Aller au contenu principal

Lucy Erickson

Gestionnaire des communications scientifiques pour le Marine Stewardship Council (MSC).
Marine Stewardship Council/MSC
Lucy Erickson | Gestionnaire des communications scientifiques pour le Marine Stewardship Council (MSC)
Lucy Erickson | Gestionnaire des communications scientifiques pour le Marine Stewardship Council (MSC)
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Lucy Erickson est gestionnaire des communications scientifiques pour le Marine Stewardship Council (MSC).

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Crescent Beach, en Colombie-Britannique.

J’habite désormais : Londres, Royaume-Uni.

J’ai fait ma formation ou mes études à : Baccalauréat ès sciences à l’Université McGill, Maîtrise ès sciences (conservation et gestion de la biodiversité) à l’Université d’Oxford.

Ce que je fais au travail

Quand je travaille au sein de l’équipe de communication scientifique, je me dis que j’ai trouvé le meilleur emploi. J’ai l’occasion d’être tenue au courant de tous les grands travaux scientifiques qui s’effectuent dans mon organisation, et je peux ensuite participer aux efforts de communication. Parfois, j’écris des articles de blogue ou des communiqués de presse. À l’occasion, je fais préparer des documents infographiques ou des vidéos. À d’autres moments, je travaille avec des scientifiques pour les aider à améliorer leurs propres compétences en communication. Chaque jour est différent!

Ma formation en STIM m’est très utile pour comprendre la science qui m’entoure. Puisque la science porte surtout sur la pêche et la santé océanique au Marine Stewardship Council, les sciences environnementales et la biologie me sont bien utiles. C’est important d’être capable de lire des graphiques et d’analyser des documents scientifiques. C’est aussi important de connaître les mathématiques de base.

En ayant une formation scientifique complète, tu peux travailler pour de nombreuses organisations différentes. C’est aussi très utile pour résoudre des problèmes et prendre des décisions. Je collecte le plus de données que je peux lorsque je dois prendre des décisions. Par exemple, j’utilise parfois l’outil Google Analytics pour connaître le nombre de personnes qui lisent un article de blogue. Ensuite, je réfléchis aux résultats que je souhaite obtenir et à la manière la plus efficace de les atteindre. Une fois qu’une décision a été prise, je fais un suivi pour en connaître le résultat et en tirer des leçons. Je crois que cette façon d’attaquer des problèmes en m’appuyant sur des données provient de ma formation en STIM. C’est très utile, peu importe la carrière que tu choisis.

Ce poste comporte une grande part de travail d’équipe et d’interactions humaines. Par exemple, les personnes responsables de la communication scientifique doivent travailler en étroite collaboration avec les scientifiques pour s’assurer qu’ils approuvent la manière dont leurs travaux sont présentés. En outre, il est aussi important de pouvoir rédiger de manière autonome et de savoir faire preuve de créativité.

Mon parcours est

J’ai toujours aimé l’écriture et les sciences, mais je n’envisageais pas du tout de me lancer dans une telle carrière. J’ai suivi un programme interdisciplinaire en arts et sciences à l’Université McGill en pensant devenir médecin. Mais au milieu de mon programme, j’ai réalisé que ce n’était pas la bonne voie pour moi. Je me suis plutôt intéressée de plus en plus aux trois éléments fondamentaux du développement durable, à savoir l’économie, l’aspect social et la durabilité de l’environnement. Je voulais aider les gens tout en protégeant la planète. J’ai donc pris la décision de faire une maîtrise ès sciences en biologie de la conservation à l’Université d’Oxford. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai postulé deux fois plutôt qu’une au Marine Stewardship Council (une organisation mondiale qui lutte contre la surpêche), mais je n’ai même pas été convoquée pour un entretien. Ensuite, j’ai occupé de nombreux emplois liés à la communication scientifique, comme les relations avec les anciens étudiants et étudiantes, la collecte de fonds et, comme travailleuse autonome, en rédaction.

Enfin, avec les compétences que j’ai acquises dans le cadre de ces emplois, j’ai postulé à nouveau au MSC. Cette fois-ci, le poste idéal m’attendait! J’ai appris que parfois, il faut du temps pour trouver le bon emploi, mais tout cela est normal.

Ce qui me motive

J’aime mon emploi pour deux raisons : il me convient parfaitement et il me permet de faire une différence dans le monde. Je trouve cela fascinant de découvrir les dernières nouveautés scientifiques. J’aime aussi avoir à trouver la meilleure façon de parler de sujets complexes, c’est-à-dire d’une manière stimulante et accessible. Comme je n’ai jamais pu choisir entre les arts et les sciences, la communication scientifique est un emploi de rêve. J’aime aussi la mer et les sciences marines, mais je n’ai jamais voulu être biologiste. En travaillant pour le Marine Stewardship Council, je sais que je participe à l’élaboration de pratiques en pêche durable qui profitera aux générations actuelles et futures.

