Aller au contenu principal

Shelina Babul (elle)

Directrice associée de l'unité de recherche et de prévention des blessures
Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique
Shelina Babul
Shelina Babul
Emplacement
Parcours education

Mon travail concerne toutes les causes de blessures, qu'il s'agisse de chutes, d'accidents de la route, d'empoisonnements ou de blessures liées au sport.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Ma famille est originaire d'Afrique de l'Est, où je suis née. J'ai déménagé à Londres, en Angleterre, lorsque j'étais très jeune. Ma famille habite dans le Lower Mainland (Basses-terres continentales, une région du Sud-Ouest de la Colombie-Britannique) depuis maintenant plus de 40 ans.

J’habite désormais : Lower Mainland, Colombie-Britannique

J’ai fait ma formation ou mes études à : J'ai étudié et obtenu mon baccalauréat et mon doctorat à l'Université de la Colombie-Britannique. J'ai obtenu mon baccalauréat en biopsychologie et mon doctorat en kinésiologie et en physiologie de l'exercice, avec une spécialisation en médecine hyperbare.

Ce que je fais au travail

Au travail, ma journée est remplie de réunions, de présentations, de gestion, d'enseignement, de lecture, de révision de documents et d'écriture. Je compte sur mon incroyable équipe au travail pour me garder organisée, connectée et productive.

J'assure le leadership des efforts de prévention des blessures en Colombie-Britannique. Je le fais par le biais de notre relation avec le gouvernement, notamment le Centres pour le contrôle et la prévention des maladies de la Colombie-Britannique et le ministère de la Santé. Je suis également liée à la prévention des blessures à l'échelle nationale. Je travaille avec des partenaires à travers le Canada et des organisations nationales comme Parachute, l'OBNL national pour la prévention des blessures. 
Je suis également responsable de l'administration quotidienne nécessaire à l'embauche et à la gestion du personnel. Je travaille avec la direction financière pour équilibrer les budgets et m'assurer que les choses sont sur la bonne voie.

J'enseigne également à l'Université de la Colombie-Britannique, à la fois pour notre cours de niveau supérieur sur la prévention des blessures, et en tant que conférencière invitée pour d'autres cours. Je supervise des étudiantes et étudiants de tous les niveaux. Cela va des bénévoles du secondaire aux étudiantes et étudiants d'été, ainsi que ceux et celles à la maîtrise ou au doctorat.

Je dirige également mon programme de recherche. Je me concentre sur l'application de la "recherche à l'action" pour la prévention, la reconnaissance, la réponse, le diagnostic, le traitement et la gestion des commotions cérébrales. La recherche sur les commotions cérébrales a évolué au cours de la dernière décennie. À ce sujet, je travaille avec des neuroscientifiques et d'autres personnes qui apprennent ce qui se passe dans le cerveau lorsqu'il est blessé par une commotion cérébrale, ainsi que la meilleure façon de détecter et de traiter les commotions cérébrales. Travailler dans ce domaine exige des connaissances dans toutes les compétences STIM.

Je supervise et gère mon équipe de recherche sur les commotions cérébrales. Je fais le suivi de nos nombreux projets et du travail à accomplir. Je voyage à l'échelle locale, provinciale, nationale et internationale. Je rencontre des groupes communautaires, des groupes professionnels et je fais des présentations lors d'ateliers et de conférences. 

Mon parcours

Au secondaire, je pensais que je pourrais me diriger vers la médecine ou la dentisterie. Après réflexion, j'ai décidé de me fonder sur mon amour du sport. Je voulais en savoir plus sur la façon dont notre corps bouge et sur la façon de rester fort et en bonne santé grâce à l'entraînement et à l'exercice. La physiologie de l'exercice se concentre sur le traitement et la gestion des blessures et autres conditions. Ma thèse de doctorat portait sur le rôle de l’oxygénothérapie hyperbare dans le traitement des blessures sportives. Mon mentor, Jack Taunton, a eu une influence considérable sur mes choix d'éducation et de carrière.

J'ai rejoint l'Unité de recherche et de prévention des blessures de la Colombie-Britannique (BCIRPU) en tant qu'assistante de recherche lors de son ouverture. Cette opportunité a ouvert la porte à la croissance de ma carrière dans le domaine de la prévention des blessures. Elle a également soutenu mon intérêt spécifique pour les blessures sportives. J'ai maintenant un rôle de leader au sein de la BCIRPU.

Le plus grand défi que j'ai eu à relever au cours de ma carrière a été d'obtenir le financement de recherche nécessaire pour gérer mon programme sur les commotions cérébrales. Comme pour toute recherche scientifique, des fonds sont nécessaires pour acheter du matériel et payer ton équipe. J'ai eu beaucoup de chance d'obtenir des fonds grâce à des subventions de recherche et à des partenariats avec des acteurs de la prévention des commotions cérébrales et le ministère de la santé.

