Projets

Survol de l’Étude de marché sur le poisson

Le saviez-vous?

Une étude canadienne (2011) révèle qu’entre 25 et 41 % des échantillons de poisson recueillis dans différentes villes du Canada étaient mal étiquetés.

Êtes-vous sûr du poisson qui se trouve dans votre assiette?

Des élèves examinent du poisson dans le cadre du projet Étude de marché sur le poisson

La nourriture joue un rôle central dans la vie des gens. Les consommateurs et consommatrices s’inquiètent du coût croissant des aliments et veulent en savoir plus sur la provenance de ce qu’ils mangent. Bref, ils veulent s’assurer qu’ils obtiennent vraiment ce qu’ils ou elles achètent. Les élèves du secondaire de partout au Canada qui suivent des cours de biologie ou de sciences pourront enquêter sur cette question, à l’aide de trousses gratuites d’échantillonnage d’ADN !

 

En savoir plus

Qu’est-ce que c’est?

L'enquête « Étude de marché sur le poisson » est un projet de science citoyenne pancanadien dans le cadre duquel les élèves en apprennent sur le code-barres génétique et sur la fraude alimentaire dans l’industrie des produits de la mer.

Découvrez ce qui s’est passé quand les élèves ont fait créer des codes-barres génétiques pour leurs échantillons de poisson lors du projet pilote en 2012.

Des élèves canadiens découvrent des cas de fraude alimentaire dans le cadre du projet « Étude de marché sur le poisson ».

Pourquoi recueillir ces données?

La nourriture joue un rôle central dans la vie des gens. De plus en plus, on s’interroge sur la provenance et la composition des aliments que l’on consomme. Devant le coût croissant des aliments, les consommateurs veulent s’assurer qu’ils obtiennent ce qu’ils achètent. Le code-barres génétique est un outil important que les scientifiques utilisent pour valider l’authenticité de produits comme le bœuf, le poisson et les fruits de mer.

Le saviez-vous?

Le code-barres génétique permet d’identifier une espèce selon une approche moléculaire. On les a déjà utilisés dans une grande diversité de contextes, y compris la surveillance écologique, l’identification d’organismes en laboratoire et l’authentification des aliments.

Que feront les élèves qui participent au projet?

Dans le cadre d’un projet de science citoyenne, les élèves visiteront des épiceries et poissonneries locales afin de recueillir des échantillons de poisson. À l’aide d’une application pour iPhone ou iPad (avec fonctionnalité GPS), ils noteront également le lieu et l’heure de la collecte de l’échantillon, ainsi que la façon dont le poisson est étiqueté (l’espèce indiquée sur l’emballage ou dans la vitrine). En classe ou à la maison, les élèves placeront le poisson dans des flacons d’échantillon qu’ils expédieront à un laboratoire spécialisé en code-barres génétique pour le traitement et l’analyse.

Quels sont les avantages de la participation?

Les projets de science citoyenne comme l’Étude de marché sur le poisson permettent aux élèves de participer à de véritables enquêtes scientifiques et de sentir qu’ils font partie de la communauté scientifique. En participant à des projets de science citoyenne, les élèves développent leurs aptitudes de réflexion critique alors qu’ils doivent répondre à des questions scientifiques qui affectent la société et l’environnement. Les projets de science citoyenne sont bénéfiques à tous les élèves, peu importe leur style d’apprentissage, car ces projets les obligent à lire, à écouter, à collaborer, à recueillir des données et à réfléchir de façon analytique.

Quelles sont les ressources pédagogiques offertes dans le cadre du projet?

Des ressources pédagogiques gratuites et alignées sur les programmes d’études sont offertes aux enseignant/e/s qui participent au projet. Ces ressources favorisent chez les élèves une meilleure compréhension des démarches scientifiques dans le domaine de la génétique, y compris l’extraction d’ADN, le séquençage Sanger et le code-barres génétique. Les élèves en apprendront également sur la fraude alimentaire et sur la chaîne d’approvisionnement des produits de la mer.

Combien de temps doit-on consacrer au projet?

La collecte et la préparation des échantillons de poisson ne prendront pas plus de 15 minutes. Les plans de leçon peuvent s’étendre sur plusieurs périodes de classe, selon le nombre de leçons que vous décidez de suivre.

Doit-on faire le projet à un moment précis de l’année?

