Aller au contenu principal
Profil de carrière

Thomas Graham

Chercheur scientifique, L’agriculture spatiale
Université de Guelph
Thomas Graham
Thomas Graham
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Je mène des recherches pour trouver la meilleure façon de cultiver des cultures dans l’espace (et sur Terre aussi).

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis né à Moncton, au Nouveau-Brunswick, mais j’ai grandi juste à la périphérie de Woodstock, en Ontario.

J’habite désormais : Guelph, en Ontario.

J’ai fait ma formation ou mes études à : Je suis titulaire d’un baccalauréat ès sciences, d’une maîtrise ès sciences et d’un doctorat, tous à l’Université Guelph.

Ce que je fais au travail

Pendant une journée au travail, je fais différentes choses. C’est un aspect que j’aime de mon emploi; il y a toujours de la nouveauté. Je passe une partie de ma journée à vérifier les différentes expériences menées par notre laboratoire. J’ai l’occasion de discuter avec des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs au sujet de leurs recherches. Au besoin, je formule des suggestions sur la façon d’exécuter certaines tâches ou d’analyser certaines choses. Je passe aussi beaucoup de temps à passer en revue les recherches et à aider les étudiantes et étudiants dans la publication de leurs résultats de recherche pour que le monde entier puisse voir leurs découvertes. En passant, si tu souhaites faire carrière comme scientifique, je tiens à préciser que tu devras aussi être une communicatrice ou un communicateur professionnel. La rédaction en est une partie non négligeable (alors, pratique-toi !). 

Dans mon travail quotidien, j’utilise de nombreuses compétences des STIM. J’acquiers constamment de nouvelles compétences et je lis toujours les travaux d’autres chercheuses et chercheurs pour me tenir au fait de ce qui se passe au sein de la communauté scientifique. Cet apprentissage continu m’aide aussi à prendre les différentes décisions que je dois prendre chaque jour. Ces décisions portent sur le type de plan d’expériences à suivre; la meilleure manière d’analyser les données; la façon de concevoir les systèmes dont nous avons besoin pour mener des expériences, etc. Mener des recherches n’est pas une tâche simple, et il faut une équipe dévouée pour y parvenir. C’est à la fois enrichissant et parfois difficile de travailler avec des équipes aussi dynamiques. J’ai découvert que la meilleure façon de croître et de réussir est de voir ses propres idées et préconceptions être remises en question. La contribution de chacune et de chacun est importante, des membres de l’équipe les moins expérimentés à ceux qui sont les plus avancés dans leur carrière.

Mon parcours

Au secondaire, j’étais convaincu de vouloir devenir scientifique (ou une vedette du rock!). Mais, ce que je fais maintenant s’apparente-t-il à ce que je pensais faire à l’époque? Non, pas vraiment. Je n’avais même pas réalisé que le travail que je fais maintenant existait réellement. Une partie de mon boulot consiste à faire de l’« agriculture dans l’espace »; c’est tout simplement formidable!

Quand je pense à ce qui m’a mené là où je suis aujourd’hui, je constate que j’ai simplement suivi mes centres d’intérêt (et saisi les occasions). Je n’avais pas de plan pour aller du point A au point B. J’ai pris mon temps (peut-être un peu trop aux yeux de certaines personnes) et j’ai étudié les possibilités qui se sont présentées à moi. À titre d’exemple, j’ai passé dix ans (enfin, mes étés) dans l’extrême Arctique pour un projet de sciences spatiales.

J’ai décroché trois diplômes officiels, mais encore une fois, j’ai pris mon temps et j’ai effleuré de nombreux domaines de recherche. En fait, j’ai terminé mon doctorat à temps partiel (neuf années de rédaction) tout en travaillant sur d’autres projets de recherche. Enfin, j’ai dévié de ma trajectoire jusqu’à la NASA pendant quelques années pour continuer à aider l’humanité à atteindre les étoiles ou, au moins, d’autres planètes de notre système solaire (cela dit, les fusées sont très cool!). Après avoir terminé mon temps à la NASA, je suis revenu au Canada et je suis finalement devenu professeur. Je continue d’étudier des sujets intéressants comme l’agriculture spatiale et les moyens de s’adapter aux conséquences de la crise climatique à laquelle nous faisons face.

Ce qui me motive

Ce qui me motive réellement, c’est faire de nouvelles découvertes, trouver de nouveaux sujets à étudier (et éventuellement à comprendre), et faire une différence dans le monde. C’est très enrichissant de pouvoir interagir et travailler avec des personnes intelligentes et brillantes. Ces relations professionnelles deviennent souvent des amitiés précieuses qui apportent une profonde satisfaction au travail que je fais. La combinaison de faire un travail qui, à mon avis, fera une différence positive dans le monde, d’accompagner la prochaine génération de chercheuses et chercheurs, et de trouver de du plaisir dans les défis que ma carrière me présente, est ce qui rend ma carrière parfaite pour moi et personnellement gratifiante.

Comment j’influence la vie des gens

J’oriente et j’accompagne la prochaine génération de scientifiques qui, à leur tour, contribueront à un monde meilleur. Je participe aussi à l’enrichissement de nos connaissances collectives sur l’agriculture terrestre et spatiale. Je crois que ma carrière est importante, car je contribue à faire en sorte que, même face à une crise climatique mondiale, nous puissions continuer à nous nourrir de manière durable. Alors que l’humanité s’efforce de s’établir à l’extérieur de la Terre, je contribue aussi à nous assurer que les exploratrices et explorateurs soient en bonne santé et productifs (et bien nourris!).

