Ressources pédagogiques  Les participants du challenge

monstre prêt à éternuer

monstre prêt à éternuer (Dana Ignatenko, iStockphoto)

Activités pratiques

Comment fonctionne la morve?

Classe
1 2 3 4 5
Jurisdiction
AB BC MB NB NL NS NT NU ON PE QC SK YT À l'extérieur du Canada
Format
Sujets

Résumé

La morve peut être grossière et dégoûtante, mais elle joue aussi un rôle très important dans le corps humain. Fabriquez de la fausse morve et explorez l’utilité du mucus dans cette activité amusante.

Vous Avez Besoin

  • Sirop de maïs léger
  • Gélatine non aromatisée
  • Eau
  • Tasse à mesurer
  • Four micro-ondes, cuisinière ou bouilloire
  • Cuiller
  • Fourchette
  • Contenant pouvant aller au micro-ondes
  • Aspirateur, ou balai et porte-poussière

Priorité à la sécurité!

La préparation et la manipulation des liquides chauds doivent se faire avec l’aide et sous la supervision d’un adulte.

La poussière contenue dans l’aspirateur est très fine et il faut prendre des précautions pour éviter de la respirer.

Mesures à prendre

  1. Faites chauffer 1/2 tasse d’eau jusqu’à ébullition. Retirer du feu.
  2. Versez délicatement 3 enveloppes de gélatine non aromatisée dans l’eau chaude. Laissez reposer durant quelques minutes et remuez avec une fourchette.
  3. Ajouter suffisamment de sirop de maïs pour former 1 tasse de mélange épais et visqueux.
  4. Remuez avec une fourchette et retirez de longs filaments de substance. À mesure que le mélange refroidit, vous devrez ajouter de l’eau, une cuillerée à la fois.
  5. Demandez à un adulte de vous montrer la bonne façon de remplacer le sac de l’aspirateur. Si vous n'avez pas d’aspirateur qui utilise des sacs, balayez à quelques endroits dans la maison et ramassez un peu de poussière dans votre porte-poussière. Emportez votre morve artificielle et votre sac d’aspirateur ou porte-poussière à l'extérieur.
  6. Jetez une pincée de poussière dans votre morve artificielle et mélangez. Observez bien le mélange de côté. Vous venez de créer des crottes de nez artificielles!

Découverte

Qu’est-ce qui se passe?

Le mucus dans votre nez fonctionne de la même manière que le mélange que vous venez de faire pour emprisonner la poussière, le pollen et les autres particules en suspension dans l'air. Parfois, lorsqu’on se mouche, il arrive que des particules noires dégoûtantes nous sortent du nez. C'est souvent du mucus dans lequel de la poussière est emprisonnée. C’est bien mieux pour notre santé de garder cette poussière à l’extérieur de notre corps. Grâce à notre morve qui monte la garde, la majeure partie de la poussière est emprisonnée puis expulsée dans les crottes de nez!

Qu’est-ce qui se passe?

Le mucus dans votre nez fonctionne de la même manière que le mélange que vous venez de faire pour emprisonner la poussière, le pollen et les autres particules en suspension dans l'air. Parfois, lorsqu’on se mouche, il arrive que des particules noires dégoûtantes nous sortent du nez. C'est souvent du mucus dans lequel de la poussière est emprisonnée. C’est bien mieux pour notre santé de garder cette poussière à l’extérieur de notre corps. Grâce à notre morve qui monte la garde, la majeure partie de la poussière est emprisonnée puis expulsée dans les crottes de nez!

Pourquoi est-ce important?

Le mucus est essentiel à notre santé! Il aide à protéger nos poumons et prévient la mort de nos tissus. Le mucus nasal (la morve) protège les poumons en empêchant les bactéries, le pollen et d’autres particules nuisibles d’entrer et de causer des irritations ou des infections. Nos voies respiratoires sont couvertes de nombreux poils minuscules qu’on appelle des cils. Ceux-ci bougent à l’unisson (comme une « vague » dans un stade) pour pousser le mucus vers le fond de la gorge, où il est avalé. Ensuite, les acides de l’estomac détruisent les agents infectieux qui pouvaient s’y trouver. Mais si le mucus sèche avant d’être transporté au fond de la gorge, il se transforme en crotte de nez!

Pourquoi est-ce important?

Le mucus est essentiel à notre santé! Il aide à protéger nos poumons et prévient la mort de nos tissus. Le mucus nasal (la morve) protège les poumons en empêchant les bactéries, le pollen et d’autres particules nuisibles d’entrer et de causer des irritations ou des infections. Nos voies respiratoires sont couvertes de nombreux poils minuscules qu’on appelle des cils. Ceux-ci bougent à l’unisson (comme une « vague » dans un stade) pour pousser le mucus vers le fond de la gorge, où il est avalé. Ensuite, les acides de l’estomac détruisent les agents infectieux qui pouvaient s’y trouver. Mais si le mucus sèche avant d’être transporté au fond de la gorge, il se transforme en crotte de nez!

Aller plus loin
  • Quelle quantité de poussière peut contenir votre morve artificielle?
  • Essayez de la rendre plus liquide (en ajoutant de l’eau) ou plus épaisse (en ajoutant du sirop ou de la gélatine). Que remarquez-vous par rapport à la quantité de poussière que peut contenir la morve lorsqu’elle est plus liquide? Et lorsqu’elle est plus épaisse?

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

  • Quelle quantité d’air respirez-vous? (Activités pratiques) - Dans cette activité, apprenez à mesurer votre capacité pulmonaire et les facteurs qui peuvent affecter cette capacité.
  • À quelle vitesse le cœur pompe-t-il le sang? (Activités pratiques ) - Dans cette activité, bougez et explorez l’impact de l’exercice sur votre fréquence cardiaque. À vos marques, prêts, partez!
  • Réplique d'un stéthoscope (Éléments interactifs) - Grâce au stéthoscope les médecins peuvent se servir des ondes sonores pour déceler divers problèmes de santé. Découvre comment cet appareil a évolué depuis 1816!

 

Aller plus loin
  • Quelle quantité de poussière peut contenir votre morve artificielle?
  • Essayez de la rendre plus liquide (en ajoutant de l’eau) ou plus épaisse (en ajoutant du sirop ou de la gélatine). Que remarquez-vous par rapport à la quantité de poussière que peut contenir la morve lorsqu’elle est plus liquide? Et lorsqu’elle est plus épaisse?

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

  • Quelle quantité d’air respirez-vous? (Activités pratiques) - Dans cette activité, apprenez à mesurer votre capacité pulmonaire et les facteurs qui peuvent affecter cette capacité.
  • À quelle vitesse le cœur pompe-t-il le sang? (Activités pratiques ) - Dans cette activité, bougez et explorez l’impact de l’exercice sur votre fréquence cardiaque. À vos marques, prêts, partez!
  • Réplique d'un stéthoscope (Éléments interactifs) - Grâce au stéthoscope les médecins peuvent se servir des ondes sonores pour déceler divers problèmes de santé. Découvre comment cet appareil a évolué depuis 1816!