Peter Grootelaar

Ingénieur, responsable des activités à Kitimat
Chevron Canada
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Je supervise et dirige les activités quotidiennes d’une trentaine de personnes qui œuvrent à trois différents sites en Colombie-Britannique.


En dehors du travail je

À l’heure actuelle, mon sport préféré est la voile. J’ai l’immense chance d’habiter au bord d’un lac. Je peux donc faire de la voile tous les jours si je le veux. La voile est un sport très technique. La voile me plaît beaucoup, car elle met en jeu l’aérodynamique et la mécanique des fluides. Ce sport est tout simplement amusant! J’aime aussi l’astronomie. C’est un peu technique et surtout très cool. Pendant que je vivais au Nigeria, j’ai été chef scout bénévole pendant cinq ans. Mes deux fils ont aussi suivi cette formation. J’encourage tous les jeunes garçons et toutes les jeunes filles à s’impliquer dans les scouts. C’est amusant et c’est une excellente façon de faire des rencontres et d’accomplir des choses formidables. J’aime aussi la randonnée, le camping et le ski.

En dehors du travail je
Mon parcours est

Au secondaire, je n’ai jamais pensé que j’aurais une carrière aussi amusante et aussi enrichissante. Ma carrière en STIM m’a beaucoup apporté, tant sur le plan personnel que financier. Au secondaire, je n’avais pas de bons résultats. J’avais une opinion négative de l’école, surtout en 11e et en 12e année. Ma famille venait de déménager et je détestais ma nouvelle école. Lorsque j’ai obtenu mon diplôme, j’ai occupé plusieurs emplois différents. Je gagnais beaucoup d’argent, mais je m’ennuyais et je ne m’épanouissais pas au travail. J’aspirais à quelque chose de mieux. J’avais toujours été intéressé par la mécanique et l’ingénierie. Comme j’avais fait de la mécanique sur des voitures depuis l’âge de 14 ans, je savais vers quoi me diriger. Toutefois, les notes que j’avais obtenues au secondaire n’étaient pas assez bonnes pour me permettre d’entrer dans l’un de ces programmes. Par conséquent, j’ai dû suivre des cours de rattrapage scolaire pour améliorer mes notes de 12e année.

Après avoir terminé mes cours de rattrapage, je suis allé au NAIT où j’ai obtenu la certification de technologue en génie civil. Alors que j’occupais mon premier emploi en tant que technologue en génie civil, j’ai rencontré une ingénieure du bureau qui m’a motivé à faire un baccalauréat en génie. Un peu plus tard, elle est devenue professeure en génie et elle a eu une grande influence sur ma réussite. J’ai fréquenté l’Université de l’Alberta. J’ai obtenu un baccalauréat en génie civil. Après avoir obtenu mon diplôme de l’Université de l’Alberta, j’ai obtenu un emploi chez Chevron. C’est là où je travaille encore aujourd’hui.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Soyez flexible et apprenez autant que vous le pouvez. L'apprentissage doit être amusant ! N'oubliez pas de passer du temps avec vos amis pour parler de ce que vous avez appris.

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis né en Ontario, mais j’ai grandi à Edmonton, en Alberta.

J’habite désormais : Chestermere, en Alberta.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai obtenu un diplôme en technologie du génie civil du NAIT, un baccalauréat ès sciences en génie civil de l’Université de l’Alberta et une maîtrise ès sciences en recherche opérationnelle de l’Université de Columbia à New York.

À propos de moi


Ce qui me motive

En tant que gestionnaire, ce qui me rend heureux, c’est lorsque les membres de mon personnel font du bon travail. Lorsqu’ils accomplissent leur travail avec succès, je suis très fier d’avoir contribué à leur réussite. Dans le cadre de mon travail, il y a deux choses que je trouve très intéressantes. En premier lieu, il y a le développement rapide de la technologie. Les avancées technologiques nous donnent de nouveaux moyens d’améliorer nos activités en utilisant de nouveaux systèmes et de nouvelles technologies informatiques. En deuxième lieu, il y a la collaboration et la communication avec les autres. Même si nous sommes des scientifiques et des ingénieures ou ingénieurs, nous sommes des êtres très sociaux. Développer des relations et collaborer exige des efforts. Les avantages des bonnes relations interpersonnelles sont très enrichissants. C’est en grande partie ce qui me motive.

