Activités pratiques

Comment construire un terrarium?

Résumé

Vous pouvez faire votre propre terrarium pour pour faire pousser des plantes !

Vous Avez Besoin

  • Bouteille de boisson gazeuse de 2 l propre et sèche avec bouchon
  • Ciseaux
  • Ruban adhésif
  • Roches ou morceaux d’argile
  • Terreau (2 tasses)
  • Semences (fève, herbe à chat, radis, etc.)
  • Eau

Précautions à prendre!

Soyez prudent lors que vous manipulez des ciseaux et des couteaux aiguisés. Les jeunes enfants devraient obtenir l’aide d’un adulte.

Comment construire un terrarium?

Mesures à prendre

  1. Enlevez l’étiquette sur la bouteille de boisson gazeuse.
  2. Coupez jusqu’aux trois quarts le haut d’une bouteille de boisson gazeuse de 2 litres vide à environ 10 cm du dessus. La partie non coupée servira de charnière pour que vous puissiez ouvrir et fermer la bouteille (voir le diagramme ci-dessous). Gardez le bouchon sur la bouteille.
  3. Repliez le dessus de la bouteille de boisson gazeuse et ajoutez une couche (environ 5 cm de profondeur) de roches ou de morceaux d’argile au fond.
  4. Remplissez au quart la bouteille de boisson gazeuse de terreau.
  5. Faites un petit trou dans le terreau et plantez-y une graine de haricot. Si vous utilisez un type de semence plus petit, comme l’herbe à chat ou le radis, mettez simplement les graines sur le dessus du terreau et répandez un peu de terreau sur le dessus. Trempez les semences de grande taille, comme les haricots ou le maïs, dans l’eau pendant 3 à 4 heures avant de semer. Tassez le terreau sur les semences. Versez ½ tasse d’eau. sur le terreau.
  6. Pliez le dessus de la bouteille de boisson gazeuse et remettez-la dans sa position initiale (pour qu’elle ressemble de nouveau à une bouteille de boisson gazeuse). Scellez la partie de la bouteille qui a été coupée avec du ruban adhésif. Placez le terrarium près d’une fenêtre à la lumière, mais sans l’exposer directement au soleil. Tournez le terrarium fréquemment pour éviter que les plantes ne poussent que dans une seule direction.

Découverte

Qu’est-ce qui se passe?

Les plantes n’ont pas à trouver de la nourriture : elles la fabriquent elles-mêmes. Les feuilles de la plupart des plantes contiennent une structure leur permettant de produire un type d’aliment que nous connaissons bien : le sucre! Les plantes utilisent une partie du sucre immédiatement pour leurs fonctions vitales (p. ex. la croissance). L’excès de sucre est conservé pour une utilisation ultérieure. Afin de produire le sucre, les feuilles ont besoin de trois ingrédients essentiels : l’eau (provenant du sol), le dioxyde de carbone (dans l’air) et l’énergie (le soleil). Le processus de conversion de ces trois éléments en sucre s’appelle la photosynthèse.

L’eau est l’un des besoins essentiels de tous les organismes vivants, y compris les plantes. Les plantes absorbent l’eau du sol par les racines. L’eau circule ensuite dans la tige et les branches d’une plante et se rend jusqu’aux feuilles, où la majeure partie de la photosynthèse prend place. Une partie de l’eau s’échappe dans l’air par de petits pores situés sous les feuilles. C’est ce qu’on appelle la transpiration. Comme les terrariums sont des milieux fermés, ils conservent la vapeur d’eau qui s’échappe dans l’air. Ainsi, la vapeur d’eau se heurte à la bouteille en plastique et se condense (devient un liquide) avant de couler sur le sol, et le cycle recommence.

Qu’est-ce qui se passe?

Les plantes n’ont pas à trouver de la nourriture : elles la fabriquent elles-mêmes. Les feuilles de la plupart des plantes contiennent une structure leur permettant de produire un type d’aliment que nous connaissons bien : le sucre! Les plantes utilisent une partie du sucre immédiatement pour leurs fonctions vitales (p. ex. la croissance). L’excès de sucre est conservé pour une utilisation ultérieure. Afin de produire le sucre, les feuilles ont besoin de trois ingrédients essentiels : l’eau (provenant du sol), le dioxyde de carbone (dans l’air) et l’énergie (le soleil). Le processus de conversion de ces trois éléments en sucre s’appelle la photosynthèse.

L’eau est l’un des besoins essentiels de tous les organismes vivants, y compris les plantes. Les plantes absorbent l’eau du sol par les racines. L’eau circule ensuite dans la tige et les branches d’une plante et se rend jusqu’aux feuilles, où la majeure partie de la photosynthèse prend place. Une partie de l’eau s’échappe dans l’air par de petits pores situés sous les feuilles. C’est ce qu’on appelle la transpiration. Comme les terrariums sont des milieux fermés, ils conservent la vapeur d’eau qui s’échappe dans l’air. Ainsi, la vapeur d’eau se heurte à la bouteille en plastique et se condense (devient un liquide) avant de couler sur le sol, et le cycle recommence.