En dehors du travail, je

En dehors de mon « emploi du jour », je me distrais en faisant du sport (surtout du hockey et du soccer, mais j’aime aussi d’autres sports), en bâtissant des choses (menuiserie/construction/aménagement paysager) et en jouant de la musique (de la guitare, de la mandoline, du violon et tout autre instrument qui peut faire du bruit). Je suis aussi entraîneur pour l’équipe de soccer de mon jumeau et je plaisante avec eux à l’occasion.

Mon conseil aux autres

Fais preuve d’ouverture aux nouvelles idées et aux occasions! Suis un large éventail de cours et ne sous-estime pas l’importance de l’apprentissage autodidacte. Ne t’impatiente pas (mais ne va pas trop lentement non plus)… Une carrière est un parcours semé d’arrêts, de détours et d’aventures imprévisibles, ce n’est pas une destination. Essaie de tirer profit du plus grand nombre possible d’occasions qui se présentent à toi.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts visuels
  • Géographie
  • Histoire
  • Musique
  • Sciences
  • Technologie
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Aimait aider les autres
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Aimait démonter les objets pour comprendre comment ils fonctionnaient
  • Participait à des activités telles la pêche, la cueillette de petits fruits et la chasse

Explorez les profils de carrière

  • Karen Fleming

    Karen Fleming (elle)

    Formatrice en simulation

    Je collabore avec le personnel hospitalier pour créer des expériences éducatives qui favorisent des environnements plus sécuritaires pour les patients.
  • Portrait de Andrea Goldson-Barnaby

    Andrea Goldson-Barnaby

    Chargée de cours

    J'enseigne et je fais des recherches sur les sujets de la chimie alimentaire et de la transformation des aliments.
  • Yetong Dong headshot wearing lab coat

    Yetong Dong

    Assistante de recherche/étudiante

    I am studying to become a scientific researcher.
  • Adrienne Ethier

    Adrienne Ethier

    Spécialiste de l’évaluation des risques environnementaux

    Je suis responsable d’évaluer les risques d’exposition des personnes et de l’environnement à proximité des installations nucléaires et des mines.
  • Portrait de Dr. Marcia Anderson

    Marcia Anderson (elle)

    Médecin et vice-doyenne, santé autochtone, justice sociale et antiracisme

    Je suis médecin et je travaille à la mise en place de soins de santé culturellement sécuritaires et exempts de racisme.
  • Portrait de Sydney Robinson

    Sydney Robinson

    Ingénieur biomédical et entrepreneur

    Je suis une entrepreneure qui utilise sa formation d’ingénieure pour concevoir un dispositif aidant les personnes amputées à effectuer leurs tâches quotidiennes de façon moins douloureuse.
  • Hayleigh Conway posant sur une carte des TNO et désignant Inuvik sur la carte. Pris lors de la Journée du SIG 2017.

    Hayleigh Conway (elle)

    Technicienne en géomatique

    Je crée des cartes qui nous permettent de mieux répondre aux questions sur la santé de l’environnement dans l’Arctique de l’Ouest.
  • Manpreet Kaur dans son laboratoire

    Manpreet Kaur (Elle)

    Boursière postdoctorale

    Je travaille sur des projets de recherche qui visent à découvrir des médicaments pour traiter les maladies infectieuses. Mon travail consiste à mener des expériences, à compiler des données et à les analyser, ainsi qu’à rédiger des articles de recherche pour des revues scientifiques
  • Portrait de Ryan Mitchell

    Ryan Mitchell

    Superviseur d’écloserie

    Mon travail consiste à superviser les tâches et les travaux quotidiens sur le site.
  • Terra MacDonald sur un site d'aquaculture tenant des saumons d'élevage.

    Terra MacDonald (elle)

    Vétérinaire et responsable de la santé des poissons

    En tant que vétérinaire pour Mowi Canada West, je m’occupe des saumons à toutes les étapes de leur vie, de l’œuf à la récolte. Je m’occupe de maintenir les poissons en bonne santé et je veille à leur protection tout au long de leur cycle de vie.
  • Portrait de Isha Berry

    Isha Berry

    Étudiante au doctorat en épidémiologie

    Je recherche des tendances dans les épidémies et les résultats sanitaires chez des populations à l’échelle mondiale.
  • Portrait de Jasmin Chahal

    Jasmin Chahal

    Professeure adjointe,

    J’enseigne au département de microbiologie et d’immunologie de l’Université McGill.
  • Lynn Henderson avec un chien berger allemand

    Lynn Henderson (elle)

    Vétérinaire; clinicienne, professeure d’université.

    Je suis une vétérinaire spécialiste des petits animaux, au service de la santé animale de diverses façons.
  • Portrait de Megan Katz

    Megan Katz

    Prothésiste

    Un technicien ou une technicienne prothésiste est une personne qui fabrique et répare des membres artificiels.
  • Dr. Jackie Dawson faisant des recherches sur le terrain sur l'île Beechy, Nunavut.

    Jackie Dawson (Elle/iel)

    Professeure et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement

    Je travaille avec de grandes équipes académiques, des détenteurs de savoirs inuits et ceux et celles qui prennent des décisions pour comprendre les risques et les solutions des changements environnementaux.
  • Portrait de Corie Houldsworth

    Corie Houldsworth

    Inspectrice

    J'effectue des inspections sur les lieux de travail où les rayonnements sont utilisés, stockés ou transportés.
  • Daryl Lawes

    Daryl Lawes

    Gestionnaire de l’environnement pour Seaspan

    Je suis responsable de tous les aspects de la protection de l'environnement, des performances et de la conformité réglementaire pour les chantiers navals de Seaspan.
  • Clair Poulin hiking near wetland area

    Claire Poulin

    Chercheuse sur le poisson zèbre/étudiante en pré-médecine

    J’étudie comment le poisson-zèbre réagit à la baisse du niveau d’oxygène dans son environnement.
  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.