosynthèse. Les algues et le corail entretiennent une relation symbiotique. Les algues produisent de la nourriture pour le corail et en échange, le corail fournit aux algues un endroit sûr pour vivre. Ces algues sont aussi à l’origine des couleurs vives du corail.

Le corail et ses zooxanthelles (2020) par Palais de la Porte Dorée (2 min 52 s)

Pourquoi les coraux sont-ils importants?

Les récifs coralliens en bonne santé abritent des milliers d’espèces différentes et sont considérés comme les écosystèmes de la planète les plus riches en biodiversité. Les scientifiques estiment que jusqu’à 2 millions d’espèces vivent dans les récifs coralliens. Ces récifs aident aussi les humains. En effet, les récifs coralliens peuvent protéger les communautés contre les conséquences des changements climatiques, comme l’érosion des côtes, les inondations et les ouragans mortels. Selon des recherches, les coraux pourraient aussi être une source de médicaments. Les coraux ne sont pas seulement beaux, ils sont importants pour notre planète et sa santé!

Les répercussions des activités humaines

Les coraux sont des animaux très sensibles. Ils ont donc besoin de conditions très précises pour survivre. Les activités humaines qui créent des émissions de gaz à effet de serre et d’autres pollutions ont des conséquences sur les coraux des diverses façons suivantes :

Les conséquences des changements climatiques sur les récifs de corail
Les conséquences des changements climatiques sur les récifs de corail (Parlons sciences s’inspire d’une image de la NOAA).
Image – Version texte

Voici une infographie qui illustre les différentes conséquences que peuvent avoir les changements climatiques sur les écosystèmes des récifs coralliens. On y voit six colonnes contenant du texte et des illustrations.

La première colonne montre une gradation du haut vers le bas, qui passe du bleu au violet, et un texte qui explique que lorsque les océans se réchauffent, le stress thermique s’accentue. Ce stress peut causer le blanchissement des coraux, des infections et des maladies. Nous voyons deux coraux blanchis.

La deuxième colonne de couleur bleue comporte une région bleu pâle et un texte qui explique qu’en raison des changements climatiques, la configuration des tempêtes change, ce qui peut entraîner des tempêtes plus fortes. Nous y voyons deux coraux brunâtres.

La troisième colonne illustre une gradation de couleur du haut vers le bas, qui passe du bleu au brun, et contient un texte qui explique qu’à mesure que le niveau de la mer augmente, plus de sédiments sont rejetés dans les océans, ce qui peut entraîner l’enfouissement des coraux dans les sédiments. Nous y voyons deux coraux de couleur beige.

La quatrième colonne comporte une gradation vers le bas, qui passe du vert au bleu, et un texte qui explique qu’une augmentation des précipitations entraîne une augmentation du ruissellement des terres. Ce ruissellement peut entraîner une prolifération des algues, réduisant ainsi la lumière perçue par les coraux. Nous y voyons deux plantes.

La cinquième colonne illustre une gradation changeante dans des tons de bleu et de beige et comporte un texte qui explique que les changements des courants océaniques peuvent entraîner des changements dans les températures de l’eau. Cela signifie que les coraux peuvent souffrir d’un manque de nourriture. Nous y voyons deux coraux colorés.

La sixième colonne montre une gradation du haut vers le bas, qui passe du bleu au rouge, et comporte un texte qui explique que lorsque les niveaux de dioxyde de carbone augmentent, le pH des océans diminue.

L’acidification de l’océan 

La combustion des combustibles fossiles libère des gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Plus les océans absorbent de dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère, plus leur pH diminue. Les océans deviennent donc de plus en plus acides. Les changements de pH dans les océans affaiblissent la structure des coraux et rendent leur croissance plus difficile.

Le réchauffement des océans

En raison du niveau élevé de gaz à effet de serre dans notre atmosphère, la température de la Terre augmente. Cela entraîne aussi un réchauffement des températures des océans. Le réchauffement des océans met à rude épreuve les coraux qui peuvent blanchir et contracter des maladies.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) prédit que si la température des océans augmente de 1,5 °C, cela pourrait entraîner la perte de 90 % des récifs de corail, et qu’une augmentation de 2 °C pourrait entraîner la quasi-disparition des récifs coralliens.

La pollution

Pour survivre, les coraux ont besoin d’une eau propre. La pollution causée par le secteur manufacturier, les déversements de pétrole, le ruissellement agricole, les microplastiques et les déchets nuit à la croissance et à la reproduction des coraux. Cela les rend aussi plus vulnérables aux maladies.

Qu’est-ce que le blanchissement des coraux?

