Kimberley St. Pierre

Directrice de comptes stratégiques
Tanium
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education



En dehors du travail je

Je fais du bénévolat dans ma communauté et je siège à plusieurs conseils comme le Conseil mondial de leadership SheLeadsTech, une association professionnelle de la vérification et du contrôle des systèmes d’information internationale (de l’anglais ISACA; Information Systems Audit and Control Association). J’aime marcher. Je suis aussi ravie de prendre la parole à divers événements sur la technologie. Je fais de l’équitation et je suis une amatrice de spectacles équestres.

En dehors du travail je
Mon parcours est

Après avoir terminé mon secondaire, je suis allée à l’université. Je pensais faire un diplôme en administration des affaires. J’ai rapidement réalisé que ce n’était pas vraiment ce que je voulais faire. J’ai quitté l’université et j’ai décroché un emploi comme agente aux services administratifs. J’étais douée et j’avais beaucoup de responsabilités. Par contre, je ne m’accomplissais pas pleinement. J’ai constaté que nos responsables du service des ventes étaient souriants et heureux à leur arrivée le matin. Les responsables faisaient quelques appels au bureau le matin, puis partaient à la rencontre de nos clients et clientes. Je me suis donc dirigée en vente, car ça me semblait beaucoup plus intéressant.

Au service des ventes, j’ai commencé en travaillant dans le secteur des transports et de la logistique. J’aimais le boulot et je travaillais avec des gens formidables. Toutefois, une grande partie de mon travail se réalisait en entrepôts, sur les plateformes de chargement ou aux terminaux d’expédition. C’était souvent bruyant et sale. Je me suis tournée vers un responsable du recrutement qui m’a conseillé d’envisager l’industrie des télécommunications. J’ai décroché un emploi chez Bell, en vente de services vocaux et de services de réseaux de données. Ensuite, j’ai été embauchée par TELUS pour un poste qui comportait plus de responsabilités.

Je suis tombée amoureuse de la technologie et j’étais ravie de répondre aux besoins technologiques des gens. Toutefois, je n’étais pas assez stimulée. J’ai dû me recentrer, puis je me suis dirigée vers la cybersécurité. J’ai choisi ce domaine en raison de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. J’ai commencé à vendre des services technologiques pour aider les gens à exploiter leur entreprise en comptant moins sur le personnel de soutien technologique et de cybersécurité. Après un certain temps, j’ai été recrutée dans des postes supérieurs proposant de plus grandes responsabilités. À présent, je travaille pour Tanium dans un rôle de direction de haut niveau. Je suis heureuse d’aider les gens en leur offrant des stratégies de réduction des risques.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

À mon avis, l’erreur que font les gens, c’est de passer plusieurs tests pour trouver ce qui les intéresse. C’est utile, mais tu ne dois pas uniquement t’appuyer sur ces tests. Passe du temps sur le terrain, là où tu crois vouloir travailler. Essaie de voir si c’est réellement ce que tu aimes faire. Établis un réseau!

Suis les réseaux d’affaires dans les domaines qui t’intéressent. LinkedIn est un bon premier pas. Si tu le peux, fais du bénévolat pour un organisme connexe à tes champs d’intérêt.

Si tu t’intéresses à la cybersécurité, consulte les offres d’emploi pour connaître les compétences requises. Un bon premier pas est d’élaborer un plan de carrière en cybersécurité. Si c’est possible, rencontre une personne qui a un travail qui t’intéresse. Demande-lui : « Que ferais-tu différemment? ».

Les emplois sont à court terme; ta carrière est à long terme. Les décisions que tu prends tôt dans ta carrière ne te conviendront peut-être pas. Si tu n’aimes pas ce que tu fais, alors fais autre chose! On ne peut pas savoir où nous mènera une carrière en technologie!

Mon conseil aux autres


À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Alberta

J’habite désormais :Vancouver, en Colombie-Britannique.

J’ai fait ma formation ou mes études à : Je n’ai pas suivi un programme de formation traditionnel. J’ai acquis mes compétences au travail. J’ai suivi des séances de formation pour développer mes compétences et mes connaissances.

À propos de moi


Ce qui me motive

J’aime aider les gens. Dès mon enfance, j’aimais aider tout le monde. La différence est qu’aujourd’hui, je le fais pour une entreprise. La clé est d’organiser une première rencontre avec une cliente ou un client potentiel. C’est là qu’il ou elle m’indique ses problèmes et sa vision. C’est un immense plaisir d’entendre l’excitation dans leur voix quand je leur dis que je peux les aider à régler leurs problèmes et à élaborer leur planification.

Ce qui me motive
Comment j'affecte la vie des gens Le Forum économique mondial reconnaît la cybercriminalité comme un risque majeur. La menace se compare à celle des guerres et des pandémies en raison de ses effets sur notre société et notre économie. Lorsque je vends nos solutions de technologie et de cybersécurité à une grande entreprise, je contribue à la sécurité de leurs systèmes et réseaux. De plus, cela dépasse même l’entreprise. Nous protégeons toutes les personnes qui travaillent pour l’entreprise ainsi que les parties prenantes (clients et clientes, patients et patientes, entrepreneurs et entrepreneurs, et partenaires d’affaires). Par exemple, s’il s’agit d’une entreprise en détail, cette dernière détiendra dans ses dossiers les renseignements sur le crédit de sa clientèle. En protégeant l’entreprise des cyberattaques, nous protégeons aussi leurs clients et clientes.
Comment j'affecte la vie des gens
Ce que je fais au travail

Je travaille dans la vente. Je détiens 25 ans d’expérience dans une variété d’entreprises. Dans mon poste actuel, j’effectue des ventes directement aux clientes et clients particuliers ou à d’autres personnes qui vendront notre technologie dans le cadre de leur offre de services.

Une grande partie de mon travail est le développement d’affaires. Je rencontre des clientes et clients potentiels ainsi que des partenaires intermédiaires. Ces rencontres peuvent être virtuelles ou en personne. Quand je rencontre des clientes et clients potentiels, je prends connaissance de leurs défis et problèmes. Je découvre aussi les stratégies qu’ils et elles ont en place ou qu’ils et elles souhaitent mettre en œuvre. J’analyse ces renseignements et je cerne les façons dont notre technologie peut les aider. Je ne réalise pas les démonstrations de notre technologie, je fais appel à un ingénieur ou une ingénieure avant-vente comme je ne suis pas moi-même ingénieure informatique. Parfois, j’ai l’impression que j’en connais juste assez pour être dangereuse! Lorsqu’une cliente ou un client potentiel désire en savoir plus, je fais appel à une ingénieure ou un ingénieur en solutions technologiques. La personne pourra travailler avec leur spécialiste des TI pour expliquer de manière plus complète comment notre technologie protégera leur entreprise et lui donnera des moyens.

Nous octroyons aussi des licences de notre technologie à des revendeuses et revendeurs mondiaux qui vendent notre technologie dans leur offre de services. Je m’efforce d’établir des relations avec des revendeuses et revendeurs potentiels. Parfois, je dois aussi leur expliquer nos produits. J’entretiens des relations avec ceux et celles qui travaillent déjà avec nous.

Ce que je fais au travail
Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Commerce et économie
  • Géographie
  • Histoire
  • Économie domestique
  • Littérature et langues
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Était motivée par le succès
  • Souhaitait diriger
  • Aimait recevoir des instructions précises
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Était très créative

Explorez les profils de carrière