Ce qui me motive

Je suis enthousiaste à l'idée de créer des liens, avec mes collègues, mes étudiantes, étudiants et le public. Je me sens comblée lorsque je peux voir la différence que mon travail fait dans le monde. Il s'agit notamment d'aider les autres à réfléchir à la prévention des blessures et à assurer leur propre sécurité et celle de leurs proches.

La prévention des blessures permet de profiter pleinement de la vie et de rester en bonne santé. Mon travail est pertinent, car nous voyons les conséquences des blessures tous les jours dans les journaux. Nous constatons un changement social dans le fait que les gens adoptent des stratégies de prévention des blessures dans leur vie quotidienne. Par exemple, l'utilisation de la ceinture de sécurité et des sièges sécuritaires pour enfants, la réduction de la tolérance à l'égard des excès de vitesse et de la conduite en état d'ivresse, le soutien aux infrastructures cyclistes et le port du casque de vélo. Il s'agit également de prendre des cours de natation et d'utiliser des gilets de sauvetage, de s'équiper de matériel sportif adéquat et de se renseigner sur les commotions cérébrales.

Les aspects les plus intéressants de ma carrière sont de trouver les meilleurs moyens de mettre en œuvre de nouvelles stratégies et d'éduquer le public. Mais surtout, c'est de voir les blessures et leurs conséquences diminuer. J'aime faire partie de la solution. C'est la carrière qui me convient, car elle représente un défi quotidien. Elle est personnellement gratifiante, car elle a influencé ma façon de vivre et de prendre soin de ma famille et de mes ami(e)s.

Comment j’influence la vie des gens

Mon travail porte sur la prévention des blessures, toutes causes confondues, et plus particulièrement sur les commotions cérébrales. Les blessures sont la principale cause de décès chez les Canadiennes et Canadiens âgés de 1 à 44 ans. Cela comprend les décès dus aux empoisonnements, aux chutes, aux accidents de la route et à d'autres causes. Les blessures peuvent entraîner la mort, l'hospitalisation et l'invalidité. Elles coûtent aux contribuables plus de 29 milliards de dollars chaque année. L'investissement dans des efforts de prévention des blessures fondés sur des preuves permet de sauver des vies et de préserver la santé.

Les commotions cérébrales sont la forme la plus courante de lésion cérébrale. Elles peuvent être causées par un impact ou un mouvement violent de la tête ou d'une autre partie du corps. Près de 600 personnes sont hospitalisées pour une commotion cérébrale chaque année en Colombie-Britannique. Environ 14 500 personnes se rendent au service des urgences. Il s'agit d'une sous-estimation du véritable fardeau des commotions cérébrales. Il est très important que le personnel de la santé, les entraîneurs, entraîneures, les athlètes, le personnel enseignant, les parents, les travailleurs, travailleuses, ainsi que les employeurs, tout le monde… comprennent à quel point la commotion est une blessure grave. Il est également important qu'ils et elles sachent comment la reconnaître et ce qu'il faut faire pour favoriser la guérison. Bien que la majorité des cas guérissent sans problème, si elle est mal gérée, cette blessure invisible peut entraîner des problèmes de santé à long terme.
 

En dehors du travail, je

En dehors du travail, j'aime passer du temps en famille avec mon mari et ma fille, promener mes deux chiens et aller courir. J'estime qu'il est important de redonner à la communauté. Je participe à l'alimentation des sans-abri dans le quartier Downtown Eastside et je parraine des familles qui ont besoin de nourriture, de vêtements et de cadeaux pour les fêtes. J'ai grandi et je continue à jouer au football et au hockey.

Mon conseil aux autres

Le conseil que je donne à toute personne intéressée par les compétences STIM et les futures possibilités d'emploi est de parler aux gens. N'hésitez pas à vous renseigner sur le travail que font les gens et sur la façon dont elles et ils y sont arrivés. Soyez prêt(e) à faire du bénévolat dans les laboratoires et les bureaux pour mieux comprendre ce qui existe.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Était motivée par le succès
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • Apprenait mieux en expérimentant

Les partenaires

Prospective Medical Professionals

Parlons sciences apprécie le soutien de l'organisation Prospective Medical Professionals (PuMP) qui nous a mis en contact avec cette personne.

Prospective Medical Professionals (PuMP) est un organisme de bienfaisance enregistré au niveau fédéral dont la mission est d'aider les étudiantes et étudiants du secondaire et du postsecondaire au Canada à comprendre les différents parcours de carrière dans les sciences de la vie et de la santé. PuMP met à la disposition des étudiants des possibilités d'apprentissage et favorise la participation de la communauté en fournissant des ressources, des événements locaux et des conférences. PuMP a pour but de créer une transparence entre les étudiantes et étudiants et ce domaine compétitif et en constante évolution, afin de donner aux jeunes les moyens de continuer à explorer les carrières possibles dans le domaine des soins de santé. Pour plus d'informations, consultez le site https://pumprofessionals.org/.