Lorsqu’ils subissent des pressions exercées sur leur environnement, les coraux peuvent expulser leurs algues symbiotiques! Cela signifie que les coraux perdent leur plus importante source de nourriture et commencent à mourir. Sans les algues, les coraux perdent leurs couleurs vives et deviennent blancs ou bruns. C’est ce que nous appelons le blanchissement des coraux. Le blanchissement des coraux s’aggrave dans le monde entier et représente la cause de décès d’une grande proportion des coraux.

Blanchissement du corail résultant du départ de son algue symbiotique à cause du stress
Blanchissement du corail résultant du départ de son algue symbiotique à cause du stress (© 2019 Parlons sciences).
Image – Version texte

Voici une illustration explicative sur le blanchissement des coraux. Nous apercevons trois images de coraux.
L’image de gauche montre un corail en bonne santé. Il est de couleur vert foncé. En gros plan, tu peux voir des algues vertes vivant sur les polypes. En dessous, un texte explique que le corail et les algues dépendent les uns des autres.

Au centre, une image montre un corail stressé. Elle est de couleur vert pâle. En gros plan, tu peux voir des algues qui s’éloignent des polypes. En dessous, un texte explique que lorsque les algues sont sous pression, elles quittent le corail.

À droite, une image montre un corail blanchi. Il est blanc. En gros plan, nous voyons une absence d’algues et de polypes blancs. En dessous, un texte explique que sans leurs algues, les coraux deviennent blancs.

 

Bleached staghorn coral
Un corail en corne de cerf blanchi (Source : Rainer von Brandis via iStockphoto).
Image – Version texte

La photo couleur montre un grand groupe de coraux en corne de cerf blanchis. Les coraux très branchus ont des teintes de blanc et de gris.

Le savais-tu?

Selon le Reef Resilience Network, la planète a perdu environ la moitié de ses récifs de corail au cours des 30 dernières années. Les scientifiques s’attendent à ce que plus de 90 % des coraux meurent d’ici 2050.

La préservation des coraux 

Les récifs coralliens du monde entier sont en voie d’extinction. Pour empêcher la mort des coraux, les humains doivent changer la façon dont ils traitent la planète en : 

  • passant à des sources d’énergie propres et en utilisant moins de combustibles fossiles;
  • réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre pour mettre fin au réchauffement des océans;
  • retirant les déchets des océans et en interdisant le plastique à usage unique; et,
  • en passant à des engrais écologiques pour l’agriculture. 

Même si toutes ces actions nécessitent la coopération des gens du monde entier, certains groupes locaux passent à l’action.

  • Au centre Bahamas Coral Innovation Hub ( en anglais), des étudiantes et étudiants d’été passionnés de l’océan tentent de sauver les récifs de corail en élevant des bébés coraux (en anglais) dans un laboratoire dans le but de les relâcher dans l’océan.
  • À West Maui, la Coral Reef Alliance s’efforce de réduire la quantité de sédiments dans l’océan, lesquels peuvent empêcher la photosynthèse des zooxanthelles, ce qui entraîne le blanchissement des coraux.
  • À Hawaii, le Reef Resilience Network aide les communautés à protéger et restaurer les ressources marines et côtières.
  • En 2019, un groupe d’élèves appelé Students Rebuild a lancé le défi Ocean Challenge (en anglais). Dans le cadre de ce défi, les élèves et les enseignantes et enseignants du monde entier en ont appris davantage sur les récifs de corail et ont créé une œuvre d’art en hommage à l’océan qui a permis d’amasser 500 000 $ pour protéger les récifs de corail.

Le savais-tu?

Certains récifs coralliens sont désignés comme aires marines protégées (AMP). Selon le type d’AMP, les coraux ne peuvent être cueillis, abîmés, pêchés ou pollués!

Même si tu ne vis pas dans un endroit où les coraux poussent, chez toi, dans ta communauté, tu peux poser de nombreux gestes pour protéger nos coraux.

Dix façons de protéger les récifs de corail
Dix façons de protéger les récifs de corail (Source : NOAA. Comment est-ce que je peux protéger les récifs de corail? Site Web du National Ocean Service, consulté le 29/11/2021).
Image – Version texte

Tu peux voir une illustration qui présente 10 façons de protéger les récifs de corail.
1. À côté de l’image d’un poisson dans une assiette, tu peux lire : « Choisis des produits de la mer durables. Consulte le www.fishwatch.gov pour apprendre à faire de meilleurs choix lorsque tu choisis des fruits de mer. »

2. À côté de l’image d’un robinet qui fait couler de l’eau, tu peux lire : « Préserve l’eau. Moins tu utilises d’eau, moins il y a de ruissellement et d’eaux usées qui finissent par se retrouver dans l’océan. »