Comment j’affecte la vie des gens

Les personnes qui travaillent en communication scientifique aident les scientifiques et les organisations à parler du travail important qu’ils font. Il peut s’agir d’à peu près tout, comme faire des conférences à l’Université sur la recherche sur le cancer, ou encore aider une ONG comme le Marine Stewardship Council à parler de pêche durable. Les responsables des communications scientifiques aident aussi le grand public (allant des jeunes enfants aux politiciennes et politiciens) à en apprendre plus sur la science de manière amusante et intéressante.

En dehors du travail je

J’aime lire, voyager et être au bord de la mer.

Mon conseil aux autres

Si tu crois que la communication scientifique te convient, je te conseille de suivre une formation qui couvre les STIM et l’art, comme la rédaction scintifique. N’essaie pas de trouver l’emploi de tes rêves du premier coup. Chaque expérience t’apportera de nouvelles compétences uniques. En cours de route, fais ce que tu aimes et le reste suivra.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts dramatiques
  • Littérature et langues
  • Mathématiques
  • Musique
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
  • Environnement
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Était motivée par le succès
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Aimait la lecture
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard

Explorez les profils de carrière

  • Dr. Jackie Dawson doing field research on Beechy Island, Nunavut.

    Jackie Dawson (she/her/they)

    Professor and Canada Research Chair

    Je travaille avec de grandes équipes d’universitaires, de détentrices et de détenteurs du savoir inuit et de décideuses et de décideurs pour comprendre les risques des changements environnementaux et ses solutions.
  • Portrait de Corie Houldsworth

    Corie Houldsworth

    Inspectrice

    I perform inspections of worksites where radiation is used, stored or transported.
  • Daryl Lawes

    Daryl Lawes

    Gestionnaire de l’environnement pour Seaspan

    I am responsible for all aspects of environmental protection, performance, and regulatory compliance for Seaspan Shipyards.
  • Clair Poulin hiking near wetland area

    Claire Poulin

    Chercheuse sur le poisson zèbre/étudiante en pré-médecine

    J’étudie comment le poisson-zèbre réagit à la baisse du niveau d’oxygène dans son environnement.
  • Lauren Saville | Présidente et créatrice chez Primate Tales

    Lauren Saville

    Entrepreneure et créatrice

    Lauren Saville est la propriétaire et la créatrice de Primate Tales.
  • Marc Fiume | PDG de DNAstack

    Marc Fiume

    PDG

    Marc Fiume est le PDG de DNAstack, un logiciel qui gère les données génomiques.
  • Shakib Rahman | Assistant de recherche

    Shakib Rahman

    Assistant de recherche

    Shakib Rahman est un assistant de recherche à l’Institut de la santé des os et des articulations de l'Alberta
  • Kathy Deuchars | Ontario Genomics

    Kathy Deuchars

    Directrice, Développement commercial et recherche,

    Kathy Deuchars est la directrice, Développement commercial et recherche chez Ontario
    Genomics
  • Jordan Thomson | Responsable de la planification stratégique chez Ontario Genomics

    Jordan Thomson

    Responsable de la planification stratégique

    Jordan Thomson est le responsable de la planification stratégique chez Ontario Genomics.
  • Janet Smylie | Médecin de famille et chercheuse

    Janet Smylie

    Médecin de famille et chercheuse

    Janet Smylie est médecin de famille et chercheuse à l'hôpital St. Michael's.
  • Katie Harris essayant une combinaison spatiale de simulation au Centre européen des astronautes.

    Katie Harris (elle)

    Étudiante en médecine / future spécialiste en médecine aérospatiale

    Je m'oriente vers une carrière de spécialiste en médecine aérospatiale - médecin qui travaille avec les astronautes et les maintient en bonne santé pour les longues missions !
  • Amanda Naaum | biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID

    Amanda Naaum

    Biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID

    Amanda Naaum est biologiste moléculaire en chef chez TRU-ID.
  • Thomas Merritt | Professeur titulaire

    Thomas Merritt

    Professeur titulaire en génomique et bioinformatique

    Thomas Merritt est professeur titulaire en génomique et bioinformatique pour la Chaire de recherche du Canada.
  • Tania George

    Tania George

    Cheffe d'équipe, Gestion des données cliniques

    Tania George est Cheffe d'équipe, Gestion des données cliniques pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).
  • Susie Taylor | Susie Taylor, coordonnatrice du soutien aux programmes, sensibilisation pour Parlons sciences.

    Susie Taylor

    Coordonnatrice du soutien aux programmes

    Susie Taylor est coordonnatrice du soutien aux programmes de sensibilisation pour Parlons sciences.
  • Stephanie Welton | Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton

    Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton est une chercheuse indépendante, travaillant à distance dans tout le Canada.
  • Sarah Benjamin - Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin

    Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin est gestionnaire des opérations réglementaires chez Amgen Canada
  • Renee Mastalerz | Directrice

    Renee Mastalerz

    Directrice, Acquisition de talents

    Renee Mastalerz est directrice, Acquisition de talents chez Roche Canada.
  • Paulo Covizzi | Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi

    Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi est le directeur principal des opérations de développement chez Amgen.
  • Nusheem Ditta

    Nusheen Ditta

    Gestionnaire principale des données d'études

    Nusheen Ditta est gestionnaire principale des données d'études pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).