ATTENTION

Notre site web rencontre actuellement quelques difficultés techniques et nous travaillons fort pour les corriger.

Soyez assuré que vous pouvez toujours accéder à nos programmes et ressources!

Pourquoi les pois et le maïs sont-ils classés parmi les féculents dans les guides alimentaires?

Découvrez comment tester les aliments pour détecter l’amidon.

Vous Avez Besoin

  • Solution d’iode 1 % (en vente en pharmacie)
  • Échantillons d’aliments féculents (farine, pain, pâtes alimentaires cuites ou fraîches, biscuits de couleur pâle)
  • Échantillons de fruits (pommes, bananes, tomates, citrons)
  • Échantillons de légumes, dont des patates, des pois, du maïs, du chou-fleur et des oignons.

Précautions à prendre!

Portez des lunettes de sécurité lorsque vous manipulez l’iode. Assurez-vous de laver vos mains avec de l’eau et du savon une fois le test terminé.

Assurez-vous d’éviter les aliments auxquels vous êtes allergique ou intolérant.

Mesures à prendre

  1. Prenez une petite quantité d’un aliment du groupe des féculents et versez une ou deux gouttes de solution iodée dessus. Que se passe-t-il?
  2. Refaites le test avec les autres aliments du groupe des féculents.
  3. Testez de la même façon de petites quantités d’aliments sélectionnés parmi les autres groupes et notez ce qui se passe. Pour obtenir les meilleurs résultats, enlevez la peau, la pelure ou les écailles des fruits et légumes avant d’y verser l’iode.
  4. D’après vos résultats, dans quel groupe devrait-on classer les pois et le maïs?

Qu’est-ce qui se passe?

Lorsque l’iode entre en contact avec la fécule, elle prend une couleur bleu foncé (presque noir). On peut se servir de l’iode pour déterminer si certains aliments sont des féculents ou non.

Vous pouvez voir que tous les aliments du groupe des pains et céréales donnent une couleur bleue au contact de l’iode. Tous les produits céréaliers sont donc des féculents. Cette expérience montre que certains légumes contiennent aussi une quantité importante de fécule. Certains en ont même tellement que les guides alimentaires les classent souvent dans avec les produits céréaliers.

Qu’est-ce qui se passe?

Lorsque l’iode entre en contact avec la fécule, elle prend une couleur bleu foncé (presque noir). On peut se servir de l’iode pour déterminer si certains aliments sont des féculents ou non.

Vous pouvez voir que tous les aliments du groupe des pains et céréales donnent une couleur bleue au contact de l’iode. Tous les produits céréaliers sont donc des féculents. Cette expérience montre que certains légumes contiennent aussi une quantité importante de fécule. Certains en ont même tellement que les guides alimentaires les classent souvent dans avec les produits céréaliers.

Pourquoi est-ce important?

La fécule est composée de très longues chaînes de molécules de sucre. Elle est produite par les plantes pour emmagasiner de l’énergie et est très répandue dans les aliments qu’on consomme.

Si vous souhaitez avoir une alimentation équilibrée, vous devez garder en tête que certains légumes sont en fait des féculents et ne comptent donc pas comme des portions de légumes pour le Guide alimentaire canadien.

Pourquoi est-ce important?

La fécule est composée de très longues chaînes de molécules de sucre. Elle est produite par les plantes pour emmagasiner de l’énergie et est très répandue dans les aliments qu’on consomme.

Si vous souhaitez avoir une alimentation équilibrée, vous devez garder en tête que certains légumes sont en fait des féculents et ne comptent donc pas comme des portions de légumes pour le Guide alimentaire canadien.

Aller plus loin

  • Essayez le test à l’iode avec des échantillons d’autres aliments que vous mangez régulièrement pour voir s’ils ont une teneur en fécule élevée.

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

Aller plus loin

  • Essayez le test à l’iode avec des échantillons d’autres aliments que vous mangez régulièrement pour voir s’ils ont une teneur en fécule élevée.

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

Découverte