3. À côté de l’image de trois mains levées, tu peux lire le texte : « Fais du bénévolat! Nettoie bénévolement des plages ou des récifs près de chez toi. Si tu ne vis pas près d’une côte, participe à la protection de ton bassin hydrographique. »

4. Sur l’image d’un cadeau, tu peux lire le texte suivant : « Les coraux sont déjà un cadeau. Ne les offre pas en cadeau. » Juste en dessous, c’est écrit : « Les coraux ont besoin de décennies et même plus pour créer des structures récifales, alors laisse-les sur le récif. »

5. À côté de l’image d’une ampoule fluocompacte, tu peux lire le texte suivant : « Les ampoules qui durent plus longtemps sont une idée brillante. Les ampoules à faible consommation d’énergie réduisent les émissions de gaz à effet de serre. Les changements climatiques constituent la plus grande menace à la survie des récifs de corail. »

6. Au-dessus de l’image d’un tuba et d’un masque de plongée, tu peux lire le texte suivant : « En plongée, ne touche pas aux coraux. Les coraux sont vivants. Les sédiments soulevés peuvent étouffer les coraux. »

7. À côté de l’image d’une bouteille de crème solaire et d’une liste sur une planchette, tu peux lire : « Vérifie les ingrédients actifs de la crème solaire. Recherche l’ombre entre 10h et 14h, porte des lunettes de soleil à facteur de protection contre les rayons ultraviolets (FPRUV) et choisis des crèmes solaires sans produits chimiques nuisibles à la vie marine. Pour plus d’informations, consulte le site Web oceanservice.noaa.gov/sunscreen »​​​

8. À côté de l'icône d'une bouteille d'eau figure le texte suivant : "Soyez un croisé de la mer. En plus de ramasser vos propres déchets, emportez ceux que les autres ont laissés derrière eux."

9. À côté de l'icône d'un flacon pulvérisateur figure le texte suivant : "N'envoyez pas de produits chimiques dans nos cours d'eau. Les nutriments provenant d'un excès d'engrais favorisent la croissance des algues qui bloquent la lumière du soleil pour les coraux."

10. À côté de l'icône d'une barque, de coraux et du logo de la NOAA se trouve le texte suivant : " Pratiquez la navigation de plaisance en toute sécurité. Jetez l'ancre dans des zones sablonneuses, loin des coraux et des herbes marines, afin que l'ancre et la chaîne ne traînent pas sur les coraux voisins."

 

En savoir plus

Des "bébés coraux" pour sauver la Grande Barrière
Cette vidéo de Youtube par Le Monde montre comment les bébés coraux sont utilisés pour restaurer le récif de Great Barrière en Australie.

Restauration Des Récifs Coralliens
Ce rapport des Nations Unies décrit leur plan pour protéger les récifs coralliens contre les changements climatiques.

C'est pas sorcier -RECIFS CORALLIENS : Trésors en péril !
Cette vidéo youtube (27min 19s) par C’est pas sorcier explique ce que sont les récifs coralliens et pourquoi il est important de les protéger.

Le projet de restauration du récif corallien SHEBA® Hope Reef
Cette page donne des informations sur le projet de restauration du récif corallien SHEBA® Hope Reef.

Références

ABC Science (2017, Oct. 5). What Exactly Is Coral? [Video]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=UkkfAzswGI8

Atlantic Productions (2015, Dec. 21). The Perfect Coral Reef - David Attenborough’s Great Barrier Reef: An Interactive Journey [Video]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=EJXeMDVNsRk

Coral Reef CPR (n.d.). Reef Features. Retrieved from http://www.coralreefcpr.org/reef-types.html

Coral World Ocean Park (n.d.). Types of Coral Reefs. Retrieved from https://coralworldvi.com/coral-education/types-of-coral-reefs/

Derm, H. (n.d.). Polyps. Save The Corals. Retrieved from https://savethecorals.club/coral-polyps-diagrams-1

National Geographic (2017, Nov. 7). Coral Reefs 101 [Video]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=ZiULxLLP32s

National Oceanic and Atmospheric Administration (n.d.) Coral Reef Ecosystems. Retrieved from https://www.noaa.gov/education/resource-collections/marine-life/coral-reef-ecosystems

National Oceanic and Atmospheric Administration (n.d.) NOAA Coral Reef Conservation Program. Retrieved from https://coralreef.noaa.gov/about/welcome.html

National Oceanic and Atmospheric Administration (n.d.) What are the Three Main Types of Coral Reefs? National Ocean Service. Retrieved from https://oceanservice.noaa.gov/facts/threecorals.html

Penniman, T. (2021). Coral Reefs: Strategies for Ecosystems on the Edge. International Institute for Sustainable Development. Retrieved from https://www.iisd.org/articles/coral-reefs-strategies-ecosystems-edge