Tyson Haverkort

Expert en solutions géospatiales
Teck Resources Ltée
Lieu de naissance
Emplacement



En dehors du travail je

J’ai un million de passe-temps! En ce moment, j’aime travailler le cuir et j’espère commencer à fabriquer des chaussures. J’aime aussi faire du vélo, faire voler des drones et travailler le bois. Je restaure aussi un petit voilier. J’ai siégé au conseil d’administration de plusieurs organismes sans but lucratif, comme le Vancouver Hackspace et le laboratoire communautaire de Vancouver. Actuellement, je siège au conseil de Vancouver New Music, un groupe qui présente des concerts de musique expérimentale.
 

En dehors du travail je
Mon parcours est

Au secondaire, je n’avais pas vraiment de choix de carrière précis. En fait, j’avais décidé de prendre une année de congé, mais je ne savais pas exactement comment la justifier auprès de ma famille, alors j’ai envoyé des demandes à des écoles où je n’avais pratiquement aucune chance d’être accepté, et ainsi prendre mon année de congé. Mais la blague a été à mes dépens! J’ai été l’un des deux étudiants sans diplôme de premier cycle qui ont été acceptés au Collège des sciences géographiques de la Nouvelle-Écosse. C’était très intense, mais je ne me suis pas mis trop de pression. Je savais que j’étais assez jeune pour changer de carrière facilement si celle-là ne me convenait pas.

Bref, je me suis rendu au cycle supérieur. Ensuite, j’ai travaillé en foresterie pendant cinq ans, puis deux ans à l’île de Vancouver. Ensuite, le secteur de la foresterie a connu un ralentissement. Heureusement, j’ai pu profiter d’un programme de retour aux études. En huit ans, les secteurs des technologies et de la géomatique avaient beaucoup changé, alors je suis allé à l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique pour mettre à jour ma formation. J’ai eu beaucoup de chance de décrocher un emploi dans une entreprise en démarrage nommée Safe Software. Dans le cadre de cet emploi, j’ai été exposé à des technologies nouvelles et émergentes, et j’ai eu l’occasion de travailler avec la clientèle à titre de consultant. De plus, j’ai acquis une expertise en mise en place et en maintien de logiciels SIG ainsi qu’en gestion de bases de données. C’était un moment tournant de ma carrière. J’ai tellement diversifié mes compétences qu’à la fin de ma formation, j’étais très recherchée. Consulte mon profil LinkedIn pour en savoir plus.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Acquiers des expériences aussi variées que possible! Un jour, quelqu’un m’a demandé si j’avais dix ans d’expérience, ou dix fois une année d’expérience. C’est mieux d’avoir dix ans d’expérience. Continue d’apprendre et de grandir.

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Antigonish, en Nouvelle-Écosse.

J’habite désormais : Vancouver, en Colombie-Britannique.

J’ai fait ma formation ou mes études à :

J’ai fréquenté le Collège des sciences géographiques de la Nouvelle-Écosse où j’ai étudié la cartographie numérique, la cartologie et la géomatique. Je détiens aussi un diplôme d’études avancées en géomatique de l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique.

À propos de moi


Ce qui me motive

J’adore les nouvelles technologies! Chez Teck, le groupe de recherche et développement est plutôt actif. Même si la majorité des technologies examinées par le groupe n’entrent pas dans le cadre de mon travail, les gens ont remarqué mon penchant pour les projets stimulants.

Je reçois donc souvent des appels pour aller voir un nouveau dispositif ou un nouveau logiciel intéressant dans le but de découvrir ses possibles applications en exploitation minière. Cette passion a fini par teinter ma vie personnelle, à un point où mes passe-temps et mon travail se chevauchent souvent. J’aime concevoir et réaliser des petits projets électroniques. Je suis donc souvent invité aux réunions de présentation des nouveaux produits. J’aime comprendre comment les choses fonctionnent pour savoir si elles conviennent à l’environnement difficile où je travaille.
 

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gensC’est très intéressant de travailler pour une si grande entreprise. Teck Resources Ltd embauche 15 000 personnes. Il se passe donc toujours quelque chose d’intéressant quelque part dans l’entreprise. Nous exploitons des mines de cuivre, de zinc et de charbon pour la production d’acier. Comme nous travaillons à partir du siège social, c’est facile d’oublier qu’il y a des gens dans les mines et que l’efficacité et la sécurité de leur travail dépendent de nous. C’est vraiment génial d’aller à la mine et de constater le fruit de nos efforts.
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

Ma principale tâche chez Teck Resources Ltd est d’agir comme conseiller sur des projets qui comportent des données géographiques (p. ex., la localisation, la taille et la forme d’objets ou de caractéristiques comme un plan d’eau, un bâtiment, une route, une montagne, un village ou une ville). Pour faire mon travail, je rencontre des gens qui me communiquent leurs idées ou leurs besoins. Parfois, je leur propose des améliorations ou des avenues différentes. Quand je ne suis pas en réunion, je travaille habituellement sur des projets.

Mon expertise est le transfert de données entre différents systèmes. Par exemple, nos géologues pourraient créer un modèle de gisement de minerai qu’ils et elles planifient d’exploiter. Ensuite, le groupe d’évaluation des risques pourrait vouloir savoir comment le modèle s’aligne avec les autres ressources de l’entreprise ou avec les risques connus. Je dois trouver un moyen de transmettre ces données. Dans la plupart des cas, cela implique un peu de travail avec la base de données, un peu de programmation et l’utilisation de certains logiciels très spécialisés.

Récemment, je me suis servi de drones pour collecter des données à modéliser. Je me sers aussi de l’Internet des objets (p. ex., des capteurs qui transmettent des renseignements sur l’état de nos machines industrielles) et de l’apprentissage machine qui nous permettent d’examiner beaucoup de scénarios différents en peu de temps.

Il y a trois autres personnes dans mon équipe, dont mon directeur. L’analyste des activités nous aide à comprendre ce que nos collègues veulent accomplir. Le programmeur nous aide à concevoir des logiciels personnalisés, au besoin. Le directeur nous tient au courant des plus récentes technologies. Nous nous rencontrons chaque jour par vidéo et nous discutons de ce sur quoi nous travaillons. Cette façon de faire nous permet de nous entraider pour résoudre des problèmes.

En plus de mes compétences techniques, je me sers beaucoup de la pensée critique. Je dois être capable d’imaginer un projet du début à la fin. Dans le cadre de ce processus, je dois déterminer quels sont les obstacles actuels et futurs, puis trouver des moyens de les contourner. Je me sers parfois de l’algèbre linéaire pour régler certains problèmes qui impliquent diverses projections cartographiques ou la manipulation d’images. Nous travaillons beaucoup à l’international, alors j’ai commencé à apprendre l’espagnol pour m’aider dans nos projets au Chili.

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Histoire
  • Mathématiques
  • Cours de métiers et en atelier
  • Technologie
  • Informatique
  • Musique
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Était motivée par le succès
  • Aimait la lecture
  • Jouait à des jeux vidéo
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Participait à des activités telles la pêche, la cueillette de petits fruits et la chasse
  • Apprenait mieux en expérimentant

Explorez les profils de carrière