Laynie Perry

Conceptrice de contenu
Agence de marketing Moncur
Lieu de naissance
Emplacement



En dehors du travail je

Hors du travail ou de mes mandats de pige, j’aime faire de l’exercice, écouter de la nouvelle musique, rendre visite à des amis ou simplement regarder Netflix en mangeant de la crème glacée directement du pot! Ha ha! 

En dehors du travail je
Mon parcours est

Je n’ai jamais eu l’intention de me lancer en publicité! Au secondaire, je passais le plus de temps possible dans l’atelier d’art, à peindre et à dessiner. Je m’étais toutefois dit que je ne toucherais JAMAIS à la publicité ni au graphisme. Pourquoi? Parce que j’ai vu à quel point mon père travaillait comme un fou, et ça m’a fait peur. J’ai abouti en coiffure, j’ai abandonné et, sur un coup de tête, je me suis inscrite en graphisme. Quelque chose m’a poussée à le faire! J’avais déjà reçu une formation artistique depuis l’enfance jusqu’au secondaire, alors j’ai suivi un programme de conception graphique avancée au Collège St. Clair de trois ans. J’ai fait un stage de six semaines (qui a en fait duré 12 semaines!) dans une boîte de publicité à Birmingham, au Michigan. C’était la même agence où mon père a commencé sa carrière. Ça a été une énorme occasion d’apprentissage, même si je me sentais toute petite. 

J’ai travaillé dans un salon funéraire pendant trois ans en tant que graphiste, lorsque j’étais à l’université et un peu après. Puis, j’ai fini par travailler dans un centre d’entraînement sportif, j’ai fait de la pige, j’ai été au chômage, etc. – je me suis demandé si j’avais pris la bonne décision. C’est à Southfield, au Michigan, que j’ai trouvé ma place! Mes parents n’ont jamais exercé de pression pour que je prenne des cours d’art après le secondaire, mais ce domaine m’a attirée, que j’en aie eu l’intention ou non. Je redoutais le monde de la publicité et les grandes agences, mais j’ai commencé à petite échelle, en graphisme, et j’ai fini par acquérir assez d’assurance pour me lancer en publicité. Mes parents ont encouragé mon côté artistique, mais ne m’ont jamais forcée à poursuivre le graphisme ou la publicité. En fait, mon père a été mon mentor tout au long de mon parcours. J’ai commencé exactement au même endroit que lui. J’ai subi des échecs et j’ai failli abandonner. J’ai quitté mon emploi au salon funéraire pour travailler à plein temps pour un groupe marketing de ma région. J’ai perdu cet emploi, pensant que c’était mes compétences qui étaient en cause. J’étais déprimée et désespérée, je pleurais en pensant avoir déçu mon père. Après quelques mois de recherche pour un petit poste à temps partiel, j’ai finalement trouvé Moncur! J’ai été anéantie au début, mais je n’ai pas laissé une perte d’emploi écraser mon esprit créatif et mon potentiel. Je n’ai pas lâché! Ce n’était que le début!

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Faites ce qui nourrit votre âme. Ne laissez pas les attentes des autres ou votre compte de banque vous diriger. Occupez-vous de votre esprit! La réussite suivra!

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à :Dearborn Heights, au Michigan (États-Unis)

J’habite désormais :Toronto, en Ontario

J’ai fait ma formation ou mes études à :  Collège St. Clair.

À propos de moi


Ce qui me motive

Je suis motivée par la possibilité d’être créative tous les jours. Il n’y a aucune limite à la créativité. Produire un objet de beauté et le voir dans le vrai monde est très satisfaisant. Je suis aussi incroyablement motivée par les femmes en publicité avec lesquelles je travaille. Je crois que le côté le plus intéressant de ma carrière est de donner une identité à une entreprise en partant de rien, lui trouver des couleurs, des motifs, une voix, un logo, etc. Aussi, voir le travail de mes collègues en design, voir les roues tourner dans leur tête pour produire autant de variations est très intéressant. 

Ce que j’aime le plus, c’est de rendre nos clients et clientes heureux. Quand on me dit que mon travail est réussi, j’ai un grand sentiment d’accomplissement! Ça donne de l’élan à ma motivation. Ensemble, la conception, la rédaction et la publicité me vont parfaitement parce que, de un, j’ai ça dans le sang (mes deux parents) et de deux, la créativité sans fin associée à l’écriture, à l’emprunt de voix diverses, à l’élaboration d’incroyables visuels et à une magnifique communication est quelque chose qui nourrit mon âme. 