Pourquoi est-ce important?

Un terrarium est un petit écosystème. Écosystème est le terme employé pour décrire les interactions entre un groupe d’organismes vivants dans un même milieu et les ressources qui y sont présentes. Les principaux organismes vivants dans un terrarium sont les plantes ainsi que les micro-organismes dans le sol. Les ressources disponibles dans l’écosystème du terrarium sont la lumière, l’eau et le sol. À l’image d’un écosystème comme la Terre, le terrarium est entièrement renouvelable. Cela signifie que tous les éléments dans l’écosystème travaillent ensemble pour produire les ressources qui sont nécessaires à la survie de tous les organismes vivants qui le composent. Un écosystème, comme un terrarium, peut être scellé et survivre, car tous les éléments de l’écosystème travaillent ensemble. Cependant, les écosystèmes ont besoin de conditions précises pour bien fonctionner et un petit changement peut bouleverser un système entier! C’est pourquoi l’activité humaine, comme la pollution, l’introduction d’espèces invasives, la déforestation et la chasse excessive, peut causer beaucoup de tort à plus d’une seule espèce.

Pourquoi est-ce important?

Un terrarium est un petit écosystème. Écosystème est le terme employé pour décrire les interactions entre un groupe d’organismes vivants dans un même milieu et les ressources qui y sont présentes. Les principaux organismes vivants dans un terrarium sont les plantes ainsi que les micro-organismes dans le sol. Les ressources disponibles dans l’écosystème du terrarium sont la lumière, l’eau et le sol. À l’image d’un écosystème comme la Terre, le terrarium est entièrement renouvelable. Cela signifie que tous les éléments dans l’écosystème travaillent ensemble pour produire les ressources qui sont nécessaires à la survie de tous les organismes vivants qui le composent. Un écosystème, comme un terrarium, peut être scellé et survivre, car tous les éléments de l’écosystème travaillent ensemble. Cependant, les écosystèmes ont besoin de conditions précises pour bien fonctionner et un petit changement peut bouleverser un système entier! C’est pourquoi l’activité humaine, comme la pollution, l’introduction d’espèces invasives, la déforestation et la chasse excessive, peut causer beaucoup de tort à plus d’une seule espèce.

Aller plus loin
  • Essayez de commencer un terrarium avec un ou plusieurs semis, plutôt que des semences.
  • Dès que vous avez une ou plusieurs plantes en croissance, faites des expériences pour découvrir comment certains facteurs peuvent influencer l’écosystème du terrarium. Par exemple :
    • Examinez les répercussions d’un changement de l’intensité lumineuse, de la direction de la lumière ou du type de lumière;
    • Examinez l’incidence de la température en mettant le terrarium dans le réfrigérateur ou en le chauffant avec un séchoir;
    • Observez l’incidence d’un changement du pH du sol en ajoutant différentes quantités de vinaigre (un acide au pH de 3) ou une solution contenant du bicarbonate de soute (une base au pH de 8).
  • Comparez votre terrarium à l’écosystème d’un aquarium. Quels sont les points communs? Quelles sont les différences?

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

  • Besoins des plantes (Documents d’information) - Information sur les principales conditions dont dépendent les plantes – lumière, air, eau, nutriments et espace.
  • Plantes : Besoins (Images) - 8 images représentant certains des besoins des plantes pour une croissance saine (eau, nutriments, lumière, etc.).
Aller plus loin
  • Essayez de commencer un terrarium avec un ou plusieurs semis, plutôt que des semences.
  • Dès que vous avez une ou plusieurs plantes en croissance, faites des expériences pour découvrir comment certains facteurs peuvent influencer l’écosystème du terrarium. Par exemple :
    • Examinez les répercussions d’un changement de l’intensité lumineuse, de la direction de la lumière ou du type de lumière;
    • Examinez l’incidence de la température en mettant le terrarium dans le réfrigérateur ou en le chauffant avec un séchoir;
    • Observez l’incidence d’un changement du pH du sol en ajoutant différentes quantités de vinaigre (un acide au pH de 3) ou une solution contenant du bicarbonate de soute (une base au pH de 8).
  • Comparez votre terrarium à l’écosystème d’un aquarium. Quels sont les points communs? Quelles sont les différences?

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ces ressources de Parlons sciences :

  • Besoins des plantes (Documents d’information) - Information sur les principales conditions dont dépendent les plantes – lumière, air, eau, nutriments et espace.
  • Plantes : Besoins (Images) - 8 images représentant certains des besoins des plantes pour une croissance saine (eau, nutriments, lumière, etc.).