PuMP Logo

 

Explorez les profils de carrière

  • Karen Fleming

    Karen Fleming (elle)

    Formatrice en simulation

    Je collabore avec le personnel hospitalier pour créer des expériences éducatives qui favorisent des environnements plus sécuritaires pour les patients.
  • Portrait de Andrea Goldson-Barnaby

    Andrea Goldson-Barnaby

    Chargée de cours

    J'enseigne et je fais des recherches sur les sujets de la chimie alimentaire et de la transformation des aliments.
  • Yetong Dong headshot wearing lab coat

    Yetong Dong

    Assistante de recherche/étudiante

    I am studying to become a scientific researcher.
  • Adrienne Ethier

    Adrienne Ethier

    Spécialiste de l’évaluation des risques environnementaux

    Je suis responsable d’évaluer les risques d’exposition des personnes et de l’environnement à proximité des installations nucléaires et des mines.
  • Portrait de Dr. Marcia Anderson

    Marcia Anderson (elle)

    Médecin et vice-doyenne, santé autochtone, justice sociale et antiracisme

    Je suis médecin et je travaille à la mise en place de soins de santé culturellement sécuritaires et exempts de racisme.
  • Portrait de Sydney Robinson

    Sydney Robinson

    Ingénieur biomédical et entrepreneur

    Je suis une entrepreneure qui utilise sa formation d’ingénieure pour concevoir un dispositif aidant les personnes amputées à effectuer leurs tâches quotidiennes de façon moins douloureuse.
  • Hayleigh Conway posant sur une carte des TNO et désignant Inuvik sur la carte. Pris lors de la Journée du SIG 2017.

    Hayleigh Conway (elle)

    Technicienne en géomatique

    Je crée des cartes qui nous permettent de mieux répondre aux questions sur la santé de l’environnement dans l’Arctique de l’Ouest.
  • Manpreet Kaur dans son laboratoire

    Manpreet Kaur (Elle)

    Boursière postdoctorale

    Je travaille sur des projets de recherche qui visent à découvrir des médicaments pour traiter les maladies infectieuses. Mon travail consiste à mener des expériences, à compiler des données et à les analyser, ainsi qu’à rédiger des articles de recherche pour des revues scientifiques
  • Portrait de Ryan Mitchell

    Ryan Mitchell

    Superviseur d’écloserie

    Mon travail consiste à superviser les tâches et les travaux quotidiens sur le site.
  • Terra MacDonald sur un site d'aquaculture tenant des saumons d'élevage.

    Terra MacDonald (elle)

    Vétérinaire et responsable de la santé des poissons

    En tant que vétérinaire pour Mowi Canada West, je m’occupe des saumons à toutes les étapes de leur vie, de l’œuf à la récolte. Je m’occupe de maintenir les poissons en bonne santé et je veille à leur protection tout au long de leur cycle de vie.
  • Portrait de Isha Berry

    Isha Berry

    Étudiante au doctorat en épidémiologie

    Je recherche des tendances dans les épidémies et les résultats sanitaires chez des populations à l’échelle mondiale.
  • Portrait de Jasmin Chahal

    Jasmin Chahal

    Professeure adjointe,

    J’enseigne au département de microbiologie et d’immunologie de l’Université McGill.
  • Lynn Henderson avec un chien berger allemand

    Lynn Henderson (elle)

    Vétérinaire; clinicienne, professeure d’université.

    Je suis une vétérinaire spécialiste des petits animaux, au service de la santé animale de diverses façons.
  • Portrait de Megan Katz

    Megan Katz

    Prothésiste

    Un technicien ou une technicienne prothésiste est une personne qui fabrique et répare des membres artificiels.
  • Dr. Jackie Dawson faisant des recherches sur le terrain sur l'île Beechy, Nunavut.

    Jackie Dawson (Elle/iel)

    Professeure et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement

    Je travaille avec de grandes équipes académiques, des détenteurs de savoirs inuits et ceux et celles qui prennent des décisions pour comprendre les risques et les solutions des changements environnementaux.
  • Portrait de Corie Houldsworth

    Corie Houldsworth

    Inspectrice

    J'effectue des inspections sur les lieux de travail où les rayonnements sont utilisés, stockés ou transportés.
  • Daryl Lawes

    Daryl Lawes

    Gestionnaire de l’environnement pour Seaspan

    Je suis responsable de tous les aspects de la protection de l'environnement, des performances et de la conformité réglementaire pour les chantiers navals de Seaspan.
  • Clair Poulin hiking near wetland area

    Claire Poulin

    Chercheuse sur le poisson zèbre/étudiante en pré-médecine

    J’étudie comment le poisson-zèbre réagit à la baisse du niveau d’oxygène dans son environnement.
  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.