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gensMon travail a une grande incidence sur le marketing dans les réseaux sociaux et la façon dont les gens perçoivent les marques. C’est super important! Dans l’ensemble, la publicité est importante parce qu’elle contribue grandement au bon fonctionnement des entreprises. Si une jeune entreprise ne fait pas de publicité, comment pourra-t-elle s’en sortir? J’aide à représenter visuellement et verbalement des entreprises dans les réseaux sociaux, qui sont les moyens de communication les plus populaires de nos jours. Tout le monde aime que les choses soient visuellement attrayantes, c’est là mon travail! Attirer l’attention pour favoriser les affaires et entraîner des résultats. Lorsque nous devons créer un logo pour une toute nouvelle petite entreprise, c’est incroyablement gratifiant de voir sa vision et sa passion prendre vie dans le visuel que nous avons créé.
 
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

Je rédige des messages pour assurer une présence sur les comptes de réseaux sociaux que nous gérons. J’effectue aussi de la conception graphique destinée aux réseaux sociaux, à des contenus numériques et à des documents imprimés, le tout pour de la publicité, des sites Web et des affiches, respectivement. Mais mon travail va bien au-delà de ça! 

Beaucoup de nos comptes sont de type « entreprise à entreprise » – nous travaillons avec des sociétés des secteurs de l’automobile, de la construction d’infrastructures, des services environnementaux et bien plus encore! Par exemple, nous pouvons aussi bien travailler avec des entreprises du domaine de l’ameublement qu’avec d’autres en lutte contre les incendies! Pour pouvoir écrire ou créer des conceptions graphiques pour ces entreprises, je dois apprendre la science et la technologie à la base de leurs produits et du fonctionnement de ces derniers. Par exemple, j’ai appris la science, la mécanique et les principes de conception utilisés dans la fabrication de sièges de voitures de haute technologie. J’ai également dû chercher à en savoir davantage sur les procédés de transmission de l’énergie, sur le gaz naturel et sur la formation par simulation! Je dois être scientifiquement créative! 

Les mathématiques et les sciences que j’utilise au travail se résument à de simples fractions et mesures, et à la science particulière derrière les méthodes d’impression couleur (CMJN, RVB et nuancier Pantone). En tant que conceptrice, j’utilise Adobe Illustrator, Photoshop, After Effects et InDesign. Ces outils ne sont pas nécessairement scientifiques, mais j’utilise aussi les mathématiques et la science de la couleur. Écrire pour interpeller un auditoire est une tâche de résolution de problèmes en soi – je dois établir des liens avec les gens! En conception, la résolution de problèmes nécessite l’utilisation de la couleur, de l’espace, de la typographie, etc., pour attirer (ou détourner) l’attention. Je ne prends pas beaucoup de décisions à part celles qui concernent la création, comme « est-ce que je préfère cette version-ci, ou celle-là? ». Je dois décider ce que j’aime et ce qui m’attirerait si je faisais partie de l’auditoire que je cible. 

Mes connaissances en science de la couleur et en mathématiques sont une nécessité lorsque je fais du design puisque je dois créer des choses que les gens pourront apprécier visuellement. Mais en design, il faut parfois s’éloigner de ce qui est « exact » pour plaire à l’œil! C’est parfois un combat entre les mesures exactes et l’équilibre esthétique! Je sais prendre des mesures précises, mais mon côté créatif me dit de les oublier pour pouvoir équilibrer une maquette. Il n’y a pas de règles en design! Je travaille au sein d’une équipe et je relève généralement de personnes de niveau plus élevé, en graphisme ou en direction artistique ou créative. J’aime cette façon de faire parce que ça donne lieu à plus d’yeux et d’opinions pour un projet – et les critiques constructives sont les bienvenues si on veut un résultat optimal! 
 

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts visuels
  • Littérature et langues
  • Histoire
  • Cours de métiers et en atelier
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Appréciait travailler seule
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Souhaitait diriger
  • Aimait avoir la liberté d’explorer ses idées
  • Jouait à des jeux vidéo
  • Ne voulait jamais être en classe
  • A toujours su ce qu’elle voulait faire plus tard

Explorez les profils de carrière