Oui. Ceux qui participent au projet à l’automne 2017 doivent envoyer leurs échantillons à LifeScanner au plus tard le 10 novembre 2017 afin de recevoir les résultats du laboratoire en décembre 2017. Nous publierons les détails sur le projet du printemps 2017 dès qu’ils seront disponibles.

Les élèves doivent-ils s’inscrire sur CurioCité pour pouvoir participer au projet?

Non. Les enseignant/e/s doivent s’inscrire sur CurioCité afin de recevoir une trousse et pour consulter les ressources pédagogiques. Toutefois, les élèves ne sont pas obligés de s’inscrire sur CurioCité pour participer au projet.

Inscription au projet

Remplissez le formulaire d’inscription afin de confirmer votre participation au projet « Étude de marché sur le poisson. »

Inscription

 

Parlons sciences fournira gratuitement une trousse LifeScanner à chaque enseignant/e participant/e. La trousse comprend quatre flacons d’échantillon contenant un liquide conçu pour protéger l’ADN animal, une pince à épiler, des instructions de collecte et un sac d’envois spécialement conçu pour les matières biologiques. Il y a également une enveloppe postale rembourrée. L’enseignant/e devra utiliser cette enveloppe préaffranchie pour retourner les échantillons à LifeScanner, qui est situé à l’Université de Guelph, en Ontario.

Veuillez noter : Parlons sciences fournira une trousse par enseignant/e inscrit/e au projet. Il est possible de se procurer des trousses supplémentaires de LifeScanner au coût de 44 $ chacune. Si vous achetez des trousses supplémentaires et souhaitez que toutes vos données soient associées au projet « Étude de marché sur le poisson », veuillez en informer LifeScanner quand vous recevez votre courriel de confirmation ou quand vous envoyez vos échantillons.

Trousse LifeScanner

 

Participation au projet

Lorsque vous aurez reçu la trousse, suivez les étapes suivantes afin de réaliser l’Étude de marché sur le poisson.

  1. Consultez les plans de leçon
    Consultez les différents plans pour les leçons recommandées et les leçons facultatives. Portez une attention particulière au plan de leçon « ACTION : Collecte de données pour l’Étude de marché sur le poisson. Cette leçon constitue le cœur du projet.
  2. Obtenez du poisson d’épiceries ou de poissonneries
    Demandez aux élèves d’obtenir les types de poisson demandés. Les élèves qui recueillent les échantillons devront entrer les données sur le site Web de LifeScanner.
  3. Préparez les échantillons
    Demandez aux élèves de préparer les échantillons pour l’envoi. Consultez le document intitulé « Protocole d’échantillonnage » pour obtenir de plus amples renseignements.
  4. Envoyez les échantillons
    Utilisez l’enveloppe préaffranchie que vous avez reçue dans votre trousse pour envoyer les échantillons à LifeScanner.

 

Ressources du projet

Plans de leçon pour les enseignants et enseignantes

Nous avons développé plusieurs plans de leçon dans le cadre du projet. Entre autres, il y a une leçon d’introduction qui aborde les questions de la fraude alimentaire et du mauvais étiquetage du poisson, des leçons pratiques sur l’extraction d’ADN et le séquençage Sanger ainsi que des leçons de suivi sur l’utilisation des données recueillies dans le cadre du projet et sur la chaîne d’approvisionnement des produits de la mer.

Plans de leçonLiens avec les programmes d'études

Voir les résultats

Les résultats des années précédentes peuvent être consultés sur la page des résultats.

Voir les résultats

Classes participantes : automne 2016-automne 2017

Partenaires

En partenariat avec le Centre for Biodiversity Genomics de l’Université de Guelph (Ontario) et le Marine Stewardship Council, Parlons sciences fournit des trousses gratuites d’échantillonnage d’ADN aux classes du secondaire partout au Canada.

Voici quelques-uns des scientifiques avec qui nous collaborons :

Bob Hanner

Bob Hanner
Professeur agrégé, Biodiversity Institute of Ontario, Université de Guelph

Dirk Steink

Dirk Steinke
Directeur de l’éducation et de la sensibilisation, Biodiversity Institute of Ontario, Université de Guelph

 

Centre for Biodiversity Genomics Logo
Marine Stewardship Council

 

 

 


Réfèrences

Hanner R, Becker S, Ivanova NV, Steinke D (2011). FISH-BOL and seafood identification: Geographically dispersed case studies reveal systemic market substitution across Canada. Mitochondrial DNA 22 (S1): 106-122.