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gensLes projets énergétiques contribuent à créer de nombreux emplois. J’ai aidé un bon nombre de personnes à mener des carrières satisfaisantes et épanouissantes. C’était très très très plaisant de faire ce travail à des endroits comme au Nigéria, en Angola et au Venezuela. J’entretiens encore aujourd’hui des relations et des amitiés avec des employées, employés et collègues d’un bout à l’autre de la planète. En soi, c’est très gratifiant. L’une des grandes priorités de tout ingénieur et de toute ingénieure est d’effectuer son travail en ayant le moins de répercussions sur l’environnement. Nous voulons aussi que notre travail présente un intérêt économique et soit pertinent. Nous avons aussi pour but d’améliorer la vie des personnes avec qui nous travaillons et les lieux où nous travaillons. C’est très cool de pouvoir constater directement les retombées de nos efforts. Le développement énergétique peut faire une très grande différence dans la qualité de vie des personnes qui habitent là où nous travaillons. J’ai eu la chance d’être aux premières loges, des territoires du Nord du Canada jusqu’à l’Afrique.
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

J’ai commencé dans cette industrie en tant qu’ingénieur de conception. Dans ce rôle, j’ai travaillé sur la conception et la construction d’équipements de production de pétrole et de gaz. C’était amusant et très agréable. J’aimais beaucoup voir mes idées prendre vie. Dans le cadre de ce travail, j’ai fait appel à de nombreuses compétences en STIM. Notamment, les mathématiques, la physique et la programmation informatique. Je me suis aussi servi de compétences spécialisées en ingénierie. Par exemple, j’ai puisé dans mes connaissances et dans mon expérience en hydraulique, en mécanique des fluides et en ingénierie de structures. J’ai aussi fait appel à mes compétences spécialisées en ingénierie économique et en gestion de projets. À mes débuts, les ingénieures et ingénieurs commençaient tout juste à utiliser des ordinateurs. Avant, tous les calculs étaient réalisés sur papier. J’ai du mal à y croire aujourd’hui!

Ce que j’aime du génie, c’est qu’il y a toujours place à la collaboration. Travailler en équipe permet de t’assurer que tu effectues bien ton travail. Tout le monde s’entraide et personne n’est laissé seul à travailler sans aide. Travailler dans les domaines des STIM est en fait plus facile que d’aller à l’école. En effet, c’est qu’il y a tellement de gens prêts à t’aider. 

J’ai eu beaucoup de chance dans ma carrière. J’ai rejoint une entreprise d’énergies parce que je voulais voyager. Mon souhait s’est exaucé! J’ai travaillé à l’extérieur du Canada pendant plus de 25 ans. Notamment en Afrique, en Amérique du Sud, au Kazakhstan, en Australie, en Europe et en Chine. Au travail, j’ai appris l’espagnol et le russe. C’est cool de parler une autre langue au travail. Apprendre et travailler avec d’autres cultures est un des points forts de ma carrière. Si cela t’intéresse, je t’encourage vivement à le faire. À mes yeux, un grand avantage d’une carrière dans les STIM est que tu ne travailles presque jamais seul (sauf si tu le souhaites vraiment). Il y a beaucoup d’interactions et de collaboration entre collègues de travail. Ne pense pas qu’un emploi en STIM consiste à être seul devant un ordinateur. Nous sommes constamment en train de nous rencontrer et d’interagir.

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Commerce et économie
  • Informatique
  • Musique
  • Géographie
  • Mathématiques
  • Cours de métiers et en atelier
  • Sciences
  • Mécanicien automobile
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Aimait la lecture
  • Ne voulait jamais être en classe
  • Donnait peu d'importance à ses notes
  • Aimait concevoir ou fabriquer des objets
  • Apprenait mieux en expérimentant
  • S'intéressait beaucoup à la mécanique automobile et travaillait à la réparation des voitures.
  • Je n'étais pas le meilleur élève du lycée.

Les partenaires

Chevron Canada

Parlons Sciences apprécie le soutien de Chevron Canada qui nous a permis d'entrer en contact avec la personne décrite ci-dessus.

Chevron Canada est une filiale indirecte et indépendante de Chevron Corporation, l'une des plus importantes sociétés énergétiques intégrées au monde. Depuis 1938, Chevron Canada explore, développe, produit et commercialise du pétrole brut, du gaz naturel et des liquides de gaz naturel. La vision de Chevron est d'être la société énergétique mondiale la plus admirée pour son personnel, son partenariat et sa performance.

Explorez les profils de carrière